L'aspirine entrave la coagulation du sang

Proposé par
le
dans

L'aspirine (ou acide acétylsalicylique) est connue comme étant un fluidifiant du sang : il se fixe de manière irréversible aux plaquettes du sang, gênant le processus de coagulation. La durée de vie d'une plaquette étant d'environ dix jours, il faut donc dix jours au corps pour refaire entièrement ses plaquettes et ainsi éliminer totalement l'effet de l'aspirine.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Je suppose que c'est lorsque le sang assimile toutes les substances : oxygène, glucides, lipides etc. Le sang commence à s'enrichir et devient de plus en plus épais. L'aspirine (l'acide) doit dissoudre les nutriments. Dites le moi si je me trompe. Non ce n'est pas cela. La coagulation sanguine est la formation d'un caillot à la suite d'une lésion d'un vaisseau. Tout d'abord, la vasoconstriction va diminuer le calibre du vaisseau lésé.
Il y aura ensuite adhésion des plaquettes au vaisseau lésé et entre elles (c'est ce qu'on apelle l'agrégation plaquettaire). C'est ça la coagulation.
L'ensemble du processus est appelé hémostase.
L'aspirine se fixe sur les plaquettes, les empêchants de jouer leur rôle de "tuile", et ne permettant pas une bonne fixation entre elles des plaquettes. C'est ce que provoque l'effet anti-coagulant.

Posté le

iphone

(112)

Répondre

Je me permets une précision au vu des commentaires ci-dessus..
L' aspirine est considéré dans le langage courant comme un anti-coagulant, or au sens pharmacologique c'est faux.
C'est en fait un anti-agrégant plaquettaire, qui est un phénomène différent de la coagulation, complémentaire mais différent.
Pour simplifier :
Lors d'une lésion vasculaire les plaquettes vont s'agglutiner et former ce qu'on appelle le clou de coagulation (c'est l'hémostase primaire). C'est cette agrégation plaquettaire qui est infuencée par l'aspirine.
Puis il y aura coagulation autour de ce "clou", c'est l'hémostase secondaire. Ce phénomène de coagulation est sensible aux anti coagulants (l'aspirine n'en est pas un au sens pharmacologique). Les anti coagulants les plus courants sont les anti vitamine K (voie orale) et les héparines.
Ca change quoi ? et bien il existe des anti dotes aux anticoagulants : pour l'anti vitamine K ... ben c'est la vitamine K (pas dur :) ). Par contre pas d'anti dote à l'effet anti-agrégant de l'aspirine.
Ceci explique qu'en cas de chirurgie programmée, votre médecin remplacera l'antiagrégant (aspégic, kardegic, ticlid ...), par un anticoagulant (héparine, avk, ...).

Posté le

website

(70)

Répondre

Exact nastajulia, et au sujet des menstruations, tu me donnes l'idée d'une autre anecdote.
Les menstruations étant une hémorragie (naturelle), celle-ci est contrôlée comme toutes hémorragies par l'hémostase, ce qui explique le taux élevé, voire très élevé de plaquettes dans la semaine suivante.
C'est donc pendant cette semaine que les femmes sont encouragées à faire un don du sang, du fait de la richesse en plaquettes de leur sang. Les anti agrégants n'ayant pas d'antidote et une durée d'action élevée, chez un patient sous antiagrégant le seul traitement en cas d'accident hémorragique ou de chirurgie non programmée dite "sanglante", peut être la transfusion de plaquettes.
A vot' bon coeur Mesdames. ;)

Posté le

website

(64)

Répondre


Tous les commentaires (74)

je ne pensais pas cela aussi long. C'est fou comme le corps peut mettre du temps à éliminer les substances , produits qu'on ingere.

Posté le

android

(6)

Répondre

Qu'est ce que le processus de coagulation ?

