Louis XV a volontairement fait oublier la formule du feu grégeois

Proposé par
le
dans

Au XVIIIe siècle, Antoine Dupré, un joailler, retrouva la formule du feu grégeois, arme incendiaire utilisée par l'empire Byzantin dont la formule avait été perdue depuis des siècles. Il en informa alors le roi Louis XV, pensant pouvoir donner un avantage stratégique à la France. Mais le roi, considérant que cette arme n'était pas une manière noble de faire la guerre, préféra acheter le silence de Dupré et ne pas se servir de la formule.


Commentaires préférés (3)

Allez dire ça aux Lannister !

Posté le

android

(952)

Répondre

Très fair play sur ce coup Louis XV !

Posté le

android

(320)

Répondre

Et depuis on sait le faire ce feux grégeois ou le secret est il partie en même temps que la mort de Dupree ?


Tous les commentaires (121)

Allez dire ça aux Lannister !

Posté le

android

(952)

Répondre

Très fair play sur ce coup Louis XV !

Posté le

android

(320)

Répondre

Et depuis on sait le faire ce feux grégeois ou le secret est il partie en même temps que la mort de Dupree ?

Cette réaction du roi est digne d'une légende ! En tous cas, sa noblesse a permis d'éviter de nombreuses morts inutiles par immolation les siècles qui ont suivis ce roi ^_^

a écrit : Et depuis on sait le faire ce feux grégeois ou le secret est il partie en même temps que la mort de Dupree ? Le feu Gregeois est encore un mystère aujourd'hui.

Posté le

android

(55)

Répondre

Et dire que nos scientifiques n'arrivent pas encore à retrouver le formule de ce feu gregeois...

Posté le

android

(18)

Répondre

Ah oui c'est le fameux feu qui brûle même sous l'eau!
Mais au fait si le roi a acheté son silence comment ce fait-il qu'on sait aujourd'hui qu'il connaissais la recette?

a écrit : Cette réaction du roi est digne d'une légende ! En tous cas, sa noblesse a permis d'éviter de nombreuses morts inutiles par immolation les siècles qui ont suivis ce roi ^_^ C'est une réaction normale pour cette époque où la guerre était un véritable art. L'honneur et le mérite était des valeurs indétrônable et piliers dans les plus petits et les plus grand des combats !

a écrit : Cette réaction du roi est digne d'une légende ! En tous cas, sa noblesse a permis d'éviter de nombreuses morts inutiles par immolation les siècles qui ont suivis ce roi ^_^ Contrairement à ce que pensent les gens, immoler est synonyme de tuer mais cela n'implique pas l'utilisation du feu. C'est pour cette raison qu'il est souvent nécessaire de préciser le moyen. Dans les journaux on peut souvent lire "immolé par le feux".

Posté le

android

(57)

Répondre

Bon, je file à mon laboratoire, j'ai des recherches à faire.
Je pourrais peut-être devenir riche avec ça...

Ceux qui ont besoin de napalm seraient certainement intéressés.

a écrit : Contrairement à ce que pensent les gens, immoler est synonyme de tuer mais cela n'implique pas l'utilisation du feu. C'est pour cette raison qu'il est souvent nécessaire de préciser le moyen. Dans les journaux on peut souvent lire "immolé par le feux". Certains journaux parlent d'une immolation qui aurait conduit "heureusement" à des blessures graves, et non à la mort. Comme quoi les médias ne connaissent pas si bien les mots qu'ils utilisent parfois.

Posté le

android

(16)

Répondre

Acheter son silence ? Enfin vous voulez dire : écartelé pour savoir à qui il en avait parlé puis sauvagement assassiné par la suite ?

a écrit : Et depuis on sait le faire ce feux grégeois ou le secret est il partie en même temps que la mort de Dupree ? La formule a été si bien gardée secrète par les byzantins et Dupre qu'elle n'est toujours pas connue aujourd'hui et elle ne sera probablement jamais retrouvée. Tout ce que l'on sait, c'est que le feu était très utilisé par les byzantins pendant les batailles navales. Les byzantins gagnèrent beaucoup de batailles comme celle de Constantinople grâce à ce feu.

