La différence entre fer, acier et fonte ne réside pas dans leur masse

Proposé par
le

La fonte n'est pas plus lourde que l'acier ou le fer, c'est même l'inverse ! La différence réside dans le pourcentage de carbone contenu dans la matière. Le fer en possède le moins et la fonte en possède le plus, c'est d'ailleurs elle qui a la masse volumique la plus faible. Elle est souvent utilisée pour la production d'objets massifs (radiateur, poêle, enclume) car elle n'est pas chère, ce qui explique pourquoi elle est souvent associée aux objets lourds.


Tous les commentaires (45)

Pour avoir fait tomber une chemise humide d'un moteur de Renault 5 par terre, la fonte est certes fragile mais casse pas comme du cristal ;-)

Posté le

android

(1)

Répondre

Erreur la fonte est bien plus chère que la feraille. Parole de ferailleur

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le fer est un atome, pas une molécule. Comment le fer peut-il contenir du carbone alors qu'il s'agit d'un élément chimique fondamental?
La fonte et l'acier sont des alliages, pas le fer.
Je suis d'accord avec toi. L'anecdote est mal formulée. On devrait, à partir du moment où l'on a incorporé du carbone, d'alliages et non de métaux. Même si ont veut vulgariser les notions scientifiques il faut employer des termes précis et exacts.

Le fer ?
Des atomes de carbone dans le fer ?
Soit c'est moi qui ne comprend pas, soit y'a une grosse erreur dans l'anecdote ..

En réalité la fonte est préféré par rapport à l'acier pour les pièces faites par moulage, en effet la fonte est plus liquide et rempli le moule plus facilement.

Alors que l'acier est utilisé pour les pièces usinées, ou soudées; la fonte s'usine et se soude très difficilement.

Le fonte n'est pas " moins " cher, c'est juste que la mise en forme par moulage est moins coûteuse que l'usinage ou la soudure.

a écrit : Et niveau "solidité" c'est lequel le mieux ? Le fer parce qu'il a moins de carbone ? Pour ce qui est de la dureté plus le métal contient un taux de carbone élevé et plus il est dure.

Cependant, concernant la ductilité (résistance aux chocs), moins le métal contient de carbone plus il résistera aux chocs.

C'est vrai pour les poids en haltérophilie mais si elle est utilisée pour les radiateurs et les poêles c'est surtout parce que la fonte a une très bonne conductivité thermique. On l'utilise aussi pour les culasses de moteur à refroidissement à air.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : D'ailleurs les très vieux moteurs (ex: les camions SAVIEM) avec des moteurs en fonte. Causé par cette masse, plus faible. Ils étaient plus fragiles et sensible aux coups. Aujourd'hui, les constructeurs montent des moteurs ALU (fragile mais léger). Entre 2, ils étaient en Acier. C est vrai, cela etant il y a une dizaine d annees il y avait encore beaucoup de moteur en fonte et il en existe encore ( gros moteur en general ) toutefois certaines pieces du bloc en fonte ( chemises par ex ) sont traités

Posté le

android

(2)

Répondre

Rarement chère merci bien oui, lorsqu'il s'agit de payer son poids de 10kg 25€ chez décathlon

Il y a aussi la Fonte GS, alliage de fonte et d'acier, permettant d'être moins cassant, rigide (conduite d'eau, collier etc...)

La fonte propose des résistances supérieures a l'acier mais son principal défaut est qu'elle est extrêmement fragile
Ainsi une plaque d'égout peut casser après une chute de moins d' 1m

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : A noter que c'est une matière rarement usinée car elle ne se coupe pas comme l'acier en formant des copeaux, mais elle s' effrite. Cela fait une poudre qui peut détériorer une machine car elle s' infiltre dans les parties mécaniques.

Ce phénomène est d'ailleurs du a son taux de carbonne.
Je corrige legeeendaryy, étant de formation matériau et travaillant dans l'acier, la fonte s'usine particulièrement bien. Les anciens blocs moteur de voitures étaient en fonte et tous les usinages étaient réalisé sans soucis.
Les disques de freins des voitures actuelles sont également en fonte.
Mais attention il ne s'agit pas de n'importe quelle fonte, dans les deux cas cités ci-dessus de la fonte lamellaire est utilisées et c'est d'ailleurs Grace a cette microstructure particulière que l'usinage est possible.

a écrit : Culasse en aluminium sur bloc moteur en fonte, pour être exact. Les culasses sont acier sur les gros moteurs (Industriel, marine, etc.) Faux!

Les culasses sur les moteurs forte puissance sont en fonte! De type FGS (graphite de forme sphéroïdale) si on la veut aussi résistance que l'acier (Rm a 700mpa ça devient correcte). Sinon en fonte classique de type lamellaire.

Source:je travail pour un diéséliste.

