Le tour de France s'est couru par pays

Proposé par
le
dans

Si de nos jours les équipes du tour de France sont associées à des marques, ce ne fut pas toujours le cas : de 1930 jusque dans les années 60, les coureurs disputaient l'épreuve sous les couleurs de leur pays. La caravane publicitaire fut d'ailleurs créée en 1930 pour financer les frais des coureurs et notamment pour leur fournir le même type de vélo.


Tous les commentaires (57)

Grand-père me dit : " C'était merveilleux ! Il y avait non seulement les équipes nationales , mais aussi les équipes régionales , le Sud-Ouest , l'Ile de France , etc regroupant nos meilleurs coureurs régionaux , oui , c'était très intéressant .C'était les années 60 , les grandes années du cyclisme et du Tour de France , avec Anquetil , Poulidor , Charly Gaul , Bahamontes ... et de la mini jupe , ça au moins tu connais !.... Tu ne comprendras que lorsque le Stade Toulousain s'appellera Cofidis et le Biarritz Olympique Carrefour , Cofidis a battu Carrefour par 31 à 18 , tu verras , le processus est déjà engagé avec des joueurs dont les noms sentent bons la Nouvelle Zélande , l'Australie , l'Angleterre , l'Argentine , l'Italie , les Îles Samoa , le Tonga , le Pays de Galle , l 'Afrique du Sud etc ... etc... Ah , ils n'ont pas l'air bête les supporters de crier Toulousains , Toulousains dans les tribunes !!! Tu verras , tu verras , et tu comprendras combien cela peut faire mal " . Grand- père est un peu plus voûté ce matin ! Je vais le laisser gagner au Scrabble aujourd'hui ...

Posté le

iphone

(14)

Répondre

a écrit : effectivement ces produits n existaient pas mais il y en avait d autres je ne suis pas inquiet... oui la bonne soupe de grand mere...

Posté le

android

(0)

Répondre

c'était pareil dans d'autres sports, comme la formule1 ou les couleurs avaient rte attribuées par tirage au sort ou selon la nationalité de telle ou telle marque, d'où le rouge de la Scuderia Ferrari, désormais dans une bonne partie des cas c'est le sponsor titre que definit le "look" des voitures

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ouai, un dopage efficace.
C'est un avis très personnel, mais j'en ai absolument rien a faire qu'ils se dopent, et pourtant je regarde le tour tous les ans. Je préfère nettement voir des cyclistes se battre jusque sur la ligne d'arrivée en montagne avec un sprint qui laisse un peu de suspens, que de voir des mecs cleans arrivés sur la ligne essoufflés, et sur le point de mourir, pour moins y a pas photo, je préfère voir un beau spectacle.

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Ah bon? Ta des souvenirs de grands champions ou d'évènements notables de cette période?

J'aimes pas cette mode de dire à tout va "c'était mieux avant". La professionalisation a tout de même apporté de bonnes choses.
Oui c'est vrai au niveau performance! Mais dans le sens que s'étais mieux avant que tout sous pervertis comme aujourd'hui! ( première chose qui me vient à la tête, Roger Federeer et Thierry Henry fesant de la pub pour une marque de rasoir! GÉNIAL NOS SPORTIFS!! Ce qui manque de l époque c'est la simplicité que l'on n'a plus.

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : C'est un avis très personnel, mais j'en ai absolument rien a faire qu'ils se dopent, et pourtant je regarde le tour tous les ans. Je préfère nettement voir des cyclistes se battre jusque sur la ligne d'arrivée en montagne avec un sprint qui laisse un peu de suspens, que de voir des mecs cleans arrivés sur la ligne essoufflés, et sur le point de mourir, pour moins y a pas photo, je préfère voir un beau spectacle. Afficher tout Du spectacle, du spectacle...tolérer, accepter le dopage juste parce que tu penses que celui-ci contribue au spectacle n'est à mon sens rien d'autre que de l'hypocrisie. Le sport, pour les spectateurs ou téléspectateurs, reste d'abord et avant tout un divertissement, un spectacle. Dopage = tricherie. C'est clair. Si ce sport ne t'intéresse pas sous prétexte qu'il n'y a pas de "spectacle", intéresse toi au millier d'autres sport qui existe.

