Une tradition ancestrale roumaine pour échapper aux revenants

Proposé par
le
dans

À Amarastii de Sus, petit village du sud de la Roumanie, la tradition veut que les villageois plantent un pieu dans le cœur de leurs morts pour éviter que ceux-ci ne reviennent les hanter. Dans d'autres régions, on leur plantait des clous dans les talons pour être sur qu'ils ne puissent plus marcher.


Tous les commentaires (68)

a écrit : Les rituels funéraires sont très diversifiés . Partout dans le monde , la mort a toujours suscité la plus vive fascination . Le cadavre exerce sur les témoins qui l'observent un amalgame de sentiments variés et confus .

Citons l'Égypte ancienne qui a si brillamment élevé l 'embaumement au ni
veau de l'art et , dans une tout autre tradition , les communautés bouddhistes
tibétaines où les dépeceurs procèdent au découpage du corps et au broyage des os et de la chair pour former des boules fixées à des pierres afin que les vautours n'éparpillent pas les restes .

Certaines âmes sensibles s ´indignent de telles pratiques comme de celles décrites dans l'anecdote , mais ces rites ancestraux servent à cimenter l'union d'un clan dans un acte de communion et de complicité hors du commun .

N'oublions pas que , dans nos sociétés occidentales , la crémation se révélait troublante à nos yeux il y a peu de temps encore.
Dans nos sociétés la mort s'industrialise et est désormais confiée à des spécialistes . Si bien que , en ce qui concerne la mort , nos dictionnaires ne nous aident pas beaucoup . À les lire , funéraire serait ce qui concerne les funérailles et funèbre ce qui a rapport aux funérailles. . Nous dirons que funèbre se rapporte plutôt au service des morts dans son ensemble : la cérémonie , la marche , l'oraison , les pompes .
Avec funéraire on entre plutôt dans la logistique : l'urne , le caveau , la stèle. .

Afin d'égayer l'atmosphère quelque peu funèbre de ce commentaire rappelons que l'on surnomma " La pompe funèbre " Marguerite Japy , épouse Steinheil , dont les talents et la mise en bouche ( qu' on pardonne cette périphrase qu'impose une décence bien compréhensible ) envoyèrent ad patres un certain Félix Faure , président de la République et dont les dernières paroles furent : " Une douce mort m'habite ." Ce qui ne l'empêcha pas d'ailleurs d'être enterré... en grande pompe .

Sources. : Les rites funéraires dans le monde ( Google. ) - Dictionnaire inattendu de la langue française ( Jean-Loup Chiflet )
Afficher tout
'' Une douce mort ma bite'', plutôt sympa ses dernières paroles.

Posté le

android

(5)

Répondre

Il y en a qui mettent une pierre entre les dents au cas ou ça serait un vampire...

a écrit : Toi, tu as vu Sherlock Holmes 2 ! Non, même pas. Juste discovery channel et un episode du caméléon ou Jarod fait subire la toxine à quelqu'un.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Les rituels funéraires sont très diversifiés . Partout dans le monde , la mort a toujours suscité la plus vive fascination . Le cadavre exerce sur les témoins qui l'observent un amalgame de sentiments variés et confus .

Citons l'Égypte ancienne qui a si brillamment élevé l 'embaumement au ni
veau de l'art et , dans une tout autre tradition , les communautés bouddhistes
tibétaines où les dépeceurs procèdent au découpage du corps et au broyage des os et de la chair pour former des boules fixées à des pierres afin que les vautours n'éparpillent pas les restes .

Certaines âmes sensibles s ´indignent de telles pratiques comme de celles décrites dans l'anecdote , mais ces rites ancestraux servent à cimenter l'union d'un clan dans un acte de communion et de complicité hors du commun .

