La Tour Eiffel joua un rôle majeur lors de la bataille de la Marne

Proposé par
le
dans

La bataille de la Marne est célèbre car elle permit de stopper les troupes allemandes en 1914. Grâce au poste de transmission sans fil de la Tour Eiffel, un message allemand fut intercepté disant que l'armée allemande était stoppée car elle avait des problèmes d'approvisionnement. Cette information capitale permit d'organiser une contre-attaque victorieuse.

Cette contre-attaque devant être faite sous très peu de temps, des taxis furent réquisitionnés pour transporter les soldats sur place : ce sont les fameux taxis de la Marne.


Commentaires préférés (3)

Beau et efficace que demander de plus

A noter que si les taxis ont eu un impact sur la mémoire collectif, leur impact militaire est quasi nul: à peine 3000 à 5000 hommes seront transportés en Taxi,(à comparer au million d'homme engage côté Franco-Britannique! ) la majorité du transport se faisant par voie ferrée. D'autant plus que les hommes transportés appartenaient à des régiments ayant subi de lourde pertes et donc épuisés ont été déployés en réserve.


Tous les commentaires (47)

Beau et efficace que demander de plus

A noter qu'ils furent réquisitionnés certes mais que l'État leur a versés la somme due pour le transport des troupes. Addition très salé mais victorieuse.

Posté le

android

(26)

Répondre

A noter que si les taxis ont eu un impact sur la mémoire collectif, leur impact militaire est quasi nul: à peine 3000 à 5000 hommes seront transportés en Taxi,(à comparer au million d'homme engage côté Franco-Britannique! ) la majorité du transport se faisant par voie ferrée. D'autant plus que les hommes transportés appartenaient à des régiments ayant subi de lourde pertes et donc épuisés ont été déployés en réserve.

a écrit : Beau et efficace que demander de plus Que la guerre ne dure pas jusqu'en 1918 :) ?

D'ailleurs la tour Eiffel qui devait être détruite après 20 ans a été gardée en grande partie car elle était utile aux communications radios :)

Posté le

android

(21)

Répondre

Le coup des taxis de la marne est un des mythes les plus tenaces de l'historiographie des deux guerres mondiales, avec la supériorité numérique et qualitatives des allemands en 40.
En effet ces fameux taxis n'ont eu qu'une utilité symbolique, ayant à peine transporté 2'000 hommes d'une brigade ayant déjà beaucoup souffert et donc étant déployée en réserve, ne participant donc pas aux combats. Ayant retenu la leçon de la guerre Franco-Prussienne, l'armée francaise se déplacait sur de telles distances en train.

Rappellons aussi que 4 ans plus tard, une seconde bataille de la Marne eut lieu, marquée par une victoire décisive des alliés.Néanmoins, on utilise la plupart du temps l'expression "Bataille de la Marne" pour désigner première des deux batailles.

Posté le

android

(16)

Répondre

Une contre attaque victorieuse ? On a surtout eu chaud aux fesses que nos braves soldats soient tenaces.
L'état major français démarque une réelle inadaptation au début de la guerre, inadaptation qui sera encore plus décisive quelques décennies plus tard.
Pour l'anecdote c'est ce genre de batailles terriblement sanglantes qui poussèrent certains généraux allemands des la fin de la guerre a élaborer des doctrines plus mobiles. Les resultats ne se firent pas attendre en 1939 et 1940.

Ce que l'on sait moins, c'est que ces fameux taxis n'ont pas influencé le résultat de la bataille en transportant 4000 hommes vers une bataille où se battaient des centaines de milliers de soldats. Pis, ces taxis, symboles du patriotisme parisien, ont vu leurs chauffeurs activer leurs compteurs afin que les autorités militaires règlent la course!

