Si la Terre était une bille, elle serait un trou noir

Proposé par
le
dans

Tout objet a ce que l'on appelle un rayon de Schwardzchild. Si cet objet est compressé au-delà de ce rayon (qui est calculé à partir de la masse de l'objet), il donnera naissance à un trou noir.Par exemple, si on compressait la Terre à la taille d'une bille (0,9 cm de rayon), un trou noir serait créé. Le rayon de Schwardzchild du Soleil est d'environ 3 kilomètres.


Commentaires préférés (3)

Un objet qui peut tenir dans la main mais qui possède la masse d'une planète.. Sur le coup c'est difficile de visualiser ^^

Posté le

iphone

(261)

Répondre

C’est un peu court comme article.

En fait, un objet devient un trou noir parce qu’une masse est concentrée dans un espace réduit.
S’en crée donc une attraction gravitationnelle intensifiée. Pour un trou noir l’attraction gravitationnelle est si intense qu’il est impossible de s’en échapper.

Pour s’échapper de l’attraction d’un astre, il faut dépasser une certaine vitesse (un certain élan). Pour la Terre, cet élan est de 11,2 km/s, soit 40'000 km/h.
Les satellites artificielles peuvent facilement atteindre cette vitesse.
Pour le soleil, cette vitesse est de plus de 617 km/s.

Pour un trou noir, à cause de la gravité si intense, cette vitesse est supérieure à celle de la lumière. Vu qu’aucun corps ne peut aller plus vite que la lumière, il n’est donc pas possible qu’elle puisse s’échapper du trou noir.
C’est pour cela qu’un trou noir, une fois crée (par une compression de masse suffisante dans un espace réduit) absorbe tout et ne lâche rien. Il grossis sans jamais maigrir (en fait, si, Hawking a montré qu’un trou noir peut un peu maigrir à cause des fluctuations quantiques : c’est le rayonnement de Hawking, qui dit que si une paire "particule-antiparticule" se crée exactement à la surface du trou noir, il est statistiquement possible que l’anti-particule tombe dans le trou noir et que la particule est éjectée (l’anti-particule ira diminuer la masse et la particule s’en ira).

Posté le

website

(566)

Répondre

a écrit : C’est un peu court comme article.

En fait, un objet devient un trou noir parce qu’une masse est concentrée dans un espace réduit.
S’en crée donc une attraction gravitationnelle intensifiée. Pour un trou noir l’attraction gravitationnelle est si intense qu’il est impossible de s’en échapper.
/> Pour s’échapper de l’attraction d’un astre, il faut dépasser une certaine vitesse (un certain élan). Pour la Terre, cet élan est de 11,2 km/s, soit 40'000 km/h.
Les satellites artificielles peuvent facilement atteindre cette vitesse.
Pour le soleil, cette vitesse est de plus de 617 km/s.

Pour un trou noir, à cause de la gravité si intense, cette vitesse est supérieure à celle de la lumière. Vu qu’aucun corps ne peut aller plus vite que la lumière, il n’est donc pas possible qu’elle puisse s’échapper du trou noir.
C’est pour cela qu’un trou noir, une fois crée (par une compression de masse suffisante dans un espace réduit) absorbe tout et ne lâche rien. Il grossis sans jamais maigrir (en fait, si, Hawking a montré qu’un trou noir peut un peu maigrir à cause des fluctuations quantiques : c’est le rayonnement de Hawking, qui dit que si une paire "particule-antiparticule" se crée exactement à la surface du trou noir, il est statistiquement possible que l’anti-particule tombe dans le trou noir et que la particule est éjectée (l’anti-particule ira diminuer la masse et la particule s’en ira).
Afficher tout
Si je ne brille pas en soirée avec ça..

Posté le

iphone

(278)

Répondre


Tous les commentaires (93)

Vous imaginez le nombre de trous noirs que l'on pourrait créer. JMCMB.

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Un objet qui peut tenir dans la main mais qui possède la masse d'une planète.. Sur le coup c'est difficile de visualiser ^^

Posté le

iphone

(261)

Répondre

C’est un peu court comme article.

En fait, un objet devient un trou noir parce qu’une masse est concentrée dans un espace réduit.
S’en crée donc une attraction gravitationnelle intensifiée. Pour un trou noir l’attraction gravitationnelle est si intense qu’il est impossible de s’en échapper.

