Jack Back est un DJ à la fois peu connu et très connu

Proposé par
le

Jack Back est un DJ qui produit de la musique électronique underground. Ce nom ne vous dit sûrement rien, et pourtant derrière ce nom de scène se cache en réalité un DJ très connu : David Guetta. Il a choisi cet autre nom de scène afin de produire une musique plus underground que celle pour laquelle il est connu. Jack Back a déjà réalisé des remix de morceaux de David Guetta.


Commentaires préférés (3)

Ce n'est pas tellement un secret non plus. Jack Back fait souvent des sessions live et la ressemblance est flagrante ^^.

Blague à part, les sets de Jack Back sont beaucoup moins commerciaux (à l'inverse de la musique que Guetta produit habituellement), il essaye pas mal de choses et on remarque qu'il y prend bien plus de plaisir que de faire ce qu'il vend habituellement. Personnellement, je préfère largement Back à Guetta mais ça ne plaira pas à tout le monde.

www.youtube.com/watch?v=XKUtM62-13s


D'autres DJ très célèbres ont également opté pour avoir plusieurs alias :
Armin Van Buuren : Amsterdance, Problem Boy, El Guitaro, Rising Star, GAIA
Tiësto : TST, Allure, Steve Forte Rio
Avicii : Tim Berg, Tom Hangs
Eric Prydz : Pryda, Cirez D

A l'inverse, les enfants de chanteurs célèbres sont parfois obligés de cacher leurs noms pour obtenir une légitimité dans la musique :
Ours : fils d'Alain Souchon
M : fils de Louis Chedid

On pourrait également citer le cas des écrivains qui changent de nom et continuent d'écrire.

a écrit : Ce n'est pas tellement un secret non plus. Jack Back fait souvent des sessions live et la ressemblance est flagrante ^^.

Blague à part, les sets de Jack Back sont beaucoup moins commerciaux (à l'inverse de la musique que Guetta produit habituellement), il essaye pas mal de choses et on remarque
qu'il y prend bien plus de plaisir que de faire ce qu'il vend habituellement. Personnellement, je préfère largement Back à Guetta mais ça ne plaira pas à tout le monde.

www.youtube.com/watch?v=XKUtM62-13s


D'autres DJ très célèbres ont également opté pour avoir plusieurs alias :
Armin Van Buuren : Amsterdance, Problem Boy, El Guitaro, Rising Star, GAIA
Tiësto : TST, Allure, Steve Forte Rio
Avicii : Tim Berg, Tom Hangs
Eric Prydz : Pryda, Cirez D

A l'inverse, les enfants de chanteurs célèbres sont parfois obligés de cacher leurs noms pour obtenir une légitimité dans la musique :
Ours : fils d'Alain Souchon
M : fils de Louis Chedid

On pourrait également citer le cas des écrivains qui changent de nom et continuent d'écrire.
Afficher tout
Oui, comme JKR, autrice de Harry Potter, qui a écrit d’autres œuvres sous pseudonyme pour voir ce qu’elle valait en dehors de l’univers HP !

a écrit : Oui, comme JKR, autrice de Harry Potter, qui a écrit d’autres œuvres sous pseudonyme pour voir ce qu’elle valait en dehors de l’univers HP ! Cela me fait penser, même si c est pour une toute autre raison, à stephen king qui a écrit plusieurs livres sous le nom de plume de richard bachman, car son éditeur pensait qu'il ne valait mieux pas d'un point de vue marketing publier plusieurs livres du meme auteur par an. Mais meme si de base cest pour cette raison il a quand meme dit etre curieux de savoir si son talent serait apprécié sans la célébrité de son nom. Il ne l a jamais su car il a été dévoilé assez tot, si je ne me trompe pas par un fan qui avait reconnu son style (style soit dit en passant purement incroyable. J'ai carrément l'impression d'entrer dans les livres et de faire partie des personnages).

