Tchernobyl continua de fonctionner après 1986

Proposé par
Dyldylan
le
dans

Après la catastrophe survenue en 1986, la centrale nucléaire de Tchernobyl ne fut pas fermée : elle continua de produire de l'électricité jusqu'en décembre 2000, et on estime que 9 000 personnes y ont travaillé. Aujourd'hui, même à l'arrêt, elle continue d'employer environ 3000 personnes chargées de sa surveillance dans le périmètre considéré comme dangereux.


Tous les commentaires (94)

Le probleme, c'est qu'au debut, les autorité ont voulu masquer l'accident. Donc tout le dispositif d'evacuation n'a ete mis en place que plusieurs jours apres l'explosion, lorseque les haut placés se sont rendu compte qu'ils ne peuvent pas le cacher, que la gravité de la situation est supérieur a leurs suppositions !

Posté le

unknown

(2)

Répondre

Les gens ont ete evacué seulement entre une et deux semaines apres les faits ! Ils ont deja ete soumis a de tres grave dose de radiation ! Beaucoup d'entre eux sont mort par la suite... Ont donné naissance a des enfant avec d'atroces malformations, etc etc...

Posté le

unknown

(2)

Répondre

a écrit : Oui c'est d'ailleurs un échec total, car le sarcophage rendra le site inaccessible car le taux de radioactivité s'accumulera à l'intérieur. De plus, la cheminée menace de s'effondrer ce qui pourrait engendrer des complications supplémentaires... Il on abandonné cette idée mais il vont construire un dôme au dessus de la centrale ( je connais celui qui la conçu )

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Ce n'est peu être pas 100% sur mais en tout cas, c'est durable. Et puis c'est aussi une bonne source de revenu pour la France (vente du nucléaire et de l'électricité a d'autre pays). ;) Pas exactement , les centrale coûte plus chère d'entretient que de vente d'électricité en France et pendant les périodes de pic de consolation en Hiver la France rachète presque l'équivalent de ce quelle vent aux autres pays a cause de notre dépendance a l'électricité ( radiateur électrique ... ) pour éviter les coupures .

Posté le

iphone

(0)

Répondre

en tout cas c est une très grande reserve naturelle maintenant !

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

a écrit : Oui et ils sont financer par edf ( ils ont un beau panneau juste a cote du site de construction) le sacophage est pas dirctement fait sur le reacteur mais a 50 metres puis il sera glisser a laide de rail au dessus du reacteur.

Encore 3000 personnes y travaille par intermittence de semaines en 2 equipes de
1500 ouvriers qui sont tous loger dans un village a 50 km de la centrale. Il y a encore de la radioactivite dans lair qui est au dessus de la norme ukrainienne. Il faut egalement savoir que des visite de la zone dexclusion sont disponible et on sapproche du reacteur mais on rentre pas dans la centrale. Jai moi meme fait cette visite il ya 3 semaines et cest vraiment impressionant. Afficher tout
Comment as tu eu l'occasion de faire cette visite ? Cela doit être vraiment intéressant !

Il y a un très beau film qui raconte l'histoire de ces gens qui y travaillent encore. "La terre outragée", avec Olga Kurylenko.

Faire travaillé des ouvriers 14 ans sur un lieu fortement radioactif...Mmmm.....C'EST NORMAL EN RUSSIE !!!

a écrit : N'importe quoi... Les déchets nucléaires français usés partent d abord au centre de retraitement des déchets nucléaires de la Hague, pour le reste, ils sont enfutés, vitrifiés et enfouis a plusieurs kilométres sous le sol jusqu'à ce qu'ils se désactivent complètement. Cela prend peut être plusieurs milliers d années voire bien plus, mais ça n est pas fait n importe comment!!! Afficher tout Quel belle solution d'enfouir ce qui nous dérange! C'est pas parceque ce n'est plus visible que ce n'est plus dangereux.
Au passage de nombreux sous marin nucléaire russe ont coulé dans l'Antarctique avec leurs contenant radioactif et cette pollution va durer des milliers d'année. Quand on vois la gestion actuelle de Fukushima et que de l'eau radioactive est déversé dans l'océan chaque jours, dire que le nucléaire est sans danger c'est du grand n'importe quoi!

