La Bombe d'Hiroshima n'a jamais atteint le sol

Proposé par
le
dans

Little Boy, la bombe atomique qui fut lâchée sur Hiroshima ne toucha jamais le sol japonais. Elle explosa bien avant l'impact, à 580 mètres d'altitude au-dessus de l'hôpital Shima. Il ne s'agissait pas d'un dysfonctionnement, mais d'une technique utilisée par les Américains pour assurer un maximum de victimes avec la boule de feu et le souffle produits par la bombe.

En altitude aucun obstacle ne vint freiner la force destructrice de la bombe qui en plus d'une énorme bulle de gaz incandescent, au rayonnement thermique mortel, libéra des vents de 300 à 800 km/h qui dévastèrent tout sur leurs passages.


Commentaires préférés (3)

Il ne faut pas oublier qu'aussi horrible que cela puisse paraitre, les bombes atomiques lâchées sur le Japon avaient pour objectif de "sauver" des vies en mettant rapidement fin à la guerre. Ca a effectivement mis fin à la guerre, mais on ne saura jamais si ça a vraiment permis de sauver des vies, surtout que ça a touché essentiellement des populations civiles.
N'oublions pas aussi avant de faire dans l'anti-américanisme primaire que dans l'historique de cette guerre, c'est le Japon qui attaqua les USA par surprise.

Posté le

website

(438)

Répondre

Pour Pearl Harbor c'est différent, il s'agit de militaires. Je ne nie pas que toute perte humaine est déplorable, mais l'attaque d'une base militaire n'est pas comparable à une bombe atomique lâchée sur des civils avec pour but précis d'anéantir toute vie humaine. N'importe quelle organisation terroriste, y compris Al Quaïda, fait figure d'amateur en comparaison du gouvernement des États-Unis. Albert Camus à décris l'utilisation de la bombe A comme "le dernier degré de la barbarie".

Posté le

iphone

(384)

Répondre

Pearl Harbor, orchestré par les Britanniques ? On aura donc tout entendu... On peut douter de tout mais pas n'importe comment s'il vous plait...
Le peuple américain était catégoriquement opposé à l'entrée en guerre des Etats-Unis, Roosevelt le savait et n'avait pas l'intention d'aller à l'encontre de cette volonté. En revanche, on peut douter du fait que l'attaque japonaise ai été une surprise (pour les milliers de marins morts ce jour là c'en fut une assurément, pour l'état major, pas sur).
En ce qui concerne l'utilisation de la bombe atomique, avant de crier au scandale, il faut d'abord se remémorer le contexte. Une guerre qui dure depuis presque 4 ans, des centaines de milliers de soldats américains tués, une invasion et une occupation de l'Asie par les japonais placée sous le signe des pires atrocités, un nouveau président qui doit faire ses preuves, l'invasion de l'île d'Okinawa où l'armée américaine a pus voir la détermination de l'armée et du peuple japonais à défendre son sol (+ de 100000 victimes civil, dont une bonne partie tués par l'armée japonaise elle même), et on peut rajouter à cela la rancoeur américaine et l'envie de mettre fin à une guerre qui n'a que trop durée.
Après Okinawa, l'état major américain redoutait que l'invasion de l'île principale du japon soit de la même trempe, et c'est ce qui était prévu pour les japonais : pas de rédition, le combat ou la mort (et ce même pour les civils). Comme il a été dit, sur cette invasion, plus d'1 millions de vies de soldats américains aurait été mises en jeu (soit 3 fois plus que l'ensemble des pertes de l'armée américaine sur toute la guerre),et ça, Truman ne le voulait pas. Sans compter les dizaine de millions de japonais (civils et militaires) qui auraient péris lors de cette bataille, qui aurait certainement prolongé la guerre pendant plusieurs mois.
L'utilisation de la bombe atomique était certainement l'option la plus raisonnable qui s'offrait aux américains à ce moment. Le but était de frapper un gros coups, montrer aux japonais qu'ils pouvaient être atteint en plein coeur sans même sacrifier un seul soldat (les poussant ainsi à la rédition).
L'utilisation d'une seconde bombe sur Nagasaki est en revanche beaucoup plus discutable. Certes il fallait montrer que ce genre de coup pouvait être porté plusieurs fois, mais un durcissement des négociations avec l'empereur ou une utilisation sur une ville moins grande ou sur des cibles militaires aurait certainement fait l'affaire.
Enfin, pour ceux qui hurlent au crime de guerre, à l'attentat, etc, je vous invite à vous documenter sur les crimes commis par l'armée japonaise au cours de ses 8 ans de guerre (car oui en Asie, la seconde guerre mondiale, c'est 37-45). Pour vous donner une idée, en Europe, on prend pour référence en la matière, les nazis, et leur politique d'extermination des "sous hommes". Pour les japonais, les chinois étaient considérés comme des bûches, du bois à brûler, essayez d'imaginer la chose (faites une petite recherche sur la bataille de Nankin, ou sur l'unité 731, histoire de vous faire une petite idée).
Enfin bref, tout ça pour dire, qu'en Asie, la capitulation du japon a été vécue comme un soulagement, peu importe le moyen utilisé.
C'est toujours très facile de jeter la pierre sur les générations précédentes, mais regarder le passé avec ses yeux du présent est dangereux. Au mieux on y comprendra rien, au pire on interprétera mal.
Et je rajouterai, qu'une vie humaine a le même prix, peu importe la façon dont elle est prise. Que ça soit par une bombe, un fusil ou n'importe quoi d'autre, tuer n'est jamais une bonne chose. Et à la guerre, la seule chose qui peut être fait, c'est de favoriser l'action qui coûte le moins cher en vie humaine. Je n'en crois pas mes yeux quand je lis "Il y avait forcément d'autre solution mais elles auraient sûrement coutées beaucoup plus chère en vie humaine mais surtout coutés plus chère en argent". C'est n'est pas quelque chose de légitime que de tuer 1000 hommes à coup de fusil, pour en sauver 1 de la bombe atomique. Certes les cibles de ces bombes sont discutables, leur utilisation, je pense, était inévitable dans le contexte.

