Travailler notre cerveau le modifie physiquement

Proposé par
le
dans

L'apprentissage modifie physiquement le cerveau, et ce même chez l'adulte. Ainsi les chauffeurs de taxi londoniens ayant réussi leur examen voient leur hippocampe augmenter de volume. Chez les golfeurs, c'est la région fronto-pariétale impliquée dans le contrôle sensorimoteur qui augmente.


Tous les commentaires (28)

a écrit : La fin du commentaire m'interpelle. Loin de moi l'idée de douter des chiffres qui sont sans aucun doute vrais, mais pour exemple ma mère a eu l'Alzheimer il y a 3 ans à 57 ans (ce qui est particulièrement jeune) , et pourtant elle est trilingue. De plus, elle a eu jusqu'aux premiers signes de la maladie des activités professionnelle assez intellectuelles, et ce depuis bien des années.

Ceci dit il semblerait que la dépression peut jouer un rôle très important dans le déclenchement de cette maladie. Mais si elle n'était pas trilingue, j'en comprends qu'elle aurait pu avoir les premiers symptômes à 52 ans.
Afficher tout
Désolée d’apprendre ça pour votre mère...

Mais la science du corps humain n’est pas encore exacte. On ne connaît pas encore tous les mécanismes de cette maladie ni tous les mécanismes pour la retarder ou carrément s’en prémunir.
C’est comme le cancer du poumon, on sait que le tabac le favorise grandement, pourtant j’ai vu une enfant de 9 ans en mourir, sans avoir jamais fumé passivement (parents non fumeurs), et je connais une collègue qui fume 2 paquets par jour depuis X temps, elle a 58 ans, et n’a toujours rien eu comme souci de santé. Il y a des exceptions à tout. Hélas pour votre maman, elle en fait partie.

a écrit : Mes plus sincères pensées et mon meilleur soutien pour votre mère.

Mon dernier paragraphe se réfère bien évidemment à une moyenne, obtenue par statistique comparative de groupes de population. Ici, il s'agit d'une comparaison entre les monolingues et les bilingues.
Le cas de votre mère e
st très probablement un extrême, qui de plus, vous touche profondément d'un point de vue émotionnel, vu l'amour inconditionnel que vous lui portez.

Je t'offre mon coup de coeur musical du moment:
youtu.be/Es4FJWDMj-0
Afficher tout
Je suis touché par votre message, merci.

EDIT : Par la musique aussi

a écrit : L'hyppocampe joue un rôle crucial dans la mémorisation et la navigation spatiale. Ceci explique pourquoi l'étude des chauffeurs de taxi londoniens était idéale.

Apprendre une langue étrangère à l'âge adulte (mon cas) constitue aussi un grand défi pour le cerveau, et encore plus quand vous
l'apprenez dans le pays natif de cette langue.
Je me souvient très bien que, durant les huit premiers mois, je continuais à penser en français, puis de traduire (parfois bourdement, d'ailleurs) à l'Espagnol, avant de m'exprimer.
"Huit mois ", car c'est le temps moyen avant que j'ai commencé à rêver dans ma nouvelle langue. Ceci pourrait paraître anodin, et pourtant ceci correspond à un changement assez brusque: vous commencez à penser dans la langue apprise, ce qui rend une conversation bien plus fluide.

L'anecdote peut d'ailleurs être mis en relation à une autre, postée il y a quelques jours, par @Tybs... À propos de la mémorisation et le sommeil.
Oui, apprendre une nouvelle langue, représente une très grande demande cérébrale. Celui-ci peut d'ailleurs vous exiger subitement d'aller vous coucher, quand il estime avoir suffisamment appris durant la journée. Ne vous inquiétez pas: la déconnection de votre cerveau disparaît progressivement, devenant chose du passé au bout de deux années, à peu près.

Un bénéfice du bilinguisme, reconnu par la OMS, lors d'un très récent Congrès : le bilinguisme est une "arme" contre l'Alzeimer. De moyenne, les personnes bilingues commencent à montrer des signes de cette maladie, avec 4 à 5 années de retard, face au reste de la population.
Afficher tout
Commentaire très intéressant merci.

a écrit : Cette fluidité du parlé sera d'autant plus facile que, contrairement à mon cas, tu possederas déjà de bonnes bases dans la langue.
Un conseil: ne doutes pas à chercher à parler avec les habitants du pays, et principalement les enfants. C'est la meilleure école.

