Une méthode originale pour compter les morts ennemis

Proposé par
le
dans

Après une bataille, pour évaluer le nombre de morts ennemis, les Égyptiens avaient une méthode qui ne faisait pas dans la délicatesse : ils coupaient les bras et les sexes des soldats morts qui servaient alors de trophées au pharaon. Ces monceaux de membres et de phallus étaient scrupuleusement répertoriés par les scribes.


Commentaires préférés (3)

Encore eût-il phallus que je le susse. JMCMB

Posté le

website

(528)

Répondre

Ah, je peux comprendre qu'au bout du dizième bras : "Pfiouu, et si je prenais un truc moins crevant à découper..."

Posté le

android

(242)

Répondre

a écrit : Chacun se baladait avec un sac remplis de pénis? :D Comment ils ramenaient tout ça? un sac rempli de penny ? en Angleterre on appelle ça un porte monnaie ;)

Posté le

android

(295)

Répondre


Tous les commentaires (88)

Eh ben pauvre pharaon : "Tenez sire le décompte des morts est là bas, dans cette charrette de b...ras!"

Posté le

website

(75)

Répondre

c'est assez particulier comme méthode d'évaluation !!

Posté le

android

(10)

Répondre

je voit bien la tete du scribe quand il voyait un penis alors qu'il contabilise les bras

Posté le

android

(20)

Répondre

Il ne pouvais pas trouver de trophée plus viril.

Posté le

iphone

(6)

Répondre

Le pharaon il faisait des marionnettes avec ou quoi digne du musée des horreurs!

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le pharaon il faisait des marionnettes avec ou quoi digne du musée des horreurs! Ou des grillades

Posté le

iphone

(48)

Répondre

a écrit : Ou des grillades Mdr j'suis etonnée qu'aucun film hollywoodien y fasse référence

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Mdr j'suis etonnée qu'aucun film hollywoodien y fasse référence Peut-être parce que c'est pas connu, demain tu verras plusieurs milliers de "je me coucherais moins bête"

Posté le

website

(10)

Répondre

Je me coucherais doublement moins bête
1. Pour l'anecdote
2. Pour le mot monceau je pensais au debut que c'etait une faute d'orthographe puis j'ai vérifier en fait monceau = amas

Posté le

iphone

(21)

Répondre

Encore eût-il phallus que je le susse. JMCMB

Posté le

website

(528)

Répondre

Ah, je peux comprendre qu'au bout du dizième bras : "Pfiouu, et si je prenais un truc moins crevant à découper..."

Posté le

android

(242)

Répondre

a écrit : Peut-être parce que c'est pas connu, demain tu verras plusieurs milliers de "je me coucherais moins bête" Ben en général des egyptologues travaillent avec les scénaristes mais je pense qu'ils veulent pas ternir l'image de leur profession lol

Posté le

android

(2)

Répondre

Je sens que d'ici à demain les commentaires seront plombés par un débat stérile sur l'évolution de la société...

Posté le

android

(0)

Répondre

Ce que je m'explique pas c'est pourquoi couper bras et sexe, on compte donc deux fois pour une personne, que je sache les femmes ne faisait pas la guerre.

Posté le

android

(12)

Répondre

en coupant le sexe, on pouvait surement moins truquer le décompte: sur un corps, 1 sexe mais 2 bras, non? A moins que seul le bras gauche ou droit était prélevé. Quelqu'un sait si ça peut tenir la route comme raisonnement? merci

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Ah, je peux comprendre qu'au bout du dizième bras : "Pfiouu, et si je prenais un truc moins crevant à découper..." mdr

Posté le

android

(0)

Répondre

jlsd pour avoir ete en egypte et avoir vu de magnifiques hieroglyphes de zizi !!

Posté le

android

(12)

Répondre

L'ancêtre des hots d'or ;)

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Ce que je m'explique pas c'est pourquoi couper bras et sexe, on compte donc deux fois pour une personne, que je sache les femmes ne faisait pas la guerre. D'après ce que dit la première source, ils coupent le pénis des hommes non circoncis et la main de ceux qui sont circoncis.

Posté le

iphone

(31)

Répondre

sinon mis à part là barbarie le compte était je suppose écrit et tenu ( par les scribes ) un peu pour évaluer les techniques de guerres?

Posté le

android

(0)

Répondre