La dictée impossible

Proposé par
le

La dictée française la plus difficile au monde aurait été rédigée par Prosper Mérimée à la demande de la femme de Napoléon III. Bien que la dictée ne fasse qu'une dizaine de lignes, Napoléon aurait fait 75 fautes, Alexandre Dumas fils 24, et le record serait détenu par l'ambassadeur d'Autriche de l'époque avec 3 fautes seulement (la dictée intégrale dans la suite).

Pour parler sans ambiguïté, ce dîner à Sainte-Adresse, près du Havre, malgré les effluves embaumés de la mer, malgré les vins de très bons crus, les cuisseaux de veau et les cuissots de chevreuil prodigués par l’amphitryon, fut un vrai guêpier. Quelles que soient, et quelque exiguës qu’aient pu paraître, à côté de la somme due, les arrhes qu’étaient censés avoir données la douairière et le marguillier, il était infâme d’en vouloir pour cela à ces fusiliers jumeaux et mal bâtis, et de leur infliger une raclée, alors qu’ils ne songeaient qu’à prendre des rafraîchissements avec leurs coreligionnaires. Quoi qu’il en soit, c’est bien à tort que la douairière, par un contresens exorbitant, s’est laissé entraîner à prendre un râteau et qu’elle s’est crue obligée de frapper l’exigeant marguillier sur son omoplate vieillie. Deux alvéoles furent brisés ; une dysenterie se déclara suivie d’une phtisie, et l’imbécillité du malheureux s’accrut. — Par saint Martin ! quelle hémorragie ! s’écria ce bélître. À cet événement, saisissant son goupillon, ridicule excédent de bagage, il la poursuivit dans l’église tout entière.


Commentaires préférés (3)

persso,zerro fotte!! ok je sors...

Posté le

android

(624)

Répondre

Prosper Mérimée (1803-1870) était bien un contemporain de Napoléon, mais il n'avait que 18 ans lorsque celui-ci mourut en 1821. L'anecdote fait référence à Napoléon III comme le précisent les sources.

Posté le

iphone

(265)

Répondre

a écrit : Pourquoi on écrit "la douairière [..] s'est laissé entraîner" et non "s'est laissée", j'aurais fait la faute... On est dans le cas où le participe passé laissé est suivi d'un infinitif, entrainer.

Lorsque le sujet ne fait pas l'action de l'infinitif, le participe passé est invariable.

Posté le

website

(320)

Répondre


Tous les commentaires (210)

persso,zerro fotte!! ok je sors...

Posté le

android

(624)

Répondre

bizarre que l'ambassadeur fasse moins de faute que l'empereur en tt cas chapeau.il a fait que 3 faute

Posté le

android

(0)

Répondre

Prosper Mérimée (1803-1870) était bien un contemporain de Napoléon, mais il n'avait que 18 ans lorsque celui-ci mourut en 1821. L'anecdote fait référence à Napoléon III comme le précisent les sources.

Posté le

iphone

(265)

Répondre

Bernard Pivot s'incline au second round par KO !

Posté le

iphone

(57)

Répondre

Cette dictée comporte une faille : à un moment il est fait référence à la phtisie, qui est une forme de tuberculose. Or, une seconde orthographe existe pour ce mot qui figure notamment dans le dictionnaire de la langue française d'Emile Littré : phthisie.
(source Wikipédia)

Posté le

iphone

(67)

Répondre

Pour une fois, on est sûr d'avoir un complément d'anecdote sans faute d'orthographe :-)

Posté le

website

(82)

Répondre

Pourquoi on écrit "la douairière [..] s'est laissé entraîner" et non "s'est laissée", j'aurais fait la faute...

Posté le

iphone

(58)

Répondre

J'aurais fait des fautes sur certains mots masculins (effluves), accents et participes passés surtout... La c'est du haut de gamme!!

Posté le

iphone

(20)

Répondre

a écrit : Pourquoi on écrit "la douairière [..] s'est laissé entraîner" et non "s'est laissée", j'aurais fait la faute... Même question, d'autant plus que dans la suite de la phrase, le verbe "croire" est accordé dans " ... s'est cruE obligée ". C'est pourtant la
même syntaxe.

Posté le

iphone

(16)

Répondre

Il semble selon le larousse que ''effluve'', bien qu'il soit un nom masculin, peut devenir féminin au pluriel.
''Ce bon air de Paris qui semble contenir des effluves amoureuses'' Gustave Flaubert dans L'éducation sentimentale

Posté le

android

(24)

Répondre

Je viens de voir ''Alexandre Dumas fils 24.'' Cela ne veut rien dire à mon sens... Il faudrait mettre ''Alexandre Dumas en fit 24''... A moins que quelque chose ne m'ait échappé

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Pourquoi on écrit "la douairière [..] s'est laissé entraîner" et non "s'est laissée", j'aurais fait la faute... On est dans le cas où le participe passé laissé est suivi d'un infinitif, entrainer.

Lorsque le sujet ne fait pas l'action de l'infinitif, le participe passé est invariable.

Posté le

website

(320)

Répondre

a écrit : Je viens de voir ''Alexandre Dumas fils 24.'' Cela ne veut rien dire à mon sens... Il faudrait mettre ''Alexandre Dumas en fit 24''... A moins que quelque chose ne m'ait échappé Alexandre Dumas fils veut dire le fils d'Alexandre Dumas (père) en effet ils avaient le même nom et c'est pour les différencier que l'on a rajouté le supplément.( fr.m.wikipedia.org/wiki/Alexandre_Dumas_fils )

Posté le

iphone

(26)

Répondre

"à ces fusiliers jumeaux et mal bâtis3" J'ai trouvé une faute au dernier mot, je crois que j'ai le droit à un bon point.

Posté le

iphone

(13)

Répondre

Connard de Metternich, Napoleon aurait du le fusiller

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : bizarre que l'ambassadeur fasse moins de faute que l'empereur en tt cas chapeau.il a fait que 3 faute C'est logique, les ambassadeurs était choisi grâce a leur maitrise parfaite de la langue

Posté le

iphone

(30)

Répondre

merci ipop, effectivement, c'est plus clair maintenant :)

Posté le

android

(4)

Répondre

Bah dites donc ! Ça, c'est de la dictée.
Ma première faute aurait été pour le mot " cuisseaux " que j'aurais orthographié "cuissots".

Posté le

iphone

(21)

Répondre

a écrit : bizarre que l'ambassadeur fasse moins de faute que l'empereur en tt cas chapeau.il a fait que 3 faute Justement non, ce n'est pas bizarre car pour être ambassadeur, il fallait connaître les deux langues sur le bout du bout des doigts.

EDIT : j'avais pas vu que frozen avait répondu avant moi ^^'

Posté le

iphone

(12)

Répondre