Pour s’échapper de l’attraction d’un astre, il faut dépasser une certaine vitesse (un certain élan). Pour la Terre, cet élan est de 11,2 km/s, soit 40'000 km/h.
Les satellites artificielles peuvent facilement atteindre cette vitesse.
Pour le soleil, cette vitesse est de plus de 617 km/s.

Pour un trou noir, à cause de la gravité si intense, cette vitesse est supérieure à celle de la lumière. Vu qu’aucun corps ne peut aller plus vite que la lumière, il n’est donc pas possible qu’elle puisse s’échapper du trou noir.
C’est pour cela qu’un trou noir, une fois crée (par une compression de masse suffisante dans un espace réduit) absorbe tout et ne lâche rien. Il grossis sans jamais maigrir (en fait, si, Hawking a montré qu’un trou noir peut un peu maigrir à cause des fluctuations quantiques : c’est le rayonnement de Hawking, qui dit que si une paire "particule-antiparticule" se crée exactement à la surface du trou noir, il est statistiquement possible que l’anti-particule tombe dans le trou noir et que la particule est éjectée (l’anti-particule ira diminuer la masse et la particule s’en ira).

Posté le

website

(566)

Répondre

Si la terre atteint un rayon de 0.9 cm elle devient un trous noir ?! Merde les gars faite gaffes quand vous creusez des trous sur la plage !

Posté le

website

(0)

Répondre

a écrit : C’est un peu court comme article.

En fait, un objet devient un trou noir parce qu’une masse est concentrée dans un espace réduit.
S’en crée donc une attraction gravitationnelle intensifiée. Pour un trou noir l’attraction gravitationnelle est si intense qu’il est impossible de s’en échapper.
/> Pour s’échapper de l’attraction d’un astre, il faut dépasser une certaine vitesse (un certain élan). Pour la Terre, cet élan est de 11,2 km/s, soit 40'000 km/h.
Les satellites artificielles peuvent facilement atteindre cette vitesse.
Pour le soleil, cette vitesse est de plus de 617 km/s.

Pour un trou noir, à cause de la gravité si intense, cette vitesse est supérieure à celle de la lumière. Vu qu’aucun corps ne peut aller plus vite que la lumière, il n’est donc pas possible qu’elle puisse s’échapper du trou noir.
C’est pour cela qu’un trou noir, une fois crée (par une compression de masse suffisante dans un espace réduit) absorbe tout et ne lâche rien. Il grossis sans jamais maigrir (en fait, si, Hawking a montré qu’un trou noir peut un peu maigrir à cause des fluctuations quantiques : c’est le rayonnement de Hawking, qui dit que si une paire "particule-antiparticule" se crée exactement à la surface du trou noir, il est statistiquement possible que l’anti-particule tombe dans le trou noir et que la particule est éjectée (l’anti-particule ira diminuer la masse et la particule s’en ira).
Afficher tout
Si je ne brille pas en soirée avec ça..

Posté le

iphone

(278)

Répondre

a écrit : Si je ne brille pas en soirée avec ça.. Fais gaffe : les étoiles les plus brillantes ne brillent plus du tout, si elles deviennent un trou noir :D.

Posté le

android

(27)

Répondre

a écrit : Fais gaffe : les étoiles les plus brillantes ne brillent plus du tout, si elles deviennent un trou noir :D. Dépend du spectre. Rayonnement gamma

Posté le

iphone

(0)

Répondre

En 1916 , l'astronome allemand Karl Schwarzschild découvrit une solution à la théorie de la relativité d'Einstein qui décrivait un trou noir sphérique . Son oeuvre a révélé une implication particulièrement étonnante de la relativité générale : Schwarzschild montra que , si la masse d'une étoile est concentrée dans une région assez petite le champ gravitationnel qui s'exerce à la surface de cet astre devient si intense que même la lumière ne peut plus s'échapper - c'est ce qu'on appelle un trou noir , région d'espace-temps entourée par un horizon d'évènement d'où plus rien ( même la lumière ) ne peut atteindre un observateur lointain .

