Pas de femmes dans les sous-marins

Proposé par
le

Le seul corps de l'armée française qui n'accepte toujours pas les femmes est chez les sous-mariniers. En effet, le peu de place disponible dans les sous-marins rendrait difficile l'installation d'un dortoir et d'un vestiaire femme. Toutefois, les armées américaines et britanniques qui ont aussi cette règle vont autoriser des officiers féminins pour répondre au manque de vocations.


Tous les commentaires (124)

Les sous-mariniers doivent sûrement avoir de long moment ou il n'ont rien à faire, le fait de leurs mettre à disposition de nouvelles occupations (les femmes) devraient leurs permettre de moins s'ennuyer et de pouvoir tester de nouvelles chose entre eux (je parle bien sûr de tester de nouveaux jeux de cartes)

Posté le

unknown

(7)

Répondre

Mon père (ancien sous-marinier) m'a expliqué que lorsqu'ils restent sous la surface durant plusieurs mois, ils doivent se rationner en eau douce (car ils ne peuvent pas, évidement refaire le plein ...) et donc ils ne sont autorisé à prendre une douche pas très très souvent ( je ne sais plus exactement à quelle fréquence). Imaginez donc l'odeur !!! Mmm fraîcheur des alpes .....

Posté le

unknown

(9)

Répondre

a écrit : il y a des femmes chez les para, certes, peu mais ça a jamais été interdit. Un ancien du 17. Je n'ai pas dis dans tous les corps de parachutistes, simplement certains spécifiques. Dans le cas présent je parlais du 13eme RDP pour les raisons évoqué dans le premier commentaire.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

[quote=olgoth94]Au dela de la place n y a t il pas surtout un risque de deconcentrer les males ?[/quote]
c'est clair, c'est la raison numéro 1 à mes yeux !

Posté le

unknown

(0)

Répondre

e ne parlerai la que pour les gendarmes mobiles... Les femmes sous officiers sont effectivement interdites dans les rangs, depuis quelques années les femmes officiers sont autorisés. Cela serait surtout dût à des problèmes logistiques, car les gendarmes mobiles partent beaucoup (6 à 8 mois par an) en déplacement, que ce soit en france, en outre mer ou à l'étranger...

Posté le

unknown

(4)

Répondre

suite... Les conditions de vie et d'hébergement peuvent être parfois très spartiate et il apparaît donc très difficile d'inclure des femmes qui doivent avoir un couchage et des sanitaires séparés

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Cela est une des raisons principale de cette interdiction...

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Et entre nous imaginez 15 mâles pendant 4 mois dans un dortoir de 10 mètres carré avec... une ou deux femmes...

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Et pitié ne confondez pas CRS et gendarmes mobiles... Ces derniers sont militaires et les CRS sont civils...

Posté le

unknown

(4)

Répondre

a écrit : Mon père (ancien sous-marinier) m'a expliqué que lorsqu'ils restent sous la surface durant plusieurs mois, ils doivent se rationner en eau douce (car ils ne peuvent pas, évidement refaire le plein ...) et donc ils ne sont autorisé à prendre une douche pas très très souvent ( je ne sais plus exactement à quelle fréquence). Imaginez donc l'odeur !!! Mmm fraîcheur des alpes ..... Afficher tout Ça me paraît dingue qu'ils n'aient même pas de déssalinisateur...!

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Histoire de préciser tout ça, il y a diverses raisons qui font que les femmes ont été interdites dans les sous-marins (et le sont toujours dans de nombreux pays).

Elles ont été évoquées : problèmes de grossesse, exiguïté pour mettre des locaux féminins, hormones menstruelles ou encore (et même surtout) le machisme ambiant.

Ces raisons tendent à disparaître, ou tout au moins à se réduire en raison des avancées médicales et des mentalités.

Certains pays (Canada, Australie, Norvège et Suède) ont opérés la transition et c'est un succès.

D'autres comme l'Espagne les acceptent uniquement sur certains types de sous-marin (les SNLA -Sous Marins Nucléaires Lance Engins-, à savoir les plus gros et donc avec le plus d'infrastructures et pas dans les SNA -Sous Marins Nucléaires d'Attaque- bien plus petits).