En meme temps je voudrais rajouter qur pour moi ce qui fait la valeur de jkr dans la saga hp, ce n est pas seulement sa capacité surnaturelle à creer un univers flamboyant, mais aussi son écriture aussi puissante que souple, avec des messages forts.
Je citerai pour exemple sirius black: "si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux."

Désolée du pavé un peu hs mais je suis trop passionnée par ces deux-là.

Posté le

android

(95)

Répondre


Tous les commentaires (38)

Ce n'est pas tellement un secret non plus. Jack Back fait souvent des sessions live et la ressemblance est flagrante ^^.

Blague à part, les sets de Jack Back sont beaucoup moins commerciaux (à l'inverse de la musique que Guetta produit habituellement), il essaye pas mal de choses et on remarque qu'il y prend bien plus de plaisir que de faire ce qu'il vend habituellement. Personnellement, je préfère largement Back à Guetta mais ça ne plaira pas à tout le monde.

www.youtube.com/watch?v=XKUtM62-13s


D'autres DJ très célèbres ont également opté pour avoir plusieurs alias :
Armin Van Buuren : Amsterdance, Problem Boy, El Guitaro, Rising Star, GAIA
Tiësto : TST, Allure, Steve Forte Rio
Avicii : Tim Berg, Tom Hangs
Eric Prydz : Pryda, Cirez D

A l'inverse, les enfants de chanteurs célèbres sont parfois obligés de cacher leurs noms pour obtenir une légitimité dans la musique :
Ours : fils d'Alain Souchon
M : fils de Louis Chedid

On pourrait également citer le cas des écrivains qui changent de nom et continuent d'écrire.

a écrit : Ce n'est pas tellement un secret non plus. Jack Back fait souvent des sessions live et la ressemblance est flagrante ^^.

Blague à part, les sets de Jack Back sont beaucoup moins commerciaux (à l'inverse de la musique que Guetta produit habituellement), il essaye pas mal de choses et on remarque
qu'il y prend bien plus de plaisir que de faire ce qu'il vend habituellement. Personnellement, je préfère largement Back à Guetta mais ça ne plaira pas à tout le monde.

www.youtube.com/watch?v=XKUtM62-13s


D'autres DJ très célèbres ont également opté pour avoir plusieurs alias :
Armin Van Buuren : Amsterdance, Problem Boy, El Guitaro, Rising Star, GAIA
Tiësto : TST, Allure, Steve Forte Rio
Avicii : Tim Berg, Tom Hangs
Eric Prydz : Pryda, Cirez D

A l'inverse, les enfants de chanteurs célèbres sont parfois obligés de cacher leurs noms pour obtenir une légitimité dans la musique :
Ours : fils d'Alain Souchon
M : fils de Louis Chedid

On pourrait également citer le cas des écrivains qui changent de nom et continuent d'écrire.
Afficher tout
Oui, comme JKR, autrice de Harry Potter, qui a écrit d’autres œuvres sous pseudonyme pour voir ce qu’elle valait en dehors de l’univers HP !

a écrit : Ce n'est pas tellement un secret non plus. Jack Back fait souvent des sessions live et la ressemblance est flagrante ^^.

Blague à part, les sets de Jack Back sont beaucoup moins commerciaux (à l'inverse de la musique que Guetta produit habituellement), il essaye pas mal de choses et on remarque
qu'il y prend bien plus de plaisir que de faire ce qu'il vend habituellement. Personnellement, je préfère largement Back à Guetta mais ça ne plaira pas à tout le monde.

www.youtube.com/watch?v=XKUtM62-13s


D'autres DJ très célèbres ont également opté pour avoir plusieurs alias :
Armin Van Buuren : Amsterdance, Problem Boy, El Guitaro, Rising Star, GAIA
Tiësto : TST, Allure, Steve Forte Rio
Avicii : Tim Berg, Tom Hangs
Eric Prydz : Pryda, Cirez D

A l'inverse, les enfants de chanteurs célèbres sont parfois obligés de cacher leurs noms pour obtenir une légitimité dans la musique :
Ours : fils d'Alain Souchon
M : fils de Louis Chedid

On pourrait également citer le cas des écrivains qui changent de nom et continuent d'écrire.
Afficher tout
Jean-Jacques Goldman a aussi pris plusieurs pseudos dont le plus connu est Sam Brewski.