N'oublions pas que , dans nos sociétés occidentales , la crémation se révélait troublante à nos yeux il y a peu de temps encore.
Dans nos sociétés la mort s'industrialise et est désormais confiée à des spécialistes . Si bien que , en ce qui concerne la mort , nos dictionnaires ne nous aident pas beaucoup . À les lire , funéraire serait ce qui concerne les funérailles et funèbre ce qui a rapport aux funérailles. . Nous dirons que funèbre se rapporte plutôt au service des morts dans son ensemble : la cérémonie , la marche , l'oraison , les pompes .
Avec funéraire on entre plutôt dans la logistique : l'urne , le caveau , la stèle. .

Afin d'égayer l'atmosphère quelque peu funèbre de ce commentaire rappelons que l'on surnomma " La pompe funèbre " Marguerite Japy , épouse Steinheil , dont les talents et la mise en bouche ( qu' on pardonne cette périphrase qu'impose une décence bien compréhensible ) envoyèrent ad patres un certain Félix Faure , président de la République et dont les dernières paroles furent : " Une douce mort m'habite ." Ce qui ne l'empêcha pas d'ailleurs d'être enterré... en grande pompe .

Sources. : Les rites funéraires dans le monde ( Google. ) - Dictionnaire inattendu de la langue française ( Jean-Loup Chiflet )
Afficher tout
Je me permettrai de rajouter à ce commentaire très riche que Felix Faure était surnommé Foutriquet 1er (ses diverses aventures n'étant pas inconnues du grand public).

Ma source est mon professeur d'histoire de lycée mais même si elle s'avèrait ne pas être parfaitement juste, je trouve qu'elle fait sourire :)

Posté le

android

(3)

Répondre

Dans l'état mexicain des Chiapas la communauté vivant à San Juan Chamula déterre ses morts à certaines occasions pour partager un moment avec eux.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Les rituels funéraires sont très diversifiés . Partout dans le monde , la mort a toujours suscité la plus vive fascination . Le cadavre exerce sur les témoins qui l'observent un amalgame de sentiments variés et confus .

Citons l'Égypte ancienne qui a si brillamment élevé l 'embaumement au ni
veau de l'art et , dans une tout autre tradition , les communautés bouddhistes
tibétaines où les dépeceurs procèdent au découpage du corps et au broyage des os et de la chair pour former des boules fixées à des pierres afin que les vautours n'éparpillent pas les restes .

Certaines âmes sensibles s ´indignent de telles pratiques comme de celles décrites dans l'anecdote , mais ces rites ancestraux servent à cimenter l'union d'un clan dans un acte de communion et de complicité hors du commun .

N'oublions pas que , dans nos sociétés occidentales , la crémation se révélait troublante à nos yeux il y a peu de temps encore.
Dans nos sociétés la mort s'industrialise et est désormais confiée à des spécialistes . Si bien que , en ce qui concerne la mort , nos dictionnaires ne nous aident pas beaucoup . À les lire , funéraire serait ce qui concerne les funérailles et funèbre ce qui a rapport aux funérailles. . Nous dirons que funèbre se rapporte plutôt au service des morts dans son ensemble : la cérémonie , la marche , l'oraison , les pompes .
Avec funéraire on entre plutôt dans la logistique : l'urne , le caveau , la stèle. .

Afin d'égayer l'atmosphère quelque peu funèbre de ce commentaire rappelons que l'on surnomma " La pompe funèbre " Marguerite Japy , épouse Steinheil , dont les talents et la mise en bouche ( qu' on pardonne cette périphrase qu'impose une décence bien compréhensible ) envoyèrent ad patres un certain Félix Faure , président de la République et dont les dernières paroles furent : " Une douce mort m'habite ." Ce qui ne l'empêcha pas d'ailleurs d'être enterré... en grande pompe .

Sources. : Les rites funéraires dans le monde ( Google. ) - Dictionnaire inattendu de la langue française ( Jean-Loup Chiflet )
Afficher tout
J aime beaucoup tes commentaires éclairés, ils sont dans le sujet et pourraient faire l objet d une publication !!! Certains diraient qu on n étale pas son savoir; moi, je te remercie de nous faire partager ces petites bouchées de connaissance ;-) !!!

