Pourquoi les hirondelles volent-elles bas à l'approche d'un orage ?

Proposé par
le

On dit souvent que les hirondelles qui volent bas sont signe d'un orage à venir. Si elles volent bas, c'est indirectement à cause du changement de pression atmosphérique. En effet, les insectes ont plus de mal à voler en hauteur lorsque l'orage approche, car l'air froid qui descend les "plaque" au sol : les hirondelles qui s'en nourrissent les suivent donc et volent plus bas pour chasser.


Commentaires préférés (3)

La plus vieille des météo

Posté le

android

(220)

Répondre

Lorsque j'étais jeune, le cheval ne reprenait pas le sillon dans le champ à labourer avec la charrue en cas d'orage à venir et faisait comprendre qu'il fallait rentrer.
Il faisait de même quand il entendait les douze coups de midi au clocher de l'église (véridique!).

Le vent est aussi un ennemi de l'hirondelle qui ne trouve plus d'insectes quand il souffle fort . Les proverbes sont nés du prodigieux sens de l'observation populaire et constituent un précieux enseignement , reste à les interpréter . Un proverbe dit " il fait un vent à décorner les bœufs " , cela ne veut pas dire que la force du vent est telle qu'elle peut décorner un bœuf . Non , pas du tout . Ce proverbe paysan indique que le temps est propice pour couper ( décorner ) les cornes des bœufs car , grace au vent , aucun insecte ne viendra s'agglutiner sur la plaie saignante de l'animal , et par là même le risque d'infection sera écarté . Les pêcheurs à la mouche eux , affirment , que selon un proverbe : " Grand vent n'est pas pêchant " . Ils ont tout à fait raison car aucun insecte ne se trouve sur l'eau par grand vent , la truite le sait , et la mouche artificielle que lui présente le pêcheur ne peut être qu'une contrefaçon à délaisser absolument ...
Conclusion : les vents violents et non pas seulement ceux provoqués par l'orage sont néfastes pour les oiseaux gobeurs d'insectes comme pour les poissons gobeurs qui eux aussi s' en nourrissent .


Tous les commentaires (25)

La plus vieille des météo

Posté le

android

(220)

Répondre

Une hirondelle ne fait pas le printemps

Les hirondelles ont bien deux "L"! (clin d'oeil à norton).
Et elles ont même deux "E", sur le point d'éclore...

Posté le

android

(25)

Répondre

Lorsque j'étais jeune, le cheval ne reprenait pas le sillon dans le champ à labourer avec la charrue en cas d'orage à venir et faisait comprendre qu'il fallait rentrer.
Il faisait de même quand il entendait les douze coups de midi au clocher de l'église (véridique!).

a écrit : Une hirondelle ne fait pas le printemps Ça me fait penser... Désolée je suis obligée de la raconter!
Mon premier est une rondelle de saucisson lancée à toute allure sur un boomerang
Mon deuxième est une rondelle de saucisson lancée à toute allure sur un boomerang
Mon troisième est une rondelle de saucisson lancée à toute allure sur un boomerang
Mon quatrième est une rondelle de saucisson lancée à toute allure sur un boomerang
Mon cinquième est une rondelle de saucisson lancée à toute allure sur un boomerang
Mon sixième est une rondelle de saucisson lancée à toute allure sur un boomerang
(une seconde je reprends mon souffle)
Mon tour est une saison

Réponse : le printemps, parce qu'au printemps, les six rondelles sont de retour...

Posté le

android

(32)

Répondre

Moi je les ai toujours vue voler bas même lorsqu'il n'y avait pas d'orage.
Les insectes de mon jardin doivent être trop fainéants pour voler haut...

Dès lors, à quoi bon investir des millions dans des super ordinateurs pour prédire la météo, alors que la nature a déjà tout prévu ! ;-)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Dès lors, à quoi bon investir des millions dans des super ordinateurs pour prédire la météo, alors que la nature a déjà tout prévu ! ;-) C'est pas la nature qui a tout prévu, c'est une bonne observation de la nature qui permet de prédire le temps...ou les articulations de ma grand-mere.

Posté le

android

(24)

Répondre

a écrit : C'est pas la nature qui a tout prévu, c'est une bonne observation de la nature qui permet de prédire le temps...ou les articulations de ma grand-mere. C'est juste, les paysans n'écoutaient pas Laurent Cabrol (ou Albert Simon!) le matin avant de partir aux champs, ils n'avaient pas la météo à 10 jours non plus mais étaient très observateurs.

a écrit : C'est pas la nature qui a tout prévu, c'est une bonne observation de la nature qui permet de prédire le temps...ou les articulations de ma grand-mere. d ailleur ce n est pas si idiot! chaque changement de temperature me fait derouiller la cheville ou le poignet qui ont ete fractures. j ai beau reflechir la dessus je ne comprend pas le lien. si quelqu un a une piste...