Posté le

android

(9)

Répondre

Encore une chose, un détail qui me passionne pour les guerres, ses stratégies, etc... en dehors de tout jugement éthique

Posté le

android

(4)

Répondre

On comprend mieux pourquoi Hitler voulait detruire la tour eiffel :D

Posté le

android

(5)

Répondre

Et dire que certains pensent que la guerre est un art..... Alors que bien souvent ce n'est qu'une succession d'erreurs, de mauvaises informations, de malentendus... Et que l'histoire fini par retenir des détails, ou carrément mentir sur la réalité. Vu à ce sujet cette semaine un reportage de Oliver Stone sur la 2ème guerre mondiale.

Posté le

android

(11)

Répondre

Il faut savoir que George Clemenceau , ministre de la guerre en 1914, a attribué la défaite de Sedan en 1870 aux corses( Napoléon III étant corse). Sa haine ne s'étant pas tarie, par un decret spécifique à l'île, tous les hommes de 17 à 55 ans, et les pères ayant jusqu'a 6 enfants furent mobilisés. 30 milles corses tombèrent et malgré ce sacrifice énorme pour l'île comptant 280 milles habitants, les soldats corses durent se payer le billet de bateau pour revenir dans l'île... Une ingratitude qu'on ne retrouvait que pour les soldats provenant des colonies, ou encore les bretons et savoyards.

Posté le

android

(11)

Répondre

Les allemands, avant la bataille de la Marne, avait pour projet le plan Schlieffen, appliqué par le général Allemand, Von Moltke, et qui consistait a passer par la Belgique pour surprendre les français et atteindre Paris car "qui tient Paris tient la France" qu'ils disaient !
Mais cette offensive est arrêtée à 50km de Paris par les généraux Joffre et Gallieni, qui mobilisent les taxis de la Marne.
Cette défaite allemande a pour conséquence que V. Moltke et remplacé par le général Falkenhayn, qui lui utilise la méthode du point focal pour épuiser les armées française. Il choisit Verdun comme point précis pour obliger les armées a le défendre, les armées s'enterrent, c'est le début de la guerre de position, la guerre des tranchées.
La stratégie de Falkenhayn a échoué et révélé le maréchal Pétain qui a placé son état major a Epinal, et installé des hôpitaux et des zones de repos en arrière du front, ce qui lui vaudra d'être populaire et de d'être considéré comme le vainqueur de la Bataille de Verdun.

Hé oui j'écoute en Histoire moi ! :)

a écrit : Il faut savoir que George Clemenceau , ministre de la guerre en 1914, a attribué la défaite de Sedan en 1870 aux corses( Napoléon III étant corse). Sa haine ne s'étant pas tarie, par un decret spécifique à l'île, tous les hommes de 17 à 55 ans, et les pères ayant jusqu'a 6 enfants furent mobilisés. 30 milles corses tombèrent et malgré ce sacrifice énorme pour l'île comptant 280 milles habitants, les soldats corses durent se payer le billet de bateau pour revenir dans l'île... Une ingratitude qu'on ne retrouvait que pour les soldats provenant des colonies, ou encore les bretons et savoyards. Afficher tout Raté pour l'histoire du décret ministériel et le rapport avec l'anecdote? : Clemenceau n'est au ministère de la guerre qu'en 1917... en 1914 sont on poste les obscurs Alexandre Millerand et Adolphe Messimy.
Et le chiffre de 30 000 morts est très surévalué, le chiffre serait plutôt de l'ordre de 10 000 morts sur environ 50 000 combattants ce qui place tout de même le nombre de mort au delà de la moyenne nationale. Ce que l'on peut expliquer par la forte proportion de paysans en corse qui comme les autres régions ruraux souffriront de plus de perte, les paysans étant le plus souvent versé dans l'infanterie.

