L'héritier du trône de France meurt à cause d'un cochon

Proposé par
le
dans

Le 13 octobre 1131, Philippe, fils aîné du roi Louis VI et héritier du trône depuis 1129, mourut à cause d'un cochon. En effet, un porc affolé se précipita sous les pattes de son cheval, qui se cabra, le faisant tomber, et s'écrasa sur lui, lui brisant le corps.

A l'époque, les cochons, appartenant aux bourgeois de la ville, étaient laissés en liberté dans les rues, qu'ils nettoyaient des immondices qui y trainaient.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Alors lui,il doit être bien placé au Darwin Awards .. Bravo champion . Faudrait relire le concept des darwin awards des fois..

a écrit : Alors lui,il doit être bien placé au Darwin Awards .. Bravo champion . Il n'est pas vraiment mort à cause de sa proper stupidité mais simplement à cause d'un manqué de chance et d'un cheval non maitrisé, ça ne mérite pas un Darwin.

Je ne suis pas convaincu par le cochon comme cause première du décès.. Le "cochon" fait l'anecdote évidemment mais c'est le cheval qui l'a tué.

Après est-ce à cause du cheval qui s'est cabré, ou à cause du cochon qui trainait dans les pattes du cheval, ou à cause des immondices de la rue qui expliquent la présence du cochon, ou à cause des villageois qui génèrent ces immondices...

Posté le

android

(451)

Répondre


Tous les commentaires (61)

Alors lui,il doit être bien placé au Darwin Awards .. Bravo champion .

Ils nettoyaient les immondices mais devaient en faire de nouvelles non ?

Posté le

android

(18)

Répondre

Sacré tour de cochon..
Il n'a pas eu droit à son Darwin ?
Bonne journée.:)

a écrit : Alors lui,il doit être bien placé au Darwin Awards .. Bravo champion . Nous l'attendions. XD

D'où le surnom du roi Louis VII, son cadet, qui succéda à Louis le Gros : le Jeune.
Cet introverti, destiné à la carrière monastique, connut un règne long (43 ans) et assez désastreux.

a écrit : Alors lui,il doit être bien placé au Darwin Awards .. Bravo champion . Faudrait relire le concept des darwin awards des fois..

a écrit : Alors lui,il doit être bien placé au Darwin Awards .. Bravo champion . Il n'est pas vraiment mort à cause de sa proper stupidité mais simplement à cause d'un manqué de chance et d'un cheval non maitrisé, ça ne mérite pas un Darwin.

a écrit : Faudrait relire le concept des darwin awards des fois.. Non mais c'est devenu une tradition sur SCMB à force. (-.-)

L islam a raison, le cochon c'est pas bien :-)

Alors je ne sais pas si ce fut le cas pour cette affaire mais il arrivait que les cochons soient accusés de sorcellerie et soit brûlé vif...

Posté le

android

(14)

Répondre

Je ne suis pas convaincu par le cochon comme cause première du décès.. Le "cochon" fait l'anecdote évidemment mais c'est le cheval qui l'a tué.

Après est-ce à cause du cheval qui s'est cabré, ou à cause du cochon qui trainait dans les pattes du cheval, ou à cause des immondices de la rue qui expliquent la présence du cochon, ou à cause des villageois qui génèrent ces immondices...

Posté le

android

(451)

Répondre

Sachant qu'un cochon peut peser plusieurs centaines de kilos selon sa taille.
Le record du monde est attribué à un cochon chinois, pesant 1 tonne !
En Chine, le cochon est un animal respecté, le signe zodiacal du cochon correspondant à la patience.
Mais dans d'autres cultures il peut être ambassadeur de la stupidité !

Source : fr.m.wikipedia.org/wiki/Porc

Posté le

android

(19)

Répondre

a écrit : Alors je ne sais pas si ce fut le cas pour cette affaire mais il arrivait que les cochons soient accusés de sorcellerie et soit brûlé vif... Pas de sorcellerie mais a cette époque les animaux étaient responsable de leurs actes et etaient donc jugé pour leur méfaits.
Si l'animal etait executé, les couts de l'execution (bourreau, potence, etc...) etaient a la charge du proprietaire.
A rajouté que l'eglise pouvait également les excomunier.

Anectode supplementaire que je viens de trouver:
En 1794 une famille et son perroquet se retrouvent devant le tribunal revolutionnaire: l'animal avait la facheuse habitude de crier "vivi le roi" ce qui rend ses maitres coupable d'etre anti-revolutionnaire, ils furent guillotinés tandis que le perroquet fut appris a crier "vive la nation vive la republique"

Posté le

android

(61)

Répondre

a écrit : D'où le surnom du roi Louis VII, son cadet, qui succéda à Louis le Gros : le Jeune.
Cet introverti, destiné à la carrière monastique, connut un règne long (43 ans) et assez désastreux.
Avec un point positif: il a enfanté Philippe August

Posté le

android

(6)

Répondre

y a-t-il quelque chose dont les chevaux n'ont pas peur ?

Et pour le venger fut créé le jambon de Paris...

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : Pas de sorcellerie mais a cette époque les animaux étaient responsable de leurs actes et etaient donc jugé pour leur méfaits.
Si l'animal etait executé, les couts de l'execution (bourreau, potence, etc...) etaient a la charge du proprietaire.
A rajouté que l'eglise pouvait également les exco
munier.

Anectode supplementaire que je viens de trouver:
En 1794 une famille et son perroquet se retrouvent devant le tribunal revolutionnaire: l'animal avait la facheuse habitude de crier "vivi le roi" ce qui rend ses maitres coupable d'etre anti-revolutionnaire, ils furent guillotinés tandis que le perroquet fut appris a crier "vive la nation vive la republique"
Afficher tout
Pour Sear Philip J. Fry, une source pour ton anecdote assez cocasse ? :-)

Posté le

android

(1)

Répondre

Est-ce que c'était un vendredi 13? Le premier à y être très malchanceux?!

Posté le

android

(0)

Répondre