Le plus grand séisme jamais enregistré

Proposé par
le

Le plus grand séisme jamais enregistré est celui de Valdivia, en 1960. Sa magnitude a été estimée à 9,5. Son épicentre était situé à environ 570 km au sud de Santiago du Chili. Le séisme engendra un tsunami qui parcourut l’océan Pacifique et frappa Hawaii, le Japon et même la Nouvelle-Zélande.

Au total, on estime que ces catastrophes ont causé environ 3 000 à 6 000 morts et deux millions de sans-abri, principalement au Chili.


Commentaires préférés (3)

10 minutes.
Ce fut aussi l'un des plus longs tremblements de terre connu de l'Histoire.

10 minutes qui, fort heureusement n'eut pas un bilan humain élevé, car il fut précédé d'une autre secousse importante, ayant conduit à beaucoup de Chiliens à sortir de leurs domiciles.

Plusieurs autres facteurs ont également joué en cette faveur:
Il eut lieu un dimanche, par beau temps, durant l'après-midi.

Si ce tremblement de terre fut aussi puissant, c'est principalement pour la longueur de la faille qui bougea. Il existe d'ailleurs une corrélation entre longueur et force produite.

Le tremblement de terre de Valdivia, constitua une prise de conscience en matière de prévention de risque sismique.
Ceci a conduit à l'obligation d'application de normes antisismiques dans les nouvelles constructions d'édifices et d'infrastructures.
Ces normes ont encore été renforcées en 2014, suite à un fort autre séisme enregistré dans le Pays Andin.

C'est également le séisme de Valdivia de 1960, qui conduisit à la mise en place d'un réseau d'alerte international, entre plusieurs pays riverains de l'Océan Pacifique, en matière de tsunamis.
Ce même réseau enregistra d'ailleurs le très fort tremblement de terre du 26 décembre 2004... Mais qui eut lieu dans l'Ocean Indien.
Malheureusement, le manque de protocole d'alerte aux pays riverains de cet Océan, n'existait pas encore à l'époque. Il fut donc impossible d'alerter en matière de risque de tsunami.

De retour à 1960.
Les vagues induites par ce gigantesque tremblement de terre, traversèrent l'Océan Pacifique en plusieurs heures.
Atteignant les côtes Japonaises, il provoquera un "Tsunami orphelin" qui, n'ayant pas été précédé d'un tremblement de terre ressenti dans l'Archipel, prit beaucoup de gens au dépourvu.
C'est le tremblement de terre de Valdivia de 1960, qui conduisit de. Nombreuses municipalités côtières Japonaises à construire d'immenses murs et jetées "anti-tsunamis".
Malheureusement, aucune de ces infrastructures, n'eut un effet total de protection, lors du tremblement de terre du 11 mars 2011, au Japon.

a écrit : Bonsoir !
Comme d’autres peut-être je me sers de ton commentaire pour interagir et je t’en remercie :)
Une question...bien que beaucoup d’autres se bousculent: karimMadjer, ne serais-tu qu’un monstre de connaissances qui ne ferait Qu’abreuver la fontaine de notre ignorance ? ^^
Epoxy merci également à vous de nous instruire peu importe les sujets …vos connaissances, votre manière simple et efficace d expliquer les choses rendent les anecdotes encore plus intéressantes!!
Je vous admire et vous respecte sincèrement….c est tjs un plaisir de vous lire!!

a écrit : Epoxy merci également à vous de nous instruire peu importe les sujets …vos connaissances, votre manière simple et efficace d expliquer les choses rendent les anecdotes encore plus intéressantes!!
Je vous admire et vous respecte sincèrement….c est tjs un plaisir de vous lire!!
Depuis les bords de l'Adour, à Bayonne, je vous salue et remercie sincèrement.

J'ai aujourd'hui "enterré" plusieurs décennies de vie en Espagne, et suis revenu dans ma Patrie de passeport, tout en laissant une Patrie de coeur derrière moi.

Je suis actuellement à la recherche d'emploi ( plein de cordes à mon arc) et si quelqu'un a une offre à me faire parvenir, je suis preneur.