Pendant longtemps la plupart des physiciens , Einstein y compris n'ont pas cru que des configurations de matière si extrême puissent exister dans l'Univers réel . Mais on sait aujourd'hui que , dès lors qu'une étoile assez massive dépourvue de mouvement de rotation a épuisé tout son carburant nucléaire , si complexe que soit sa forme et sa structure interne , elle s'effondre inévitablement sur elle-même et finit par se transformer en un trou noir de Schwarzschild parfaitement sphérique . Ne dépendant que de la masse de L'étoile effondrée , le rayon ( R ) de l'horizon d'évènement d'un trou noir est rendu par la formule :
2 G M
R = --------------------
2
C
Dans cette formule , le symbole C représente la vitesse de la lumière , G la constante de Newton et M la masse du trou noir . ( R = 2 GM sur C au carré ) .Un trou noir ayant la même masse que notre Soleil , par exemple , aura un rayon à peine supérieur à 6 kilomètres .

Sources : Stephen Hawking , Une Brève Histoire du Temps - Trous noirs et bébés univers - L'univers dans une coquille de noix .

Posté le

iphone

(69)

Répondre

a écrit : C’est un peu court comme article.

En fait, un objet devient un trou noir parce qu’une masse est concentrée dans un espace réduit.
S’en crée donc une attraction gravitationnelle intensifiée. Pour un trou noir l’attraction gravitationnelle est si intense qu’il est impossible de s’en échapper.
/> Pour s’échapper de l’attraction d’un astre, il faut dépasser une certaine vitesse (un certain élan). Pour la Terre, cet élan est de 11,2 km/s, soit 40'000 km/h.
Les satellites artificielles peuvent facilement atteindre cette vitesse.
Pour le soleil, cette vitesse est de plus de 617 km/s.

Pour un trou noir, à cause de la gravité si intense, cette vitesse est supérieure à celle de la lumière. Vu qu’aucun corps ne peut aller plus vite que la lumière, il n’est donc pas possible qu’elle puisse s’échapper du trou noir.
C’est pour cela qu’un trou noir, une fois crée (par une compression de masse suffisante dans un espace réduit) absorbe tout et ne lâche rien. Il grossis sans jamais maigrir (en fait, si, Hawking a montré qu’un trou noir peut un peu maigrir à cause des fluctuations quantiques : c’est le rayonnement de Hawking, qui dit que si une paire "particule-antiparticule" se crée exactement à la surface du trou noir, il est statistiquement possible que l’anti-particule tombe dans le trou noir et que la particule est éjectée (l’anti-particule ira diminuer la masse et la particule s’en ira).
Afficher tout
Il me semble que la vitesse pour s'échapper de l'attraction d'un astre dépend clairement de la distance à l'astre en question...
Pour se libérer de l'attraction de la Terre, c'est par exemple 11.3km/s depuis sa surface mais seulement 4.4km/s pour les satellites géostationnaires à 36,000km d'altitude.

Attention, quand on parle de "vitesse de libération", c'est la vitesse nécessaire pour s'arracher de l'attraction d'un astre EN PARTANT de la surface de celui-ci. Autre exemple: il faudrait atteindre une vitesse de 42km/s "seulement" à la Terre pour sortir du champ gravitationnel solaire (car elle est à 150millions de km). Pourtant, la vitesse de libération du Soleil est d'environ 600km/s

Posté le

iphone

(13)

Répondre

Je suis nul en science, mais c'est vachement hypothétique non??? Réduire la Terre circonférence de 40 000km en une bille de 0,9cm, c'est rude à faire. Si on prenait un objet a taille plus humaine genre une bille de 2 cm de rayon on pourrait en faire un trou noir???

Posté le

iphone

(5)

Répondre

a écrit : Je suis nul en science, mais c'est vachement hypothétique non??? Réduire la Terre circonférence de 40 000km en une bille de 0,9cm, c'est rude à faire. Si on prenait un objet a taille plus humaine genre une bille de 2 cm de rayon on pourrait en faire un trou noir??? Oui alors c'est une bonne question. En fait, avec n'importe quel objet massique tu peux faire un trou noir à condition de le concentrer dans une région de l'espace suffisamment petite, énorme densité. Par contre, il se trouve que des trous noirs de faible masse s'évaporent (très très rapidement) et que les plus gros n'en finissent jamais de gonfler. La limite entre les deux comportements dépend aussi de leur température. Donc en gros si le tien n'est pas à une température énorme, il disparaitrait ensuite tout seul et presque immédiatement.

