L'orage semi-permanent de Catacumbo

Proposé par
le
dans

L'orage de Catatumbo est un phénomène électrique étonnant qui a lieu au lac de Maracaibo au Vénézuéla. C'est un orage semi-permanent, qui a lieu 160 nuits par an avec en moyenne 30 éclairs par minute. Il n'est pas dangereux pour la population locale, car l'orage a lieu à haute altitude et les éclairs ne touchent jamais le sol.


Commentaires préférés (3)

Spectaculaire ! ca me rappelle la scène ou sangoku se transforme pour la première fois en super sayen sur namek ^^

Posté le

website

(175)

Répondre

Le commentateur de la météo locale doit bien se faire chier...

Posté le

website

(206)

Répondre

Pas de problème pour la delorean!

Posté le

android

(151)

Répondre


Tous les commentaires (56)

Impressionnant ! Surtout que ça dure la moitié de l'année !

Posté le

iphone

(10)

Répondre

magique. Surement lassés des soirees stroboscopes les locaux

Posté le

android

(13)

Répondre

Il faudrait essayer de trouver un moyen pour capter toute cette énergie.

Posté le

android

(58)

Répondre

Spectaculaire ! ca me rappelle la scène ou sangoku se transforme pour la première fois en super sayen sur namek ^^

Posté le

website

(175)

Répondre

Le commentateur de la météo locale doit bien se faire chier...

Posté le

website

(206)

Répondre

Pas de problème pour la delorean!

Posté le

android

(151)

Répondre

Pourquoi ce phénomène ne se produit que la nuit ?
Edit : désolé, je n'avais pas lu la bonne source encore. C'est du aux uv qui, le jour, "cassent" le méthane contenu dans les nuages. La nuit, pas d'uv : le méthane est présent et peu produire ces éclairs à loisir.
(je lirai mieux la prochaine fois avant de poser des questions dont j'ai finalement la réponse)

Posté le

android

(45)

Répondre

a écrit : Pourquoi ce phénomène ne se produit que la nuit ?
Edit : désolé, je n'avais pas lu la bonne source encore. C'est du aux uv qui, le jour, "cassent" le méthane contenu dans les nuages. La nuit, pas d'uv : le méthane est présent et peu produire ces éclairs à loisir.
(je lirai mieux la
prochaine fois avant de poser des questions dont j'ai finalement la réponse) Afficher tout
Bonne question. Peut être que la baisse de température associée à la tombée de la nuit est un facteur déclenchant ce phénomène. A savoir pourquoi physiquement...

Posté le

android

(0)

Répondre

spectaculaires, comme a chaque fois qu'il y a des orages d'ailleurs, mais pourquoi ceux là n'atteignent pas le sol?

Posté le

android

(3)

Répondre

Vu que les nuages sont assez haut et que l'air est un très bon isolant, les nuages se "déchargent" entre eux.

Posté le

android

(6)

Répondre

En février, l'orage a disparu pendant 1 mois, sa plus longue periode d'absence depuis 1906. Cela s'explique en partie par l'aggravation du phénomène el nino.

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Il faudrait essayer de trouver un moyen pour capter toute cette énergie. L'énergie développée en un an par cet orage semi permanent, si l'on considère que l'énergie d'un éclair est 500MJ (méga joules) est d'environ un million de GJ (giga joules), soit encore (ça parlera à plus de gens) 320 millions de kWh. Ça paraît énorme dit comme ça, mais un foyer français consomme en moyenne (si l'on ne compte pas l'énergie nécessaire à la fabrication de la voiture, de la télé, du téléphone, etc) environ 2 700 kWh. On se retrouve donc avec une énergie capable de subvenir aux besoins de 120 000 français tout au plus.

Alors oui ce serait bien de la capter, mais y a quand même plus rentable (avec le développement des techniques que l'on connait déjà : éoliennes, solaire, etc)

Posté le

website

(23)

Répondre

a écrit : Il faudrait essayer de trouver un moyen pour capter toute cette énergie. c'est surtout que l'énergie électrique ne se stocke pas. La production électrique est égale à la consommation des consommateurs.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : L'énergie développée en un an par cet orage semi permanent, si l'on considère que l'énergie d'un éclair est 500MJ (méga joules) est d'environ un million de GJ (giga joules), soit encore (ça parlera à plus de gens) 320 millions de kWh. Ça paraît énorme dit comme ça, mais un foyer français consomme en moyenne (si l'on ne compte pas l'énergie nécessaire à la fabrication de la voiture, de la télé, du téléphone, etc) environ 2 700 kWh. On se retrouve donc avec une énergie capable de subvenir aux besoins de 120 000 français tout au plus.

Alors oui ce serait bien de la capter, mais y a quand même plus rentable (avec le développement des techniques que l'on connait déjà : éoliennes, solaire, etc)
Afficher tout
L'énergie dissipée par les éclairs ne représente qu'une partie infime de l'énergie emmagasinée dans un orage. D'ailleurs, tout le monde sera d'accord pour dire qu'on ne voit pas en pratique l'orage s'affaiblir à chaque éclair. En fait, j'avais entendu dire qu'un orage contenait environ "l'énergie nécessaire pour alimenter une ville comme New-York pendant deux ans". On peut vérifier l'ordre de grandeur (dsl pour les calculs bruts, partez juste du principe que c'est un raisonnement avec des calculs "en gros" ).

Toute la violence d'un orage vient surtout de la différence de température entre le bas et le haut: environ 20°C à sa base et -60°C à 12km d'altitude. Ce qui fait (en multipliant la différence de température par la capacité calorifique massique de l'air de 1004J/kg.K) une énergie massique de 80 kJ/kg. Ensuite, le volume d'un orage est environ de 100km3 (une surface au sol d'environ 3km x 3km et une hauteur de 10km). Ce qui nous fait avec la masse volumique de l'air: 80.10^10kJ (en ayant pris 10% de volume utile pour récupérer l'énergie due à la différence de température). Soit environ 2,2. 10^10kW.h. Ce qui représente en gros l'énergie consommée en un an par 10 millions de personnes (population approximative de New-York: 8millions).

Bon évidemment, c'était déjà tendu de récupérer l'énergie électrique dissipée par les éclairs ; c'est encore plus tendu de récupérer toute cette énergie thermique... Dommage.

Posté le

website

(22)

Répondre

Faut que je parte en vacance là-bas, moi qui me plaint toujours de ne pas en avoir assez en alsace

Posté le

android

(6)

Répondre

Et les avions qui approchent cette zone, ils la pénetre ou la contourne ?

Posté le

android

(0)

Répondre

Il ne faut pas être épileptique et insomniaque pour vivre là bas !

Posté le

windowsphone

(4)

Répondre

a écrit : c'est surtout que l'énergie électrique ne se stocke pas. La production électrique est égale à la consommation des consommateurs. avec de grosses batteries ça peut être jouable... bien que 500mj en 1 seconde, les batteries ne vont pas tenir longtemps...

Posté le

android

(0)

Répondre