Merci à vous, à vous tous et toutes.


Tous les commentaires (18)

Il se pourrait que l'hypothèse d'un tsunami à plusieurs vagues fusionnées ait été validée par celui du 11 mars 2011 de la cote pacifique de Tōhoku.

10 minutes.
Ce fut aussi l'un des plus longs tremblements de terre connu de l'Histoire.

10 minutes qui, fort heureusement n'eut pas un bilan humain élevé, car il fut précédé d'une autre secousse importante, ayant conduit à beaucoup de Chiliens à sortir de leurs domiciles.

Plusieurs autres facteurs ont également joué en cette faveur:
Il eut lieu un dimanche, par beau temps, durant l'après-midi.

Si ce tremblement de terre fut aussi puissant, c'est principalement pour la longueur de la faille qui bougea. Il existe d'ailleurs une corrélation entre longueur et force produite.

Le tremblement de terre de Valdivia, constitua une prise de conscience en matière de prévention de risque sismique.
Ceci a conduit à l'obligation d'application de normes antisismiques dans les nouvelles constructions d'édifices et d'infrastructures.
Ces normes ont encore été renforcées en 2014, suite à un fort autre séisme enregistré dans le Pays Andin.

C'est également le séisme de Valdivia de 1960, qui conduisit à la mise en place d'un réseau d'alerte international, entre plusieurs pays riverains de l'Océan Pacifique, en matière de tsunamis.
Ce même réseau enregistra d'ailleurs le très fort tremblement de terre du 26 décembre 2004... Mais qui eut lieu dans l'Ocean Indien.
Malheureusement, le manque de protocole d'alerte aux pays riverains de cet Océan, n'existait pas encore à l'époque. Il fut donc impossible d'alerter en matière de risque de tsunami.

De retour à 1960.
Les vagues induites par ce gigantesque tremblement de terre, traversèrent l'Océan Pacifique en plusieurs heures.
Atteignant les côtes Japonaises, il provoquera un "Tsunami orphelin" qui, n'ayant pas été précédé d'un tremblement de terre ressenti dans l'Archipel, prit beaucoup de gens au dépourvu.
C'est le tremblement de terre de Valdivia de 1960, qui conduisit de. Nombreuses municipalités côtières Japonaises à construire d'immenses murs et jetées "anti-tsunamis".
Malheureusement, aucune de ces infrastructures, n'eut un effet total de protection, lors du tremblement de terre du 11 mars 2011, au Japon.

a écrit : Il se pourrait que l'hypothèse d'un tsunami à plusieurs vagues fusionnées ait été validée par celui du 11 mars 2011 de la cote pacifique de Tōhoku. Ces vagues fusionnées,agissant comme des ondes, auraient pu créer des raies spectrales tout comme dans l’expérience des fentes de young ( en référence avec l’anecdote du dimanche ;-))
Cela aurait donné comme résultat, une zone dévastée par une vague géante suivie d’une zone totalement épargnée etc…
Encore faut il que les deux épicentres soient assez éloignés.
Dommage que cette info soit au conditionnel :-(

a écrit : 10 minutes.
Ce fut aussi l'un des plus longs tremblements de terre connu de l'Histoire.

10 minutes qui, fort heureusement n'eut pas un bilan humain élevé, car il fut précédé d'une autre secousse importante, ayant conduit à beaucoup de Chiliens à sortir de leurs domiciles.
>
Plusieurs autres facteurs ont également joué en cette faveur:
Il eut lieu un dimanche, par beau temps, durant l'après-midi.

Si ce tremblement de terre fut aussi puissant, c'est principalement pour la longueur de la faille qui bougea. Il existe d'ailleurs une corrélation entre longueur et force produite.

Le tremblement de terre de Valdivia, constitua une prise de conscience en matière de prévention de risque sismique.
Ceci a conduit à l'obligation d'application de normes antisismiques dans les nouvelles constructions d'édifices et d'infrastructures.
Ces normes ont encore été renforcées en 2014, suite à un fort autre séisme enregistré dans le Pays Andin.

