Au ski, on glisse sur de l'eau

Proposé par
le
dans

Lorsque vous faites du ski, vous ne glissez pas vraiment sur de la neige, mais sur une très fine pellicule d'eau. En effet, l'échauffement dû au déplacement de la semelle fait fondre légèrement la neige, ce qui permet au ski de glisser. La composition de la semelle est donc essentielle : elle n'est pas lisse, mais constituée de microrainures qui permettent l'échauffement.


Commentaires préférés (3)

a écrit : je ne comprends pas vraiment.. car quand on skie on est à 50km/h environ, la neige n'a pas le temps de fondre et qu'est-ce que la composition de la semelle peut changer ?.. j'ai rien compris pour ma part Les rainures augmentent le frottement, ce travail mecanique est degagé sous forme de chaleur. La glace etant un bon isolant, la chaleur reste localisee sous le ski et fait fondre une fine pellicule de glace, les skis glissent donc sur l'eau. Le meme phenomene se produit egalement avec des patins a glace.
Pour ce qui est du temps, les changement d'etat, ici de solide a liquide, peuvent etre extrement rapides, quasi "instanés"

Posté le

iphone

(79)

Répondre

En compétition, la semelle est préparée différemment selon le type de discipline (slalom, géant, descente...) : on fait restructurer les skis (la semelle) pour permettre une meilleure évacuation de l'eau. Ainsi on peut trouver des structures en chevron, ou par exemple plus ou moins en diagonale suivant l'effet choisit. La structure se voit sur la semelle, et plus elle se voit, plus elle est profonde (entendez par là encrée dans la semelle). Cependant, sur les skis vendus dans le commerce, pas de structure particulière, seuls les skis vendus par le service race des marques, à destination de certains compétiteurs sont structurés d'origine. Concernant le fart, il a plusieurs rôles : en compétition il sert essentiellement à assurer un frottement et une évacuation de l'eau idéale selon les caractéristiques de la neige (température, hygrométrie...) Le choix du fart de fait après mesure avec sonde de la neige, et en prenant en compte l'évolution de la température de la neige au fils de la course. Il existe des farts plus ou moins résistants (certains ne sont là que pour accélérer la glisse le temps de la poussée du skieur au départ), plus ou moins fluoré, plus ou moins siliconés, plus ou moins durs... Il existe même de l'huile pour champs et carres pour accélérer le ski en courbe. Le fart à aussi un rôle d'entretien, il protège la semelle de l'abrasion et des produits chimiques contenus dans la neige, imprègne en profondeur, fixe la structure, et peu parfois (selon le type de d'art choisi) recharger la semelle en graphite. Bref, le fart, les semelles et l'évacuation de l'eau pour éviter l'effet ventouse, c'est un travail de pro, alors merci aux techniciens qui bossent jours et nuits pour que la paire de ski aille vite le jour J!!

Posté le

iphone

(95)

Répondre

a écrit : Euh le troisième lien explique le contraire. L'eau ralenti le ski à cause de l'effet ventouse ...
C'est pour cela que l'objectif est d'évacuer l'eau le plus vite possible, grâce à un travail sur les structures (par exeme une structure en chevron évacué l'eau des deux côtés de la semelle), et grâce à l'utilisation d'un d'art adapté au type de neige (plus ou de fluor, plus ou moins dur, pour températures plus ou moins froides...). De plus, après un fartage, une fois le fart raclé (enlevé de la semelle), on passe différents types de brosses (nylon, crin, métallique...) pour dégager la microstructure de la semelle (sorte de microrayures qui peuvent être remplies de fart). L'objectif de la préparation, c'est vraiment de favoriser l'évacuation de l'eau. Et pour protéger sa structure, on fart tous les jours (et parfois aussi on nettoie la semelle avec un
fartage spécial, pour éviter que la semelle soit saturée...). On tombe aussi les carres pour qu'elles ne soient pas en contact avec la neige lorsque l'on met les skis à plat, toujours pour gagner en vitesse. Voilà voilà!

