Les policiers français poursuivent après la frontière

Proposé par
le

Si l'on voit souvent au cinéma les policiers américains interrompre leur course-poursuite à la frontière mexicaine, cela n'arriverait pas en France. En effet, différents accords existent entre la France et ses états voisins, et chaque police peut prolonger sur le territoire de l'autre une poursuite initiée sur son sol.

Les forces de l'ordre doivent néanmoins respecter quelques conditions : ils doivent prévenir immédiatement les autorités du pays dans lequel la poursuite se prolonge (et celles-ci peuvent s'y opposer) et respecter le droit local. De tels accords bilatéraux ont été signés entre la France et la Belgique, l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie, la Suisse et le Luxembourg.


Tous les commentaires (78)

a écrit : Avec andorre ou Monaco j'en doute puisque c'est la France qui gère la loi militaire et policière dans ces pays Quel est le rapport ? En France la séparation des pouvoirs existe...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'était après le film "rien à déclarer"? Quasi concomitant. Le film 2010. Les accords 2008 d'après la source...je suppose qu'un film ne se fait pas en un mois et qu'un accord met du temps à se mettre en place...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Tu oublies en exemple la vieille dame à sa fenêtre à Marseille et qui s est pris un tir de lacrymo... Bref les exemples dans un sens ou l autre, mais ils ne justifient pas les exactions des deux côtés.
Je ne soutiens pas les Traoré par exemple.
Concernant les courses poursuites (sujet de l anecdote) je ne
parle que de la police. Mon expérience perso (qui ne vaut pas raison) est que je n' ai jamais eu un seul soucis avec la gendarmerie: je fais une distinction entre les deux corps de métier. J ai beaucoup "roulé" en france et j ai eu bien plus de contrôle de gendarmes que de police: la gendarmerie s est toujours montré respectueuse, vouvoiement etc. Même en cas de légère infraction (vitesse, j étais jeune). Le peu de contrôle de police que j ai eu, pas un seul ne s'est bien " passé" càd où le manque de respect était flagrant. Ta vision est à mon sens biaisée. Tu es militaire. Pas flic. Pas le même recrutement. Pas la même formation.
Concernant mon ami, écoute visiblement ce n' est pas possible... Tu m expliques comment tu fais en étant à la gauche d une voiture qui fait une embardée à droite pour sortir au dernier moment pour la suivre sans te foutre en l'air ? Je ne sais pas pourquoi celui qui était plus à l arrière n'a pas suivi. Mais tout ce que je sais: cet ami ne raconte pas d histoires. Il n'en a pas besoin. Quand il me l a raconté c était pas pour parader mais pour avoir des conseils et le téléphone de mon avocat car il était persuadé (comme moi) que la police allait venir l arrêter et non c est le seul fait de ce type pour cette personne. Donc ça saoule réellement les gens qui disent "pas possible" car formation, moteur etc... Z êtes pas des super héros non plus et le bol ça existe (mon pote n est pas non plus un super pilote)
Enfin dernier point je te cite: "je constate une baisse des courses poursuites", "suite aux accidents de cet été". Donc il y en a ;) ou des "poursuites" si tu préfères la nuance étant la mise en danger et tu le dis toi même: c est sujet à interprétation.
Donc c est interdit mais sujet à interprétation.... Donc forcément des débordement il y en a et toi même en témoigne !!! . J ai vu il y a peu une course poursuite dangereuse (police en ville... Feu rouge grillés etc..) donc dire ça n existe pas car c est interdit... Je maintiens mon message initial: il faudrait leur dire un peu plus fort alors.
PS: je suis contre l armée de base par idéologie/utopisme. Mais je préfère quand même la façon de faire de la gendarmerie par rapport à la police. Et mes propos ne visent que ce corps de métier.
Afficher tout
Perso j'ai jamais été vraiment emmerdé par des gendarmes, on dirait des machines, bon, jme suis pris des prunes et j'ai vite appris que les machines... gendarmes, pardon, détestent qu'on les prenne pour des cons.
Si t'est honnête avec eux, c'est plutôt cool, même si t'as fait une connerie.

La police nationale par contre, je les ai toujours senti très hautains et ca a quelquechose d'exaspérant, je trouve.