Ces pays exemples ayant montrés leur preuves et les "façons de faire", d'autres se lancent dans le bain comme les Etats-Unis ou les Britanniques.

Je précise que les notions de mentalités comme "50 mecs pour une seule femme lolilol" est une vraie question et un vraie problème.

Même si les tests psychologique pour un sous-marinier sont très poussés, la condition de l'homme reste ce quelle est, résultat la meilleure solution semblerait être d'effectuer une féminisation "radicale", à savoir passer directement à une moitié de l'équipage féminin ...

*lu sur je ne sais plus quelle revue traitant des sous-marins*

Posté le

unknown

(12)

Répondre

a écrit : Ça me paraît dingue qu'ils n'aient même pas de déssalinisateur...! En fait, il y a bien un déssalinisateur ... enfin pour tous les sous-marins nucléaires en tout cas.

*précision* Nucléaire signifie "à propulsion nucléaire" et pas forcément "avec des missiles nucléaire", même si les deux peuvent se cumuler :)

Un réacteur nucléaire apporte assez d'énergie au sous-marin pour faire le renouvellement d'oxygène, d'eau douce, alimenter les frigos, faire avancer la machine et lancer 1 film sur l'écran de cinéma sans aucun souci.

Le problème de manque d'énergie n'existe pas (plus) sur ces sous-marins.

Et aux dernières nouvelles, la France n'a plus que des sous-marins nucléaires ...

Certes, sous-marinier ce n'est pas un métier facile, mais ce n'est plus la même chose qu'en 1930 ...

Posté le

unknown

(10)

Répondre

a écrit : Oh c'est vrai donc on considère que tout homme à donc une b*** à la place du cerveau et qu'il faut surtout pas partir avec des femmes sous peine de les déconcentrer les pauvres. À moins de faire une Burka pour les femmes marins donc.... Pff Bah ouais tu laisses pas une femme avec 100 hommes en pensant que rien ne va se passer et que la vie est belle. Rien de choquant

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Ça me fait rire les "une femme pour cent hommes pendant trois mois..."... Parce que vous ne pensez pas qu'il se passe déjà quelque chose quand il n'y a que des hommes ?

Posté le

unknown

(11)

Répondre

Ah mon avis c'est plus le risque de viol.200 hommes qui voient pas une femme pendant 5 mois...

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Ça me fait rire les "une femme pour cent hommes pendant trois mois..."... Parce que vous ne pensez pas qu'il se passe déjà quelque chose quand il n'y a que des hommes ? heu... moi perso j'en ai pas encore vu... c'est pas YMCA non plus...

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : Ça me fait rire les "une femme pour cent hommes pendant trois mois..."... Parce que vous ne pensez pas qu'il se passe déjà quelque chose quand il n'y a que des hommes ? Oh si :)

C'est une très bonne remarque je trouve.

Mais l'armée est une institution ou le paraître est primordial, associé à du machisme populaire (l'armée, la tradition, le populaire .... c'est (c'était ?) un peu lié).

Résultat l'homosexualité est mal vue, très mal vue.

Je ne dis pas qu'il n'y en a pas, mais qu'il y en a peu ET que ça ne se fait qu'en se cachant (chose assez compliquée dans un sous-marin).

C'est ainsi :'(

Posté le

unknown

(8)

Répondre

Petite rectification ,le corps d'armée est la marine et non sous marinier ,ce n'est pas la même chose ..

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : Oh si :)

C'est une très bonne remarque je trouve.

Mais l'armée est une institution ou le paraître est primordial, associé à du machisme populaire (l'armée, la tradition, le populaire .... c'est (c'était ?) un peu lié).

Résultat l'homosexualité est mal
vue, très mal vue.

Je ne dis pas qu'il n'y en a pas, mais qu'il y en a peu ET que ça ne se fait qu'en se cachant (chose assez compliquée dans un sous-marin).

C'est ainsi :'(
Afficher tout
M'ouais... J'ai des doutes déjà que les marins sont considérés comme homosexuels... Enfin ton avis est plus logique que le mien.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Comme dans StarshipTroopers vestiaires et douches communs.

Posté le

unknown

(2)

Répondre