Posté le

website

(522)

Répondre


Tous les commentaires (225)

Moi j'avais toujours cru que la bombe était tombé et là je vois en effet que ça fait effet même en explosant en altitude
JMCMB!

Posté le

android

(0)

Répondre

C'est quand je lis ce genre de choses que je suis le plus dégoûté par l'hypocrisie de la politique militaire des États-unis.

Posté le

iphone

(4)

Répondre

a écrit : C'est quand je lis ce genre de choses que je suis le plus dégoûté par l'hypocrisie de la politique militaire des États-unis. Enfin tu sais la France n'a pas été bien mieux avec ses essais près de Tahiti..

Malheureusement une guerre est une guerre et c'est toujours monstrueux.

Posté le

iphone

(57)

Répondre

a écrit : C'est quand je lis ce genre de choses que je suis le plus dégoûté par l'hypocrisie de la politique militaire des États-unis. C'était la guerre malheureusement, c'est inhumain, mais leur objectif était de la gagner par tous les moyens...

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : Enfin tu sais la France n'a pas été bien mieux avec ses essais près de Tahiti..

Malheureusement une guerre est une guerre et c'est toujours monstrueux.
Tu as tout à fait raison mais les états-unis continuent à se placer en défenseurs des droits de l'homme même après leurs atrocités déguisées en succès ...

Posté le

iphone

(36)

Répondre

Je n'aimerais pas avoir la conscience du pilote qui l'a lâchée ....

Posté le

iphone

(41)

Répondre

D'ailleurs le pilote, qui ne fait qu'accepter les ordres des supérieurs en tant que militaire pourtant, et qui a été choisi car il était le meilleur, a refusé toutes funérailles et pierres tombales avant son décès pour qu'il n'y ait pas des manifestations de protestations.

Posté le

website

(49)

Répondre

Il ne faut pas oublier qu'aussi horrible que cela puisse paraitre, les bombes atomiques lâchées sur le Japon avaient pour objectif de "sauver" des vies en mettant rapidement fin à la guerre. Ca a effectivement mis fin à la guerre, mais on ne saura jamais si ça a vraiment permis de sauver des vies, surtout que ça a touché essentiellement des populations civiles.
N'oublions pas aussi avant de faire dans l'anti-américanisme primaire que dans l'historique de cette guerre, c'est le Japon qui attaqua les USA par surprise.

Posté le

website

(438)

Répondre

Pourquoi Litlle boy ? pour toutes les victimes et dégâts que la bombe a causé, je l'aurais plutôt intitulé "Big Ben" !

Posté le

website

(0)

Répondre

Pour Pearl Harbor c'est différent, il s'agit de militaires. Je ne nie pas que toute perte humaine est déplorable, mais l'attaque d'une base militaire n'est pas comparable à une bombe atomique lâchée sur des civils avec pour but précis d'anéantir toute vie humaine. N'importe quelle organisation terroriste, y compris Al Quaïda, fait figure d'amateur en comparaison du gouvernement des États-Unis. Albert Camus à décris l'utilisation de la bombe A comme "le dernier degré de la barbarie".

Posté le

iphone

(384)

Répondre

a écrit : C'était la guerre malheureusement, c'est inhumain, mais leur objectif était de la gagner par tous les moyens... La guerre n'est pas inhumaine ! ! Bien au contraire

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Je n'aimerais pas avoir la conscience du pilote qui l'a lâchée .... Il en est fier!!
J'avais vu un reportage sur lui

Posté le

iphone

(1)

Répondre

a écrit : Il ne faut pas oublier qu'aussi horrible que cela puisse paraitre, les bombes atomiques lâchées sur le Japon avaient pour objectif de "sauver" des vies en mettant rapidement fin à la guerre. Ca a effectivement mis fin à la guerre, mais on ne saura jamais si ça a vraiment permis de sauver des vies, surtout que ça a touché essentiellement des populations civiles.
N'oublions pas aussi avant de faire dans l'anti-américanisme primaire que dans l'historique de cette guerre, c'est le Japon qui attaqua les USA par surprise.
Afficher tout
C'est exactement ça. L'esprit guerrier des japonais pendant la seconde guerre mondiale inquiétait les américains pour l'invasion du Japon au vu des batailles sanguinaires précédent les bombardements atomiques. Pensant que les japonais étaient prêt à tout pour leur empereur et leur terre les américains ont frappés 500.000 purple heart pour l'opération d'invasion du japon (vu dans une autre anecdote) et Churchill pensait lui a au moins 1 500 000 victimes alliées. Et ça sans parler des victimes japonaises qui auraient pu être encore bien plus élevées.