Même s'ils sont morts, c'est quand même un peu barbare comme tradition, j'aimerais bien savoir si ça doit être une personne spéciale qui doit le faire (père, mère, mari, amant...)

a écrit : Il y en a qui les maquille, ce n'est pas vraiment mieux, peut etre pour ne pas etre trop effrayant quand ils viendront les hanter ? On le maquille pour le rendre présentable à la famille. Qu'il soit tel qu'ils l'ont connu. Voir un proche blanc, dur, avec de hématomes ou les globes oculaires vides. C'est pas cool... on les maquille pas pour qu'ils ressemblent à des prostitués.
Enfin voila quoi la vie, la mort, MAQUILLAGE !

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Il y en a qui les maquille, ce n'est pas vraiment mieux, peut etre pour ne pas etre trop effrayant quand ils viendront les hanter ? En même temps je préfère assister à un enterrement ou le défunt est maquillé plutôt que de voir un membre de ma famille ou un proche avec un pieux dans le cœur ...

a écrit : Au pire, tu les enterres avec des gousses d'ail. C'est toujours moins cruel... Les gousses d'ognons eloignes les vampires mais pas les revenants......

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Les gousses d'ognons eloignes les vampires mais pas les revenants...... "Les gousses d'oignons" ... Curieux de voir a quoi ça ressemble ça

a écrit : Oui. Mais sans vouloir révéler la fin à ceux qui ne l'ont pas encore lu, Harker plante un pieux dans le coeur de Dracula il me semble. Vous ne parlez pas du même! Vlad Dracula l'empaleur était un homme connu pour sa grande cruauté. En effet il avait fait empaller ses victimes, puis (d'après la légende) avait déjeuner devant ces dernières.

Posté le

android

(1)

Répondre

The walking dead !=D sauf qu'il faut viser la tête pour pas qu'ils vivent ..

Je confirme cette anecdote en étant donné que je suis originaire de roumanie :)

a écrit : C'est bon ça, avec un pieu dans le coeur tes sur que le mort est mort au moins. Ca évite d'enterrer les gens vivants. Genre certaines maladie rare ou toxine qui te font passer pour mort alors que l'organisme est au ralenti au point de ne plus sentir le pouls. C'est clair, s' il ne meurt pas d'asfixi, il meurt empalé par un pieu dans la poitrine... je sais pas trop ce que je préfère.
PS: les corps que l'on enterre sont très souvant embaumer il me semble (vidé), donc y' a peu de chance que l'on enterre un vivant.

Posté le

android

(0)

Répondre

Mesdemoiselles, si dans ce village un gars vous propose de finir au pieu, méfiance !

Je vois que Vlad l’Empaleur fascine beaucoup de gens! Planter un pieu au cœur des morts...oui peut-être il y a quelques siècles. je ne vois pas les Roumains, très instruits et très friands de nouvelles technologies, avec une tablette dernier cri dans une main et un pieu dans l'autre aux obsèques de la grand-mère. Les clichés ont la peau dure!

Ça me donne envie de d'emménager la bas

a écrit : Apparemment, les grandes épidémies auraient contribué au développement de la peur du mort vivant, accusé de revenir pour contaminer les vivants. Ainsi, le premier mort était déterré et le pieu enfoncé dans le coeur pour le tuer définitivement ; parfois la tête était tranchée.
Lors des exhumations, il arrivait
que les défunts aient subi une croissance des ongles et des cheveux et que le corps saigne abondamment, les yeux ayant pris une coloration rouge et la peau craquelée. Les populations locales ont alors perpétué la légende déjà existante des vampires, alors qu'il s'agissait vraisemblablement de la porphyrie. Afficher tout
A propos des cheveux, il y a aussi une anecdote qui explique que l'impression de pousse des cheveux est dûe à la rétractation du cuir chevelu

Posté le

android

(2)

Répondre