A part ça, je comprends mieux l'histoire de ton pote, il ne les a pas semés, les flics, via la vitesse, il a eu un "bon" réflexe et le cul bordé de nouilles, c'est différent! ^^ mais a ce compte la j'en ai aussi semé, des flics, en moto, en plantant un coup de frein et en partant dans un sentier... (pas de plaques d'immatriculation sur les 49.9 à l'époque, je roulais sans casque et sans assurance...^^ jeune con inconscient que j'étais...)

a écrit : Juste lol, il faudrait prévenir que le vol est interdit. A moins que cela ne soit déjà écrit dans le code pénal ?
Ne confond pas : ce qui est autorisé et ce qui ne l'est pas.
Ne confond pas : ce que les journalistes racontent et la réalité. Les exemples ne manquent pas des mensonges de la presse pour f
aire du sensationnel.

Si tu ne cherches pas le débat, je me demande la portée de ton commentaire qui commence par "juste lol" "faudrait les prévenir""y a les lois"
Donc oui, je maintiens que ce n'est plus autorisé depuis une dizaine d'années, c'est même interdit. Il n'y a rien d'autre à dire, tu peux argumenter comme bon te semble, les règles sont là. Qu'elles soient respectées ou non, c'est une autre affaire.
Dans l'exemple que tu prends, peux tu m'assurer que les gendarmes ont pris des risques inconsidérés pour rattraper l'automobiliste qui avait commis un vol ? Suivre et course poursuite c'est différent, une course poursuite a une notion de vitesse et de prise de risque.
Pris sur le dictionnaire Course poursuite : Traque effrénée d'un suspect qui s'est échappé, généralement riche en péripéties, pour le rattraper.
poursuite : Action de suivre (qqn, un animal) pour le rattraper, s'en saisir.

Et pour ton exemple : un "ami" m'a raconté. L'exemple personnel est rarement le meilleur car subjectif et non corroboré par un échantillon fiable. Et accessoirement, semé "les flics en moto" sur le périph parisien, rien que là ce n'est pas fiable comme information. Semer une moto, ce n'est pas évident mais avec un gyrophare en agglomération, ce n'est pas crédible, sauf s'il a commis un accident et qu'ils se sont arrêtés pour secourir les blessés. Un dicton dit : "on a les amis que l'on mérite".
Afficher tout
Surtout si cet ami a fait "un acte criminel mais n'est pas criminel" :). Je plains la victime et les avocats s'il a commis un viol sans être un violeur. Perso, j'en suis resté à essayer de distinguer un mauvais chasseur d'un bon chasseur, depuis près de 20 ans.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Perso j'ai jamais été vraiment emmerdé par des gendarmes, on dirait des machines, bon, jme suis pris des prunes et j'ai vite appris que les machines... gendarmes, pardon, détestent qu'on les prenne pour des cons.
Si t'est honnête avec eux, c'est plutôt cool, même si t'as fait une co
nnerie.

La police nationale par contre, je les ai toujours senti très hautains et ca a quelquechose d'exaspérant, je trouve.

A part ça, je comprends mieux l'histoire de ton pote, il ne les a pas semés, les flics, via la vitesse, il a eu un "bon" réflexe et le cul bordé de nouilles, c'est différent! ^^ mais a ce compte la j'en ai aussi semé, des flics, en moto, en plantant un coup de frein et en partant dans un sentier... (pas de plaques d'immatriculation sur les 49.9 à l'époque, je roulais sans casque et sans assurance...^^ jeune con inconscient que j'étais...)
Afficher tout
Je préfère les "machines" perso. Ça doit venir de l'école : en philo, ou même en français (analyse de textes) les notes étaient trop a la tête du client... Alors qu en math au moins c'est carré. T'as bon ou pas que le prof t'apprécie ou pas.
Je connais par ex un mec qui se tapait sa prof 24 ans plus vieille et... Mais vous allez dire que je suis mytho encore ;). Ah non c est bon vous le connaissez aussi ;)
Et c est un constat. Pas un débat :-D.
(Allez les professeurs vous pouvez vous lâcher je raconte des bêtises c est juste impossible il y a des consignes qui interdisent ça etc..).

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : La tu vas contrarier les membre de la FGE (force de gendarmerie européenne) qui vu de mon arbre ressemble un peu au FBI ;)
Et en plus c est une initiative française !(j'ai pas vérifié s'il y a une anecdote sur le sujet)
C'est un bon début, j'admet.

