L'improvisation musicale qui devint un hymne

Proposé par
RingoBouskov
le
dans

Alors qu'il faisait l'ouverture du festival de Woodstock, Richie Havens fit un véritable tabac. A tel point qu'au bout de nombreux rappels et plusieurs heures de concert, il se retrouva à court de chansons et se mit à improviser ce qui deviendra "Freedom", titre qui deviendra l'emblème du festival. Cette chanson est présente dans le film "Django Unchained" de Quentin Tarantino.


Commentaires préférés (3)

magnifique artiste et quelle musique! le public qui l'a rappelé sur scène avait du goût

Posté le

android

(103)

Répondre

Les surréalistes comme A. BRETON ou G. Apollinaire doivent se frotter les mains. Ils défendaient que le rêve, le hasard, l'hypnose et donc l'improvisation donnent naissance aux meileurs produits de l'art.

Posté le

android

(108)

Répondre

Faire un tabac à Woodstock. Ça fait sourire d'avoir utilisé ce terme ;-)

Posté le

android

(144)

Répondre


Tous les commentaires (35)

magnifique artiste et quelle musique! le public qui l'a rappelé sur scène avait du goût

Posté le

android

(103)

Répondre

C'est une chanson magnifique que j'écoute en boucle actuellement et cette anecdote la rends encore plus belle !

Posté le

android

(7)

Répondre

Cependant , Freedom , présente dans Django Unchained , est interprétée par Anthony Hamilton et Elena Boynton !

Posté le

android

(14)

Répondre

Les surréalistes comme A. BRETON ou G. Apollinaire doivent se frotter les mains. Ils défendaient que le rêve, le hasard, l'hypnose et donc l'improvisation donnent naissance aux meileurs produits de l'art.

Posté le

android

(108)

Répondre

Le Festival de Woodstock : Rock , Folk , Soul , Blues , résumé en un mot musical et historique : Freedom .
Ce n'est pas parce que je suis pianiste classique que je n'apprécie pas cette musique , improvisée , vive , douloureuse , douce , tendre , qui bouleverse , excite et apaise , comme aurait dit Andrée Maillet poétesse et Québécoise . Cette musique , ce qu'elle rythme , est vrai , c'est le pouls de la vie .

Cette anecdote me rappelle que , à la sortie d'un concert rock , du côté de Bourgoin-Jallieu , contraint de faire du stop pour rejoindre Lyon , un jeune homme est invité par une jeune femme à monter dans sa voiture . Ils bavardent . " Que faites- vous dans la vie ?" demande la jeune conductrice ? " Je développe une théorie synthétique de minoration de la courbure de Ricci dans les espaces métriques mesurés séparables , complets et localement compacts " , répond le jeune homme . La jeune femme n'a pas fait d'embardée . Pas plus que la musique classique est incompatible avec le rock , pas plus le goût du rock est incompatible avec les mathématiques . La jeune femme avait auprès d'elle , assis dans sa voiture , Cédric Villani , médaille Fields , le Nobel des mathématiques 2010 , inventeur d'un théorème s'appuyant sur l'équation de Boltzmann , lié à l'amortissement Landau , dans ses liens avec le théorème de Kolmogorov ... Vous avez-dit Freedom ... Woodstock... Princeton...Vienne...Salzbourg.., que de génies ...

Source : Service Littéraire , septembre 2012 .Nº 55 -Par Frédéric Vitoux de l'Académie française .
Théorème vivant , de Cédric Villani .Grasset .
Encyclopédia Britannica - The Woodstock Music And Art Fair .

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Moi j'connais j'ai son dernier album ...-_-

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Faire un tabac à Woodstock. Ça fait sourire d'avoir utilisé ce terme ;-)

Posté le

android

(144)

Répondre

JMCMB ! J'adore cette chanson.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Suis je le seul à trouver la chanson nulle?! Les goûts et les couleurs hein !

Posté le

iphone

(4)

Répondre

Ce que je trouve génial ,c'est de voir un homme inventé une chanson en même temps qu'il l'à chante .Intro +refrain qu'il est capable de ressortir un temps après les avoir créé, et à l'intonation près.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Cependant , Freedom , présente dans Django Unchained , est interprétée par Anthony Hamilton et Elena Boynton ! non il y a aussi celle de Richie havens

Posté le

android

(0)

Répondre

C'est une chanson improvisée et ça se voit : Les paroles se répètent beaucoup trop à mon goût et je ne comprends pas l'engouement qu'il y a autour.

Posté le

website

(0)

Répondre

a écrit : Les surréalistes comme A. BRETON ou G. Apollinaire doivent se frotter les mains. Ils défendaient que le rêve, le hasard, l'hypnose et donc l'improvisation donnent naissance aux meileurs produits de l'art. C'est peut être vrai dans un sens mais l'art n'est il pas aussi réflexion, méditation, correction ou encore sublimation ? Quand on voit le travail de Beethoven ou bien Descartes on voit qu'ils n'ont pas passé 5 minutes pour produire leurs oeuvres. Même que ce n'est pas leur génie mais surtout leur travail que l'histoire nous rappelle.
Bien que cette musique soit fort sympathique je ne vois pas pourquoi tant de gens idéalisent une simple improvisation.

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Ce que je trouve génial ,c'est de voir un homme inventé une chanson en même temps qu'il l'à chante .Intro +refrain qu'il est capable de ressortir un temps après les avoir créé, et à l'intonation près. En fait, les paroles proviennent de «Sometimes I feel like a motherless child», un standard de jazz repris notamment par Nina Simone...

Posté le

android

(4)

Répondre

J'imagine pas la concentration énorme que ça à du lui demander pour capter l'ensemble de ses capacités psychiques afin de sortir ce genre d'improvisation.

Posté le

website

(0)

Répondre

Seuls les vrais artistes sont capables de créer une chanson légendaire en improvisation... Ca donne encore plus de charme à cette musique, qui en avait déjà tellement à mes yeux

Posté le

windows8

(0)

Répondre