Petit hs mais dans le meme genre: au moyen age l arbalète etait considerée comme une arme de lache car n offrant aucune chance a l infanterie de se defendre, le pape Innocent II interdit son utilisation sur les champs de bataille (uniquement lors de conflits entre chretiens) en 1139.

Posté le

android

(60)

Répondre

a écrit : Certains journaux parlent d'une immolation qui aurait conduit "heureusement" à des blessures graves, et non à la mort. Comme quoi les médias ne connaissent pas si bien les mots qu'ils utilisent parfois. J'irais même plus loin : le terme "électrocuter" est très mal utilisé par à peu près tout le monde !

En effet, l'électrocution est une mort par le biais de l'électricité. C'est un terme à connotation létale.

Ainsi, si vous avez été électrocuté, c'est que vous êtes obligatoirement mort ! Vous devriez dire que vous vous êtes fait électriser ;)

Posté le

android

(73)

Répondre

a écrit : Et depuis on sait le faire ce feux grégeois ou le secret est il partie en même temps que la mort de Dupree ? On a marché sur la lune mais on sait pas faire de feu grégeois ..

a écrit : Acheter son silence ? Enfin vous voulez dire : écartelé pour savoir à qui il en avait parlé puis sauvagement assassiné par la suite ? Pas du tout. LouisXV, choqué par l'efficacité et la violence de ce feu trouva inhumain de torturer ses adversaires d'une telle manière. Il préféra garder la découverte secrète et donna 2000 livres à Dupre pour qu'il ne dévoile pas le secret !(c'est énorme pour l'époque)

a écrit : Contrairement à ce que pensent les gens, immoler est synonyme de tuer mais cela n'implique pas l'utilisation du feu. C'est pour cette raison qu'il est souvent nécessaire de préciser le moyen. Dans les journaux on peut souvent lire "immolé par le feux". Il ne veut pas dire tuer au sens strict du terme. Il s'agit plus d'un sacrifice, le plus souvent religieux.
C'est juste que les gens qui font ca par le feu le font souvent en "sacrifice" pour leur cause. D'où le terme immoler à la base.

Tiens d'ailleurs wiki dit bien que c'est un sacrifice ^^
fr.m.wikipedia.org/wiki/Immolation

Posté le

android

(2)

Répondre

Si les scientifiques d'aujourd'hui, avec nos avancées technologiques, ne parviennent pas à trouver la formule du feu grégeois, qui nous dit que ce Dupré n'était pas un escroc n'ayant pour seul motivation que l'argent de la vente d'une fausse formule, il lui aurait eu de quoi s'éclipser du royaume en toute discrétion ? Le feu grégeois n'est-il pas aussi un simple feu romancé par les récits de l'époque ? Car j'ai du mal à croire que des scientifiques du Ier au XIIeme siècle aient pu mettre en place une formule que les scientifiques du XXIeme siècle ne maîtriseraient toujours pas.

a écrit : Si les scientifiques d'aujourd'hui, avec nos avancées technologiques, ne parviennent pas à trouver la formule du feu grégeois, qui nous dit que ce Dupré n'était pas un escroc n'ayant pour seul motivation que l'argent de la vente d'une fausse formule, il lui aurait eu de quoi s'éclipser du royaume en toute discrétion ? Le feu grégeois n'est-il pas aussi un simple feu romancé par les récits de l'époque ? Car j'ai du mal à croire que des scientifiques du Ier au XIIeme siècle aient pu mettre en place une formule que les scientifiques du XXIeme siècle ne maîtriseraient toujours pas. Afficher tout Déjà, le feu grégeois est une réalité historique : il a été beaucoup utilisé par les Byzantins notamment, ce qui leur a permis de gagner plusieurs batailles navales. On est donc certains qu'il a existé et qu'il a été utilisé.

Par contre, on ne peut pas inventer la recette à partir de rien ! A moins que l'on découvre des documents décrivant la composition du feu grégeois, il est fort probable que cela restera à jamais ignoré. Toutes les avancées technologiques du monde n'y feront rien. La découverte de la composition du feu grégeois est du domaine de la recherche historique, pas de la chimie.

Par contre, et cela a été fait depuis longtemps, la chimie peut inventer un composé aux propriétés équivalentes : cela s’appelle le napalm, et c'est efficace.