Dans Autant en emporte le vent, c'est King Kong qui brûle

Proposé par
le
dans

Pour réaliser la scène de l'incendie d'Atlanta dans le film "Autant en emporte le vent" de 1939, le réalisateur Victor Fleming brûla des vieux décors inutilisés, et notamment ceux du film King Kong de 1933 dont on peut voir le grand mur du village indigène, constitué de rondins de bois.


Commentaires préférés (3)

D'après Allociné, le film se servit des 7 caméras Technicolor qu'avait Hollywood a l'époque pour tourner la scène.
Les moyens ont beaucoup évolués depuis. Je me demande si a l'heure actuelle, ils feraient encore un feu ou se ils se serviraient d'images de synthèses..?!

Ça aurait beaucoup de valeur aujourd'hui ces décors !


Tous les commentaires (50)

Un genre de Ed wood avec plus d'idées !

Posté le

android

(6)

Répondre

Au moins il n'a pas abandonné les décors dans le désert (c.f. une autre anecdote)

Posté le

android

(42)

Répondre

D'après Allociné, le film se servit des 7 caméras Technicolor qu'avait Hollywood a l'époque pour tourner la scène.
Les moyens ont beaucoup évolués depuis. Je me demande si a l'heure actuelle, ils feraient encore un feu ou se ils se serviraient d'images de synthèses..?!

a écrit : Au moins il n'a pas abandonné les décors dans le désert (c.f. une autre anecdote) Sa serait dure d'abandonner des décors brûlé aussi

Posté le

android

(2)

Répondre

De nos jours il ne pourrait plus le faire, on devrait les recycler et il aurait une amende pour ne pas les avoir mis dans le bon sac.

Posté le

android

(25)

Répondre

Les décors n'auront pas fait long feu!

Posté le

android

(16)

Répondre

Les gens ont pris consciences bien tard de la pollution et leur méfait !
Dommage.

Ça aurait beaucoup de valeur aujourd'hui ces décors !

C'est assez paradoxal quelque part, mais avec la montée en flèche des nouvelles technologies, de nos jours, on s'aperçoit parfois dans les films que les effets spéciaux sont faux... Avant, ils n'avaient pas tout ça, mais au moins c'était authentique! :-)

Ça n'est pas la première fois que les décors d'un film partent en fumée, le seul exemplaire du célèbre humanoide dans Metropolis à finit sur le bûcher à la fin du film, il n'existe donc aujourd'hui que des copies, et je crois que les décors du film Cléopâtre ont fini incendiés pour le film Ben Hur

Posté le

android

(6)

Répondre

Les décors de King Kong ayant d'ailleurs aussi servis dans Citizen Kane de Orson Welles pour une scène car manque de budget (on peut voir de pterodactyles voler si on fait attention)

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : D'après Allociné, le film se servit des 7 caméras Technicolor qu'avait Hollywood a l'époque pour tourner la scène.
Les moyens ont beaucoup évolués depuis. Je me demande si a l'heure actuelle, ils feraient encore un feu ou se ils se serviraient d'images de synthèses..?!
Ça dépend. Avec un gros budget on peut faire de très belles flammes par ordinateur et donc un incendie réaliste.
Après certains réalisateurs préfèrent les vrais performances pyrotechniques comme c'est le cas de Nolan dans The Dark Knight qui a vraiment fait exploser un hôpital et retourner un camion ^^
Question de volonté ^^

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : D'après Allociné, le film se servit des 7 caméras Technicolor qu'avait Hollywood a l'époque pour tourner la scène.
Les moyens ont beaucoup évolués depuis. Je me demande si a l'heure actuelle, ils feraient encore un feu ou se ils se serviraient d'images de synthèses..?!
Image de synthèse. Dans le cine aujourd'hui, y a plus que ca. Fin en grande partie quoi

Posté le

android

(4)

Répondre

Dommage, aujourd'hui ces décors auraient beaucoup de valeur!

Posté le

android

(1)

Répondre

Michael Bay n'aime pas cette quote.

Posté le

android

(1)

Répondre