a écrit : Pas exactement , les centrale coûte plus chère d'entretient que de vente d'électricité en France et pendant les périodes de pic de consolation en Hiver la France rachète presque l'équivalent de ce quelle vent aux autres pays a cause de notre dépendance a l'électricité ( radiateur électrique ... ) pour éviter les coupures . Afficher tout Si les centrales coûtaient plus chère a l'entretiens que ce que rapporte exploitation comment EDF dégagerai des bénéfice ? Il ont fait 3.6 milliard de bénéfice en 2013 avec plus de 70% de leur production qui n'es pas rentable selon toi ?

a écrit : Quel belle solution d'enfouir ce qui nous dérange! C'est pas parceque ce n'est plus visible que ce n'est plus dangereux.
Au passage de nombreux sous marin nucléaire russe ont coulé dans l'Antarctique avec leurs contenant radioactif et cette pollution va durer des milliers d'année. Q
uand on vois la gestion actuelle de Fukushima et que de l'eau radioactive est déversé dans l'océan chaque jours, dire que le nucléaire est sans danger c'est du grand n'importe quoi! Afficher tout
Ils ont pas couler... L'ancienne flotte sous marine nucléaire russes est au mouillage dans la baie de kola depuis la fin de l'URSS mais elle est pas entretenu laisser a l'abandon entrain de rouiller de la que viennent les radiations mais aucun de ses sous marins n'est couler. Et tu dois vouloir dire l'arctique car il y a jamais eu de présence militaire en antarctique (pôle Sud) .

a écrit : Les employés servent pour la sécurité sont ils conscient des risques? Je suppose qu'ils doivent étre bien rémunérés. Un smic ukrainien quoi lol

a écrit : c'est bien vrai son efficacité et la sécurité dans le nucléaire évolue de plus en plus c'est vraiment l'énergie de l'avenir Je suis profondément choquée de lire que le nucléaire est "l'énergie de l'avenir"
Comment pouvons nous considérer qu'il s'agit d'une 'énergie de l'avenir" dans la mesure où nous ne savons pas la contrôler ?

Plusieurs graves accidents nucléaires se sont déjà produits en France. À deux reprises, en 1969 et en 1980, une fusion a commencé dans l’un des réacteurs de la centrale de Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher). D’autres accidents très sérieux ont eu lieu dans la centrale de Civaux (Vienne), en 1998, et à Blaye (Gironde), en 1999. L’Autorité de sûreté nucléaire
a relevé en 2010 plus de 1 000 incidents et anomalies dans nos centrales nucléaires. Leur nombre a doublé en dix ans.
Nous ne savons que faire des déchets qui sont très nombreux.
Et nous ne savons pas vraiment comment arrêter une centrale.

Les incidents nucléaires entraînent de grosses modifications sur l'environnement. En continuant a empoisonner la planète avec le nucléaire nous courrons à notre perte. Mais bien sûr ce n'est que lorsqu'il sera trop tard que les gens se réveillerons et se dirons qu'il est peut être temps de passer à de réelles énergies de l'avenir c'est a dire des énergies renouvelables !!


Sortir du nucléaire ne coûtera
pas plus cher que d’y rester
Beaucoup de nos centrales arrivent en fin de vie et d’énormes investissements vont être nécessaires pour prolonger leur durée de vie ou en construire de nouvelles. En plus, la catastrophe de Fukushima impose de renforcer les règles de sécurité, ce qui va coûter encore plus cher. Pour l’association Global Chance,
sortir du nucléaire coûterait
60 milliards d’euros de moins
(en incluant les économies d’énergie) qu’une poursuite
du programme nucléaire.
Développer les renouvelables réduira le coût de production de l’électricité
En fabriquant en très grande quantité des éoliennes, des panneaux photovoltaïques, etc. , les coûts de ces équipements vont baisser. Par exemple, le coût de l’électricité produite par une ferme éolienne va chuter de 12 % dans les cinq prochaines années*. Et les éoliennes les plus performantes produisent déjà de l’électricité au même coût qu’une centrale classique (qu’elle soit nucléaire, à gaz
ou au charbon).
La raison économique n'est donc même pas valable !

a écrit : c'est bien vrai son efficacité et la sécurité dans le nucléaire évolue de plus en plus c'est vraiment l'énergie de l'avenir Dire ça 6 mois après fukushima... comment dire ?
Ils ont encore besoin d'un coup de main pour réparer leur truc d'avenir, proposes toi.