Faire partie du "gang" des chatouilleuses était dangereux

Proposé par
le
dans

Si on connait aujourd'hui les entarteurs, Mayotte eut les chatouilleuses : il s'agissait d'un commando de femmes militant pour le rattachement de l'île à la France, qui, dans les années 60 et 70, prit à partie des personnalités politiques comoriennes en les soumettant à des coups de chatouilles afin qu'ils quittent l'île. L'une d'elles fut tuée en 1969 lors d'un commando par les forces de l'ordre.


Commentaires préférés (3)

Tuée ? Alors qu'elles ne faisaient que des chatouilles... C'est... Radical...

Posté le

android

(445)

Répondre

A choisir, je préfère me faire chatouiller par un groupe de chatouilleuses plutôt que de me faire entarté par un mec...

Posté le

android

(263)

Répondre


Tous les commentaires (42)

Tuée ? Alors qu'elles ne faisaient que des chatouilles... C'est... Radical...

Posté le

android

(445)

Répondre

A choisir, je préfère me faire chatouiller par un groupe de chatouilleuses plutôt que de me faire entarté par un mec...

Posté le

android

(263)

Répondre

Il faudra essayer les chatouilles pour hollande ...

Je n'ose pas imaginer dans ma tête ce commando de femmes qui chatouillent tout le monde... Je ne verrai plus jamais les chatouilles du même angle

Elles agissaient aussi pour réduire l'influence des autres îles de l'archipel des Comores.

"Nous voulons être comme la Lozère, c'est-à-dire irréversiblement français, explique Marcel Henry, sénateur de l'île. Nous avons déployé tellement d'efforts pour éviter d'être largués par la France... Même Valéry Giscard d'Estaing, en 1975, hésitait. Et, aujourd'hui, Paris semble freiner sur la départementalisation, de peur que cela coûte trop cher. Cela coûtera de l'argent, bien sûr, et nous en avons besoin. Mais l'essentiel n'est pas là: nous voulons être français parce que nous connaissons nos limites. Les Mahorais sont incapables de se gouverner seuls. Il n'y a pas eu un mort, pas un détenu politique ici depuis vingt ans. Si nous étions indépendants, comme les Comores, nous additionnerions, comme eux, 2 assassinats de chef d'Etat, 17 coups d'Etat et une misère générale..."

Source: L'Express.

On devrait trouver un compromis entre les bonobos qui règlent leurs conflits par la sexe , le shifumi qui règle les problèmes financiers et cette méthode là pour protester

Tuée pour des chatouilles, je comprend que cela doit bien procurer aux chatouillés une haine énorme mais c'est radical ... je parie qu'après ce drame ils n'ont pas quitté l'île

Posté le

android

(6)

Répondre

Les Mahorais réclament le rattachement à la France depuis 1958. Il y a eu 3 référendums 74, 76 et 2009. Toujours avec plus de 80% de oui. Et c'est seulement en 2011 qu'ils l'ont été.

Posté le

android

(34)

Répondre

Près du tiers des immigrés qui tente de rentrer en France l'essaye par Mayotte. C'est une île difficile à surveiller du fait de sa proximité avec l'Afrique mais surtout des Comores. Mais bon la France à un avantage certain c'est l'étendue des eaux territoriales de Mayotte.

Posté le

android

(22)

Répondre

J'imagine pas l'enterrement :
Karine Martin morte le 26 novembre 1970 ,par coup de chatouille paix à ses chatouille .On peut dire qu'elle est morte .....de rire . Yeeeeeeeeeah (<- référence au expert Miami )

Je vois bien la scène quand les chatouilleuses saute sur un homme qui lui est insensible aux chatouilles..

a écrit : La pire des tortuuures! Les romains utilisaient la chatouille pour torturer, en effet ils mettaient du sel sur la plante des pieds de la victime et la faisait lécher par une chèvre...

Posté le

android

(22)

Répondre

En attendant Mayotte est désormais rattaché à la France justement.

Posté le

android

(6)

Répondre

Malgré leur surprenante manière de se révolter il faut noter que ces femmes ont joué un grand rôle dans l'appartenance de mayotte à la république française.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Les romains utilisaient la chatouille pour torturer, en effet ils mettaient du sel sur la plante des pieds de la victime et la faisait lécher par une chèvre... Pas seulement les Romains.
L'été dernier, je suis allée visiter un château dans le Périgord.
Il y avait un musée de la torture et ce genre de torture était évoqué. Donc pour la précision, la chèvre était privée d'eau pendant quelques jours. Et la victime (le torturé) avait bien la plante des pieds enduit de sel.
La chèvre léchait alors les pieds avec une langue râpeuse. Ce qui provoquait alors des cloques (ampoules), et par la suite le décollement de la peau.
La chèvre continuait de lécher et provoquait alors une douleur insurportable.
Je n'ai plus le nom du château en tête, mais il se trouve encastré sur le flanc d'une falaise troglodyte. À voir si vous allez sur la région.

Posté le

android

(24)

Répondre

Pour se regrouper et fondre sur leur "victime" une des chatouilleuses lançait un cri de ralliement qui était le signal pour toute les autres d'attaquer... Ce cri?
" YOU-YOUUUU "

Par contre (petite précisions sur l'anecdote) le mouvement de révolte des chatouilleuses n'a pas eu lieu "entre 1960 et 1970" mais "dans les années 60 et 70" plus précisément même entre 1966 et 1975...
Je chipote un peu j'avoue mais bon