Le cochon des Pink Floyd s'échappa et bloqua un aéroport

Proposé par
le
dans

Algie est le nom donné à un cochon géant gonflé à l'hélium utilisé pour la pochette de l'album « Animals » des Pink Floyd. L'idée était de le faire survoler une centrale électrique londonienne et de le prendre en photo. Mais à cause d'une rafale de vent, il réussit à s'échapper. Durant son périple, il bloqua l’aéroport de Londres-Heathrow, car il volait au milieu des couloirs aériens. Il fut finalement retrouvé écrasé dans une ferme du Kent.

Algie aurait normalement dû être abattu par un tireur en cas de problème mais celui-ci n'avait pas été reconduit ce jour-là.


Tous les commentaires (52)

"Watching the pigs on the wing"
Drôle de coïncidence, j'étais en train d'écouter cet album y'a même pas un quart d'heure!

a écrit : Mais pourquoi ne pas avoir fait un montage photo tout simplement ?! Pour le fun !
À mon avis, c'était sûrement plus facile de faire voler un cochon géant que de faire d'utiliser Photoshop sur des ordinateurs aussi performants que nos grilles-pain

Posté le

android

(2)

Répondre

Décidément, il y a beaucoup de choses qui s'écrase chez les Kent...

a écrit : Le choix de faire voler un cochon n'etait d'ailleurs pas anodin car l'expression "Quand les poules auront des dents" se dit "Wen the pigs will fly" en anglais, soit "Quand les cochons voleront".

C'etait aussi pour ça qu'un cochon se mettait à voler apres avoir bu du Red Bull dans un spot tv de la marque.
L'expression existe aussi dans plusieurs langues. Ca peut etre au singulier (quand le cochon volera) ou au pluriel.

source : je ne sais pas pourquoi, mais dans ma famille on utilisait assez souvent l'expression quand j'étais petit.
Ps: je suis roumain

Posté le

android

(1)

Répondre

C'est une autre époque quand même, de nos jours ils auraient fait un coup de Photoshop et hop c'est réglé... Tout deviens trop facile

a écrit : Parce qu'a l'époque on savait rêver, on savait imaginer, on savait oser réaliser ses purs délires et que si un mec se levait le matin en se disant "ce serait génial de mettre un cochon rose géant qui volerait au-dessus d'une centrale électrique pour la pochette de notre album" les autres répondent "banco, on le fait" avec enthousiasme et ainsi naissaient le rêve, la création, le délire, et au final, l'art.
C'était la bonne époque finalement, toshop a tué ces rêves un peu fous.
Afficher tout
Je pense que c'est aussi parcequ'a l'epoque les associations de protection d'animaux devaient etre moins importentes ... Gonfler un cochon a l'helium, le faire voler pour apres l'ecraser puis le "reparer" pour le refaire voler je sais pas si ce genre de choses sont encore permises. Pour ma part je ne vois pas en quoi ce fait confirme qu'a cette epoque les gens avaient plus d'imagination ... Les gens qui ont créer photoshop avaient eux aussi beaucoup d'imagination et l'on peut faire preuve de celle ci en l'utilisant (ça eviterai peut etre de maltraiter des animaux a plusieurs reprises pour des pubs d'albums) Enfin je comprends pas en quoi se reveiller un jour en se disant "aujordhui je vais faire voler un cochon" est un beau reve a realiser ...

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Parce que la technologie n'était pas assez avancé et que c'est plus amusant de faire des vrais cochons volants. Il suffisait de faire un montage sur la pellicule ! Si Georges Melies a pu créer des effets spéciaux sans rien alors pourquoi pas les Pink Floyd 100 ans après (environ) ?

a écrit : Ce cochon n'est qu'une autre brique dans le mur. J'men fout de cette anecdote,t'façon We don't need no education!

a écrit : Je pense que c'est aussi parcequ'a l'epoque les associations de protection d'animaux devaient etre moins importentes ... Gonfler un cochon a l'helium, le faire voler pour apres l'ecraser puis le "reparer" pour le refaire voler je sais pas si ce genre de choses sont encore permises. Pour ma part je ne vois pas en quoi ce fait confirme qu'a cette epoque les gens avaient plus d'imagination ... Les gens qui ont créer photoshop avaient eux aussi beaucoup d'imagination et l'on peut faire preuve de celle ci en l'utilisant (ça eviterai peut etre de maltraiter des animaux a plusieurs reprises pour des pubs d'albums) Enfin je comprends pas en quoi se reveiller un jour en se disant "aujordhui je vais faire voler un cochon" est un beau reve a realiser ... Afficher tout Tu crois qu'ils ont gonflé un cochon?
Je tiens à te rassurer c'est un ballon en forme de cochon.
Renseignez vous avant d'affirmer des absurdités. Ce n'est pas une insulte ni de l'hostilité, mais ce propos "gonfler un cochon" est absurde.
Tant que je suis là :
Vive Pink Floyd <3 et peace and love.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : en espagne on dit :
quand les grenouilles auront des poils ^^
Pas tout à fait, quanda las grenouillas auras des poilir est l'expression exacte.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le choix de faire voler un cochon n'etait d'ailleurs pas anodin car l'expression "Quand les poules auront des dents" se dit "Wen the pigs will fly" en anglais, soit "Quand les cochons voleront".

C'etait aussi pour ça qu'un cochon se mettait à voler apres avoir bu du Red Bull dans un spot tv de la marque.
On ne met pas « will » après « when » en anglais, même quand on parle au futur. L’expression correcte est donc « When the pigs fly ».