C'est également le séisme de Valdivia de 1960, qui conduisit à la mise en place d'un réseau d'alerte international, entre plusieurs pays riverains de l'Océan Pacifique, en matière de tsunamis.
Ce même réseau enregistra d'ailleurs le très fort tremblement de terre du 26 décembre 2004... Mais qui eut lieu dans l'Ocean Indien.
Malheureusement, le manque de protocole d'alerte aux pays riverains de cet Océan, n'existait pas encore à l'époque. Il fut donc impossible d'alerter en matière de risque de tsunami.

De retour à 1960.
Les vagues induites par ce gigantesque tremblement de terre, traversèrent l'Océan Pacifique en plusieurs heures.
Atteignant les côtes Japonaises, il provoquera un "Tsunami orphelin" qui, n'ayant pas été précédé d'un tremblement de terre ressenti dans l'Archipel, prit beaucoup de gens au dépourvu.
C'est le tremblement de terre de Valdivia de 1960, qui conduisit de. Nombreuses municipalités côtières Japonaises à construire d'immenses murs et jetées "anti-tsunamis".
Malheureusement, aucune de ces infrastructures, n'eut un effet total de protection, lors du tremblement de terre du 11 mars 2011, au Japon.
Afficher tout
Bonsoir !
Comme d’autres peut-être je me sers de ton commentaire pour interagir et je t’en remercie :)
Une question...bien que beaucoup d’autres se bousculent: karimMadjer, ne serais-tu qu’un monstre de connaissances qui ne ferait Qu’abreuver la fontaine de notre ignorance ? ^^

a écrit : Bonsoir !
Comme d’autres peut-être je me sers de ton commentaire pour interagir et je t’en remercie :)
Une question...bien que beaucoup d’autres se bousculent: karimMadjer, ne serais-tu qu’un monstre de connaissances qui ne ferait Qu’abreuver la fontaine de notre ignorance ? ^^
Epoxy merci également à vous de nous instruire peu importe les sujets …vos connaissances, votre manière simple et efficace d expliquer les choses rendent les anecdotes encore plus intéressantes!!
Je vous admire et vous respecte sincèrement….c est tjs un plaisir de vous lire!!

a écrit : Epoxy merci également à vous de nous instruire peu importe les sujets …vos connaissances, votre manière simple et efficace d expliquer les choses rendent les anecdotes encore plus intéressantes!!
Je vous admire et vous respecte sincèrement….c est tjs un plaisir de vous lire!!
Depuis les bords de l'Adour, à Bayonne, je vous salue et remercie sincèrement.

J'ai aujourd'hui "enterré" plusieurs décennies de vie en Espagne, et suis revenu dans ma Patrie de passeport, tout en laissant une Patrie de coeur derrière moi.

Je suis actuellement à la recherche d'emploi ( plein de cordes à mon arc) et si quelqu'un a une offre à me faire parvenir, je suis preneur.

Merci à vous, à vous tous et toutes.

a écrit : Depuis les bords de l'Adour, à Bayonne, je vous salue et remercie sincèrement.

J'ai aujourd'hui "enterré" plusieurs décennies de vie en Espagne, et suis revenu dans ma Patrie de passeport, tout en laissant une Patrie de coeur derrière moi.

Je suis actuellement à la
recherche d'emploi ( plein de cordes à mon arc) et si quelqu'un a une offre à me faire parvenir, je suis preneur.

Merci à vous, à vous tous et toutes.
Afficher tout
Dans quelle région ? Peux-tu être plus précis quant aux cordes de ton arc ?

a écrit : Dans quelle région ? Peux-tu être plus précis quant aux cordes de ton arc ? Pour l'instant à Bayonne, où coule l'Adour.
Matériaux composites, offices des métiers du bâtiments, secteur Agricole, etc...

a écrit : Depuis les bords de l'Adour, à Bayonne, je vous salue et remercie sincèrement.

J'ai aujourd'hui "enterré" plusieurs décennies de vie en Espagne, et suis revenu dans ma Patrie de passeport, tout en laissant une Patrie de coeur derrière moi.