Petite erreur l'anecdote ne parle pas du Fer mais de l'acier qui est un mélange de Fer et de Carbone (entre autres et cela dépend du type d'alliage). Car le Fer est un élément du tableau périodique (numéro atomique 26) donc pur !

a écrit : A noter que c'est une matière rarement usinée car elle ne se coupe pas comme l'acier en formant des copeaux, mais elle s' effrite. Cela fait une poudre qui peut détériorer une machine car elle s' infiltre dans les parties mécaniques.

Ce phénomène est d'ailleurs du a son taux de carbonne.
Peu être qu'elle est rarement utilisé pour cela, mais j'utilise une scie diamanté pour coupé du verre, qui ce transforme en poudre, et la scie tient le coup depuis 23 ans maintenant

Posté le

android

(1)

Répondre

Cette anecdote, et beaucoup des commentaires foisonnent d’incohérences et d'erreurs.
Vous faites l'amalgame entre fer, acier, acier doux, acier allié...
Plus tout un tas de généralités !!

Quand on parle de fer de façon précise, on parle d'un ensemble d'atomes de fer, liés entre eux sans autres atomes. C'est quasiment impossible en réalité, mais lorsqu'on parle de fer en théorie, c'est ça... Et là, il n'y a pas d'atome de carbone la dedans...
Après, utilise souvent le terme "fer" pour parler d'acier doux (le fer à béton par exemple), c'est une erreur, un raccourci, qui, dans ce genre d’anecdote peut du coup prêter à confusion.

En effet, la fonte possède un taux de carbone supérieur à celui de l'acier. Moi, je distingue ça en 4 catégories, selon les standards de ma profession :
0,1 - 0,5% de carbone = acier doux
0,5 - 1.6% de carbone = acier forgeable, utilisable en forge-coutellerie, travaillable au marteau
1.6% - 2% de carbone = acier non forgeable
>2% de carbone = fonte

Pour ce qui est de la solidité, c'est une question qui n'a pas de réponse, comme "quel est le meilleur film du monde ?" ou bien "quelle est la meilleure paire de lunette ?"
Tout dépend du contexte, de ce que l'on recherche. En coutellerie (mon domaine), on utilise des acier à haut carbone, plus il y a de carbone, plus c'est dur, et plus le tranchant sera durable. Mais le couteau sera aussi plus "cassant". On appelle ça la résistance. La lame se casse si on fait levier sur une pierre par exemple
Un acier bas carbone sera moins dur, mais du coup plus souple. On appelle ça la résilience. si on fait leveir sur une pierre, la lame ne casse pas, mais tord
C'est là que le problème se complique et que beaucoup font des erreurs.
Pour avoir ces deux caractéristiques sur un seul objet (la lame se tord, mais revient en place = un tranchant très dur permettant de bien couper), on doit maîtriser les traitements thermiques. (trempe, revenu, recuit, normalisation, etc... pas le temps de tout expliquer ici, allez vous renseigner sur le net, vous trouverez des réponses...)

Pour finir, le carbone n'est pas le seul élément à rentrer en compte, car à part les aciers doux, les aciers durs et la fonte, il y a aussi les aciers alliés, ceux qu'on appelle couramment les aciers inoxydables
Un acier avec peu de carbone, mais avec beaucoup de chrome, molybdène, vanadium sera potentiellement aussi dur qu'un acier avec beaucoup de carbone, mais pas d'élément d'alliage...
La encore, on ne peut pas faire de généralité, simplement car un acier allier très fortement trempé sera plus dur qu'un acier non allié très faiblement trempé, et vice versa...
Ce sujet est bien trop dense, bien trop d'élément rentrent en considération pour qu'on puisse tout expliquer dans une simple anecdote, encore plus si elle est bourrée de raccourcis, et si tout le monde peut rajouter son propre grain de sel avec d'autres légendes urbaines, d'autres erreurs et d'autres raccourcis.

Vous ne vous coucherez pas moins bêtes, vous serez toujours bêtes, mais différemment.

En fait le fer n'existe pas pour désigner le métal. Le fer désigne le minerai. Par abus de langage on le désigne comme métal à cause de sa pauvre teneur en carbone. Il n'y a théoriquement que de l'acier, riche ou pauvre en carbone. Par riche, il faut entendre quelque % tout au plus. L'acier pauvre possède un module d'Young E plus élevé (accepte les déformations plus aisément). C'est l'inverse pour l'acier riche.

La fonte casse si on tape dessus tandis que l'acier aura simplement un poque

Posté le

android

(1)

Répondre

Une enclume? Un enclume de ferronnier ou de forgeron n'est pas en fonte. Surtout pas. La fonte est très cassante au moindre coup de marteau l'enclume pourrait se briser. La fonte est aussi utilisé pour les bouches dégoût ou encore des garde-corps.

Le prochain mec musclé qui me dira "fais comme moi, lève de la fonte", je m'en vais lui dire 2-3 mots...

Posté le

android

(0)

Répondre