Les trous d'air n'existent pas

Proposé par
le

Il n'existe pas de trous d'air au sens propre en avion, l'air étant un mélange de gaz remplissant l'atmosphère en intégralité. Les chutes soudaines ou les turbulences en avion sont dues aux remous d'air, c'est-à-dire des courants d'air désordonnés, parfois descendants. Dans certains de ces remous, l'avion peut perdre des dizaines de mètres subitement, sans danger.


Commentaires préférés (3)

Et lorsque ces turbulences surviennent pendant la distribution des plateaux-repas... Traumatisant.

Posté le

android

(160)

Répondre

a écrit : 10 mètres comparés au 10 000 mètres d'altitude moyenne pour un avion de ligne c'est vraiment très peu ! Ca représente 1*10^-3 % de l'altitude, donc tu ne le ressens pas du tout quand tu es dans l'avion ! Ça représente quand même une chute de 3 étages d'un coup. On doit le sentir passer. Je sais pas si l'altitude influe mais en haut comme en bas, ça reste 10m de descente.

Posté le

android

(113)

Répondre

a écrit : Et lorsque ces turbulences surviennent pendant la distribution des plateaux-repas... Traumatisant. Si on peut appeler ça un repas...

Posté le

android

(114)

Répondre


Tous les commentaires (84)

10 mètres! Ça doit faire une drôle de sensation.

Posté le

android

(3)

Répondre

Ils peut perdre de l'altitude mais aussi en gagner, c'est ce principe qu'utilisent les planeur. (en vol dynamique si je ne me trompe)

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Ils peut perdre de l'altitude mais aussi en gagner, c'est ce principe qu'utilisent les planeur. (en vol dynamique si je ne me trompe) Ils en gagnent grâce à l'air chaud qui remonte...

Posté le

android

(2)

Répondre

Petit HS: l'appli iPhone me marque "-2 commentaires" pour cette anecdote, ce qui est pour le moins étrange... Fin HS, désolé

Posté le

iphone

(3)

Répondre

a écrit : Petit HS: l'appli iPhone me marque "-2 commentaires" pour cette anecdote, ce qui est pour le moins étrange... Fin HS, désolé idem pour Android

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : 10 mètres! Ça doit faire une drôle de sensation. 10 metres c'est presque rien, mais certaine font 200 metres c'est beaucoup plus impressionant.

Posté le

iphone

(5)

Répondre

a écrit : 10 metres c'est presque rien, mais certaine font 200 metres c'est beaucoup plus impressionant. ah ouais quand même, cela m'étonne

Posté le

android

(0)

Répondre

Autant dans un gros porteur, du genre Boeing747 ou Airbus380, ces "trous" ne se ressentent que très peu, que dans un petit bimoteur à hélices c'est vraiment impressionnant à mort... Pour l'avoir vécu dans un retour Venise-Lyon St ex, j'ai eu la peur de ma vie, et pourtant il en faut, étant un fan de sensations fortes...

Posté le

android

(14)

Répondre

a écrit : 10 mètres! Ça doit faire une drôle de sensation. 10 mètres comparés au 10 000 mètres d'altitude moyenne pour un avion de ligne c'est vraiment très peu ! Ca représente 1*10^-3 % de l'altitude, donc tu ne le ressens pas du tout quand tu es dans l'avion !

Posté le

website

(0)

Répondre

Et lorsque ces turbulences surviennent pendant la distribution des plateaux-repas... Traumatisant.

Posté le

android

(160)

Répondre

a écrit : 10 mètres comparés au 10 000 mètres d'altitude moyenne pour un avion de ligne c'est vraiment très peu ! Ca représente 1*10^-3 % de l'altitude, donc tu ne le ressens pas du tout quand tu es dans l'avion ! Ça représente quand même une chute de 3 étages d'un coup. On doit le sentir passer. Je sais pas si l'altitude influe mais en haut comme en bas, ça reste 10m de descente.

