La petite voix de votre cerveau existe bien

Proposé par
le

Vous vous êtes peut-être déjà dit que lorsque vous lisez ou pensez, vous entendez une petite voix intérieure. Des chercheurs en neuroscience lyonnais ont réussi à prouver que cette voix existait bel et bien, et qu'elle était créée par notre cerveau qui interprète cette voix comme si elle venait de vos oreilles. Son origine viendrait de l'apprentissage de la lecture à haute voix.


Tous les commentaires (116)

a écrit : Bien que n'étant pas scientifique, je contredit cette anecdote. En effet, mes parents et beaucoup de personnes de mon entourage sont sourds et je sais qu'ils ont tout autant que nous cette "petite voix" dans leur tête. La contradiction vient donc du fait qu'ils n'ont jamais pu entendre aucune sorte de lecture à haute voix étant sourds. De plus certains d'entre eux sont analphabètes ce qui accentue cette contradiction. Afficher tout Pauvre toi :(

a écrit : Bien que n'étant pas scientifique, je contredit cette anecdote. En effet, mes parents et beaucoup de personnes de mon entourage sont sourds et je sais qu'ils ont tout autant que nous cette "petite voix" dans leur tête. La contradiction vient donc du fait qu'ils n'ont jamais pu entendre aucune sorte de lecture à haute voix étant sourds. De plus certains d'entre eux sont analphabètes ce qui accentue cette contradiction. Afficher tout Comment peuvent-ils entendre cette voix s'ils sont sourds de naissance puisqu'ils n'ont ainsi pas pu associer de sons ou même de prononciations aux mots qu'ils lisent ?

Ca m'a rassuré jusqu'a ce que cette voie ai pris son indépendance...

Posté le

android

(0)

Répondre

La langue est un instrument à penser. Les esprits que nous appelons paresseux, somnolents, inertes sont vraisemblablement surtout incultes, et en ce sens qu'ils n'ont qu'un petit nombre de mots et d'expressions ; et c'est un trait de vulgarité bien frappant que l'emploi d'un mot à tout faire. Cette pauvreté est encore bien riche, comme les bavardages et les querelles le font voir ; toutefois la précipitation du débit et le retour des mêmes mots montrent bien que ce mécanisme n'est nullement dominé. L'expression "ne pas savoir ce qu'on dit" prend alors tout son sens. On observera ce bavardage dans tous les genres d'ivresse et de délire. Et je ne crois même point qu'il arrive à l'homme de déraisonner par d'autres causes ; l'emportement dans le discours fait de la folie avec des lieux communs. Aussi est-il vrai que le premier éclair de pensée, en tout homme et en tout enfant, est de trouver un sens à ce qu'il dit. Si étrange que cela soit, nous sommes dominés par la nécessité de parler sans savoir ce que nous allons dire ; et cet état sibyllin est originaire en chacun ; l'enfant parle naturellement avant de penser, et il est compris des autres bien avant qu'il se comprenne lui-même. Penser c'est donc parler à soi.
ALAIN
Les Idées et les Ages, in Les Passions et la Sagesse,
coll. La Pléiade, p. 319

Donc il ne pas se focaliser sur la surdité de certains. Penser c'est se parler de manière intelligible. Ceux qui ne parlent pas "communiquent" avec eux même d'une manière qui leur est intelligible également.

Je l'entends cette petite voix et je lui parle car la nuit elle m'empêche de dormir et ça ne marche pas! C'est sans doute ce qu'on appelle les pensées

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Suis-je le seul a ne pas avoir cette petite voix ? Moi non plus j'ai pas cette voix dans la tête.

a écrit : Moi non plus j'ai pas cette voix dans la tête. Écoutez vous penser, vous entendrez cette voix :-)

a écrit : Écoutez vous penser, vous entendrez cette voix :-) Depuis la lecture de cette annecdote,j'ai tenté d'écouter,d'y préter attention,et j'ai remarqué qu'a certains moment je l'entend,mais ce n'est pas automatique,j'arrive très bien a penser,et a lire sans entendre cette fameuse "voix" !

a écrit : Bien que n'étant pas scientifique, je contredit cette anecdote. En effet, mes parents et beaucoup de personnes de mon entourage sont sourds et je sais qu'ils ont tout autant que nous cette "petite voix" dans leur tête. La contradiction vient donc du fait qu'ils n'ont jamais pu entendre aucune sorte de lecture à haute voix étant sourds. De plus certains d'entre eux sont analphabètes ce qui accentue cette contradiction. Afficher tout Je me suis toujours demandé: en quel langue leurs parle cette voix?