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Oui, comme JKR, autrice de Harry Potter, qui a écrit d’autres œuvres sous pseudonyme pour voir ce qu’elle valait en dehors de l’univers HP ! Cela me fait penser, même si c est pour une toute autre raison, à stephen king qui a écrit plusieurs livres sous le nom de plume de richard bachman, car son éditeur pensait qu'il ne valait mieux pas d'un point de vue marketing publier plusieurs livres du meme auteur par an. Mais meme si de base cest pour cette raison il a quand meme dit etre curieux de savoir si son talent serait apprécié sans la célébrité de son nom. Il ne l a jamais su car il a été dévoilé assez tot, si je ne me trompe pas par un fan qui avait reconnu son style (style soit dit en passant purement incroyable. J'ai carrément l'impression d'entrer dans les livres et de faire partie des personnages).

En meme temps je voudrais rajouter qur pour moi ce qui fait la valeur de jkr dans la saga hp, ce n est pas seulement sa capacité surnaturelle à creer un univers flamboyant, mais aussi son écriture aussi puissante que souple, avec des messages forts.
Je citerai pour exemple sirius black: "si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux."

Désolée du pavé un peu hs mais je suis trop passionnée par ces deux-là.

Posté le

android

(95)

Répondre

a écrit : Cela me fait penser, même si c est pour une toute autre raison, à stephen king qui a écrit plusieurs livres sous le nom de plume de richard bachman, car son éditeur pensait qu'il ne valait mieux pas d'un point de vue marketing publier plusieurs livres du meme auteur par an. Mais meme si de base cest pour cette raison il a quand meme dit etre curieux de savoir si son talent serait apprécié sans la célébrité de son nom. Il ne l a jamais su car il a été dévoilé assez tot, si je ne me trompe pas par un fan qui avait reconnu son style (style soit dit en passant purement incroyable. J'ai carrément l'impression d'entrer dans les livres et de faire partie des personnages).

En meme temps je voudrais rajouter qur pour moi ce qui fait la valeur de jkr dans la saga hp, ce n est pas seulement sa capacité surnaturelle à creer un univers flamboyant, mais aussi son écriture aussi puissante que souple, avec des messages forts.
Je citerai pour exemple sirius black: "si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux."

Désolée du pavé un peu hs mais je suis trop passionnée par ces deux-là.
Afficher tout
J'adore profondément HP et son univers mais pour moi le génie de J.K.Rowling a plus été de regrouper un grand nombre de légendes en un seul univers. Elle n'a pas spécialement inventé grand chose mais elle a su le sublimer en l'organisant de manière cohérente et il faut tout de même du génie pour faire cela. Je pense notamment à ses inspirations dans les légendes celtes et nordiques ou dans le roman "l'Île du Crâne" d'Anthony Horowitz, le film Troll, etc.

Pour la citation, je pense que J.K.R a du lire du Socrate étant plus jeune. ^^
"Un grand homme montre sa grandeur dans la manière dont il traite les petites gens."
Socrate.

C'est le même principe pour les grands groupes qui veulent avoir des produits positionnés différemment (généralement proposer une offre à bas prix) sans brouiller leur image de marque. Il y a des exemples dans tous les domaines : électroménager, grande distribution, automobiles, banques, compagnies aériennes... Quelques exemples : Renault / Dacia, BNP Paribas / Hello Bank, Air France / Hop !, Total / Elf, General Electric / Hot Point, Carrefour / Ed, etc. Certaines de ces marques n'ont pas été créés délibérément au sein du groupe et sont issues de rachats, mais le fait que le groupe choisisse de continuer à développer l'activité sous cette autre marque lui permet de gérer deux images de marque et c'est bien le but recherché. Certaines de ces tentatives ont été des échecs et il y a des marques qui ont disparu parmi celles que je cite.