Pour l'anecdote, avec une température des plus froides possibles (2.7K), la masse critique entre les deux comportements est de l'ordre de celle de la Terre: ~ 10^24 kg

Posté le

iphone

(12)

Répondre

question bete et un peu bizarre :D
Si on a, par exemple, un trou noir de 1cm de rayon ( comme ici pour la Terre) , et qu'un astre plus grand, un debris ou n'importe quoi d'autre, d'un rayon de 10 ou 100mètres rencontre sur son chemin ce trou noir, que va-t-il se passer ? la masse du debris est reduite, proportionnelement au calcul applicable dans l'anectode? ou le debris conserve les memes caracteristiques physique ? ( je donne tout mon respect et mon amour a celui qui pourrait me donner la reponse :P )

Posté le

android

(7)

Répondre

MonsieurD,tu en fais un de beau toi,de trou noir! :P
C'est 0,9cm,pas 9!

Moi je trouve l'anecdote claire et intéressante,même si théorique!

Posté le

website

(0)

Répondre

a écrit : En 1916 , l'astronome allemand Karl Schwarzschild découvrit une solution à la théorie de la relativité d'Einstein qui décrivait un trou noir sphérique . Son oeuvre a révélé une implication particulièrement étonnante de la relativité générale : Schwarzschild montra que , si la masse d'une étoile est concentrée dans une région assez petite le champ gravitationnel qui s'exerce à la surface de cet astre devient si intense que même la lumière ne peut plus s'échapper - c'est ce qu'on appelle un trou noir , région d'espace-temps entourée par un horizon d'évènement d'où plus rien ( même la lumière ) ne peut atteindre un observateur lointain .

Pendant longtemps la plupart des physiciens , Einstein y compris n'ont pas cru que des configurations de matière si extrême puissent exister dans l'Univers réel . Mais on sait aujourd'hui que , dès lors qu'une étoile assez massive dépourvue de mouvement de rotation a épuisé tout son carburant nucléaire , si complexe que soit sa forme et sa structure interne , elle s'effondre inévitablement sur elle-même et finit par se transformer en un trou noir de Schwarzschild parfaitement sphérique . Ne dépendant que de la masse de L'étoile effondrée , le rayon ( R ) de l'horizon d'évènement d'un trou noir est rendu par la formule :
2 G M
R = --------------------
2
C
Dans cette formule , le symbole C représente la vitesse de la lumière , G la constante de Newton et M la masse du trou noir . ( R = 2 GM sur C au carré ) .Un trou noir ayant la même masse que notre Soleil , par exemple , aura un rayon à peine supérieur à 6 kilomètres .

Sources : Stephen Hawking , Une Brève Histoire du Temps - Trous noirs et bébés univers - L'univers dans une coquille de noix .
Afficher tout
La formule que tu as donnée pour le rayon de Schwarzschild est très SIMPLE à retrouver!!!

C'est le rayon pour lequel même un corps allant à la vitesse de la lumière serait piégé, càd quand l'énergie cinétique 1/2mv^2 est toujours inférieure ou égale à l'énergie potentielle gravitationnelle m.M.G/R pour le corps de masse m dans le champ de la masse M alors que v=c, vitesse de la lumière. Et tu retrouves direct que le R est le fameux rayon de Schwarzschild avec l'expression que t'avais donnée.

Ça fait plaisir de retrouver des résultats sur les trous noirs avec un raisonnement de mécanique classique!!

Posté le

iphone

(6)

Répondre

a écrit : question bete et un peu bizarre :D
Si on a, par exemple, un trou noir de 1cm de rayon ( comme ici pour la Terre) , et qu'un astre plus grand, un debris ou n'importe quoi d'autre, d'un rayon de 10 ou 100mètres rencontre sur son chemin ce trou noir, que va-t-il se passer ? la masse du debris e
st reduite, proportionnelement au calcul applicable dans l'anectode? ou le debris conserve les memes caracteristiques physique ? ( je donne tout mon respect et mon amour a celui qui pourrait me donner la reponse :P ) Afficher tout
Il faut raisonner en terme de masse, pas de "taille". Le trou noir a une masse m1, le débris une masse m2. Tu sais que le débris va être absorbé. Donc après absorption, le trou noir fera une masse (m1+m2) et la "taille" du nouveau trou noir est obtenue avec le nouveau rayon de Schwarzschild pour la masse (m1+m2) en utilisant la formule donnée dans l'un des commentaires: R=2.M.G/c^2

On passe donc d'une "taille" où R=2.m1.G/c^2 à une "taille" où R=2.(m1+m2).G/c^2

J'espère que j'ai bien répondu à ta question.