Posté le

android

(11)

Répondre

Le vent est aussi un ennemi de l'hirondelle qui ne trouve plus d'insectes quand il souffle fort . Les proverbes sont nés du prodigieux sens de l'observation populaire et constituent un précieux enseignement , reste à les interpréter . Un proverbe dit " il fait un vent à décorner les bœufs " , cela ne veut pas dire que la force du vent est telle qu'elle peut décorner un bœuf . Non , pas du tout . Ce proverbe paysan indique que le temps est propice pour couper ( décorner ) les cornes des bœufs car , grace au vent , aucun insecte ne viendra s'agglutiner sur la plaie saignante de l'animal , et par là même le risque d'infection sera écarté . Les pêcheurs à la mouche eux , affirment , que selon un proverbe : " Grand vent n'est pas pêchant " . Ils ont tout à fait raison car aucun insecte ne se trouve sur l'eau par grand vent , la truite le sait , et la mouche artificielle que lui présente le pêcheur ne peut être qu'une contrefaçon à délaisser absolument ...
Conclusion : les vents violents et non pas seulement ceux provoqués par l'orage sont néfastes pour les oiseaux gobeurs d'insectes comme pour les poissons gobeurs qui eux aussi s' en nourrissent .

Observer la nature est la clef :)

Posté le

blackberry

(7)

Répondre

Commentaire supprimé Il n'y a pas que les hirondelles, d'autres oiseaux sont dans le même cas dont les martinets.

Il paraît même que maintenant elles volent sur le dos pour ne plus voir la misère?!

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Il paraît même que maintenant elles volent sur le dos pour ne plus voir la misère?! Mais non, ce sont les corbeaux qui font ça et en se pinçant le"nez" pour ne pas sentir la m....

a écrit : d ailleur ce n est pas si idiot! chaque changement de temperature me fait derouiller la cheville ou le poignet qui ont ete fractures. j ai beau reflechir la dessus je ne comprend pas le lien. si quelqu un a une piste... Salut.

J'avais lu ça je ne sais plus où.
Quand il va pleuvoir, la pression atmospherique change, ce qui a pour conséquence de modifier le volume de je ne sais plus quoi dans l'articulation (où un truc dans le genre), ce qui entraîne une douleur.

Voilà une petite explication :
m.leparisien.fr/societe/pourquoi-la-pluie-fait-mal-a-nos-articulations-29-03-2001-2002063940.php

a écrit : La plus vieille des météo Tu dois te souvenir de ce devin dans Astérix qui prévoyait que les dieux feraient pleuvoir, en lisant dans le vol des hirondelles.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Le vent est aussi un ennemi de l'hirondelle qui ne trouve plus d'insectes quand il souffle fort . Les proverbes sont nés du prodigieux sens de l'observation populaire et constituent un précieux enseignement , reste à les interpréter . Un proverbe dit " il fait un vent à décorner les bœufs " , cela ne veut pas dire que la force du vent est telle qu'elle peut décorner un bœuf . Non , pas du tout . Ce proverbe paysan indique que le temps est propice pour couper ( décorner ) les cornes des bœufs car , grace au vent , aucun insecte ne viendra s'agglutiner sur la plaie saignante de l'animal , et par là même le risque d'infection sera écarté . Les pêcheurs à la mouche eux , affirment , que selon un proverbe : " Grand vent n'est pas pêchant " . Ils ont tout à fait raison car aucun insecte ne se trouve sur l'eau par grand vent , la truite le sait , et la mouche artificielle que lui présente le pêcheur ne peut être qu'une contrefaçon à délaisser absolument ...
Conclusion : les vents violents et non pas seulement ceux provoqués par l'orage sont néfastes pour les oiseaux gobeurs d'insectes comme pour les poissons gobeurs qui eux aussi s' en nourrissent .
Afficher tout
Il y a d'ailleurs déjà une anecdote sur "le vent à décorner les boeufs" ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Dès lors, à quoi bon investir des millions dans des super ordinateurs pour prédire la météo, alors que la nature a déjà tout prévu ! ;-) Et pour prévenir un tsunami, elle font comment tes hirondelle ?!

a écrit : Et pour prévenir un tsunami, elle font comment tes hirondelle ?! Lors du tsunami survenue en asie, quelque instant avant l arrivé des vagues devastatrices de nombreux animaux etaient montés sur les hauteurs donc eux l avaient "sentis" arriver.

Posté le

android

(18)

Répondre