Une initiative Française? Ca ca va pas plaire à tout le monde! ^^

a écrit : Perso j'ai jamais été vraiment emmerdé par des gendarmes, on dirait des machines, bon, jme suis pris des prunes et j'ai vite appris que les machines... gendarmes, pardon, détestent qu'on les prenne pour des cons.
Si t'est honnête avec eux, c'est plutôt cool, même si t'as fait une co
nnerie.

La police nationale par contre, je les ai toujours senti très hautains et ca a quelquechose d'exaspérant, je trouve.

A part ça, je comprends mieux l'histoire de ton pote, il ne les a pas semés, les flics, via la vitesse, il a eu un "bon" réflexe et le cul bordé de nouilles, c'est différent! ^^ mais a ce compte la j'en ai aussi semé, des flics, en moto, en plantant un coup de frein et en partant dans un sentier... (pas de plaques d'immatriculation sur les 49.9 à l'époque, je roulais sans casque et sans assurance...^^ jeune con inconscient que j'étais...)
Afficher tout
Mytho...on grille pas des flics en voiture avec une mob...
Je plaisante !
Et j ai exactement le même ressenti que toi entre la police et la gendarmerie. Mais bon il y aura bien un flic pour nous dire que la procédure de contrôle est encadrée et qu on risque des sanctions si on la suit pas.
Allez j arrête là sur le sujet. J ai donné mon avis et mes arguments qui au final se résume a : ça manque de contrôle et de sanction dans la police.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Surtout si cet ami a fait "un acte criminel mais n'est pas criminel" :). Je plains la victime et les avocats s'il a commis un viol sans être un violeur. Perso, j'en suis resté à essayer de distinguer un mauvais chasseur d'un bon chasseur, depuis près de 20 ans. Pour t aider dans la distinction "Une infraction sera qualifiée de criminelle, si la peine encourue est strictement supérieure à 10 ans ou 75 000 euros d'amendes pour les personnes morales, soit à partir de 12 ans de réclusion ou de détention (pour les affaires politiques) criminelle."
;)
Au moins c est carré. Donc mon ami n'est pas un criminel. ;)
Après entre les bons et mauvais criminel.... Y a débat ;)

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Mytho...on grille pas des flics en voiture avec une mob...
Je plaisante !
Et j ai exactement le même ressenti que toi entre la police et la gendarmerie. Mais bon il y aura bien un flic pour nous dire que la procédure de contrôle est encadrée et qu on risque des sanctions si on la suit pas.
Allez j ar
rête là sur le sujet. J ai donné mon avis et mes arguments qui au final se résume a : ça manque de contrôle et de sanction dans la police. Afficher tout
Ca manque de contrôle partout, devrait on dire.

Chez les voyous aussi ca manque de contrôle, avant, ils respectaient un tant soit peu les flics et vice versa, maintenant, beh je sais pas, y'a un truc qui s'est cassé, j'arriverai jamais a comprendre la raison du fait qu'un petit trou du cul dise à un flic d'aller se faire enc... si ce n'est chercher les ennuis, la violence.

-Bonsoir, monsieur, coupez le contact.
"clic"
-Vous avez bu?
-Oui, une bibi... une bibi... une bibière.

Autre scénario

-Bonsoir, monsieur, coupez le contact.
-Et pourquoi je ferai ça?
COUPEZ LE CONTACT!
Vrouuuum!
-Hé on en a un, appellez les motards!

20 minutes plus tard...

-POURQUOI vous avez fait un délit de fuite?
Ben, j'avais 20 kilos de coke dans le coffre d'une voiture volée, mais si je vous l'avais dit vous m'auriez arrêté donc j'ai fait un délit de fuite ce qui m'a donné le temps de vous semer et de cramer la bagnole avec tout ce qu'il y a dedans ce qui me vaudra que 6 mois de taule pour vol de bagnole et délit de fuite, mais j'ai rien dit.

-Heuuu, chef, on fait quoi dans ce cas de figure? Non parce que là on est pas dans le cas de figure habituel, quoi...

a écrit : Ca manque de contrôle partout, devrait on dire.

Chez les voyous aussi ca manque de contrôle, avant, ils respectaient un tant soit peu les flics et vice versa, maintenant, beh je sais pas, y'a un truc qui s'est cassé, j'arriverai jamais a comprendre la raison du fait qu'un petit trou du
cul dise à un flic d'aller se faire enc... si ce n'est chercher les ennuis, la violence.

