Le titre J'accuse n'est pas d'Emile Zola

Proposé par
le

Le fameux titre "J'accuse" paru en 1898 dans le journal l'Aurore concernant l'affaire Dreyfus n'a pas été écrit par Emile Zola, comme on le lit souvent, mais par Georges Clemenceau, alors éditorialiste du journal. Le reste de la lettre est en revanche bien d'Emile Zola.

Pour rappel, cette lettre est restée célèbre en ce qu'elle est le symbole de la capacité de la presse à ébranler le pouvoir et défendre de justes causes.


Commentaires préférés (3)

Mais la presse peut aussi défendre de mauvaises causes...

Posté le

unknown

(241)

Répondre

L'article devait s'appeler "Lettre ouverte au président Félix Faure" mais quand Clemenceau a vu l'article, il a eu en effet l'idée de reprendre dans le titre le mot "J'accuse" qui revenait comme une litanie.

Posté le

unknown

(122)

Répondre

a écrit : Ouais ma prof me la dit la smaine dernière et elle raconte ke de la merde alors --' Manifestement ton prof de français également ...

Posté le

unknown

(276)

Répondre


Tous les commentaires (47)

Et c' est aussi cette lettre qui a permis a Zola d être au Panthéon...

Posté le

unknown

(7)

Répondre

Hé bien, L'on m'avait aussi raconté que Zola en était le seul auteur ... Une vérité enfin rétablit.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Mais la presse peut aussi défendre de mauvaises causes...

Posté le

unknown

(241)

Répondre

a écrit : Hé bien, L'on m'avait aussi raconté que Zola en était le seul auteur ... Une vérité enfin rétablit. il ya juste le titre qui n'estpas de lui le reste oui. Le plus important c'est le contenu pas le contenant.

Posté le

unknown

(19)

Répondre

a écrit : il ya juste le titre qui n'estpas de lui le reste oui. Le plus important c'est le contenu pas le contenant. +1

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Et c' est aussi cette lettre qui a permis a Zola d être au Panthéon... Entre mille autre choses qui font de lui l'homme qu'il est

Posté le

unknown

(12)

Répondre

a écrit : Et c' est aussi cette lettre qui a permis a Zola d être au Panthéon... Je savais pas que c'était par rapport a ce courrier ! Merci

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : Je savais pas que c'était par rapport a ce courrier ! Merci laisse tomber cest nimporte quoi ca

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Je savais pas que c'était par rapport a ce courrier ! Merci Disons que cette lettre a été une des raisons, il ne faut pas oublier toute son oeuvre qui est tout de même la principale raison de son entrée au Panthéon.

Posté le

unknown

(8)

Répondre

Mouais enfin n'oublions pas que le mot "j'accuse" revient un tas de fois au courant de la lettre, c'est un véritable leitmotiv. Et que ca, ca vient de Zola. Il est donc tout naturel pour le type qui a choisi le titre de porter son choix sur ce mot! C'était assez simple, il n'a fait que citer une parole de Zola en fait. Mais ce fut très accrocheur, reconnaissons-le.

Posté le

unknown

(22)

Répondre

a écrit : Mouais enfin n'oublions pas que le mot "j'accuse" revient un tas de fois au courant de la lettre, c'est un véritable leitmotiv. Et que ca, ca vient de Zola. Il est donc tout naturel pour le type qui a choisi le titre de porter son choix sur ce mot! C'était assez simple, il n'a fait que citer une parole de Zola en fait. Mais ce fut très accrocheur, reconnaissons-le. Afficher tout En clair, les profs d'histoire disent une connerie >

Posté le

unknown

(0)

Répondre

L'article de Zola fut très mal accueilli par ses contemporains et lui valu même un procès et une condamnation à 1 an de prison et 3000 F d'amende. Il dut se réfugier en Angleterre en attente d'un nouveau procès Dreyfus.

Posté le

unknown

(23)

Répondre

a écrit : En clair, les profs d'histoire disent une connerie > Ouais ma prof me la dit la smaine dernière et elle raconte ke de la merde alors --'

Posté le

unknown

(0)

Répondre

L'article devait s'appeler "Lettre ouverte au président Félix Faure" mais quand Clemenceau a vu l'article, il a eu en effet l'idée de reprendre dans le titre le mot "J'accuse" qui revenait comme une litanie.

Posté le

unknown

(122)

Répondre

a écrit : Mouais enfin n'oublions pas que le mot "j'accuse" revient un tas de fois au courant de la lettre, c'est un véritable leitmotiv. Et que ca, ca vient de Zola. Il est donc tout naturel pour le type qui a choisi le titre de porter son choix sur ce mot! C'était assez simple, il n'a fait que citer une parole de Zola en fait. Mais ce fut très accrocheur, reconnaissons-le. Afficher tout caaurait ete un autre titre ca aurait ete tout autant accrocheur je pense.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Mais la presse peut aussi défendre de mauvaises causes... Tu peux développer ?

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Ouais ma prof me la dit la smaine dernière et elle raconte ke de la merde alors --' Manifestement ton prof de français également ...

Posté le

unknown

(276)

Répondre

a écrit : En clair, les profs d'histoire disent une connerie > Personnellement je viens juste de le faire en histoire et mon prof nous a bien dit que le titre de la lettre n'était pas de Zola. Je ne pense pas que ce soit les profs d'histoire qui fasse n'importe quoi mais seulement les gens affirmant des choses fausses pour se donner l'illusion d'avoir une culture G développée.

Posté le

unknown

(7)

Répondre

a écrit : Entre mille autre choses qui font de lui l'homme qu'il est Oui mais les différents auteurs, tel que Proust par exemple, qui n ont pas mener d'action politique ou sociale majeur n ont pas leur place au panthéon... Donc je ne dis pas n importe quoi (pas pour toi mais pour un autre)

Posté le

unknown

(0)

Répondre