L'origine de la mise à pied

Proposé par
le

De nos jours, la mise à pied est une mesure interdisant à un salarié présumé coupable d’une faute de se présenter au travail. L'expression a des origines militaires : lorsque les cavaliers étaient sanctionnés par leurs supérieurs, on leur retirait leurs armes et leurs chevaux, les forçant alors à se déplacer à pied, situation des plus humiliantes pour eux.


Commentaires préférés (3)

a écrit : il pouvaient toujours monter sur d'autres animaux non? Tu vois des militaires sur des vaches ou des ânes ? C'est marrant parce que moi non

Posté le

android

(181)

Répondre

a écrit : il pouvaient toujours monter sur d'autres animaux non? Quelle rafraichissante réponse.. A défaut d'une mise à pied tu aurais bien besoin d'une mise à jour..

Posté le

iphone

(109)

Répondre

T'imagines le mec qui a une mise à pied aujourd'hui "interdiction de prendre ta caisse ou transport en commun, tu rentres à pied chez toi c'est TA PUNITION

Posté le

iphone

(131)

Répondre


Tous les commentaires (26)

il pouvaient toujours monter sur d'autres animaux non?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : il pouvaient toujours monter sur d'autres animaux non? Tu vois des militaires sur des vaches ou des ânes ? C'est marrant parce que moi non

Posté le

android

(181)

Répondre

a écrit : Tu vois des militaires sur des vaches ou des ânes ? C'est marrant parce que moi non sur des anes ou des mules

Posté le

android

(0)

Répondre

Même sur un âne ou une mule, sans armes, tu sers pas à grand chose ^^

Posté le

iphone

(2)

Répondre

a écrit : il pouvaient toujours monter sur d'autres animaux non? C'est vrai ça, ils auraient pu prendre un cochon qui traînait ou une poule qu'était dans un coin....pour dépanner...XD

Posté le

android

(8)

Répondre

Napoléon sur le dos d'une mule pour traverser les montagnes car c'est un animal qui a le pied sur

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : il pouvaient toujours monter sur d'autres animaux non? Quelle rafraichissante réponse.. A défaut d'une mise à pied tu aurais bien besoin d'une mise à jour..

Posté le

iphone

(109)

Répondre

Mais pourquoi dire la mise à pied à un emploié ? Quelle est la comparaison entre aujourd'hui et avant?

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Quand on dit que c'est aux frais de la barone, est ce vraiment elle qui paie?

Posté le

android

(5)

Répondre

T'imagines le mec qui a une mise à pied aujourd'hui "interdiction de prendre ta caisse ou transport en commun, tu rentres à pied chez toi c'est TA PUNITION

Posté le

iphone

(131)

Répondre

a écrit : T'imagines le mec qui a une mise à pied aujourd'hui "interdiction de prendre ta caisse ou transport en commun, tu rentres à pied chez toi c'est TA PUNITION ahah ce serrais surment plus utile que quelques jours chez soi au chaud lol mais perso j'ai 50 bornes donc je ferrais pas de bourdes, c'est sur !

Posté le

android

(4)

Répondre

"présumé coupable" ou "coupable" tout court?

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Même sur un âne ou une mule, sans armes, tu sers pas à grand chose ^^ Si, à te faire tuer ;p

Posté le

iphone

(0)

Répondre

L'anecdote nous apprend qu'il est humiliant pour un cavalier de se déplacer sans sa monture .
Ce serait aussi humiliant ( quelle punition! ) pour un cavalier , à cheval , en uniforme, arme au côté , les pieds chaussés de tongs !
Tongs = Strings des pieds .
( je n'ai pas su où mettre la citrouille! Je sais Halloween n'a rien de drôle , mais ce festival sarcastique reflète plutôt une soif de revanche des enfants sur le monde adulte ).

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Il y a plein d'expressions anciennes de ce type dans la langue française. Et dans beaucoup de domaines : "chercher des noises", "battre la chamade", "ne pas avoir froid aux yeux"... Si vous aimez ça, je vous invite à voir le site "les-expressions.com" ; de quoi faire une centaine d'anecdotes ! C'est assez bizarre qu'elles aient passé les siècles. Pour revenir sur le thème d'aujourd'hui, une info supplémentaire : il existe 2 sortes de mise à pieds dans le code du travail : "conservatoire" et "disciplinaire"... La 1ère ne nécessite pas la mise en oeuvre de la procédure de licenciement.

Posté le

iphone

(6)

Répondre

Anecdote bien revelatrice de la rivalité cavalier/infanterie. A l'epoque le cheval et l'epée était symbole de noblesse (Chevallerie n'a pas d'autre origine que cheval apres tout ;) ) et la "pietaille" aller au front armé de masse d'hache ou de pique pour les chanceux, voir de pelle fourche ou fleau pour ceux a la solde miserable. L'infanterie etant composé de volontaire et de "camarade de beuverie" infortuné ("Bois au nom du roi mon pote! Bon maintenant t'es un soldat." "Ah bon?"), les fils de noblesse du haut de leur cheval ne pouvait permettre d'y etre comparé... J'écris des posts de plus en plus long et compliqué je crois :D

Posté le

android

(7)

Répondre

une fois de plus, JMLMB: Je Me LÈVE Moins Bête...

Posté le

android

(4)

Répondre

[quote=Jjeh]"présumé coupable" ou "coupable" tout court?[/quote]Pour être coupable il faut être jugé, et c'est le rôle du tribunal. Mais il doit y avoir de forts soupçons.
L'entreprise qui fait une mise à pied sans ce que ce soit justifié s'en prend plein la tête en prudhommes

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Mais pourquoi dire la mise à pied à un emploié ? Quelle est la comparaison entre aujourd'hui et avant? Parce que dans les deux cas on retire ses attributs au fautif pour le punir, ce qui fait qu'il ne peut pas effectuer son travail pendant cette période.

Posté le

website

(6)

Répondre