On peut atterrir en pleine mer à Osaka

Proposé par
le

Par manque de place et pour éviter les expropriations, l'aéroport du Kansai fut construit en pleine mer dans la baie d'Osaka au Japon. Cet aéroport international unique en son genre est relié à Osaka par un pont de 3 km. Sa construction débuta en 1987 et il ouvrit ses portes en 1994. Il nécessita pas moins de 21 millions de mètres cube de terre, et son coût total est estimé à près de 20 milliards de dollars.

Agrandir le plan


Commentaires préférés (3)

C'est bien de vouloir éviter les tremblements de terre, mais en cas de tsunami, pouf plus d'aéroport :)

Posté le

website

(50)

Répondre

Cet aéroport a le plus long terminal du monde de 1,7 km sur 301 472 m² sur quatre étages. Dessiné par Renzo Piano, le toit de ce terminal en forme d'aile d'avion, facilite la circulation de l’air envoyé par le système de climatisation. Des mobiles sont suspendus au plafond du 3e étage pour profiter de cet astucieux système.
À cause d'un sous-sol mou, l'île s'est enfoncée au départ de quelques mètres. L'enfoncement continue mais est réduit à quelques cm par an.

Posté le

iphone

(99)

Répondre

Je ne veux pas être méchant mais encore une fois ça sent le ctrl C... ctrl V. un lien vaut mieux que de laisser croire qu'on maîtrise son contenu...

Posté le

android

(91)

Répondre


Tous les commentaires (55)

L'homme peut vraiment faire un travail monstre ...

Posté le

iphone

(3)

Répondre

ayant déjà vue un reportages dessus (je croit que c'etait les construction de l'extrême sur direct 8) je le trouve impressionnant, et beau :) en tout cas, je le savait déjà ;) mais quel est sa taille déjà?? (je suis sur le téléphone, pas possible d'alerte sur les liens :( )

Posté le

android

(2)

Répondre

le boulot que c'est quand même. après il faut comprendre la culture des japonais : pas touche a la montagne, ce qui réduit beaucoup leur espace.

Posté le

android

(3)

Répondre

Ils sont forts ces Japonais, ils ont fait ce travail monstre en 7 ans :o !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : le boulot que c'est quand même. après il faut comprendre la culture des japonais : pas touche a la montagne, ce qui réduit beaucoup leur espace. C'est plus une histoire de risque sismique. Je suis pas expert donc je vais laisser l'explication à plus informé et/ou te laisser faire tes propres recherches sur le sujet.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Oui c'est un polder c'est quoi un polder ?

Posté le

android

(4)

Répondre

merci à donlalert et vive la ff.

Posté le

android

(5)

Répondre

Et si l'avion ratait son atterrissage ? ;)

Posté le

iphone

(0)

Répondre

C'est bien de vouloir éviter les tremblements de terre, mais en cas de tsunami, pouf plus d'aéroport :)

Posté le

website

(50)

Répondre

a écrit : Oui c'est un polder Non, cf la source wikipedia de ce qu'est un polder donnée plus haut... (dans la partie "au japon")

Posté le

iphone

(4)

Répondre

JLSD, grâce à United States of Tara ;^)

Posté le

website

(0)

Répondre

a écrit : JLSD, grâce à United States of Tara ;^) pourquoi grâce à cette série géniale?

Posté le

android

(0)

Répondre

[quote=Axelloty]En français ça donne ? [/quote]je le conaissais déjà :p
Et pour en revenir a l'anecdote, ce dut être un travail titanesque en si peu de temps.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : le boulot que c'est quand même. après il faut comprendre la culture des japonais : pas touche a la montagne, ce qui réduit beaucoup leur espace. Et où prendraient-ils la terre si ce n'est en montagne ? Cette prolongation des littoraux sur la mer grâce à des presqu'îles artificielles qui touche d'ailleurs un bon nombre de constructions ( zones industrielles, ports ) est par contre très consommatrice en terre, ce qui a provoqué la colère de bon nombre de montagnards et de la population respectueuse des traditions, mais le fait s'est banalisé et désormais peu de japonais protestent.

Posté le

website

(5)

Répondre

La question n'est pas de savoir en combien de temps il a été construit mais plutot de savoir si il existe encore après le tsunami.

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Il NE nécessita* c'est mieux quand on emploie ce genre de tournure à l'écrit ^^

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Cette anecdote doit être certaine, et non probable.

Posté le

iphone

(1)

Répondre