Ca me fait penser à Joseph Lubsky, pseudo choisi pour publier "la cellule des arcanes" roman qui vaut la lecture.
Pour ceux qui ne connaissent pas l'anecdote je vous laisse regarder cette interview de ce prétendu "Lubsky" et d'essayer de deviner le personnage qui se cache derrière et que vous connaissez forcément. Ne pas lire le titre de la vidéo ou les liens sur le côté. ^^

www.youtube.com/watch?v=ChHZJHmSbiE

a écrit : Oui, comme JKR, autrice de Harry Potter, qui a écrit d’autres œuvres sous pseudonyme pour voir ce qu’elle valait en dehors de l’univers HP ! Alors c’est auteure non pas autrice.

a écrit : Alors c’est auteure non pas autrice. C'est marrant j'ai vu aujourd'hui (ou hier, si on veut être précis) que le mot autrice existe depuis fort longtemps (l'antiquité au moins) mais que les hommes l'ont tout bonnement supprimé à la révolution, quand ils ont décidé que l'écriture c'était un truc de bonhomme et pas un truc de bonne femme. Aujourd'hui les femmes ont évidemment le droit d'écrire mais il semblerait que les croûtons de l'académie française préfèrent que le métier reste sous un certain joug masculin, d'où le fait qu'ils préfèrent "auteure" (ben oui, c'est un homophone du masculin "auteur", comme ça dans le doute on pensera que c'est un homme, alors qu'avec autrice pas de doute, le pouvoir est à la femme !). Bref je me fais un peu féministe là, mais tout ça pour dire que les 2 sont corrects, et autrice est même la première version qui a existé de ce mot, donc d'après moi c'est lui le plus correct.
À bon entendeur (et entendrice ;), désolée pour le HS !

Je ne retrouve pas la vidéo que j'ai vue (c'était sur Instagram) mais voilà une petite histoire du mot autrice :
www.franceculture.fr/litterature/autrice-la-tres-vielle-histoire-dun-mot-controverse

Posté le

android

(14)

Répondre

a écrit : Alors c’est auteure non pas autrice. Tant de certitudes infondées...

Autrice est bien le féminin de auteur et est un mot qui existe depuis longtemps mais juste peu utilisé et de fait, peu connu, donc on a inventé auteure (qui lui est pour le coup vraiment moche) mais regarde c’est magique:

Institutrice / instituteur, monitrice / moniteur, directrice / directeur, collaboratrice / collaborateur, inspectrice / inspecteur, lectrice / lecteur. Inutile de continuer du coup, mais... Prodigieux n’est-ce pas ?

a écrit : Tant de certitudes infondées...

Autrice est bien le féminin de auteur et est un mot qui existe depuis longtemps mais juste peu utilisé et de fait, peu connu, donc on a inventé auteure (qui lui est pour le coup vraiment moche) mais regarde c’est magique:

Institutrice / instituteur, monitrice
/ moniteur, directrice / directeur, collaboratrice / collaborateur, inspectrice / inspecteur, lectrice / lecteur. Inutile de continuer du coup, mais... Prodigieux n’est-ce pas ? Afficher tout
Et aussi actrice, factrice, décoratrice, créatrice, réalisatrice... Ce ne sont pas les exemples qui manquent car c'est un des féminins les plus courants pour les mots en -teur. On se demande pourquoi inventer des terminaisons moches en -teure quand il existe déjà un féminin en -trice ? Et ce n'est pas seulement parce des hommes veulent cacher le genre de la personne en rendant la différence aussi discrète que possible : j'ai même vu "directeure" dans la signature d'un message professionnel ! Qu'est ce qui peut pousser une femme à signer ainsi ses messages ?

a écrit : Et aussi actrice, factrice, décoratrice, créatrice, réalisatrice... Ce ne sont pas les exemples qui manquent car c'est un des féminins les plus courants pour les mots en -teur. On se demande pourquoi inventer des terminaisons moches en -teure quand il existe déjà un féminin en -trice ? Et ce n'est pas seulement parce des hommes veulent cacher le genre de la personne en rendant la différence aussi discrète que possible : j'ai même vu "directeure" dans la signature d'un message professionnel ! Qu'est ce qui peut pousser une femme à signer ainsi ses messages ? Afficher tout Personnellement c’est « ingénieure » que je trouve très laid. J’aurais préféré « ingénieuse » mais il paraît que c’était déjà pris.

a écrit : Ce n'est pas tellement un secret non plus. Jack Back fait souvent des sessions live et la ressemblance est flagrante ^^.

