L'origine de l'expression ciao

Proposé par
Invité
le

Commentaires préférés (3)

Je ne vois pas vraiment le lien entre le fait d'être esclave et le fait de quitter ses interlocuteurs.

Posté le

android

(210)

Répondre

Cette jouissance que je vais avoir interieurement à chaque fois que mon patron me dira ciao !
Merci scmb!

Posté le

android

(326)

Répondre

a écrit : Je ne vois pas vraiment le lien entre le fait d'être esclave et le fait de quitter ses interlocuteurs. C'était tout simplement une forme de respect a l'époque pour quitter ses interlocuteurs, réfléchis un peu


Tous les commentaires (92)

Ça sonne un peu masochiste cette façon de dire au revoir ! ^^

Posté le

android

(17)

Répondre

Je ne vois pas vraiment le lien entre le fait d'être esclave et le fait de quitter ses interlocuteurs.

Posté le

android

(210)

Répondre

Cette jouissance que je vais avoir interieurement à chaque fois que mon patron me dira ciao !
Merci scmb!

Posté le

android

(326)

Répondre

Comment cette expression est apparue ?
C'est seulement les esclaves qui le disaient en partant ou tout le monde ?
Parce que si c'est tout le monde, ça me paraît hyper étrange de dire à ses potes qu'on est leur esclave ^^

Super, je ne savais pas que les esclaves pouvaient prendre congés de leur maitres à Venise !

a écrit : Je ne vois pas vraiment le lien entre le fait d'être esclave et le fait de quitter ses interlocuteurs. C'était tout simplement une forme de respect a l'époque pour quitter ses interlocuteurs, réfléchis un peu

De nombreuses personnes écrivent encore "chao" ... Maintenant que vous savez, arrêtez immédiatement (!), sinon le chaos s'abattra sur vous !!

Posté le

android

(40)

Répondre

a écrit : De nombreuses personnes écrivent encore "chao" ... Maintenant que vous savez, arrêtez immédiatement (!), sinon le chaos s'abattra sur vous !! Manu chao approuve !

Posté le

android

(24)

Répondre

"Ciao" sert également à dire bonjour !

Posté le

android

(21)

Répondre

a écrit : C'était tout simplement une forme de respect a l'époque pour quitter ses interlocuteurs, réfléchis un peu Heu si je dis " je suis ton esclave" a ma voisine, je suis pas sur quelle situe vraiment le respect. ..

Posté le

android

(22)

Répondre

a écrit : Je ne vois pas vraiment le lien entre le fait d'être esclave et le fait de quitter ses interlocuteurs. C'est comme faire un bon repas chez un ami et à la fin lui dire :" je range et je nettoie tout"... Et partir en laissant dans son Bordel. Ciao !!

Il est d'ailleurs très mal poli de dire ciao à une personne âgée, sauf si elle vous le dit en premier (ne me demandez pas pourquoi, on me la dis la bas lol)

Etrange, il me semble qu'en italien ce mot est aussi bien utilisé pour dire bonjour que au revoir. De plus il n'y a qu'une source qui ne donne pas plus de détail sur l'anecdote en elle-même. Du coup je ne pense pas avoir assez d'éléments pour bien comprendre le pourquoi du comment.

Génial, C'ÉTAIT ma formule de prédilection. Mon monde s'écroule ..

a écrit : Je ne vois pas vraiment le lien entre le fait d'être esclave et le fait de quitter ses interlocuteurs. C'est pour rassurer, du genre " Je m'en vais mais ne vous inquietez pas je suis toujours votre esclave "

a écrit : Je ne vois pas vraiment le lien entre le fait d'être esclave et le fait de quitter ses interlocuteurs. C'est comme si tu disais: "je suis à votre service." Ou encore "je suis votre humble serviteur" réplique utilise dans beaucoup de films surtout pour les femmes.

a écrit : Heu si je dis " je suis ton esclave" a ma voisine, je suis pas sur quelle situe vraiment le respect. .. Je pense que "je suis votre esclave" = "je suis votre serviteur"
Et ça c'est une forme de respect.
Faut pas voir la première phrase avec la pensée SM :)

a écrit : Je pense que "je suis votre esclave" = "je suis votre serviteur"
Et ça c'est une forme de respect.
Faut pas voir la première phrase avec la pensée SM :)
Entre ton pseudo et ton image de bisounours te voir parler de SM illumine ma journée merci ^^

Posté le

android

(29)

Répondre

En Europe de l'est, ils disent "servus/serbus..." (issu du latin de serviteur/esclave)
qui a le même sens que "Ciao"

a écrit : C'était tout simplement une forme de respect a l'époque pour quitter ses interlocuteurs, réfléchis un peu Pas besoin d'être aussi condescendant, il faut avouer que même avec la réponse le lien saute pas aux yeux non plus.

Merci tout de même pour l'explication !