-Bonsoir, monsieur, coupez le contact.
"clic"
-Vous avez bu?
-Oui, une bibi... une bibi... une bibière.

Autre scénario

-Bonsoir, monsieur, coupez le contact.
-Et pourquoi je ferai ça?
COUPEZ LE CONTACT!
Vrouuuum!
-Hé on en a un, appellez les motards!

20 minutes plus tard...

-POURQUOI vous avez fait un délit de fuite?
Ben, j'avais 20 kilos de coke dans le coffre d'une voiture volée, mais si je vous l'avais dit vous m'auriez arrêté donc j'ai fait un délit de fuite ce qui m'a donné le temps de vous semer et de cramer la bagnole avec tout ce qu'il y a dedans ce qui me vaudra que 6 mois de taule pour vol de bagnole et délit de fuite, mais j'ai rien dit.

-Heuuu, chef, on fait quoi dans ce cas de figure? Non parce que là on est pas dans le cas de figure habituel, quoi...
Afficher tout
Je dirais que le respect ça ne se trouve pas dans une pochette surprise, ni ne vient avec un uniforme...ça se gagne.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Je te cite: "les militaires essaient d'intercepter les fuyards pour contrôler mais dès lors que les risques sont trop importants pour les gendarmes, les passants et même les fuyards"

Et, ca veut dire quoi, ça? Qu'ils peuvent appuyer sur le champignon sauf si tatatitatata y'a de la
circulation? La, oki.
Mais moi, j'appelle ça une course-poursuite, une poursuite, ca n'existe pas, où alors ca s'appelle une filature.

DONC, si les forces de l'ordre ont le droit, dans certaines circonstances, d'aller très vite pour intercepter un suspect qui va lui aussi aller vite pour échapper, quelles que soient les conditions, même sur un circuit automobile, même sur le tarmac d'un aéroport, même sur la Lune, de mon point de vue c'est une course poursuite.

Il y a des règles, et heureusement, mais dans les mots, il n'y a pas de différence, c'est ce que je voulais dire.

D'ailleurs, les courses-poursuites, ca peut aussi se faire à pied, mais bon la je cherche la petite bête! ;)

Et non, je ne suis pas policier ni gendarme, j'essaie de comprendre et je suis têtu dsl :)

Allez pour détendre l'atmosphère, je vais te raconter une histoire vraie:
L'ami d'un ami, police nationale, se fait verbaliser pour excès de vitesse par des gendarmes, "allez, soyez sympa, on est du même coté non? LA LOI, C'EST LA LOI.
Quelques temps plus tard, il verbalise des gendarmes pour je ne sais plus quoi, stationnement gênant il me semble et hop, effet boomerang. LA LOI, c'est la même pour tout le monde.
Sont un peu en froid les gendarmes et la police à Carpentras... ^^
Afficher tout
Tu me cites sans comprendre car tu interprètes mes propos. Relis mes post, je ne peux pas être plus clair.
En français , la course poursuite à une connotation de prise de risque exagérée. La poursuite peut se traduire par jalonner un itinéraire de fuite mais jalonner est peu connu des non militaires. J ai mis les définitions plus haut. Il n y a rien de plus a en dire interpréter.
Une filature c est suivre avec discrétion donc aucun rapport avec le sujet présent.
Ces mots ne sont pas anodins et sont différents et non synonymes. Le problème c’est d’employer de plus en plus souvent des mots à mauvais escient. Le sens et la connotation ont leur importance. Ici , on est également face à des journalistes qui font du sensationnel avant de faire du factuel.

La course poursuite motorisée est visée dans le cas présent.
Mais je te rassure le jour ou un policier / gendarme poursuivra un jeune innocent qui aura fracassé la tête d un vieille dame pour son sac main, et que celui ci passera sous les roues d’une voiture, je n’aimerai pas gérer la procédure qui va suivre.

Et si je t ai demandé ton appartenance ou non, c’était afin de ne pas être catégorique sur un sujet (celui de la police) dont je ne maîtrise pas les notes internes.