Blague à part, les sets de Jack Back sont beaucoup moins commerciaux (à l'inverse de la musique que Guetta produit habituellement), il essaye pas mal de choses et on remarque
qu'il y prend bien plus de plaisir que de faire ce qu'il vend habituellement. Personnellement, je préfère largement Back à Guetta mais ça ne plaira pas à tout le monde.

www.youtube.com/watch?v=XKUtM62-13s


D'autres DJ très célèbres ont également opté pour avoir plusieurs alias :
Armin Van Buuren : Amsterdance, Problem Boy, El Guitaro, Rising Star, GAIA
Tiësto : TST, Allure, Steve Forte Rio
Avicii : Tim Berg, Tom Hangs
Eric Prydz : Pryda, Cirez D

A l'inverse, les enfants de chanteurs célèbres sont parfois obligés de cacher leurs noms pour obtenir une légitimité dans la musique :
Ours : fils d'Alain Souchon
M : fils de Louis Chedid

On pourrait également citer le cas des écrivains qui changent de nom et continuent d'écrire.
Afficher tout
Oui moi je l'ai su en regardant l'interview de David guetta et Bob sinclar dans les studios de fun radio.... Entre parenthèse pour ma part je préfère la musique de Jack back...

a écrit : Oui, comme JKR, autrice de Harry Potter, qui a écrit d’autres œuvres sous pseudonyme pour voir ce qu’elle valait en dehors de l’univers HP ! Ne dit-on pas un auteur même si il s'agit d'une femme ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tant de certitudes infondées...

Autrice est bien le féminin de auteur et est un mot qui existe depuis longtemps mais juste peu utilisé et de fait, peu connu, donc on a inventé auteure (qui lui est pour le coup vraiment moche) mais regarde c’est magique:

Institutrice / instituteur, monitrice
/ moniteur, directrice / directeur, collaboratrice / collaborateur, inspectrice / inspecteur, lectrice / lecteur. Inutile de continuer du coup, mais... Prodigieux n’est-ce pas ? Afficher tout
Vous allez sans doute me trouver vieux jeu et me caillasser mais j'ai une préférence pour "auteur", quelque soit le sexe. Tout comme Mme le président ou Mme le directeur. Point de machisme, juste que je trouve ça plus classe. Ça en jette plus que Mme la directrice.
C'est juste un point de vue, un goût personnel, sans remise en question des règles grammaticales ou sémantiques.

Aïeuuu ! Pas sur la tête ^^

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Vous allez sans doute me trouver vieux jeu et me caillasser mais j'ai une préférence pour "auteur", quelque soit le sexe. Tout comme Mme le président ou Mme le directeur. Point de machisme, juste que je trouve ça plus classe. Ça en jette plus que Mme la directrice.
C'est juste un point de vue,
un goût personnel, sans remise en question des règles grammaticales ou sémantiques.

Aïeuuu ! Pas sur la tête ^^
Afficher tout
Vous avez une préférence parce que c’est une question d’habitude, votre oreille ne s’est pas faite à cette sonorité j’imagine.

Perso, je ne trouve pas que Mme. Le Directeur fasse plus classe que Mme. La Directrice, au contraire...

a écrit : Vous allez sans doute me trouver vieux jeu et me caillasser mais j'ai une préférence pour "auteur", quelque soit le sexe. Tout comme Mme le président ou Mme le directeur. Point de machisme, juste que je trouve ça plus classe. Ça en jette plus que Mme la directrice.
C'est juste un point de vue,
un goût personnel, sans remise en question des règles grammaticales ou sémantiques.

