Le médecin qui s'opéra lui-même

Proposé par
grogod
le
dans

En 1961, le chirurgien Leonid Rogozov fut bloqué avec ses 11 compagnons sur une nouvelle base scientifique en Antarctique en raison de tempêtes de neige. Souffrant du ventre, il se diagnostiqua une péritonite, qui devait être traitée en urgence par l'ablation de son appendice. Seul médecin de la station, il s'opéra lui-même avec succès.


Tous les commentaires (107)

Cela me fait penser à un épisode de dr house oú un médecin tombe malade en antarctique pendant une tempête et qu'un collègue (lui non médecin) doit l'opérer. Légèrement différent et irréaliste que dans ce cas la sauf que tout se finit bien ;)

Posté le

android

(3)

Répondre

Cela me rappelle ma dentiste qui, dans l'urgence, s'est extraite une molaire toute seule. Elle m'a dit que c'est une expérience épouvantable, elle n'avait pas le choix.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : C'est d'ailleurs pout cela que les médecins de la marine nationale exerçant dans les sous marins se font retirer l'appendice. Non, cela n'as pas la même origine comme cela à été dit plus tôt.

Posté le

android

(0)

Répondre

Notons qu'anciennement (et même quelques fois encore) tous marins se fesaient opérer de l'appendice avant de partir longtemps en mer, au cas où, une appendicite se déclencherait en pleine mer.

Posté le

android

(0)

Répondre

On est jamais mieux servit que par soi même, la preuve ^^

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Serein le garçon ... Heureusement qu'il a pas du s'opérer les yeux ...

Posté le

iphone

(0)

Répondre

heureusement que ce n'étai pas une circoncision...

Posté le

android

(0)

Répondre

comme dans les sous marin,le médecin présent à bord doit obligatoirement avoir déjà été opéré de l'apendice pour justement éviter ce genre de chose

Posté le

android

(3)

Répondre

il a du s anesthésier avec un bloc de glace pour l incision, ça devait être tout de même horrible mais c est déjà ça, et peut être que les coupures ou coutures des organes ne sont pas douloureuses car il n y a pas de nerfs non? (quelqu un saurait répondre?). en tout cas chapeau à lui pour cette force d esprit !

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : C'est une appendicite pas une peritonite une peritonite c'est une appendicite niveau 2 ... c'est quand ca va bientot éclater

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : une peritonite c'est une appendicite niveau 2 ... c'est quand ca va bientot éclater Quand ça a déjà éclaté. Si jamais ça n'a pas encore perforé ,ça donne un genre de ``péritonite localisée '' qu'on appelle plastron appendiculaire.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Woua franchement respect , il a eu les c......s de faire ça ! C'est un peu comme Aron Ralstone partie en randonnée tout seul dans le Colorado et qui est tombé dans un trou avec un eboulement , il est resté bloqué 127 heures (d'ou le nom du film sortie sur son histoire) avec un rocher qui lui écraser le bras , et il à fini par se couper le bras avec un petit couteau. C'est un film à voir Afficher tout oui j'ai vu le film il faut le faire respect

Posté le

website

(1)

Répondre

a écrit : je suppose sans anesthésie totale Si, il l'a fait en dormant bien sûr :-)

Posté le

android

(7)

Répondre

Ça devait être un sacré dilemme de savoir si il préférait s'opérer vite pour pas souffrir trop longtemps ou encore plus doucement qu'un patient ordinaire pour pas risquer de se rater étant donné la difficulté de l'acte..,

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Ce type est tres fort, il a tout mon respect

Posté le

android

(0)

Répondre

c'est un vaillant, il s'est presque hara kiri !

Posté le

android

(0)

Répondre