Je suis actuellement à la
recherche d'emploi ( plein de cordes à mon arc) et si quelqu'un a une offre à me faire parvenir, je suis preneur.

Merci à vous, à vous tous et toutes.
Afficher tout
Tu cherches un autre emploi, en plus de celui de contributeur à SCMB, ce n'est pas assez bien payé ?

a écrit : 10 minutes.
Ce fut aussi l'un des plus longs tremblements de terre connu de l'Histoire.

10 minutes qui, fort heureusement n'eut pas un bilan humain élevé, car il fut précédé d'une autre secousse importante, ayant conduit à beaucoup de Chiliens à sortir de leurs domiciles.
>
Plusieurs autres facteurs ont également joué en cette faveur:
Il eut lieu un dimanche, par beau temps, durant l'après-midi.

Si ce tremblement de terre fut aussi puissant, c'est principalement pour la longueur de la faille qui bougea. Il existe d'ailleurs une corrélation entre longueur et force produite.

Le tremblement de terre de Valdivia, constitua une prise de conscience en matière de prévention de risque sismique.
Ceci a conduit à l'obligation d'application de normes antisismiques dans les nouvelles constructions d'édifices et d'infrastructures.
Ces normes ont encore été renforcées en 2014, suite à un fort autre séisme enregistré dans le Pays Andin.

C'est également le séisme de Valdivia de 1960, qui conduisit à la mise en place d'un réseau d'alerte international, entre plusieurs pays riverains de l'Océan Pacifique, en matière de tsunamis.
Ce même réseau enregistra d'ailleurs le très fort tremblement de terre du 26 décembre 2004... Mais qui eut lieu dans l'Ocean Indien.
Malheureusement, le manque de protocole d'alerte aux pays riverains de cet Océan, n'existait pas encore à l'époque. Il fut donc impossible d'alerter en matière de risque de tsunami.

De retour à 1960.
Les vagues induites par ce gigantesque tremblement de terre, traversèrent l'Océan Pacifique en plusieurs heures.
Atteignant les côtes Japonaises, il provoquera un "Tsunami orphelin" qui, n'ayant pas été précédé d'un tremblement de terre ressenti dans l'Archipel, prit beaucoup de gens au dépourvu.
C'est le tremblement de terre de Valdivia de 1960, qui conduisit de. Nombreuses municipalités côtières Japonaises à construire d'immenses murs et jetées "anti-tsunamis".
Malheureusement, aucune de ces infrastructures, n'eut un effet total de protection, lors du tremblement de terre du 11 mars 2011, au Japon.
Afficher tout
Le séisme a été tellement violent que 5 départements du Chili sont passés sous le niveau de haute mer. Ils sont devenus inhabitables car inondés à chaque marée.

Quand on sait que l'échelle de Richter est logarithmique, (grosso modo l'énergie développée par le séisme double tous les 0,3) l'écart de puissance entre un séisme à 6 qui provoque de gros dégâts et 9,5 est monstrueuse !
Je dirais environ 3500 fois plus ! ( il y aura bien un matheux pour faire un calcul précis ?)

a écrit : Quand on sait que l'échelle de Richter est logarithmique, (grosso modo l'énergie développée par le séisme double tous les 0,3) l'écart de puissance entre un séisme à 6 qui provoque de gros dégâts et 9,5 est monstrueuse !
Je dirais environ 3500 fois plus ! ( il y aura bien un matheux pour faire un calcul précis ?)
On n'utilise plus l'échelle de Richter depuis 40 ans mais l'échelle de magnitude.

On peut calculer la différence énergétique entre deux séismes de magnitudes différentes par l'équation : Delta E = 10^(3/2 * (M1-M2))

Ici, on obtient un ratio de : 177828

a écrit : Depuis les bords de l'Adour, à Bayonne, je vous salue et remercie sincèrement.

J'ai aujourd'hui "enterré" plusieurs décennies de vie en Espagne, et suis revenu dans ma Patrie de passeport, tout en laissant une Patrie de coeur derrière moi.

Je suis actuellement à la
recherche d'emploi ( plein de cordes à mon arc) et si quelqu'un a une offre à me faire parvenir, je suis preneur.