Aïeuuu ! Pas sur la tête ^^
Afficher tout
Ce n'est probablement pas conscient mais c'est du machisme... On a un mot pour le féminin, mais la version masculine est plus classe... C'est le même mot avec juste un suffixe légèrement différent ... Alors pourquoi ? Parce que les hommes sont plus classes, tandis que les femmes sont moins classes parce que moins intelligentes, moins charismatiques, moins tout-ce-que-vous-voulez-tant-que-c'est-élogieux dans l'esprit commun... Enfin anciennement commun je dirais, les choses bougent dieu merci. C'est là toute la difficulté du féminisme actuel, il faut déconstruire ce que messieurs d'aujourd'hui, de très bonne foi sans aucun doute, ne voient pas comme de la misogynie... Et du coup on (je me compte dans le lot, hein, quitte à lancer le débat autant s'assumer :'D) passe pour des hystériques rageuses... (promis je suis pas en train de vous agresser je vous jure croyez-moi pitié pitié pitié au pire ne répondez pas au mieux livrons un débat éveillé et bienveillant Svp je suis pas une hystérique rageuse)

Comment ça je suis finalement totalement HS ?

Posté le

android

(4)

Répondre

J'ai voulu éditer mon commentaire précédent mais évidemment trop tard: quand je dis déconstruire ce que les hommes d'aujourd'hui ne voient pas comme de la misogynie, j'aurais dû dire messieurs et mesdames, parce que certaines femmes n'aident pas vraiment...

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Ce n'est probablement pas conscient mais c'est du machisme... On a un mot pour le féminin, mais la version masculine est plus classe... C'est le même mot avec juste un suffixe légèrement différent ... Alors pourquoi ? Parce que les hommes sont plus classes, tandis que les femmes sont moins classes parce que moins intelligentes, moins charismatiques, moins tout-ce-que-vous-voulez-tant-que-c'est-élogieux dans l'esprit commun... Enfin anciennement commun je dirais, les choses bougent dieu merci. C'est là toute la difficulté du féminisme actuel, il faut déconstruire ce que messieurs d'aujourd'hui, de très bonne foi sans aucun doute, ne voient pas comme de la misogynie... Et du coup on (je me compte dans le lot, hein, quitte à lancer le débat autant s'assumer :'D) passe pour des hystériques rageuses... (promis je suis pas en train de vous agresser je vous jure croyez-moi pitié pitié pitié au pire ne répondez pas au mieux livrons un débat éveillé et bienveillant Svp je suis pas une hystérique rageuse)

Comment ça je suis finalement totalement HS ?
Afficher tout
C’est complètement ça finalement. Trouver « directeur » plus classe que « directrice », c’est une forme de misogynie inconsciente.

Alors je ne conspue pas ce lecteur en particulier, parce que je sais combien il est difficile de se défaire de ce genre d’idée oui, c’est tellement ancré dans nos cultures que ça nous semble normal parfois.
Quand on regarde les postes pro où on nous sert des « Mme Le Maire », « Mme Le directeur », « Mme Le Sénateur » etc, c’est toujours pour des postes à responsabilité, comme si le masculin allait forcément de soi dans ce genre de position, c’est assez problématique, pas tant sur la forme (quoique), mais sur le fond. Ça induit beaucoup de chose dans nos esprits même sans qu’on en soit conscient: on part du principe que c’est bizarre ou moins classe, pas normal, peu commun, quand c’est au féminin. Bref, ça nous fait tiquer alors que ça ne devrait pas. Et d’ailleurs, beaucoup de femme ont également intégré ce sexisme et n’en ont même pas conscience non plus.

Pourtant il existe dans la grosse majorité des cas une version au féminin, autant s’en servir. Avec l’usage, ça aidera à déconstruire toutes ces petites idées un peu nulles. Pour beaucoup, ça semble être un combat inutile, mais c’est en s’attaquant petit à petit à ce genre de chose qu’on y arrive, ça prend juste du temps et de l’énergie.