L'inventeur de la guillotine n'est pas mort de son invention

Proposé par
le

On entend parfois que Joseph Ignace Guillotin, qui a popularisé et donné son nom à la guillotine, est mort sous le coup de sa propre invention sous la Terreur mais c'est faux. Cette légende urbaine a été provoquée par l'exécution d'un médecin lyonnais homonyme, J.M.V Guillotin. Le "vrai" Guillotin, inventeur de l'appareil, est mort naturellement en 1814.


Tous les commentaires (56)

a écrit : A notée que monsieur guillotine faisait parti de la franc-maçonnerie. Et que la machine a été conçu à la demande de George Édouard premier du nom qui était à l'époque le maître de chambre de sa franc maçonnerie.
Le but était de fournir une machine qui n'amusait pas la foule alors. Cela aurait réduit la
volonté de la populace a a assisté au peine de mort et donc réduire son utilisation.
J'espère avoir été clair. :)

Source: histoire de France, appendice A, édition Gallimard
Afficher tout
On m'a toujours dis que mr guillotin était dans la santé, et que pour éviter de faire souffrir ses patients a inventé la guillotine

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Chaque fois que j'entends dire à un commerçant : " Ici le client est roi !" , je pense à la guillotine . Comme j'ai envie de me coucher moins bête, j'aimerais bien savoir pourquoi " ici le client est roi !" te fait penser à la guillotine s'il te plaît ? :)

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Comme j'ai envie de me coucher moins bête, j'aimerais bien savoir pourquoi " ici le client est roi !" te fait penser à la guillotine s'il te plaît ? :) Sûrement un rapport avec la décapitation de ce bon Louis XVI :)

a écrit : la guillotine a pas tué toutes les victimes de la terreur , a Nantes on les noyait dans la Loire , il y en avait tellement, que le fleuve charriait des cadavres !
et les massacres vendéen se sont fait a l'arme blanche pour économisé la poudre
Exact, c'était le "mariage républicain". On enchainait un homme et une femme, puis on les jetait dans la Loire.

J'ai édité l'anecdote sur l'invention de la guillotine, merci à ceux qui l'ont signalé.

Si ici le client est Roi.. Quand le Roi abuse .. On lui coupe la tête. ;)

Une de mes phrase préférée un peu grâce à Mr Guillotin : le client est roi ! Mais quand le roi abuse on lui coupe la tête ;)

a écrit : Comme j'ai envie de me coucher moins bête, j'aimerais bien savoir pourquoi " ici le client est roi !" te fait penser à la guillotine s'il te plaît ? :) - Un bon commerçant vous fait acheter ce qu'il a besoin de vendre .
- L'important n'est pas la marchandise mais le client .
- L'affirmation alléchante " Ici le client est roi ", a pour but de transformer une femme ou un homme tranquille en une cliente ou client passionné . À lui faire perdre raison .
- Qui a perdu raison a perdu la tête .
- Qui a perdu la tête a été décapité .
- Qui dit décapité dit guillotiné , donc roi, donc guillotine .

a écrit : - Un bon commerçant vous fait acheter ce qu'il a besoin de vendre .
- L'important n'est pas la marchandise mais le client .
- L'affirmation alléchante " Ici le client est roi ", a pour but de transformer une femme ou un homme tranquille en une cliente ou client passionné . À lu
i faire perdre raison .
- Qui a perdu raison a perdu la tête .
- Qui a perdu la tête a été décapité .
- Qui dit décapité dit guillotiné , donc roi, donc guillotine .
Afficher tout
Pour une fille qui gère la fortune de papa ça cogite pas mal ^^
Je pense que je n'aurais pas trouvé tout seul. Merci pour l'explication norton. :)

Posté le

android

(8)

Répondre

Joseph Guillotin, médecin, a donné son nom à la guillotine, considérée, rappelons-le, comme un progrès à cette époque.