Merci à vous, à vous tous et toutes.
Afficher tout
Le soucis de beaucoup d'hpi...

a écrit : Le soucis de beaucoup d'hpi... Tu as donné "dans le mille".

C'est effectivement un problème, tant pour les autres... Que pour soi- même.

Le cerveau d'un HPI fonctionne à toute puissance, ce qui peut conduire certains à tomber dans des excès de consommation (alcool par exemple), afin de pouvoir "l'éteindre", surtout en soirée.
Fort heureusement, ce n'est pas mon cas. Je fais plutôt usage de la lecture pour celà, activité saine qui consomme beaucoup de ressources du cerveau.

Il y a bien plus de choses que j'aimerai dire, mais les mots ne viennent pas, aujourd'hui.

En tout cas, merci.

a écrit : Le séisme a été tellement violent que 5 départements du Chili sont passés sous le niveau de haute mer. Ils sont devenus inhabitables car inondés à chaque marée. Le méga tremblement de terre de Valdivia, fit en réalité une rupture sur une longueur de 1350 kilomètres, qui tel une chute de dominos, à provoqué (au moins) 37 successifs tremblements de terre, du Nord au Sud.
J'ignorais qu'un tremblement de terre peut avoir plusieurs épicentres.

A Valdivia, l'affaissement de la bande côtière fut de 4 mètres, menant à l'inondation du littoral dont tu parles. On peut encore aujourd'hui, voir des poteaux téléphoniques et électriques, ou encore des barrières de champs, qui sont maintenant plantés...dans la mer.
Ce furent d'ailleurs des milliers d'ha de culture qui furent perdus à jamais.
Par contre quelques îles se sont surélevées, de plus de 5,5 mètres.

Plus triste: un chamane du Peuple Amérindien, fit faire sacrifier un enfant de 5 ans en le lançant à la mer depuis une falaise, afin de "faire calmer la furie des éléments". Jugés, les auteurs matériels et intellectuel de ce sacrifice, furent néanmoins aquités.

a écrit : Le méga tremblement de terre de Valdivia, fit en réalité une rupture sur une longueur de 1350 kilomètres, qui tel une chute de dominos, à provoqué (au moins) 37 successifs tremblements de terre, du Nord au Sud.
J'ignorais qu'un tremblement de terre peut avoir plusieurs épicentres.

A Vald
ivia, l'affaissement de la bande côtière fut de 4 mètres, menant à l'inondation du littoral dont tu parles. On peut encore aujourd'hui, voir des poteaux téléphoniques et électriques, ou encore des barrières de champs, qui sont maintenant plantés...dans la mer.
Ce furent d'ailleurs des milliers d'ha de culture qui furent perdus à jamais.
Par contre quelques îles se sont surélevées, de plus de 5,5 mètres.

Plus triste: un chamane du Peuple Amérindien, fit faire sacrifier un enfant de 5 ans en le lançant à la mer depuis une falaise, afin de "faire calmer la furie des éléments". Jugés, les auteurs matériels et intellectuel de ce sacrifice, furent néanmoins aquités.
Afficher tout
Pourquoi c'est triste ? Ca n'a pas marché ?

a écrit : Pourquoi c'est triste ? Ca n'a pas marché ? un jour j'ai sacrifié une merguez au Dieu Merguez pour que ce putain de barbecue s'allume, ca a marché... je me suis cramé la main! ^^

a écrit : Tu as donné "dans le mille".

C'est effectivement un problème, tant pour les autres... Que pour soi- même.

Le cerveau d'un HPI fonctionne à toute puissance, ce qui peut conduire certains à tomber dans des excès de consommation (alcool par exemple), afin de pouvoir "
l'éteindre", surtout en soirée.
Fort heureusement, ce n'est pas mon cas. Je fais plutôt usage de la lecture pour celà, activité saine qui consomme beaucoup de ressources du cerveau.

Il y a bien plus de choses que j'aimerai dire, mais les mots ne viennent pas, aujourd'hui.

En tout cas, merci.
Afficher tout
Je te vois plutôt comme un HPE. Me trompe-je ?