Posté le

iphone

(28)

Répondre


Tous les commentaires (42)

je ne comprends pas vraiment.. car quand on skie on est à 50km/h environ, la neige n'a pas le temps de fondre et qu'est-ce que la composition de la semelle peut changer ?.. j'ai rien compris pour ma part

Posté le

android

(0)

Répondre

Je pense que c'est dû au fait que l'épaisseur de la couche de neige fondue est vraiment minime. Et donc plus facile à fondre.
Pour y répondre plus scientifiquement, il faudrait poser une plaque thermométrique à haute sensibilité sur le passage des skis afin de noter la diférence de température.
Ce n'est qu'une idée :)

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : je ne comprends pas vraiment.. car quand on skie on est à 50km/h environ, la neige n'a pas le temps de fondre et qu'est-ce que la composition de la semelle peut changer ?.. j'ai rien compris pour ma part Les rainures augmentent le frottement, ce travail mecanique est degagé sous forme de chaleur. La glace etant un bon isolant, la chaleur reste localisee sous le ski et fait fondre une fine pellicule de glace, les skis glissent donc sur l'eau. Le meme phenomene se produit egalement avec des patins a glace.
Pour ce qui est du temps, les changement d'etat, ici de solide a liquide, peuvent etre extrement rapides, quasi "instanés"

Posté le

iphone

(79)

Répondre

Mais on utilise pas le fart pour aller encore plus vite?! Et il me semble que le fart sert a rendre les skis plus lisse, besoin d'explication...

Posté le

iphone

(3)

Répondre

Donc on fait du Ski-notique :)

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Mais on utilise pas le fart pour aller encore plus vite?! Et il me semble que le fart sert a rendre les skis plus lisse, besoin d'explication... Je ne sais pas à quoi sert le fart mais si il rend plus lisse alors logiquement il augmente la vitesse du ski car il subit moins de frottement mais dans la vitesse il y a aussi beaucoup d'autres paramètres qui influent. Moi je me demande si un ski totalement lisse sans rainure avancerait quand même dans la neige, si il irait plus ou moins vite et si dans les sports de vitesses (au ski) ils utilisent des ski totalement lisse pour réduire le frottement des skis et se servir uniquement de l'inclinaison de la pente pour avancer.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Mais on utilise pas le fart pour aller encore plus vite?! Et il me semble que le fart sert a rendre les skis plus lisse, besoin d'explication... Il y a aussi une question de force de frottement : si le bout du ski suffit a changer l'etat de l'eau, le reste glissera plus facilement si il n'y a aucune force de frottement qui le ralentissent, autrement dis s'il est lisse. Mais il en faut tout de même au bout pour que l'energie mecanique du frottement soit converti en energie thermique et fasse fondre la neige. Je suis pas expert en ski, ca reste mon hypothèse.

Posté le

iphone

(2)

Répondre

Donc on glisse sur l'eau :D alors rien n'est impossible
Serieux tres sympa comme info

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je ne sais pas à quoi sert le fart mais si il rend plus lisse alors logiquement il augmente la vitesse du ski car il subit moins de frottement mais dans la vitesse il y a aussi beaucoup d'autres paramètres qui influent. Moi je me demande si un ski totalement lisse sans rainure avancerait quand même dans la neige, si il irait plus ou moins vite et si dans les sports de vitesses (au ski) ils utilisent des ski totalement lisse pour réduire le frottement des skis et se servir uniquement de l'inclinaison de la pente pour avancer. Afficher tout Il semble que le fart rende la surface hydrophobe, ce qui ameliore le glissement, mais il rend aussi la surface plus lisse mais trops, encore une histoire de compromis... Ca c'est un truc d'ingénieur ;)

Posté le

iphone

(5)

Répondre

Quoi quil en soit la temparature a l exterieur nest pas la meme que ce soit pour la neige ou la glace. Dou le fait de pouvoir glisser dessus plus aisement

Posté le

iphone

(0)

Répondre

On est tous un peu Jésus en fait..

Posté le

iphone

(1)

Répondre

En compétition, la semelle est préparée différemment selon le type de discipline (slalom, géant, descente...) : on fait restructurer les skis (la semelle) pour permettre une meilleure évacuation de l'eau. Ainsi on peut trouver des structures en chevron, ou par exemple plus ou moins en diagonale suivant l'effet choisit. La structure se voit sur la semelle, et plus elle se voit, plus elle est profonde (entendez par là encrée dans la semelle). Cependant, sur les skis vendus dans le commerce, pas de structure particulière, seuls les skis vendus par le service race des marques, à destination de certains compétiteurs sont structurés d'origine. Concernant le fart, il a plusieurs rôles : en compétition il sert essentiellement à assurer un frottement et une évacuation de l'eau idéale selon les caractéristiques de la neige (température, hygrométrie...) Le choix du fart de fait après mesure avec sonde de la neige, et en prenant en compte l'évolution de la température de la neige au fils de la course. Il existe des farts plus ou moins résistants (certains ne sont là que pour accélérer la glisse le temps de la poussée du skieur au départ), plus ou moins fluoré, plus ou moins siliconés, plus ou moins durs... Il existe même de l'huile pour champs et carres pour accélérer le ski en courbe. Le fart à aussi un rôle d'entretien, il protège la semelle de l'abrasion et des produits chimiques contenus dans la neige, imprègne en profondeur, fixe la structure, et peu parfois (selon le type de d'art choisi) recharger la semelle en graphite. Bref, le fart, les semelles et l'évacuation de l'eau pour éviter l'effet ventouse, c'est un travail de pro, alors merci aux techniciens qui bossent jours et nuits pour que la paire de ski aille vite le jour J!!