C est le mecanisme du langage qui afine notre facon de penser autrement que par des seules images, mecanismes qui sont donc complementaires. On pourrait dire pareil de l instrument mental que sont les mathematiques. Je suis bien plus surpris d apprendre que des parents sourds(de naissance) pensent egalement avec un outil mental basé sur le son plutot que par images mentales(mecanisme basée sur la vue), que de lire le resulat d une etude peu concluente pour simplifier un mecanisme plus complexe du cervaux. On apprendrai bcp a etudier les mecanismes de pensee de personnes isolees n ayant jamais connu aucune société ou de sourds et/ou aveugles de naissances. Puisqu on utilise les images et sons comme mecanismes de pensee. Mais ce n est qu un postulat :)

Posté le

android

(0)

Répondre

pour contredire encore en partie l'anecdote de la "petite voix" liée à la lecture, je dirais personnellement que ce n'est pas spécialement une "voix" que l'on entends, avec un timbre comme exemple sa propre voix. Non.
On "pré-entend" simplement la prononciation de chaque mot, de façon très neutre, indéfinie. Même pas comme en chuchotant. C'est très "léger" pourrait-on décrire.

( intéressant d'ailleurs cet exercice de tenter de décrire une impression subjective, subtile, liée à la conscience et la perception )
.
Par contre les "petites voix" des skyzophrènes sont semble t'il, timbrées, et sans écho.

Ou plus proche de nous : après une soirée bien remplie, passée avec des amis, peut être vous arrive t'il avant au moment de vous coucher, d'"entendre" comme par flashs, des bribes de conversations reconstituées avec les voix de vos amis.
Plus précisément, ces bribes ne sont pas de simple "fragments enregistrés" de choses réellement dites au cours de la soirée... les phrases sont sans queue ni tête et créées de toute pièces" avec les timbres de voix récents.

( Pensez ce que vous voulez, ce que j'écris s'adresse à des chercheurs et non aux moqueurs. )

a écrit : Le pire c est de lire les commentaires et d un coup percuter. .. la petite voix est la depuis tout a l'heure! !!! Plus compliqué ... lire sans la ptite voix ben pas facile! !! Personnellement je n ai jamais réussi à lire sans cette voix :/

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Bien que n'étant pas scientifique, je contredit cette anecdote. En effet, mes parents et beaucoup de personnes de mon entourage sont sourds et je sais qu'ils ont tout autant que nous cette "petite voix" dans leur tête. La contradiction vient donc du fait qu'ils n'ont jamais pu entendre aucune sorte de lecture à haute voix étant sourds. De plus certains d'entre eux sont analphabètes ce qui accentue cette contradiction. Afficher tout Faut toujours qu'il y en ai un qui casse l'ambiance

Mais il parait que cette "petite voix" on peut la supprimer lorsqu'on lit ce qui ns permettrait de lire plus vite.

Posté le

android

(0)

Répondre

Le cerveau fait tellement de choses!!

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Bien que n'étant pas scientifique, je contredit cette anecdote. En effet, mes parents et beaucoup de personnes de mon entourage sont sourds et je sais qu'ils ont tout autant que nous cette "petite voix" dans leur tête. La contradiction vient donc du fait qu'ils n'ont jamais pu entendre aucune sorte de lecture à haute voix étant sourds. De plus certains d'entre eux sont analphabètes ce qui accentue cette contradiction. Afficher tout C'est impossible qu'il puisse se parler dans leur tête puisqu'il ne savent pas ce qu'est une voix il ne peuvent donc pas la reproduire sans modèle.

a écrit : Si la petite voix que l on entend ressemble a notre voix réelle, c est parce qu elle est associée à notre lecture à haute voix?
Si quelqu un voit ce que je veux dire
Merci de répondre
Oui mais pas juste a ça aussi quand on parle et quand on écris pour pensée a ce que l'on vas écrire.

Posté le

android

(0)

Répondre