Pour aider son prochain, Corot signait des peintures qu'il n'avait pas faites

Proposé par
le
dans

Le peintre du XIXe siècle Jean-Baptiste Camille Corot était bienveillant avec ses contemporains : il lui arrivait d'accepter de signer des tableaux qu'il n'avait pas peints lui-même, car il savait que cela allait permettre à celui qui lui en faisait la demande d'en avoir un très bon prix. C'est pourquoi il a la réputation d'être le peintre ayant le plus de faux qui circulent.

Sa signature était également très simple à imiter ce qui explique le nombre de faux.


Commentaires préférés (3)

"Il n'y a qu'un seul maître, Corot. Nous ne sommes rien en comparaison, rien. "
Venant de Monet, la citation a de quoi faire plaisir.

Corot n'a pas que cette réputation :

"Corot est un peintre de race, très personnel, très savant, et on doit le reconnaître comme le doyen des naturalistes (...) la fermeté et le gras de sa touche, le sentiment vrai qu’il a de la nature, la compréhension large des ensembles, surtout la justesse et l’harmonie des valeurs en font un des maîtres du naturalisme moderne. "
Émile Zola

« Il est toujours le plus grand, il a tout anticipé… »
Edgar Degas

« Il y a un seul maître, Corot. Nous ne sommes rien en comparaison, rien. »
Claude Monet

Posté le

android

(192)

Répondre

Cette pratique est plus courante qu'on ne le pense, même très officiellement... Je connais une personne qui travaille pour le petit fils d'un grand peintre très connu qui vend très bien car le nom est "porteur", même signé par le petit fils. Ils sont 6 dans les ateliers, chacun de ces "ouvriers" a une spécialité et les tableaux passent de mains en mains au fur et à mesure de l'avancée du tableau. Le "maître" passe de temps en temps vérifier, demande un peu plus de rouge par ici ou de vert par là, et signe les tableaux à la fin.
La raison officielle est que "l'auteur" officiel n'aurait pas le temps de faire tous les tableaux qu'on lui commande.
Certes, ce n'est pas pour les mêmes raisons que décrites dans l'anecdote, mais quand même ; c'est un peu se foutre de la gueule du monde.


Tous les commentaires (27)

Pour le coup les artistes qui apposaient sa signature ne cherchaient pas la gloire

Posté le

android

(9)

Répondre

Il était très généreux...puisqu'au final il ne touchait rien dessus

En fait il pensait juste qu'il signait des autographes pour les nièces de ses collègues peintres.

D'après les sources, il y a aujourd'hui des collections de faux de ce peintre, regroupant des milliers d'oeuvres.

Posté le

android

(7)

Répondre

"Il n'y a qu'un seul maître, Corot. Nous ne sommes rien en comparaison, rien. "
Venant de Monet, la citation a de quoi faire plaisir.

Corot n'a pas que cette réputation :

"Corot est un peintre de race, très personnel, très savant, et on doit le reconnaître comme le doyen des naturalistes (...) la fermeté et le gras de sa touche, le sentiment vrai qu’il a de la nature, la compréhension large des ensembles, surtout la justesse et l’harmonie des valeurs en font un des maîtres du naturalisme moderne. "
Émile Zola

« Il est toujours le plus grand, il a tout anticipé… »
Edgar Degas

« Il y a un seul maître, Corot. Nous ne sommes rien en comparaison, rien. »
Claude Monet

Posté le

android

(192)

Répondre

Heureusement pour lui que le chéquier a été inventé plus tard !

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : "Il n'y a qu'un seul maître, Corot. Nous ne sommes rien en comparaison, rien. "
Venant de Monet, la citation a de quoi faire plaisir.
Tu m'as devancé !
Du coup, désolé pour le doublon..

Posté le

android

(5)

Répondre

Je me demande ce qu'il aurait pensé du copyright et de HADOPI...

Une bonne manière de s'attribuer les mérites de ces élèves prodiges lorsque l'on arrive plus à innover !