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Qu'est ce que le processus de coagulation ? Je suppose que c'est lorsque le sang assimile toutes les substances : oxygène, glucides, lipides etc. Le sang commence à s'enrichir et devient de plus en plus épais. L'aspirine (l'acide) doit dissoudre les nutriments. Dites le moi si je me trompe.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je suppose que c'est lorsque le sang assimile toutes les substances : oxygène, glucides, lipides etc. Le sang commence à s'enrichir et devient de plus en plus épais. L'aspirine (l'acide) doit dissoudre les nutriments. Dites le moi si je me trompe. Non ce n'est pas cela. La coagulation sanguine est la formation d'un caillot à la suite d'une lésion d'un vaisseau. Tout d'abord, la vasoconstriction va diminuer le calibre du vaisseau lésé.
Il y aura ensuite adhésion des plaquettes au vaisseau lésé et entre elles (c'est ce qu'on apelle l'agrégation plaquettaire). C'est ça la coagulation.
L'ensemble du processus est appelé hémostase.
L'aspirine se fixe sur les plaquettes, les empêchants de jouer leur rôle de "tuile", et ne permettant pas une bonne fixation entre elles des plaquettes. C'est ce que provoque l'effet anti-coagulant.

Posté le

iphone

(112)

Répondre

a écrit : Je suppose que c'est lorsque le sang assimile toutes les substances : oxygène, glucides, lipides etc. Le sang commence à s'enrichir et devient de plus en plus épais. L'aspirine (l'acide) doit dissoudre les nutriments. Dites le moi si je me trompe. Effectivement le sang devient épais , il se gélifie en quelque sorte . L'aspirine fait effet d'anticoagulant donc il liquéfie le sang pour évitée la coagulation

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Je suppose que c'est lorsque le sang assimile toutes les substances : oxygène, glucides, lipides etc. Le sang commence à s'enrichir et devient de plus en plus épais. L'aspirine (l'acide) doit dissoudre les nutriments. Dites le moi si je me trompe. Tu te trompe, la coagulation est le processus par lequel le corps crée des caillots de sang afin de stopper une hémorragie, des troubles de coagulation mènent à des risques de saignement plus importants : c'est l'hémophilie (maintenant, je sais précisément ce qu'avait le Vampire Archein von Drekkenov du Donjon de Naheulbeuk).
Merci Wikipédia (peut-être que certains sauront reconnaître cette seconde référence à un certain YouTuber à chemise hawaïenne).

Posté le

iphone

(9)

Répondre

Ok merci, en effet j'étais bien à coté de la plaque. C'est super cool d'avoir pleins de gens comme vous, qui connaissent des sujets divers et variés comme cela ;)

Posté le

android

(16)

Répondre

a écrit : Tu te trompe, la coagulation est le processus par lequel le corps crée des caillots de sang afin de stopper une hémorragie, des troubles de coagulation mènent à des risques de saignement plus importants : c'est l'hémophilie (maintenant, je sais précisément ce qu'avait le Vampire Archein von Drekkenov du Donjon de Naheulbeuk).
Merci Wikipédia (peut-être que certains sauront reconnaître cette seconde référence à un certain YouTuber à chemise hawaïenne).
Afficher tout
Si je comprend bien, une semaine par mois les femmes ont un problème de coagulation qui entraîne une hémorragie plus ou moins importante. Jmcmb doublement moins bête! :D

Posté le

android

(0)

Répondre

L'aspirine est d'ailleur plus utilisée pour reduire le risque d'attaque cardiaque, que comme anti-inflammatoire ou antalgique. Elle est pour cela prise en faible dose quotidienne, diminuant le risque qu'un caillot sanguin ne se forme et bouche une artere coronaire, et il a été demontré dans de nombreuses etudes que la survie est alors augmentée, il s'agit d'un traitement de référence. Cette indication a donne un regain d'interet pour cette ancienne molecule

Posté le

iphone

(9)