Pas de risque alors avec le Brésil, dont la frontière terrestre avec la France est une des frontières les plus pourvoyeuses de drogue et de travailleurs illégaux.

a écrit : Tu me cites sans comprendre car tu interprètes mes propos. Relis mes post, je ne peux pas être plus clair.
En français , la course poursuite à une connotation de prise de risque exagérée. La poursuite peut se traduire par jalonner un itinéraire de fuite mais jalonner est peu connu des non militaires. J ai mis le
s définitions plus haut. Il n y a rien de plus a en dire interpréter.
Une filature c est suivre avec discrétion donc aucun rapport avec le sujet présent.
Ces mots ne sont pas anodins et sont différents et non synonymes. Le problème c’est d’employer de plus en plus souvent des mots à mauvais escient. Le sens et la connotation ont leur importance. Ici , on est également face à des journalistes qui font du sensationnel avant de faire du factuel.

La course poursuite motorisée est visée dans le cas présent.
Mais je te rassure le jour ou un policier / gendarme poursuivra un jeune innocent qui aura fracassé la tête d un vieille dame pour son sac main, et que celui ci passera sous les roues d’une voiture, je n’aimerai pas gérer la procédure qui va suivre.

Et si je t ai demandé ton appartenance ou non, c’était afin de ne pas être catégorique sur un sujet (celui de la police) dont je ne maîtrise pas les notes internes.
Afficher tout
Tu devrais peut être ouvrir un dictionnaire.

Maintenant, si tu veux jouer, je ne jouerai pas avec un flic. Je sais comment ca fonctionne, un flic, ça a toujours raison, un flic. Alors oui, j'interprète, et toi, tu suis les ordres où tu pense qu'il est possible que quand on file le train et qu'on accélère pour le pas le lâcher, ca s'appelle juste une poursuite jusqu'è ce qu'il y ait un accident où tu peux éventuellement songer que dans ce qu'on t'as dit à l'école de police, y'a des conneries?

Réfléchis un peu, des cons, y'en a partout, j'ai fait une école de conducteur routier, et la plus belle leçon que j'ai eu, elle était pas dans l'école mais sur le terrain quand un collègue m'a dit: si t'as un routier qui te dit qu'il a jamais fait UNE SEULE connerie, c'est soit un fou, soit un menteur, soit les deux mais fuis le.

Ah putain, quand on est sur de soi hein... ca peut mener loin.

j'ai juste une question, en tant que flic, es ce que tu pourrais poster sur le net toutes les vidéos de toute tes patrouilles? Non je dis ça comme ça parce que les caméras GO PRO se vendent très bien, et ca a de l'influence devant un tribunal, les preuves vidéo, je te dis ça en tant qu'ami, au cas où tu file le train à un trouduc qui essaie de se barrer et que tu essaie de le rattraper et qui se mange un platane et finit aux urgences, on sait jamais... c'est vraiment par amitié, hein, parce que des trucs qui me sont arrivés, si j'en avais eu une de caméra, je te jure que je m'en serai servi, des vidéos.

Débat complètement stérile, regarde dans ta gendarmerie et dis moi qu'il y en a pas, des connards en uniforme a qui t'as envie de tordre le cou...

Sachant que ces accords bilatéraux ne concernent réellement que la police de nos pays voisins, étant donné que la police française n'a pas le droit de poursuivre des véhicules en fuite.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Sachant que ces accords bilatéraux ne concernent réellement que la police de nos pays voisins, étant donné que la police française n'a pas le droit de poursuivre des véhicules en fuite. C'est totalement faux.
Par contre, et malgré ce qu'on peut entendre dans les médias, l'usage de la violence légitime par les forces de l'ordre françaises est très encadré et très contrôlé. C'est le cas aussi pour les poursuites à vue bien entendu, le but n'est pas de blesser un autre usager de la route ou l'auteur présumé d'une infraction. Raison pour laquelle en France, on hésite plus qu'ailleurs à faire usage de son arme de service ou avant d'engager une poursuite à vue.