Posté le

android

(113)

Répondre

a écrit : 10 mètres! Ça doit faire une drôle de sensation. "des dizaines de metres" pas forcement 10. Ca fait une belle difference entre 10 et 80. Je n'ai jamais prit l'avion, mais ca doit faire une drôle de sensation

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Et lorsque ces turbulences surviennent pendant la distribution des plateaux-repas... Traumatisant. Si on peut appeler ça un repas...

Posté le

android

(114)

Répondre

a écrit : Ça représente quand même une chute de 3 étages d'un coup. On doit le sentir passer. Je sais pas si l'altitude influe mais en haut comme en bas, ça reste 10m de descente. Je suis d'accord avec le fait que ça soit quand même 10mètres, mais regarde lors de la phase d’atterrissage, l'avion perd beaucoup d'altitude en très peu de temps et pourtant on ne s'en rend quasiment pas compte si on nous enlève des repères tels que les nuages, les bâtiments qu'on voit de plus en plus etc. C'est comme en voiture, tu sentiras plus les 10km/h en plus quand tu es à 20km/h par exemple par rapport aux 10km/h en plus lorsque tu es à 130km/h..

Posté le

website

(1)

Répondre

J aime bien le "sans danger" à la fin ! Il a pas l air très sûre et certains ce "sans danger" ...

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Autant dans un gros porteur, du genre Boeing747 ou Airbus380, ces "trous" ne se ressentent que très peu, que dans un petit bimoteur à hélices c'est vraiment impressionnant à mort... Pour l'avoir vécu dans un retour Venise-Lyon St ex, j'ai eu la peur de ma vie, et pourtant il en faut, étant un fan de sensations fortes... Afficher tout faux. dans tous les avions on le ressent. je prends assez souvent de gros porteurs pour le sentir largement.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Et lorsque ces turbulences surviennent pendant la distribution des plateaux-repas... Traumatisant. On n'aurait pas pris un vol ensemble ? Lol ! J'ai connu un retour de Guadeloupe durant lequel nous avons bien du perdre une centaine de mètres d'altitude... pendant la distribution du repas... La peur de notre vie, 3 fois consécutives !!! Tout était sans dessus-dessous ! Nous étions trempés... les gens étaient paniqués, certains priaient quand d'autres pleuraient de peur...

Posté le

iphone

(9)

Répondre

a écrit : On n'aurait pas pris un vol ensemble ? Lol ! J'ai connu un retour de Guadeloupe durant lequel nous avons bien du perdre une centaine de mètres d'altitude... pendant la distribution du repas... La peur de notre vie, 3 fois consécutives !!! Tout était sans dessus-dessous ! Nous étions trempés... les gens étaient paniqués, certains priaient quand d'autres pleuraient de peur... Afficher tout *sens dessus-dessous :p

Posté le

android

(0)

Répondre

Qu'est-ce que signifie -2 au niveau du nombre des commentaires ? Qu'ils ont été supprimés ?
Édit : maintenant j'ai -1 alors que 18 s'affichent en plus du mien ! Précédemment aucun ne s'affichaient.

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Je suis d'accord avec le fait que ça soit quand même 10mètres, mais regarde lors de la phase d’atterrissage, l'avion perd beaucoup d'altitude en très peu de temps et pourtant on ne s'en rend quasiment pas compte si on nous enlève des repères tels que les nuages, les bâtiments qu'on voit de plus en plus etc. C'est comme en voiture, tu sentiras plus les 10km/h en plus quand tu es à 20km/h par exemple par rapport aux 10km/h en plus lorsque tu es à 130km/h..

Afficher tout
C'est l'accélération que l'on ressent! Par expérience, chuter de plusieurs dizaines de mètres dans ce cas, ça se ressent! L'atterrissage est beaucoup plus doux qu'une chute dans un trou d'air, le but étant que l'avion ne s'écrase pas à terre. Par ailleurs un gros porteur sera effectivement plus stable et atténuera la chute. L'altitude n'a pas d'influence sur la sensation mais sur la sécurité : il est clair que chuter de 50m quand il en reste encore 9950 n'est pas trop dramatique.

Posté le

android

(12)

Répondre