D'autres noms propres sont devenus communs tels que poubelle (Eugène Poubelle), mansarde ( Jules Mansart), massicot (Guillaume Massiquot), ampère (André-Marie Ampère), sandwich (Comte de Sandwich) , Pascal,Parmentier, Pasteur, Béchamel ...etc ..Et cætera...

a écrit : A notée que monsieur guillotine faisait parti de la franc-maçonnerie. Et que la machine a été conçu à la demande de George Édouard premier du nom qui était à l'époque le maître de chambre de sa franc maçonnerie.
Le but était de fournir une machine qui n'amusait pas la foule alors. Cela aurait réduit la
volonté de la populace a a assisté au peine de mort et donc réduire son utilisation.
J'espère avoir été clair. :)

Source: histoire de France, appendice A, édition Gallimard
Afficher tout
T'es passé par " question pour un champion" vu tes sources ;)

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : À savoir que la décapitation fut longtemps une exécution de riches pour sa rapide létalité, les pauvres finissant au bout d'une corde lors d'une longue agonie.
Cependant, il arrivait que le bourreau s'y reprenne à deux voire trois fois avant d'accomplir bel et bien sa sinistre besogne.
P
ar conséquent, la guillotine fut une invention "plus humaine" en cela qu'elle mettait toutes les classes sur un pied d'égalité face à la peine capitale, et surtout, du premier coup! Afficher tout
Le mode d'exécution le plus répandu pour les gueux était la roue, peine appliquée par défaut en cas de vol. Le supplice consistait à allonger le condamné sur une roue placée à l'horizontale. Le bourreau, à l'aide d'une barre de fer, rompait alors les membres en huit points (bras, avant-bras, fémurs, tibias) puis les repliait pour les fixer à l'essieu. Pour terminer ses hautes œuvres, il lui défonçait la cage thoracique avec la même barre. Si le condamné avait de la chance ou si le bourreau avait bien été payé, il passait l'arme à gauche à ce moment. Sinon, il restait ligoté sur sa roue jusqu'à ce que mort s'ensuive.
On comprend mieux pourquoi l'invention de la guillotine fut une bénédiction pour les manants délinquants, mais les spectateurs restaient un peu sur leur faim...

Posté le

android

(10)

Répondre

Ce qui est bizarre, c'est que au musée carnavalet. Il est clairement dit que Mr guillotin n'ai pas celui qui a créé cette machine

Louis XVI qui a fortement contribué l'amélioration de cette machine en pensant une lame oblique, est bien mort de son idée

Posté le

android

(0)

Répondre

C'est Maestro qui a inventé la guillotine. Source : "Il était une fois ...l'homme. La révolution française. " Mdr.

Posté le

android

(1)

Répondre

pour info guillotin n'a pas inventé la guillotine. il en a juste déposé le brevet. ce sont les italiens qui l'on inventé.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Joseph Guillotin, médecin, a donné son nom à la guillotine, considérée, rappelons-le, comme un progrès à cette époque.

D'autres noms propres sont devenus communs tels que poubelle (Eugène Poubelle), mansarde ( Jules Mansart), massicot (Guillaume Massiquot), ampère (André-Marie Ampère), sandwich (Comt
e de Sandwich) , Pascal,Parmentier, Pasteur, Béchamel ...etc ..Et cætera... Afficher tout
"etc" est théoriquement suivi d'un point unique, très chère.

Posté le

android

(0)

Répondre

Légende urbaine ? C'est de ma prof d'histoire de 1ère au lycée que j'avais appris ça... Merci Madame !

L'intention du bon docteur Guillotin était avant tout, en promouvant cet engin de mort mis au point par son collègue Louis, non seulement de faire adopter un moyen d'exécution rapide et indolore (on prétendait que le condané ne ressentait qu'un léger souffle sur la nuque lorsque tombait la lame) mais aussi d'assurer l'égalité de tous les condamnés devant la peine de mort. Sous l'Ancien régime, la peine de mort variait en effet selon la classe sociale, que ce soit celle du condamné ou celle de la victime. De plus, les peines étaient cumulatives lorsqu'il y avait plusieurs crimes. On pouvait ainsi être condamné à la pendaison puis au bûcher, à être écorché puis décapité, etc. Avec la guillotine, on se faisait découper une bonne fois pour toutes et puis c'était fini. On pouvait partir tranquille, quoi ...

Posté le

android

(2)

Répondre

Une expérience scientifique avait été réalisé avec une guillotine. En effet, un medecin avait préalablement demandé a un condamné, une fois la tête décapitée, de cligner des yeux autant de fois que possible. Le résultat est que la personne cligna pendant 12 secondes, le chercheur conclu qu'une fois décapitée, le condamné est conscient pendant ses dernières secondes, le temps que l'oxygène dans le cerveau s'épuise.

Posté le

android

(8)

Répondre