L'épidémie de danse de Strasbourg

Proposé par
Petit.Ange
le

En juillet 1518, une femme appelée Frau Troffea dansa dans les rues de Strasbourg durant plusieurs jours, et provoqua une véritable "épidémie" de danse, qui toucha jusqu'à 400 personnes dans le mois qui comme elle, dansèrent dans les rues sans raison apparente. Plusieurs personnes seraient mortes d'épuisement, et encore aujourd'hui, on n'en connait pas la cause avec certitude.

Deux explications sont fréquemment évoquées par les historiens : d'abord le rituel d'une secte, et ensuite une hallucination collective liée à l'ergot du seigle, un champignon hallucinogène qui peut se trouver dans le pain.


Tous les commentaires (81)

a écrit : Anecdote sympathique, comme beaucoup d'alsaciens qui ont commenté je ne connaissait pas cette histoire.



Par contre, j'ai l'impression que certaines personnes n'ont pas compris que "Frau" n'est pas un prénom, cela signifie la "femme", comme "ma
dame" en français. Enfin, peut-être est-ce moi qui me trompe, et que "Frau" est bel et bien un prénom (Dans d'autres langues, il est possible d’appeler sa fille "femme" dans le dialecte local... donc le doute est permis!) Afficher tout
en allemand en tout cas "frau " correspond bien à "madame "en français

Posté le

android

(1)

Répondre

1 personne au début, puis 400 qui s'agitent comme elle après ? On a trouvé l'ancêtre du Harlem Shake !

Posté le

android

(3)

Répondre

Frau Ne veut pas Dire Madame En Allemand Car Si elle était d'origine allemande elle pourrait donc ne pas se prénommé "Frau"

Posté le

android

(0)

Répondre

C'est la molécule extraite de l'ergot de seigle qui est appelé "LSD", c'est a ce jour l'hallucinogène le plus puissant au monde, ceci explique donc cela ^^

Je ne sais pas ce qu'il en est maintenant, mais les conséquences de la maladie provoquée par l'ergot de seigle pouvait (encore) être fatale à l'orée de la seconde guerre mondiale. Désolé, pas de source, souvenirs de conversations familiales entre me grd-mère maternelle et ses frères, beaux-frères, belles- soeurs, etc., en ma présence (et oui, chui un vieux, vraiment vieux). Ils nommaient couramment cette maladie "Antonine" ou feu de St-Antoine ou encore mal des ardents... Mais je me souviens nettement les avoir entendu parler d'une épidémie ayant touchée des membres de la famille et d'autres familles locales. Les malades étaient, selon l'expression, devenu "possédés du démon". D'après mes souvenirs, ils décrivaient des hallucinations, qui faute de soins appropriés entrainaient la mort.
Donc rien à voir avec tout les trucs festifs dont parlent certains. Même si les effets l'ergot de seigle sont à la base de la découverte du LSD.
Merci Petit.Ange, cette anecdote a fait ressurgir de vieux souvenirs entre enfance et adolescence.

Posté le

android

(6)

Répondre

Petite précision, la dernière épidémie recensée en France : Août 1951 dans la région de Pont-St-Esprit, extrême sud de l'Ardèche.
Les épidémies se déclenchées après les moissons et le début de consommation de la nouvelle récolte, une mauvaise année (été humide et donc moisson tardive).

Posté le

android

(1)

Répondre

Merci Bernard Weber et son encyclopédie ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

On dirait l'histoire du joueur de flûte de Hamelin ...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Ce champignon hallucinogène peut faire effet même après plusieurs jours ?? Je pense que le champi les a mis dans un état où ils avaient énormément d'énergie et ne sentaient absolument pas la fatigue ou la faim . Par exemple une pilule d'extasy peut te donner de l'énergie pour danser toute une nuit comme tu n'as jamais dansé mais ensuite pendant 2-3 jours tu es cloué au lit à cause de la rechute. Disons que dans ce cas ci c'était juste beaucoup plus fort

Sa fait peur non ?! Moi j'aurais dit que c'était une sorcière qui poussait à bout ses victimes jusqu'à la mort...

Posté le

android

(0)

Répondre

Ca me rapelle une histoire où tout le monde dans un village était devenu fous sans raisons ...
Lrs gens disaient que le diable était à l'origine de cela ...
Mais c'était en fait le pain qui étais contaminé par la même substance évoqué dans l'anecdote ...
JMCMB

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : On dirait l'histoire du joueur de flûte de Hamelin ... Je vois pas le lien entre les deux histoires. ... Le joueur de flûte de hamelin joue d'abord pour attirer les rats et débarrasser la ville de ces nuisibles.... Le maire refusant de le payer, le joueur de flûte profite d'un banquet honorant la disparition des rats pour attirer grâce à la musique tous les enfants de la ville qui du coup disparurent et ne furent jamais retrouvés..... pas vraiment semblable à l'histoire de notre Frau ^^

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Frau Ne veut pas Dire Madame En Allemand Car Si elle était d'origine allemande elle pourrait donc ne pas se prénommé "Frau" "Frau" signifie "Femme" en allemand. Cependant, on peut dire Frau Schmitt qu'on peut traduire par Madame Schmitt.

Posté le

android

(4)

Répondre

Ça me rappelle un épisode de Buffy.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : En gros si je résume ils étaient défoncés grâce (ou à cause, c'est selon) à du pain et une nana a lancé un flahsmob hop comme ça ? Impressionant.. L'être humain me surprendra toujours.. Ils etaient sous LSD, substance que l'on tire de l'ergot de seigle, apres avoir ingéré malgré eux la moisissure se developpant sur le pain de seigle.. Des scribes egyptiens ont aussi rapportés ce genre de fait ou des villages entiers furent pris de folie, consommants les memes réserves de pain

Posté le

android

(0)

Répondre

Ils avaient tous mis les souliers rouges du magicien d'Oz!

Il y a un epidode de "au coeur de l'histoire" qui traite du sujet.