En pratique, la masse du trou noir est bien plus grande que celle du débris m1>>m2 soit m1+m2~m1 et sa taille après avoir mangé n'a donc pas du tout changé, alors que le débris a disparu!!

Posté le

iphone

(17)

Répondre

a écrit : MonsieurD,tu en fais un de beau toi,de trou noir! :P
C'est 0,9cm,pas 9!

Moi je trouve l'anecdote claire et intéressante,même si théorique!
J'ai corrigé mon aberrante erreur grâce à ta remarque salvatrice. Je n'ai jamais dis que l'anecdote n'était pas claire..., mais hypothétique, difficilement vérifiable ou réalisable

Posté le

iphone

(5)

Répondre

Yes Kroutysky, super réponse merci :)
... meme si j'avoue que j'ai du relire une deuxieme fois pour etre sur d'avoie bien compris, on va mettre ca sur le compte de l'heure tardive!

Donc si je suit ta logique; je vois souvent dire qu'un trou noir grossit enormément jusqu'a ce qu'il n'ait plus rien à "manger"; le trou noir a donc un rayon d'action, d'attraction juste gigantesque non ? Car ca veut dire qu'il doit "attirer" (il est 03h35, mon cerveau m'oblige a grandement simplifier lol ) énormement de corps celeste, et je presume que la plupart sont relativement "petits" ( c'est a dire semblables a la Terre) ?

Posté le

android

(2)

Répondre

Je suis d'accord avec Kroutsky !
En effet si on prend une masse m, et qu'on la multiplie par pi (representé ici par ¥), sachant qu'Einstein nous a balancé sa loi de la relativité un peu comme je m'explique aujourd'hui, à savoir e=mc2 ( au carré on est d'accord), que l'on integre avec une constante de Planck puis que l'on considere que la lumiere a une masse finalement, et qui dit masse, dit surface,
Je pense que l'on peut dire que :
E=h.v où h ? 6,62606957×10-34 J.s-1,
Et v est la frequence en question de la lumière, a savoir v=c= 300 000 000 m.s-1. Et que comme finalement la lumiere a une masse et que l'on integre le tout,
Cela ferait un truc du genre
h.v=m.c2 ce qui donnerait un truc simplifié de h=mc puisque v=c ( et non wc) !
Et la réponse, on l'attend toujours, mais ce n'est pas demain la veille qu'on la trouvera...

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Donc un trou noir de 0.9cm de rayon aurait la force gravitationnelle de la terre... C'est dangereux. Comment un trou noir meurt-il ? s'il vous plaît quelqu'un. J'imagine qu'on ne peut pas le boucher avec un bouchon standard pour baignoire.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : C’est un peu court comme article.

En fait, un objet devient un trou noir parce qu’une masse est concentrée dans un espace réduit.
S’en crée donc une attraction gravitationnelle intensifiée. Pour un trou noir l’attraction gravitationnelle est si intense qu’il est impossible de s’en échapper.
/> Pour s’échapper de l’attraction d’un astre, il faut dépasser une certaine vitesse (un certain élan). Pour la Terre, cet élan est de 11,2 km/s, soit 40'000 km/h.
Les satellites artificielles peuvent facilement atteindre cette vitesse.
Pour le soleil, cette vitesse est de plus de 617 km/s.

Pour un trou noir, à cause de la gravité si intense, cette vitesse est supérieure à celle de la lumière. Vu qu’aucun corps ne peut aller plus vite que la lumière, il n’est donc pas possible qu’elle puisse s’échapper du trou noir.
C’est pour cela qu’un trou noir, une fois crée (par une compression de masse suffisante dans un espace réduit) absorbe tout et ne lâche rien. Il grossis sans jamais maigrir (en fait, si, Hawking a montré qu’un trou noir peut un peu maigrir à cause des fluctuations quantiques : c’est le rayonnement de Hawking, qui dit que si une paire "particule-antiparticule" se crée exactement à la surface du trou noir, il est statistiquement possible que l’anti-particule tombe dans le trou noir et que la particule est éjectée (l’anti-particule ira diminuer la masse et la particule s’en ira).
Afficher tout
Eh bien félicitations c'est de loin le commentaire scientifique le plus intelligible pour le commun des mortels et le plus complet que j'ai lu ici. Merci!

Posté le

iphone

(9)

Répondre