Posté le

iphone

(95)

Répondre

C'est egalement enormement du à la pression qu'exerce les ski sur la glace. En effet, l'eau est un élément anormal qui, sous l'effet de la pression change d'état pour passer du solide, au liquide, au gazeux. ( Les autres éléments font l'inverse sous l'effet de la pression ).
Les ski ou les patins à glace ayant une surface relativement restreinte, ils exercent une pression assez importante pour faire fondre la glace et la transformer en eau.

Posté le

android

(2)

Répondre

Euh le troisième lien explique le contraire. L'eau ralenti le ski à cause de l'effet ventouse ...

Posté le

iphone

(1)

Répondre

Je comprend pas Donc plus Le ski chauffe plus on va vite ?

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Euh le troisième lien explique le contraire. L'eau ralenti le ski à cause de l'effet ventouse ...
C'est pour cela que l'objectif est d'évacuer l'eau le plus vite possible, grâce à un travail sur les structures (par exeme une structure en chevron évacué l'eau des deux côtés de la semelle), et grâce à l'utilisation d'un d'art adapté au type de neige (plus ou de fluor, plus ou moins dur, pour températures plus ou moins froides...). De plus, après un fartage, une fois le fart raclé (enlevé de la semelle), on passe différents types de brosses (nylon, crin, métallique...) pour dégager la microstructure de la semelle (sorte de microrayures qui peuvent être remplies de fart). L'objectif de la préparation, c'est vraiment de favoriser l'évacuation de l'eau. Et pour protéger sa structure, on fart tous les jours (et parfois aussi on nettoie la semelle avec un
fartage spécial, pour éviter que la semelle soit saturée...). On tombe aussi les carres pour qu'elles ne soient pas en contact avec la neige lorsque l'on met les skis à plat, toujours pour gagner en vitesse. Voilà voilà!

Posté le

iphone

(28)

Répondre

a écrit : C'est pour cela que l'objectif est d'évacuer l'eau le plus vite possible, grâce à un travail sur les structures (par exeme une structure en chevron évacué l'eau des deux côtés de la semelle), et grâce à l'utilisation d'un d'art adapté au type de neige (plus ou de fluor, plus ou moins dur, pour températures plus ou moins froides...). De plus, après un fartage, une fois le fart raclé (enlevé de la semelle), on passe différents types de brosses (nylon, crin, métallique...) pour dégager la microstructure de la semelle (sorte de microrayures qui peuvent être remplies de fart). L'objectif de la préparation, c'est vraiment de favoriser l'évacuation de l'eau. Et pour protéger sa structure, on fart tous les jours (et parfois aussi on nettoie la semelle avec un
fartage spécial, pour éviter que la semelle soit saturée...). On tombe aussi les carres pour qu'elles ne soient pas en contact avec la neige lorsque l'on met les skis à plat, toujours pour gagner en vitesse. Voilà voilà!
Afficher tout
Merci

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Je ne sais pas à quoi sert le fart mais si il rend plus lisse alors logiquement il augmente la vitesse du ski car il subit moins de frottement mais dans la vitesse il y a aussi beaucoup d'autres paramètres qui influent. Moi je me demande si un ski totalement lisse sans rainure avancerait quand même dans la neige, si il irait plus ou moins vite et si dans les sports de vitesses (au ski) ils utilisent des ski totalement lisse pour réduire le frottement des skis et se servir uniquement de l'inclinaison de la pente pour avancer. Afficher tout J'ai été pisteur et je peut t'assurer que les semelles de ski ne sont pas lisses. Les gravures favorisent l'évacuation de l'eau produite par l'échauffement et favorisent la glisse donc la vitesse. De même les combinaisons ne sont pas lisses mais micro alvéolées pour capturer de l'air et minimise le frottement car l'air capté glisse sur l'air ambiant(le même principe qu'une balle de golf).

Posté le

iphone

(4)

Répondre