Répondre

Je me permets une précision au vu des commentaires ci-dessus..
L' aspirine est considéré dans le langage courant comme un anti-coagulant, or au sens pharmacologique c'est faux.
C'est en fait un anti-agrégant plaquettaire, qui est un phénomène différent de la coagulation, complémentaire mais différent.
Pour simplifier :
Lors d'une lésion vasculaire les plaquettes vont s'agglutiner et former ce qu'on appelle le clou de coagulation (c'est l'hémostase primaire). C'est cette agrégation plaquettaire qui est infuencée par l'aspirine.
Puis il y aura coagulation autour de ce "clou", c'est l'hémostase secondaire. Ce phénomène de coagulation est sensible aux anti coagulants (l'aspirine n'en est pas un au sens pharmacologique). Les anti coagulants les plus courants sont les anti vitamine K (voie orale) et les héparines.
Ca change quoi ? et bien il existe des anti dotes aux anticoagulants : pour l'anti vitamine K ... ben c'est la vitamine K (pas dur :) ). Par contre pas d'anti dote à l'effet anti-agrégant de l'aspirine.
Ceci explique qu'en cas de chirurgie programmée, votre médecin remplacera l'antiagrégant (aspégic, kardegic, ticlid ...), par un anticoagulant (héparine, avk, ...).

Posté le

website

(70)

Répondre

10 jours , je ne pensais pas qu'une substance si commune mettait autant de temps à être éliminée par le cors. JMCB.

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : 10 jours , je ne pensais pas qu'une substance si commune mettait autant de temps à être éliminée par le cors. JMCB. En realité l'aspirine est éliminée en quelques heures mais son action inactive une enzyme des plaquettes necessaire a la coagulation (ou l'hémostase primaire pour etre precis). Les plaquettes n'ayant pas de noyau, elle ne peuvent pas resynthetiser cette enzyme, il faut donc attendre que de nouvelle plaquettes remplacent les anciennes, ce qui prend environ 10 jours

Posté le

iphone

(8)

Répondre

a écrit : L'aspirine est d'ailleur plus utilisée pour reduire le risque d'attaque cardiaque, que comme anti-inflammatoire ou antalgique. Elle est pour cela prise en faible dose quotidienne, diminuant le risque qu'un caillot sanguin ne se forme et bouche une artere coronaire, et il a été demontré dans de nombreuses etudes que la survie est alors augmentée, il s'agit d'un traitement de référence. Cette indication a donne un regain d'interet pour cette ancienne molecule Afficher tout L'aspirine est en fait généralement utilisée suite à un problème cardiaque (ischémie cardiaque) du genre infarctus ou crise d'angor mais aussi suite à un problème cérébral (ischémie cérébral) comme l'AVC ou AIT. C'est un traitement préventif et va souvent de paire avec un "vrai" anticoagulant type AVK

Posté le

iphone

(0)

Répondre

est-ce donc pour cela qu'on prefere donner du paracetamol apres une operation comme antalgique et aussi pendant les menstruations féminines ?

Posté le

android

(4)

Répondre

Ca me fait penser au sketch des INCONNUS: maitresse et patients. A voir absolument.

Posté le

iphone

(4)

Répondre

Exact nastajulia, et au sujet des menstruations, tu me donnes l'idée d'une autre anecdote.
Les menstruations étant une hémorragie (naturelle), celle-ci est contrôlée comme toutes hémorragies par l'hémostase, ce qui explique le taux élevé, voire très élevé de plaquettes dans la semaine suivante.
C'est donc pendant cette semaine que les femmes sont encouragées à faire un don du sang, du fait de la richesse en plaquettes de leur sang. Les anti agrégants n'ayant pas d'antidote et une durée d'action élevée, chez un patient sous antiagrégant le seul traitement en cas d'accident hémorragique ou de chirurgie non programmée dite "sanglante", peut être la transfusion de plaquettes.
A vot' bon coeur Mesdames. ;)

Posté le

website

(64)

Répondre

Pour ceux qui se demandent comment l'etre humain se débarasse de l'excès de fer, effectivement les femmes perdent l'équivalent de 4g de fer durant les menstruations mais les hommes ont également un moyen de contrer cette accumulation! Vous perdez en effet messieurs 3-4 g de fer via les desquamations de votre peau!

Posté le

iphone

(2)

Répondre

petite parentése des sientifique aurai demontré que l'aspirine aurai un éffet considérable contre le cancer quelqu'un a t'il un avis sur cette idée cdlt

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : petite parentése des sientifique aurai demontré que l'aspirine aurai un éffet considérable contre le cancer quelqu'un a t'il un avis sur cette idée cdlt Et ça aussi des conséquences sur l'estomac.

Posté le

android

(1)

Répondre