On peut aussi investir dans le piano

Proposé par
le

Les pianos Steinway and Sons sont réputés dans le monde entier pour leur haute qualité. Pour en fabriquer un, il faut une année pour que 450 personnes assemblent ses 12 000 pièces. Selon le magazine Forbes, c'est un très bon investissement : un Steinway vieux de 15 ans vaut le double de sa valeur initiale, et un de 50 ans vaut 4 fois son prix d'origine.

En 1997, l'agence de ventes aux enchères Christie's a vendu à Londres le piano original dessiné par Sir Lawrence Alma-Tadema en 1887 pour 1,2 million de dollars, ce qui constitue un record en la matière. Un Steinway and Sons "classique" coûte à partir 20.000 € pour un piano droit et jusqu'à 104.000 € pour un piano à queue.


Tous les commentaires (54)

a écrit : j'en ai un dans ma chambre. nan je deconne mais j'adore les pianos. Cool. Moi j'aime bien le violon

Posté le

unknown

(2)

Répondre

a écrit : Donc il ne faut pas 450 employés sur 1 an pour construire un piano si il en montent plusieurs comme j'avais compris. :) Oui et non. 450 ouvriers et artisans se relayent pendant 1 an sur un piano. Celui ci est donc bien fabriqué en 1 an. On pourrait imaginer une seule personne polyvalente travaillant 12 heures par jour pendant 12 mois ... Pour fabriquer un piano . Mais il est évident qu'il n'y a pas 450 personnes travaillant à temps plein pendant 365 j sur un même et seul piano ;-)

Posté le

unknown

(3)

Répondre

Oui à mon avis, sa doit être un employé qui s'occupe d'une pièce en particulier et qui en fait à la chaine. Le montage,finition,Réglages doit prendre un an pour la totalité des pianos. Je pense qu'ils peuvent les sortir plus tôt mais les gardent tous pour les sortir à une date précise, afin de garder pour tout les pianos le même millesime.

Posté le

unknown

(3)

Répondre

Investir, investir... Pour investir dans un tel prix, il faut soit être excessivement riche, soit être absolument insensé.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Investir, investir... Pour investir dans un tel prix, il faut soit être excessivement riche, soit être absolument insensé. Soit être un amoureux du piano et un excellent pianiste :)

Posté le

unknown

(9)

Répondre

a écrit : Investir, investir... Pour investir dans un tel prix, il faut soit être excessivement riche, soit être absolument insensé. Bonjour monsieur le
Banquier je souhaiterai un
Crédit de 104 000 euros pour l'achat d'un piano. (je pense que je vais créer la blague de l'année si l'idée le prenait d'acheter ça )

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Bonjour monsieur le
Banquier je souhaiterai un
Crédit de 104 000 euros pour l'achat d'un piano. (je pense que je vais créer la blague de l'année si l'idée le prenait d'acheter ça )
C'est pas plus idiot que de s'acheter une Porsche. Surtout qu'un piano bien entretenu peut durer très très longtemps et effectivement prendre une valeur inestimable avec le temps. C'est plus sûr que d'investir dans bien d'autres choses . Et la passion musicale peut le justifier

Posté le

unknown

(14)

Répondre

mais pourquoi un piano prendrait de la valeur avec le temps? il se bonifie? :D

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : mais pourquoi un piano prendrait de la valeur avec le temps? il se bonifie? :D Et oui ! Ça peut évidemment paraitre étrange, mais ce genre d'instruments de très bonne facture, comme la plupart des instruments faits de bois se bonifie avec le temps. Le bois est choisi selon des critères de résonance, de stabilité, etc et avec les années, ses qualités s'affirment. Il s'agit même d'une personnalité qui s'épanouît avec l'âge !

Posté le

unknown

(13)

Répondre

a écrit : mais pourquoi un piano prendrait de la valeur avec le temps? il se bonifie? :D On peut comparer ça à la préciosité des guitares stratocaster des années 60 par exemple qui ont un "grain" de son particulier dû en partie au vieillissement, ou encore aux vins que l'on garde pour qu'ils atteignent le caractère attendu.
En espérant être clair dans ce que je raconte !

Posté le

unknown

(5)

Répondre

Suis je le seul a remarquer que les anecdotes sont mal rédigées? Philippe se laisse endormir sur ses lauriers... Aurais-tu vendu plus de livres que prévus?! : /

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Suis je le seul a remarquer que les anecdotes sont mal rédigées? Philippe se laisse endormir sur ses lauriers... Aurais-tu vendu plus de livres que prévus?! : / Desolé de te contredire mais je ne vois pas en quoi cette anecdote est mal formulée. Et ce n'est pas du "fayotage" de ma part vis à vis de Philippe que de dire ça car je me suis à plusieurs reprises opposé à certains de ses commentaires ou de ses décisions dans le passé.

