Le navigateur qui ne s'arrêta pas au bout de la course

Proposé par
le
dans

Alors qu'il s'apprêtait à remporter le premier tour du monde à la voile en solitaire et sans escale en 1968, Bernard Moitessier continua pour dix mois de navigation ! Il signala son abandon en catapultant sur le pont d'un cargo, à l'aide d'un lance-pierre, ce message : « Je continue sans escale vers les îles du Pacifique, parce que je suis heureux en mer, et peut-être aussi pour sauver mon âme. »


Commentaires préférés (3)

Si ça l'a rendu heureux c'est le principal ! Tout le monde sait qu'il l'aurait gagné de toute façon :D

Posté le

iphone

(307)

Répondre

Une anecdote plus joyeuse ce soir pour se coucher moins bête :)

Posté le

website

(186)

Répondre

Ou alors sa femme était une sacrée pimbêche .
Dans ce cas la , tant qu a se taper un thon autant qu il soit frais ....

Posté le

iphone

(498)

Répondre


Tous les commentaires (39)

Si ça l'a rendu heureux c'est le principal ! Tout le monde sait qu'il l'aurait gagné de toute façon :D

Posté le

iphone

(307)

Répondre

Une anecdote plus joyeuse ce soir pour se coucher moins bête :)

Posté le

website

(186)

Répondre

En lisant les sources et notamment les interviews de ce personnage, et pour avoir déjà fait des traversées de l'Atlantique en catamaran, je peux vous assurer qu'il faut être aussi bien armé psychologiquement que techniquement sur un bateau quand vous êtes tout seul et au milieu de rien !!!

Posté le

iphone

(38)

Répondre

a écrit : Une anecdote plus joyeuse ce soir pour se coucher moins bête :) Joyeuse quand on la lit comme ça de prime abord, car il abandonne le titre, la gloire et l'argent pour le plaisir de la navigation, mais cette course n'aura, en réalité, pas été qu'une partie de plaisir... Lisez les sources, vous comprendrez que sur les 9 concurrents engagés au départ, il n'y en a pas eu beaucoup à l'arrivée (entre folies et suicides) !

Posté le

iphone

(20)

Répondre

a écrit : En lisant les sources et notamment les interviews de ce personnage, et pour avoir déjà fait des traversées de l'Atlantique en catamaran, je peux vous assurer qu'il faut être aussi bien armé psychologiquement que techniquement sur un bateau quand vous êtes tout seul et au milieu de rien !!! Ou au contraire avoir un grain....surtout pour en re vouloir 10 mois derrière

Posté le

iphone

(7)

Répondre

Ou alors sa femme était une sacrée pimbêche .
Dans ce cas la , tant qu a se taper un thon autant qu il soit frais ....

Posté le

iphone

(498)

Répondre

C'est vrai que je n'ai pas lu les sources en disant ça, et que évidemment ça sous entend seulement que je trouve ça bien d'aimer autant la mer, sa passion pour la voile, malgré le fait que le côté solitaire n'est pas si joyeux au passage. Après certes pour les concurrents il n'y a rien de joyeux que sa se finisse aussi tragiquement dans un évènement qui est sensé être positif dans une vie.

Posté le

website

(6)

Répondre

Magnifique preuve de courage dans la passion, ou de passion dans le courage.

Posté le

iphone

(3)

Répondre

c'est le vagabond des mers du sud (comme il se surnommé lui même!),il à choisi sa voie, c'est un homme libre ...

Posté le

android

(8)

Répondre

Lui il a tout compris ! Respect matelot ;)

Posté le

iphone

(11)

Répondre

a écrit : Lui il a tout compris ! Respect matelot ;) capitaine plutôt
:)

Posté le

android

(6)

Répondre

Quelqu'un lui a quand même apporté de quoi survivre?

Posté le

iphone

(0)

Répondre

"Homme libre, toujours tu chériras la mer!
La mer est ton miroir; tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n'est pas un gouffre moins amer."
Baudelaire.
Montessier a certainement vecu en homme libre.

Posté le

iphone

(15)

Répondre

Belle anecdote qui nous montrera encore que le bonheur ne réside pas dans l'argent ou autre ( l'argent contribue juste au bonheur )

Posté le

android

(2)

Répondre

A-t-il réussi à atteindre les îles du Pacifique ou est il mort pendant le voyage ?

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : A-t-il réussi à atteindre les îles du Pacifique ou est il mort pendant le voyage ? D'après l'article du 1er lien, il acosta à Tahiti après 10 mois, fesant ainsi un tour du monde et demi.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : D'après l'article du 1er lien, il acosta à Tahiti après 10 mois, fesant ainsi un tour du monde et demi. Merci a toi. J'avoue n'avoir que survolé les sources.

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Belle anecdote pleine de poésie et de rêve...bravo à l'auteur ;) :)

Posté le

iphone

(3)

Répondre