Le chardon est interdit de séjour en France

Proposé par
le

6 mois de prison et 30 000 euros d'amende, c'est ce que risque le propriétaire d'un terrain où un chardon fleurit en France ! Le chardon fait en effet partie de la liste nationale des organismes nuisibles au titre de l’article L251-3 du code rural. Il est donc obligatoire de lutter contre cette espèce.

Ces dispositions déjà prises par nos anciens, qui, sans loi, mais avec observations et bon sens, avaient déjà remarqué la capacité des chardons à s'étendre, ont été précisées dès la rédaction du code rural en 1880, remplacé en 2010 par le code rural et de la pêche maritime, qui maintient les textes relatifs à la prolifération des chardons. Des arrêtés préfectoraux sont pris pour rappeler les termes de la loi à ce sujet.


Tous les commentaires (75)

Salut!

Je n'ai pas lu tous les commentaires mais je voudrais dire juste 2 choses :

- "les chardons", ça ne veut rien dire. Il faut préciser le genre et l'espèce. Et comme je l'ai vu plus haut, le chardon bleu qui pousse dans les moyennes montagnes est protégé. Attention aux confusions.

- Certains chardons sont envahissants et gênent les cultures en leur faisant de la concurrence (surface au sol et eau surtout). C'est pour ça qu'il y a une lutte obligatoire.

Mais ce qui n'est pas précisé ici c'est que l'obligation de lutte est très rarement appliquée par les particuliers, et selon la gravité, rarement aussi par les agriculteurs. Ils sont mis en demeure de traiter, ou d'arracher ou autre technique (selon le nuisible), s'ils ne le font pas, des procédures pour le faire à leur place (et bien sur leur faire payer la manip) peuvent etre mises en oeuvre.

Donc au final, l'amende se réduit à un paiement de service, et la prison... jamais.



Donc pas d'inquietude si vous avez des chardons! (Arrachez les si vous pouvez, c'est tout! ;) )

Posté le

website

(3)

Répondre

On risque 6 mois de prison et 30000€ d'amende, mais seulement en théorie. La justice ne va pas se mettre a chasser ce genre de fautes. D'ailleur, la majorité de la population doit ignorer cette loi. Non, vraiment, il n'y a que très peu de chances d'être condamné à une peine aussi lourde pour avoir laissé pousser des chardons dans son jardin..

bonjour à tous , je suis en plein dedans ,donc je vais vous expliquer. si cette loi existe c'est qu'il y a une raison . y'a rien de pire que de s'emmerder à couper toutes les tetes de chardon dans les champs en plein soleil et de voir qu'un faineant de voisin ne le fait pas
la graine de chardon est tres legere et s'envole dans la plaine au moindre courant d'air et il ne faut que un ou deux ans pour que la plaine soit envahie.
outre le fait que la ou les ronds de chardons s'installent il n'y a plus rien à recolter ,en plus ca bourre dans les organes de la moissoneuse batteuse et pire les graines comme du coton viennent se coller contre les grilles du radiateur et peut faire serrer le moteur .c'est inrécoltable
il est donc normal de punir les fainéants .je suis d'ailleurs en furie contre certains chez moi et ca va finir mal . la plaine en seine et marne est en train de degenerer gravement à ce sujet et c'est pas du tout marrant .

Le chardonneret , est un petit oiseau migrateur au beau plumage avec un chant tres beau , qui se nourrit des graines de chardon .

Chaque espèce présente (ou ayant été présente) sur Terre n'est pas là pour rien, il doit bien servir à quelque chose ce charbon non ?
Je suis totalement contre cette loi, c'est comme si je disais que les ronces devaient être éradiquées, mais elles servent, peu de gens le savent mais tout être vivant (ou pas), quel qu'il soit, sert à maintenir l'équilibre biologique de cette Terre

Posté le

android

(0)

Répondre

Je me coucherai vraiment moins bête car il me semblait que le chardon était une espèce protégée mais que ce qu'on nommait couramment "chardon" n'en était pas (je n'ai plus le nom en tête).

a écrit : hé maloute, Armentieres c est d in ch'nord et nin d in ch'pas dcalais ;)
alors eul dany y est 59
mais ch eto eune belle histoire qu t avo raconté et in a bin rigolé avec eum tiote femme :)
pi ecoute pas l aute boubourse qui ramene eus fraise avec s in picard eud brin!!
ché des carabist
ouilles!!! un vrai raconteux d'bernoulles!!!
alors mi j y dit 'mouque t in nez eud tiete el gonfe'
et eun grosse baisse a ché gins qui comprindrons :)
Afficher tout
exellent !! perso je ne suis pas du nord , mais j'y est passé beaucoup d étés et donc je le comprends bien . Mais chapeau , j avoue que c est compliqué a ecrire !!

