Au Japon, on peut vous servir des plats encore vivants

Proposé par
le
dans

Le ikizukuri, signifiant "préparé vivant", est une méthode de cuisine ancestrale venant de Chine et du Japon. L'animal servi (souvent du poulpe, de la carpe ou du homard) est cuit et coupé juste ce qu'il faut pour le maintenir en vie, puis il est servi au client encore vivant. La pratique, controversée en occident, est d'ailleurs interdite en Allemagne.


Commentaires préférés (3)

Je trouve ça ignoble de faire souffrir les animaux pour le "plaisir" des clients --'

Posté le

android

(686)

Répondre

On va encore dire qu'on trouve ca barbare,fou etc mais que voulez vous,on ne change pas une culture aussi facilement

Torture, souffrance, agonie!
SAW 8 version crustacés , bientôt dans vos restaurants.


Tous les commentaires (289)

Je trouve ça ignoble de faire souffrir les animaux pour le "plaisir" des clients --'

Posté le

android

(686)

Répondre

On va encore dire qu'on trouve ca barbare,fou etc mais que voulez vous,on ne change pas une culture aussi facilement

Torture, souffrance, agonie!
SAW 8 version crustacés , bientôt dans vos restaurants.

Comment l'animal s'il est découpé peut il être encore en vie ?

Posté le

android

(22)

Répondre

a écrit : Je trouve ça ignoble de faire souffrir les animaux pour le "plaisir" des clients --' Quand tu vas à la boucherie, mes animaux ils sont déjà morts, donc sa revient au même. '-'

Posté le

android

(42)

Répondre

J'ai déjà vu ça, un client l' avait commandé , il a été servi alors que le poisson bougeait encore les lèvres. J'en ai eu des haut le coeur pour cette pauvre bête

Posté le

android

(64)

Répondre

Je cite une source :

Dans certaines variantes de l'ikizukuri, le poisson est de nouveau mis dans l'aquarium après découpage des filets, pour le laisser nager, jusqu'à ce qu'il soit ressorti pour un second plat, en soupe.

La on frôle la barbarie!

Je ne vous conseille pas de voir ce que ca donne sur youtube.

Posté le

android

(30)

Répondre

Pat curiosité je suis allé voir une vidéo et c'est vraiment barbare je trouve...
Le "chef" coupe juste la peau qui se trouve sur les flancs d'un poisson afin qu'il ai la chair à l'air libre. Et la pauvre bête bouge encore.
Certaines coutumes culinaires sont vraiment des plus étranges. ..

Posté le

android

(71)

Répondre

Au dela de toute considération éthique, je ne pourrais pas manger un animal vivant. Je l'imaginerai continuant à bouger dans mon estomac. Brrrrr

Quand j'étais jeune, ma mère me racontait une histoire de ce genre, avec un singe servit vivant. Je ne l'ai jamais cru (<-- jeu de mot involontaire.). Et bien maintenant, ça me m'est sérieusement le doute...

Bizarre les chinois ! Mais l'anecdote dit que le poisson est servie ''juste ce qui faut pour le maintenir en vie'' hors que dans la deuxièmes source en dessous des vidéos il est dit que le poisson n'est pas en vie car on lui a enlever le cœur et les entrailles donc sa change tout bref sinon bon appétit !

Les huîtres on ne les mange pas vivantes ? Que doivent penser de nous certains peuples ?

Il est aussi dit que plus la souffrance de l'animal est longue, meilleure est la chaire, grâce a l'adrénaline dégagée...

Posté le

windowsphone

(26)

Répondre

a écrit : Quand tu vas à la boucherie, mes animaux ils sont déjà morts, donc sa revient au même. '-' Justement non, ce n'est pas pareil. En France, on tue les animaux destinés à être manger sans qu'ils ne subissent aucun stress : c'est à dire qu'on ne les fait pas souffrir en les tuant.

Posté le

android

(24)

Répondre

Je cite une source :
" Mais bien que le poisson bouge, il n’est pas vivant. Oui, vous avez bien lu : PAS vivant. En fait, le cœur et les entrailles sont enlevés, mais vu que la cuisson est très rapide, tous les nerfs ne se sont pas encore relâchés et c’est ce phénomène qui permet au corps désormais dépourvu de vie de se mouvoir."

Posté le

android

(80)

Répondre

Dans la vidéo Youtube, on peut voir la détresse du poisson, les larmes aux yeux dans l'eau glacé avec le corps ouvert ...

Posté le

windowsphone

(26)

Répondre

a écrit : Je cite une source :
" Mais bien que le poisson bouge, il n’est pas vivant. Oui, vous avez bien lu : PAS vivant. En fait, le cœur et les entrailles sont enlevés, mais vu que la cuisson est très rapide, tous les nerfs ne se sont pas encore relâchés et c’est ce phénomène qui permet au corps désormais dépourvu
de vie de se mouvoir." Afficher tout
Oui quelqu'un avait fait une remarque de ce genre (sur nautiljon je crois ? impossible de m'en souvenir), qu'en versant du soja ou je ne sais quel liquide sur le poulpe ça faisait réagir ses tentacules, comme s'il était vivant, mais il était tout de même mort. (un peu comme un courant électrique sur une cuisse de grenouille)