Au-dessus des éclairs, il y en a encore de plus gros

Proposé par
le
dans

Les sylphes rouges sont des phénomènes météorologiques peu connus et spectaculaires découverts seulement en 1989. Il s'agit d'éclairs bien plus grands et larges que ceux que l'on voit lors des orages. Ils n'apparaissent qu'à haute altitude, au-dessus des gros orages et sont très brefs, ce qui explique pourquoi ils ont été difficiles à observer. On les appelle aussi des farfadets.


Commentaires préférés (3)

Est-ce ce qu'on appelle des éclaires de chaleurs?

EDIT: pourquoi me mettre des pouce en bas lorsque j’essaie d'obtenir des renseignements supplémentaire?

Posté le

website

(234)

Répondre

a écrit : pourquoi les appeler les farfadés ? Dans la source : Ils ont été baptisés ainsi par des chercheurs de l'université de l'Alaska, qui entendaient ainsi éviter d'associer à ces phénomènes, alors encore largement inexpliqués, des propriétés physiques erronées. Leur nom fait référence à Ariel, un farfadet (esprit de l'Air) espiègle de La Tempête, de Shakespeare. On en a observé actuellement (2009) des dizaines de milliers . Les farfadets ont, à tort, été tenus pour responsables d'accidents inexpliqués impliquant des véhicules en opération à haute altitude au-dessus des orages .

Posté le

android

(61)

Répondre

a écrit : il ne fait pas 80 km de hauteur mais il est à 80 km d'altitude
À la louche, de 20 à 100km, ça fait 80km...

Posté le

iphone

(55)

Répondre


Tous les commentaires (41)

Est-ce ce qu'on appelle des éclaires de chaleurs?

EDIT: pourquoi me mettre des pouce en bas lorsque j’essaie d'obtenir des renseignements supplémentaire?

Posté le

website

(234)

Répondre

a écrit : Est-ce ce qu'on appelle des éclaires de chaleurs?

EDIT: pourquoi me mettre des pouce en bas lorsque j’essaie d'obtenir des renseignements supplémentaire?
Je ne pense pas qu'il y est un rapport, puisque les Sylphes en questions ne sont visibles que depuis certains points culminants (Haute montagne etc...). Donc pour les apercevoir de là où nous sommes, cela relèverai certainement du miracle. Mais RIEN n'est impossible !!!

P.S : Philippe, il y a un soucis avec la source Wikipédia, car non consultable sur téléphone (iPhone pour ma part). Merci.

Posté le

iphone

(12)

Répondre

La nature nous cache bien des choses... C'est très beau, éphémère, avec un côté surnaturel, extraterrestre... Dommage que l'on ne peux que très peu les voir du sol...

Posté le

android

(1)

Répondre

pourquoi les appeler les farfadés ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : pourquoi les appeler les farfadés ? Dans la source : Ils ont été baptisés ainsi par des chercheurs de l'université de l'Alaska, qui entendaient ainsi éviter d'associer à ces phénomènes, alors encore largement inexpliqués, des propriétés physiques erronées. Leur nom fait référence à Ariel, un farfadet (esprit de l'Air) espiègle de La Tempête, de Shakespeare. On en a observé actuellement (2009) des dizaines de milliers . Les farfadets ont, à tort, été tenus pour responsables d'accidents inexpliqués impliquant des véhicules en opération à haute altitude au-dessus des orages .

Posté le

android

(61)

Répondre

Belle anecdote !!!! j'aimerai en rencontrer un ça doit être spectaculaire ;)

Posté le

android

(1)

Répondre

cest moi ou il mesure ,80 kilomètres de haut 0_0

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : cest moi ou il mesure ,80 kilomètres de haut 0_0 Non tu ne rêves pas, ils font bien cette taille, ils vont jusque dans la haute atmosphère.

Posté le

iphone

(4)

Répondre

Il me semble qu'il existe un phenomene plus ou moins identique, à exception que ce ne sont pas des 'farfadets' mais des 'elfes'.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Non tu ne rêves pas, ils font bien cette taille, ils vont jusque dans la haute atmosphère. il ne fait pas 80 km de hauteur mais il est à 80 km d'altitude

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : il ne fait pas 80 km de hauteur mais il est à 80 km d'altitude
À la louche, de 20 à 100km, ça fait 80km...

Posté le

iphone

(55)

Répondre

a écrit : Il me semble qu'il existe un phenomene plus ou moins identique, à exception que ce ne sont pas des 'farfadets' mais des 'elfes'. Oui, les ELVE et les jets font partie de la même famille et furent observés la même année en 1989

Posté le

android

(3)

Répondre

c vraiment magnifiques vives les phénomène qui s'explique parfois ....

Posté le

android

(0)

Répondre

Dans ce cas la pourquoi est ce que ca n'a été decouvert qu'en 1989 vu que les avions existent depuis plus longtemps et que on devrait pouvoir les voir de la place d'un pilote d'avion non ??

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Oui, les ELVE et les jets font partie de la même famille et furent observés la même année en 1989 Le cite dont j'ai posté l'URL dit pourtant aussi "elfe" :-/

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Dans ce cas la pourquoi est ce que ca n'a été decouvert qu'en 1989 vu que les avions existent depuis plus longtemps et que on devrait pouvoir les voir de la place d'un pilote d'avion non ?? Dans la source wiki, c'est indiqué que la découverte a été faite par hasard au lancement d'une fusée et donc à une très haute altitude à mon avis! Les avions sont conçus pour voler au mieux à des dizaines de kilometres d'altitude, y a encore de la marge par rapport au graphique de l'image...

Posté le

website

(0)

Répondre

a écrit : Le cite dont j'ai posté l'URL dit pourtant aussi "elfe" :-/ Oui, elfe se dit elve en anglais, c'est l'acronyme de Emission of Light and Very low-frequency perturbations from Electromagnetic pulse sources, je l'ai pas inventé c'est dans wikipedia ;-)

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Oui, elfe se dit elve en anglais, c'est l'acronyme de Emission of Light and Very low-frequency perturbations from Electromagnetic pulse sources, je l'ai pas inventé c'est dans wikipedia ;-) Ah ok ^^ merci de préciser ! En plus je le savais... Je l'avais lu il y a deux ans sur "Science et Vie" :-/

Posté le

android

(0)

Répondre

jlsd, j ai eut la chance de rencontrer un des seul physicien travaillant sur ce sujet ( ils ne sont qu une dixaine je crois ) ce sont des phénomènes relativement courants et pourtant très mal connus car ils ont lieux au dessus de cumolonimbus. il existe d autre types d'écaires de ce genre, notamment des bleus tout en longueur dont je ne me souviens plus du nom.

Posté le

android

(3)

Répondre