Bonne journée.
Merci beaucoup, pour ce conseil, ce sera d autant plus facile qu on part avec 2 enfants assez jeunes, et j imagine que mon manque de fluidité en anglais est lié au domaine technique de mon métier,je gère tant qu on reste focus sur les problèmes techniques mais lorsque les clients commencent à raconter leur vie c est la que je perds un peu mes moyens, bonne journée, à bientôt de vous lire !

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Merci beaucoup, pour ce conseil, ce sera d autant plus facile qu on part avec 2 enfants assez jeunes, et j imagine que mon manque de fluidité en anglais est lié au domaine technique de mon métier,je gère tant qu on reste focus sur les problèmes techniques mais lorsque les clients commencent à raconter leur vie c est la que je perds un peu mes moyens, bonne journée, à bientôt de vous lire ! Afficher tout Encore un atout de plus à ta/votre faveur.
Si vos deux enfants sont en âge scolaire, il ne leur faudra que quelques mois pour parler l'espagnol "por los codos" ( avec fluidité).
La capacité d'apprentissage des enfants âgés de 5 à 7 ans est absolument extraordinaire: jusqu'à 150 nouveaux mots par jour !
Si vous arrivez, vous, parents, à développer le "jeu" avec vos bambins, consistant à que ce soient eux qui vous enseignent votre nouvelle langue du quotidien, ce sera gagné.
De plus, vos enfants parleront l'espagnol sans accent français... Mais avec l'accent national du pays ( accent Colombien, accent Argentin, etc... Voire régional du pays hôte).

Quant à oublier le français, ceci est impossible, tant pour vous comme pour eux. Donc, pas d'inquiétude sur ce point là.

a écrit : Encore un atout de plus à ta/votre faveur.
Si vos deux enfants sont en âge scolaire, il ne leur faudra que quelques mois pour parler l'espagnol "por los codos" ( avec fluidité).
La capacité d'apprentissage des enfants âgés de 5 à 7 ans est absolument extraordinaire: jusqu'à 15
0 nouveaux mots par jour !
Si vous arrivez, vous, parents, à développer le "jeu" avec vos bambins, consistant à que ce soient eux qui vous enseignent votre nouvelle langue du quotidien, ce sera gagné.
De plus, vos enfants parleront l'espagnol sans accent français... Mais avec l'accent national du pays ( accent Colombien, accent Argentin, etc... Voire régional du pays hôte).

Quant à oublier le français, ceci est impossible, tant pour vous comme pour eux. Donc, pas d'inquiétude sur ce point là.
Afficher tout
150 mots ! Il doit y avoir un zéro en trop. On est plutôt autour de 10 à 15 mots par jour, ce qui est énorme, soit 1 mot appris par heure de veille.

Et surtout, il ne faut pas s'inquiéter si les enfants se "mélangent les pinceaux". Confondre et mélanger les mots fait partie intégrante du processus de mémorisation des enfants plongés dans un environnement bilingue.

a écrit : 150 mots ! Il doit y avoir un zéro en trop. On est plutôt autour de 10 à 15 mots par jour, ce qui est énorme, soit 1 mot appris par heure de veille.

Et surtout, il ne faut pas s'inquiéter si les enfants se "mélangent les pinceaux". Confondre et mélanger les mots fait partie intégrante du p
rocessus de mémorisation des enfants plongés dans un environnement bilingue. Afficher tout
Quelle bourde de ma part !
Il s'agit effectivement de 15 mots par jour.
(Je dois encore me relire plus attentivement à chaque commentaire)

Merci d'avoir noté la coquille et avoir rectifié.

Ce chiffre de 10 à 15 mots nouveaux /jour, part du principe qu'entre ses 5 et 6 ans, -parfois plus tard pour certain- le vocabulaire d'un enfant triple, passant de 2000 a 6000 mots maîtrisés.