Posté le

android

(14)

Répondre

L'Amérique n'arrivait pas à faire face aux Japonnais. Il étaients plus déterminés avec tous ces kamikazes dans les airs comme dans les terres. Il ont du employé la bombe atomique.

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Pour Pearl Harbor c'est différent, il s'agit de militaires. Je ne nie pas que toute perte humaine est déplorable, mais l'attaque d'une base militaire n'est pas comparable à une bombe atomique lâchée sur des civils avec pour but précis d'anéantir toute vie humaine. N'importe quelle organisation terroriste, y compris Al Quaïda, fait figure d'amateur en comparaison du gouvernement des États-Unis. Albert Camus à décris l'utilisation de la bombe A comme "le dernier degré de la barbarie". Afficher tout Et donc quelle était la solution pour faire capituler cet allié des Nazis à l'époque ? Les gens en parle souvent mais qui apporte une vraie réponse . Vallait mieux continuer la guerre ? Un blocus complet du japon ? la famine et la maladie dans TOUT le japon pour qu apres des millions de morts de faimbou des combats on arrete cette guerre ? Faut aussi rappeler que le Japon a eu plusieurs ultimatums...Plus compliqué qu'il n'y parait cet evenement, horrible certes avec du recul mais attention aux jugements trop rapides sur les américains...

Posté le

android

(31)

Répondre

a écrit : La guerre n'est pas inhumaine ! ! Bien au contraire Pourtant aucun être moralement humain ne voudrais la mort d'un autre homme innocent. Ce sont des envies de pouvoir venant de certaines personnes haut placés qui conduisent à des guerres (conquête, richesse) car c'est le seul moyen qu"ils trouvent pour arriver à leurs fins. Et généralement ce ne sont pas ces personnes qui verront les vrais atrocités de la guerre, alors que sur le terrains les hommes de chaque camps n'ont aucune envie de tuer leurs adversaires, qui comme eux a une famille, n'ont qu'une seule vie, sont aussi jeunes..etc sauf qu'on ne leur laisse pas le choix (ordre, peur, propagande) et qu'au final c'est leur vie, ou celle de l'adversaire.

Posté le

website

(11)

Répondre

Il me semble que les Américains avaient lancé plusieurs ultimatums aux Japonais en précisant les cibles qu'ils allaient potentiellement frapper, afin de laisser le temps aux habitants d'évacuer.

Le but de ces frappes étant d'impressionner l'ennemi par la puissance afin de les faire capituler.

D'ailleurs, si je me souviens bien, les Américains on joué le tout pour le tout en faisant croire qu'ils continueraient à lâcher des bombes atomiques jusqu'à la capitulation, alors qu'en réalité, ils n'en avaient que très peu en stock.

Posté le

iphone

(23)

Répondre

C'était le seul moyen d'éviter des millions de morts.

C'est triste de réduire ça à des chiffres, mais c'est l'essence même de la stratégie militaire: choisir l'option qui a le plus de chances de marcher, tout en faisant le moins de victimes possible.

Posté le

iphone

(9)

Répondre

a écrit : Pourtant aucun être moralement humain ne voudrais la mort d'un autre homme innocent. Ce sont des envies de pouvoir venant de certaines personnes haut placés qui conduisent à des guerres (conquête, richesse) car c'est le seul moyen qu"ils trouvent pour arriver à leurs fins. Et généralement ce ne sont pas ces personnes qui verront les vrais atrocités de la guerre, alors que sur le terrains les hommes de chaque camps n'ont aucune envie de tuer leurs adversaires, qui comme eux a une famille, n'ont qu'une seule vie, sont aussi jeunes..etc sauf qu'on ne leur laisse pas le choix (ordre, peur, propagande) et qu'au final c'est leur vie, ou celle de l'adversaire.

Afficher tout
L'expérience de Milgrahm ça te dit rien ?

Posté le

iphone

(23)

Répondre

Si, et il y a une expérience similaire où des volontaires jouaient le rôle de gardiens de prisons, d'autres de prisonniers. Après l'homme en lui même ne veut pas la mort de l'autre, mais il pensera d'abord à soit-même et obéira bêtement à la société, au lois, et à ce qu'on lui dira de faire. Certes dans un sens ce n'est pas humains d'obéir bêtement, sauf qu'un militaire c'est différent, il n'a pas le choix, surtout en temps de guerre et à une époque où les gens n'étaient pas aussi cultivés et ne pouvaient pas se forger un opinion comme aujourd'hui.

Après cette expérience dans d'autre domaine permet de tirer certaine conclusion peut-être, mais dans le cadre de la guerre "je" ne penses pas.

Posté le

website

(4)

Répondre