Posté le

iphone

(3)

Répondre

a écrit : C'est un avis très personnel, mais j'en ai absolument rien a faire qu'ils se dopent, et pourtant je regarde le tour tous les ans. Je préfère nettement voir des cyclistes se battre jusque sur la ligne d'arrivée en montagne avec un sprint qui laisse un peu de suspens, que de voir des mecs cleans arrivés sur la ligne essoufflés, et sur le point de mourir, pour moins y a pas photo, je préfère voir un beau spectacle. Afficher tout Ceux qui se battent sont ceux qui ne se dopent pas, eux ils y mettent toutes leur force et méritent de gagner !

Posté le

android

(1)

Répondre

De toute façon le cyclisme, c'est juste savoir qui se dopera le mieux et le plus discrètement...

Posté le

iphone

(2)

Répondre

a écrit : Ah bon? Ta des souvenirs de grands champions ou d'évènements notables de cette période?

J'aimes pas cette mode de dire à tout va "c'était mieux avant". La professionalisation a tout de même apporté de bonnes choses.
On peut quand même citer quelques grand champion de l'époque comme Fausto Coppi (un Italien) qui gagna 2 fois le tour entre 1949 et 1952 ou Louison Bobet (un Français) qui gagna trois fois le tour de France entre 1953 et 1955. Sans oublier qu'à la fin des années 60 une grande figure du cyclisme apparaît, je veux bien sûr parler de Jacques Anquetil. Mais on ne peut pas obligatoirement dire que c'était mieux avant, tu as raison, car la triche existait déjà au début du tour de France ( clou sur la route, des coureurs qui prennent le train pour aller plus vite sans se fatiguer, etc... ). Et aussi il faut noter que le dopage existait déjà comme nous montre la mort de l'Américain Simpson au Mont Ventoux qui meurt sur son vélo après s'être dopé.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Ceux qui se battent sont ceux qui ne se dopent pas, eux ils y mettent toutes leur force et méritent de gagner ! Pareil je ne comprends pas dopage = tricherie. Après tout pourquoi pas, les vitamines ok, les cures à la montagne ok, les régimes sur protéines ok, entraîner et bousiller des gamins de 10 ans ok, mais un peu de molécule de synthèse pas ok. Non je ne comprends pas, le but est de gagner à tout prix non?

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : De toute façon le cyclisme, c'est juste savoir qui se dopera le mieux et le plus discrètement... Tout à fait d accord avec toi ! On devrait supprimer ce sport de dopé!

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Tout à fait d accord avec toi ! On devrait supprimer ce sport de dopé! Je pense qu'il à du dopage dans de nombreux sports c'est juste que le cyclisme ne requiert pratiquement que de la condition physique alors que le foot ou le tennis par exemple demande d'être en plus doué techniquement.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Ceux qui se battent sont ceux qui ne se dopent pas, eux ils y mettent toutes leur force et méritent de gagner ! Je n'ai pas parle de mérite, évidemment que ceux qui ne se dopent méritent plus de gagner que ceux qui se piquent, s'appliquent des pommades anti douleurs et s'injectent du sang permettant une meilleur oxygénation des muscles. Mais je parlais de spectacle uniquement de spectacle, le tour je le regarde que pour le spectacle, les voir se battre pendant des heures en tête de course, dans des cols avec des pentes monstrueuses (cette année il y avait si je ne dis pas de bêtises un col avec des parties à 26 ou 28%, assez courtes, mais imaginez la pente quand même, déjà que je grimpe pas des pentes à 12%, je suis bluffé), mais si c'est pour les voir essoufflés, roulant à deux à l'heure dans ces cols, même si ça reste un exploit je préfère changer de chaîne, je ne prends aucun plaisir à regarder une course qui n'avance pas. Parce qu'il n'y a que les dopés ou presque (qui ont d'ailleurs pour la plupart un excellent niveau de base, ils arrivent pas de nul part) qui roulent en tête dans les cols.
En 2011 on acclamait Voeckler qui avait garde le maillot jaune même pendant une partie de la haute montagne, ainsi que Rolland qui l'accompagnait et qui avait un très bon niveau en montagne aussi. Mais ça m'étonnerait pas qu'ils se dopaient aussi, peut être moins que les grands favoris, mais à mon avis ils étaient pas totalement cleans pour autant. Et alors ? Ils sont français, alors toute la France était fier de les voir nous représenter en haut du classement de la plus belle course cycliste au monde, tout le monde rêvait d'entendre la Marseillaise à Paris, moi le premier. Personne n'en avait plus rien a faire qu'ils se dopent ou non, et heureusement, pour moi c'est ça la beauté du sport (pour ceux qui ont déjà écouté le générique du tour ^^), un public uni, et fier de ses cyclistes.
Et puis pour finir, vous préférez voir quoi comme type de triche ? Du dopage qui boost les capacités des cyclistes ou des "cyclistes" qui vont à l'arrière de la course pour monter dans une voiture pour pas se fatiguer et finir 3ème malgré tout comme lors du premier tour (cf une autre anecdote qui parle du tour)