Posté le

android

(1)

Répondre

Je cherche quelqu'un qui serait ok pour me faire pareille avec ses chèques.
Vous serrez persuadé que si j'en fait la demande..c'est que j'en ai besoin.

Posté le

android

(11)

Répondre

Mais du coup si il a signé des milliers de faux, ses tableaux devaient perdre un certaine valeure ?

Trop de popularité, tue sa valeur. Dommage pr lui :s

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Il était très généreux...puisqu'au final il ne touchait rien dessus Sa reste a voir s'il n'y avait pas un petit dessous de table en contrepartie

a écrit : Corot n'a pas que cette réputation :

"Corot est un peintre de race, très personnel, très savant, et on doit le reconnaître comme le doyen des naturalistes (...) la fermeté et le gras de sa touche, le sentiment vrai qu’il a de la nature, la compréhension large des ensembles, surtout la justesse et
l’harmonie des valeurs en font un des maîtres du naturalisme moderne. "
Émile Zola

« Il est toujours le plus grand, il a tout anticipé… »
Edgar Degas

« Il y a un seul maître, Corot. Nous ne sommes rien en comparaison, rien. »
Claude Monet
Afficher tout
En voilà trois à qui Corot a accepté de signer leur toile.

Ça n'est pas plutôt avec Dali qu'il y a le plus de faux ( avec ses quelques 350000 feuilles blanches signés de sa main)?

Posté le

android

(1)

Répondre

Cette pratique est plus courante qu'on ne le pense, même très officiellement... Je connais une personne qui travaille pour le petit fils d'un grand peintre très connu qui vend très bien car le nom est "porteur", même signé par le petit fils. Ils sont 6 dans les ateliers, chacun de ces "ouvriers" a une spécialité et les tableaux passent de mains en mains au fur et à mesure de l'avancée du tableau. Le "maître" passe de temps en temps vérifier, demande un peu plus de rouge par ici ou de vert par là, et signe les tableaux à la fin.
La raison officielle est que "l'auteur" officiel n'aurait pas le temps de faire tous les tableaux qu'on lui commande.
Certes, ce n'est pas pour les mêmes raisons que décrites dans l'anecdote, mais quand même ; c'est un peu se foutre de la gueule du monde.

a écrit : En voilà trois à qui Corot a accepté de signer leur toile. Je ne pense pas que Monet ait eu besoin de cette "aide". Quant à Zola... Il peint depuis quand ? Je sais qu'il était proche des impressionnistes comme Cézanne, mais je n'ai jamais lu qu'il avait peint des tableaux.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Je ne pense pas que Monet ait eu besoin de cette "aide". Quant à Zola... Il peint depuis quand ? Je sais qu'il était proche des impressionnistes comme Cézanne, mais je n'ai jamais lu qu'il avait peint des tableaux. Voyons, faut pas le prendre au sérieux. C'était une plaisanterie.

a écrit : Cette pratique est plus courante qu'on ne le pense, même très officiellement... Je connais une personne qui travaille pour le petit fils d'un grand peintre très connu qui vend très bien car le nom est "porteur", même signé par le petit fils. Ils sont 6 dans les ateliers, chacun de ces "ouvriers" a une spécialité et les tableaux passent de mains en mains au fur et à mesure de l'avancée du tableau. Le "maître" passe de temps en temps vérifier, demande un peu plus de rouge par ici ou de vert par là, et signe les tableaux à la fin.
La raison officielle est que "l'auteur" officiel n'aurait pas le temps de faire tous les tableaux qu'on lui commande.
Certes, ce n'est pas pour les mêmes raisons que décrites dans l'anecdote, mais quand même ; c'est un peu se foutre de la gueule du monde.
Afficher tout
C'est bien connu, aujourd'hui en art tu vend l'idee. L'oeuvre en elle meme importe peu du moment que t'es capable de faire un monologue de 2h sur ce que ca represente. C'est pour ca qu'on a des expo d'arts invisible ou des mecs qui vendent des centaine de milliers de dollars des photos de profils instagram imprimés.

Posté le

android

(5)

Répondre