Sinon vous avez des sources pour vos anecdotes ?

a écrit : Les allemands, avant la bataille de la Marne, avait pour projet le plan Schlieffen, appliqué par le général Allemand, Von Moltke, et qui consistait a passer par la Belgique pour surprendre les français et atteindre Paris car "qui tient Paris tient la France" qu'ils disaient !
Mais cette offensive e
st arrêtée à 50km de Paris par les généraux Joffre et Gallieni, qui mobilisent les taxis de la Marne.
Cette défaite allemande a pour conséquence que V. Moltke et remplacé par le général Falkenhayn, qui lui utilise la méthode du point focal pour épuiser les armées française. Il choisit Verdun comme point précis pour obliger les armées a le défendre, les armées s'enterrent, c'est le début de la guerre de position, la guerre des tranchées.
La stratégie de Falkenhayn a échoué et révélé le maréchal Pétain qui a placé son état major a Epinal, et installé des hôpitaux et des zones de repos en arrière du front, ce qui lui vaudra d'être populaire et de d'être considéré comme le vainqueur de la Bataille de Verdun.

Hé oui j'écoute en Histoire moi ! :)
Afficher tout
Je préciserai juste que verdun n'a pas été choisi au hasard, côté allemand il y avait une gare et des larges routes alors que côté français il y avait limite un chemin petain à donc fait fabriqué une bonne grosse route pour acheminer les troupes. Et oui je regarde c'est pas sorcier xD

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Je préciserai juste que verdun n'a pas été choisi au hasard, côté allemand il y avait une gare et des larges routes alors que côté français il y avait limite un chemin petain à donc fait fabriqué une bonne grosse route pour acheminer les troupes. Et oui je regarde c'est pas sorcier xD Je le sais mais je peux pas tout dire non plus ! Je crois que tu parles de la voie sacrée, qui acheminait les armes et les soldats vers le front, elle reliait pont a mousson et Thionville je crois mais je n'en suis pas sûr du tout c'est a vérifier.

a écrit : La guerre se joue sur des détails... Ça me renvoi à une autre anecdote dans laquelle une vingtaine d'hommes ont étés tués par un missile à cause d'une erreur d'arrondi

a écrit : Les allemands, avant la bataille de la Marne, avait pour projet le plan Schlieffen, appliqué par le général Allemand, Von Moltke, et qui consistait a passer par la Belgique pour surprendre les français et atteindre Paris car "qui tient Paris tient la France" qu'ils disaient !
Mais cette offensive e
st arrêtée à 50km de Paris par les généraux Joffre et Gallieni, qui mobilisent les taxis de la Marne.
Cette défaite allemande a pour conséquence que V. Moltke et remplacé par le général Falkenhayn, qui lui utilise la méthode du point focal pour épuiser les armées française. Il choisit Verdun comme point précis pour obliger les armées a le défendre, les armées s'enterrent, c'est le début de la guerre de position, la guerre des tranchées.
La stratégie de Falkenhayn a échoué et révélé le maréchal Pétain qui a placé son état major a Epinal, et installé des hôpitaux et des zones de repos en arrière du front, ce qui lui vaudra d'être populaire et de d'être considéré comme le vainqueur de la Bataille de Verdun.

Hé oui j'écoute en Histoire moi ! :)
Afficher tout
Tu avais à peu près bon au début, jusqu'à sortir une énormité : non, Falkenhayn n'a pas 'choisi Verdun parcequ'il voulait établir un "point focal", ce qui entraina la guerre de position'.
La guerre de position s'est mise en place toute seule dès 1914 ; après l'arrêt de l'offensive allemande sur Paris, les deux camps cherchèrent chacun à déborder l'autre, ce qui a donné lieu à "la course à la mer" (chacun essayant de pousser par le nord pour prendre de flanc l'autre, les deux armées ont donc tracé vers la mer la ligne de front de ce qui deviendra la guerre de position jusqu'à fin 1917, où de vraies batailles de mouvement recommencèrent).
La bataille de Verdun a eu lieu en 1916, soit trois ans après le début de la guerre de positions, ce n'est donc pas cette bataille qui a entrainé la guerre de tranchées.