Posté le

unknown

(3)

Répondre

a écrit : Et oui ! Ça peut évidemment paraitre étrange, mais ce genre d'instruments de très bonne facture, comme la plupart des instruments faits de bois se bonifie avec le temps. Le bois est choisi selon des critères de résonance, de stabilité, etc et avec les années, ses qualités s'affirment. Il s'agit même d'une personnalité qui s'épanouît avec l'âge ! Afficher tout sauf pour les batteries, avec les coups le bois et la visserie souffrent... les caisses clair peut-être.

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Le piano fait partie du pianiste ! Gould a fait subir à son Steinway d'occasion une révision qui dura 7 ans ! Il a également acheté d'occasion un Yamaha à la fin de sa vie .

Posté le

unknown

(5)

Répondre

a écrit : sauf pour les batteries, avec les coups le bois et la visserie souffrent... les caisses clair peut-être. Je ne suis pas tout à fait d'accord, on parle ici de la sonorité de l'instrument, pas de son état visuel. Les visseries se changent sur une batterie, et l'usure des vernis et autre "pocs" n'altèrent pas vraiment le son (sauf si il n'y a plus du tout de vernis bien sûr). Comme les guitares dont je parlais, les batteries vieillissent elles aussi très bien, il suffit de jouer sur une vieille gretsch pour s'en rendre compte ! Mais il est vrai que tout ça est entendu si il y a un bon entretien sur le long terme .. Et l'instrument du musicien est comme une femme, on a tout à y gagner d'en prendre soin !

Posté le

unknown

(4)

Répondre

a écrit : Suis je le seul a remarquer que les anecdotes sont mal rédigées? Philippe se laisse endormir sur ses lauriers... Aurais-tu vendu plus de livres que prévus?! : / A quand ton livre et ton appli " se coucher encore moins bête " ?

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : Suis je le seul a remarquer que les anecdotes sont mal rédigées? Philippe se laisse endormir sur ses lauriers... Aurais-tu vendu plus de livres que prévus?! : / Je la trouve parfaitement compréhensible. Ce que je comprends moins c'est le rapprochement avec les ventes du livre ? Tu penses que je modère les anecdotes sur mon yacht, allongé sur un transat? Si oui, je pense que tu as une vision légèrement exagérée de l'état de santé de l'édition française :D

Posté le

unknown

(18)

Répondre

a écrit : Suis je le seul a remarquer que les anecdotes sont mal rédigées? Philippe se laisse endormir sur ses lauriers... Aurais-tu vendu plus de livres que prévus?! : / Je n'irai pas jusqu'à dire qu'elles sont mal rédigées ? ni faire un rapprochement hors de propos avec la situation financière de Philippe ?, mais il est vrai que certaines anecdotes comportent des lourdeurs dans leur formulation. Par exemple, la double répétition du mot "pour", ici, qui serait facilement contournable. Ce sont peut-être des détails, mais des gens sont prêts à mettre des dizaines de milliers dans un Steinway and Sons parce que son timbre est de meilleure qualité que celui d'un piano standard ;)

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Oui à mon avis, sa doit être un employé qui s'occupe d'une pièce en particulier et qui en fait à la chaine. Le montage,finition,Réglages doit prendre un an pour la totalité des pianos. Je pense qu'ils peuvent les sortir plus tôt mais les gardent tous pour les sortir à une date précise, afin de garder pour tout les pianos le même millesime. Afficher tout Ta théorie me parait logique, sinon vendre un piano 20 00? alors qu'il a fallut payer un an de main d'?uvre ne serait pas très rentable sinon...

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Je la trouve parfaitement compréhensible. Ce que je comprends moins c'est le rapprochement avec les ventes du livre ? Tu penses que je modère les anecdotes sur mon yacht, allongé sur un transat? Si oui, je pense que tu as une vision légèrement exagérée de l'état de santé de l'édition française :D Et bien, le manque de devise sur cette anecdote me gêne un peu. Sur d'autres, les liens morts me laisse penser que tu n'accordais que peu d'importance aux anecdotes post-édition papier... Je faisais référence là à une certaine oisiveté due à une éventuelle notoriété et non à un élargissement de ton compte banquaire! Apparament ce n'est pas le cas...

Ce étant dit, j'ai apprécié le petit smiley à la fin qui me laisse croire que tu ne n'as pas oublié ma dernière suggestion... Quoi que...

Posté le

unknown

(0)

Répondre