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Le progrès a au moins apporter dans le cyclisme les bons dosages en termes de dopage. A l époque certains coureurs étaient transformés en machine a pédaler par les produits dopants, après une chute il fallait les aider a ne pas repartir dans le mauvais sens ...

Posté le

android

(0)

Répondre

Et pour en revenir au sujet, ça ne me dérange pas de voir des sponsors plutôt que des drapeaux sur un maillot, c'est pas ça que je regarde, et comme je l'ai dit dans mon pavé juste avant, ça n'empeche en rien un pays d'acclamer ses cyclistes quand ils gagnent, et ce qu'ils soient dans une équipe française, allemande, américaine, kazakhs ou même des îles Fidji, on s'en fout.
Les sponsors se font de l'argent avec ça, tant mieux pour eux, et cyclistes sont payés grâce aux sponsors, même les mieux payés ne gagnent pas des sommes aussi astronomiques qu'au foot (450.000€ pour le vainqueur je crois, et quelques millions d'euros de prime au total pour ceux étant arrivés dans les premiers aux sprints intermédiaires et finaux, bien loin des salaires footballistiques, ou d'un transfert à 94.000.000 pour Ronaldo). Et même avec ça, sur les deux cents et quelques participants au tour (en comptant les remplaçants, ça soit faire moins de 10 équipes de foot) la plupart ne gagnent pas des masses, et comme de nombreux sportifs, ils ont un autre métier à côté. Alors maintenant imaginez le tour avec pour seuls sponsors ceux qu'on trouve sur la caravane ? Ça serait beaucoup moins tentant d'aller se fatiguer pendant 3 semaines avec seulement deux jours de repos vous pensez pas ?

Posté le

iphone

(0)

Répondre

moi je ne suis pas contre le dopage, mais alors qu'ils le soient tous. Moi je ne vois pas ça comme réellement de la triche, même si je me dopais je ne pourrais jamais faire ce qu'ils font.

Posté le

android

(1)

Répondre

Et est ce que pour les courses en voiliers ( Vendée Globe ... ) c'est pareil ? Avant ils concouraient pour leur pays mais maintenant pour des entreprises ?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : moi je ne suis pas contre le dopage, mais alors qu'ils le soient tous. Moi je ne vois pas ça comme réellement de la triche, même si je me dopais je ne pourrais jamais faire ce qu'ils font. Alors la course va se résumer à l'entreprise pharmaceutique qui réussira le mieux à doper son coureur

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : De toute façon le cyclisme, c'est juste savoir qui se dopera le mieux et le plus discrètement... Encore une parole d'une personne qui ne connait rien a ce sport et qui se permet de le critiquer.

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : moi je ne suis pas contre le dopage, mais alors qu'ils le soient tous. Moi je ne vois pas ça comme réellement de la triche, même si je me dopais je ne pourrais jamais faire ce qu'ils font. Et ça changerait quoi a ton avis ? Si on autorise le dopage, t'auras toujours des gens pour critiquer les premiers au classement en disant qu'ils en prennent trop.

Posté le

iphone

(0)

Répondre