Le portrait-robot est un jeu à l'origine

Proposé par
le

Le portrait-robot, utilisé de nos jours par les forces de police du monde entier pour rechercher des suspects, fut à l'origine un jeu qui remporta une médaille au concours Lépine. Son inventeur, Roger Dambron, le créa pour se distraire alors qu'il était souffrant, utilisant une centaine de visages des habitants de sa ville d'Étaples-sur-Mer qui se prêtèrent au jeu.


Commentaires préférés (3)

et le FBI commenca a l utiliser des 1968 ( cf; wikipédia )

C'était quoi le jeu au juste ??
Il dessinait les personnes et puis les gens devaient retrouver "qui est-ce" ?

a écrit : C'est quand même incroyable que personne ait penser à dessiner le portrait d'un tueur selon des témoignages avant ! Même de nos jours ,avec les moyens actuels pour numériser un visage ,on peut se rendre compte que les portraits ne sont pas très ressemblant aux personnes recherchés.
D'une part les" témoins"ont souvent des perceptions différentes des visages et lorsqu'il s'agit d'en regrouper plusieurs, les descriptions divergent.
Sous l'effet du choc aussi ,la mémoire peux jouer des tours.
Donc pour moi les portraits robots ne servent pas à grand chose et pourrait même induirent en erreur d'autres témoins éventuels qui se baseraient seulement la dessus.
Pour mieux comprendre ,je vous propose de lire cette histoire judiciaire qui étaye mes propos=

www.lepoint.fr/actualites-societe/2007-01-23/les-pieges-du-portrait-robot/920/0/75368

Posté le

android

(130)

Répondre


Tous les commentaires (27)

a écrit : En quelle année ? Il est préférable de regarder les sources avant de poser une question: inventé en 1950 et primé en 1952.

Posté le

android

(0)

Répondre

Du coup un certain nombre d'habitants ont ressemblé à des criminels recherchés... Je pense qu'ils ont actualisés leur portraits depuis...

Posté le

android

(0)

Répondre

et le FBI commenca a l utiliser des 1968 ( cf; wikipédia )

Le FBI a commencé à l'utiliser en 1968.

C'est hors sujet mais ils ont aussi inventer le concept de contralisation des empreintes digitales (cf : J.Edgar de Clint Eastwood) ils ont vraiment toujours tapé dans ce qui servirait jusqu'à piocher dans des jeux ...

Posté le

android

(6)

Répondre

C'était quoi le jeu au juste ??
Il dessinait les personnes et puis les gens devaient retrouver "qui est-ce" ?

a écrit : C'était quoi le jeu au juste ??
Il dessinait les personnes et puis les gens devaient retrouver "qui est-ce" ?
C'est ça "Qui est-ce serial-killer version".

Posté le

android

(0)

Répondre

Alors juste je pense que c'est Etables sur mer à côté de Binic

Posté le

android

(0)

Répondre

Pourquoi appelle-t-on ça portrait-robot?

C'est quand même incroyable que personne ait penser à dessiner le portrait d'un tueur selon des témoignages avant !

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : C'est quand même incroyable que personne ait penser à dessiner le portrait d'un tueur selon des témoignages avant ! Même de nos jours ,avec les moyens actuels pour numériser un visage ,on peut se rendre compte que les portraits ne sont pas très ressemblant aux personnes recherchés.
D'une part les" témoins"ont souvent des perceptions différentes des visages et lorsqu'il s'agit d'en regrouper plusieurs, les descriptions divergent.
Sous l'effet du choc aussi ,la mémoire peux jouer des tours.
Donc pour moi les portraits robots ne servent pas à grand chose et pourrait même induirent en erreur d'autres témoins éventuels qui se baseraient seulement la dessus.
Pour mieux comprendre ,je vous propose de lire cette histoire judiciaire qui étaye mes propos=

www.lepoint.fr/actualites-societe/2007-01-23/les-pieges-du-portrait-robot/920/0/75368

Posté le

android

(130)

Répondre

a écrit : C'est quand même incroyable que personne ait penser à dessiner le portrait d'un tueur selon des témoignages avant ! Si il y a la fameuse afffiche "Wanted" que l on retrouve dans les westerns

Posté le

android

(27)

Répondre

Le portrait-robot ou l'un des trucs les plus inutiles !
Honnêtement, qui a déjà reconnu un suspect grâce au portrait-robot ?
D'ailleurs, je me suis toujours demandé comment les victimes ou témoins pouvaient l'établir. J'en serais incapable, même après avoir vu mon agresseur de longues minutes.

Il devait faire bon vivre dans cette ville, de nos jours, qui accepterait de jouer à un jeu pour distraire un homme souffrant ?

Posté le

android

(20)

Répondre

Étaples sur mer c'est chez moi ca!

a écrit : C'était quoi le jeu au juste ??
Il dessinait les personnes et puis les gens devaient retrouver "qui est-ce" ?
En fait, il y avait plusieurs petites plaquettes de bois, sur lesquelles étaient dessinées des yeux, des cheveux ou autres, et ensuite on pouvait les assemblés

J'ai vécu 2 ans à Étaples et j'avais jamais entendu cette histoire. Cependant, pour la petite histoire, il y a une maison sur la grande place où Napoleon séjourna pendant quelques jours

a écrit : Pourquoi appelle-t-on ça portrait-robot? En 1952, Roger Dambron obtient une médaille de bronze au concours Lépine, pour son invention créée en 1950, le "jeu des photos-robot" , qu'il brevète en 1953.
En 1955/1956, le commissaire divisionnaire Chabot, chef du service régional de la police judiciaire à Lille, déclare avoir inventé cette technique, qu'il nomme « Portrait-robot », au cours de l'enquête sur « l'affaire Janet Marshall ». Le 7 janvier 1956, Robert Avril est arrêté d'après son portrait-robot.
Src: wiki
A mon avis "robot", et en conclusion de l'entière source susmentionnée, parce qu'il s'agit d'un assemblage de morceaux de visages (procédé mécanique, méthodique, déshumanisant)

Posté le

android

(19)

Répondre