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

Franchement ça me fait rire quand on parle de bon sens et de nuisibles, exemple 1 renard tue l'équivalent de 10000 campagnols par an environ avec la descendance non engendrées. C'est un ravageur notable des cultures pourtant c'est le renard qui as le plus souvent été mis sur les listes des nuisibles. Les chardons quand à eux fournissent des graines pour les mésanges et autres passereaux quand l'hiver vient, et si l'on regarde les chiffres leur population ne cesse de baisser donc personnellement je laisse pousser pour la biodiversité et pour que mes enfants voient la beauté de la nature.

Posté le

android

(0)

Répondre

Pauvre Bouriquet, il est pas prêt de venir en France.

Les deux dernières sources sont plus valide.

Cet article est du grand n'importe quoi !

L'article du code rural qui est mentionné ne parle pas du tout de chardon, ni de sanction.

Le seul chardon qui pose un problème à l'agriculture, et qui est interdit, seulement par des décrets préfectoraux, et donc seulement dans certains départements, est le "Cirsium arvense".

De nombreuses espèces de chardons sont même des ESPÈCES PROTÉGÉES !

a écrit : Tu peux consulter l'article L251-21 du code rural auquel fait référence l'arrêté préfectoral : www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=3882FEDF67CE90242D9509F8C4717522.tpdjo03v_2?idArticle=LEGIARTI000006583197&cidTexte=LEGITEXT000006071367&dateTexte=20090513 Article où, là non plus il n'est question ni de chardon ni de sanction.

a écrit : bonjour à tous , je suis en plein dedans ,donc je vais vous expliquer. si cette loi existe c'est qu'il y a une raison . y'a rien de pire que de s'emmerder à couper toutes les tetes de chardon dans les champs en plein soleil et de voir qu'un faineant de voisin ne le fait pas
la graine de
chardon est tres legere et s'envole dans la plaine au moindre courant d'air et il ne faut que un ou deux ans pour que la plaine soit envahie.
outre le fait que la ou les ronds de chardons s'installent il n'y a plus rien à recolter ,en plus ca bourre dans les organes de la moissoneuse batteuse et pire les graines comme du coton viennent se coller contre les grilles du radiateur et peut faire serrer le moteur .c'est inrécoltable
il est donc normal de punir les fainéants .je suis d'ailleurs en furie contre certains chez moi et ca va finir mal . la plaine en seine et marne est en train de degenerer gravement à ce sujet et c'est pas du tout marrant .
Afficher tout
Le chardon des champs, le seul qui soit interdit, et encore pas partout, est envahissant seulement dans les champs labourés, tassés par les engins agricoles et arrosés de pesticides. Labourés parce qu'il se reproduit essentiellement par voie végétative : si vous coupez en dix une racine de chardon des champs, vous avez cent pour cent de chances d'obtenir dix plants. Tassés parce qu'il aime particulièrement les sols compacts. Arrosés de pesticides parce que lui y résiste plutôt bien et qu'après il n'a plus aucun concurrent.

C'est exactement la même chose pour les rumex. Si vous voyez en vous promenant un champ envahi de chardons ou de rumex, vous pouvez être certain que l'exploitant (on ne peut pas parler de paysan, ni même d'agriculteur) a voté pour Xavier Beulin.

La bêtise n'a pas de limite comme on le voit, les quelques chardons qui reussissent à pousser malgrè l'empoisonnement generalisé de tous nos sols cultivés....sont effectivement très dangereux ! et le chardonneret, petit passereau qui s'en nourrit, mourra de faim...mais qui s'en soucie ? la biodiversité dont on ne peut se passer pour survivre est le dernier souci des empoisonneurs... nous creverons tous de ces lois dictées par les lobbies. Pensez-y...et résistez !

Quand l'agent de quartier est venu me faire des remarques, je lui ai dit que ce n'étaient pas des chardons mais des cirses.
Et j'ai été chercher une flore illustrée pour lui montrer.
Il n'a pas insisté: pff, encore un foutu écologiste... ;-)