Le cadre d'action de la police (de la gendarmerie et de la douane) en France est probablement l'un des plus stricts au monde.
Petite comparaison:
Lorsqu'un policier américain abat un un individu qui vient de tuer une autre personne sous ses yeux, il est immédiatement félicité et mis à l'honneur.
Lorsqu'un policier fait la même chose, il est d'abord et avant toute chose placé en garde en vue.

a écrit : C'est totalement faux.
Par contre, et malgré ce qu'on peut entendre dans les médias, l'usage de la violence légitime par les forces de l'ordre françaises est très encadré et très contrôlé. C'est le cas aussi pour les poursuites à vue bien entendu, le but n'est pas de blesser un autr
e usager de la route ou l'auteur présumé d'une infraction. Raison pour laquelle en France, on hésite plus qu'ailleurs à faire usage de son arme de service ou avant d'engager une poursuite à vue.

Le cadre d'action de la police (de la gendarmerie et de la douane) en France est probablement l'un des plus stricts au monde.
Petite comparaison:
Lorsqu'un policier américain abat un un individu qui vient de tuer une autre personne sous ses yeux, il est immédiatement félicité et mis à l'honneur.
Lorsqu'un policier fait la même chose, il est d'abord et avant toute chose placé en garde en vue.
Afficher tout
D abord et avant toute chose ?
Lorsque le livreur Cédric chouviat est mort le 3 janvier, il me semblait que les trois policiers ont été mis en examen qu au mois de juin ?
Je suis pas dans la police donc je n' ai que les informations de la presse: on les a mis en garde a vue une première fois sans rien dire dans la presse ou j ai raté une info ? Parceque leur garde à vue à fait la une de tous les journaux en juin...

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : C'est totalement faux.
Par contre, et malgré ce qu'on peut entendre dans les médias, l'usage de la violence légitime par les forces de l'ordre françaises est très encadré et très contrôlé. C'est le cas aussi pour les poursuites à vue bien entendu, le but n'est pas de blesser un autr
e usager de la route ou l'auteur présumé d'une infraction. Raison pour laquelle en France, on hésite plus qu'ailleurs à faire usage de son arme de service ou avant d'engager une poursuite à vue.

Le cadre d'action de la police (de la gendarmerie et de la douane) en France est probablement l'un des plus stricts au monde.
Petite comparaison:
Lorsqu'un policier américain abat un un individu qui vient de tuer une autre personne sous ses yeux, il est immédiatement félicité et mis à l'honneur.
Lorsqu'un policier fait la même chose, il est d'abord et avant toute chose placé en garde en vue.
Afficher tout
Je suis d'accord avec toi mais j'ai l'impression qu'il y a un grand écart entre la réalité et les textes.

Les forces de police doivent avoir recourt à la "notion du discernement" et c'est une notion bien subjective. La différence entre "course poursuite dangereuse" et "poursuite à vue" me semble assez difficile à déterminer. A partir du moment où on est sur l'autoroute avec la mégane RS en train de poursuivre un chauffard bien au delà des limites de vitesse autorisées, je trouve que la notion de danger est toute relative et dépend de tellement de facteur impossible à déterminer.

Et malgré les fameux "stage de renoncement" qu'on fait faire au policiers pour éviter de se mettre en danger ou mettre en danger autrui, je ne suis pas certain qu'il soit facile de renoncer à attraper une personne en infraction (avec parfois l'ennui général, la pression des chiffres, la volonté de bien faire, l'égo qui fait qu'on veut attraper quelqu'un qui fuit, etc..).


Petit complément à l'anecdote : En France, si un policier vous demande de réquisitionner votre véhicule pour une poursuite, vous avez le droit de refuser. Aucun texte législatif ne vous oblige à prêter votre véhicule. Le policier a toutefois le droit de vous le demander pour raisons de nécessité et urgence et vous avez aussi le droit d'accepter.

a écrit : Je suis d'accord avec toi mais j'ai l'impression qu'il y a un grand écart entre la réalité et les textes.

Les forces de police doivent avoir recourt à la "notion du discernement" et c'est une notion bien subjective. La différence entre "course poursuite dangereuse
" et "poursuite à vue" me semble assez difficile à déterminer. A partir du moment où on est sur l'autoroute avec la mégane RS en train de poursuivre un chauffard bien au delà des limites de vitesse autorisées, je trouve que la notion de danger est toute relative et dépend de tellement de facteur impossible à déterminer.

Et malgré les fameux "stage de renoncement" qu'on fait faire au policiers pour éviter de se mettre en danger ou mettre en danger autrui, je ne suis pas certain qu'il soit facile de renoncer à attraper une personne en infraction (avec parfois l'ennui général, la pression des chiffres, la volonté de bien faire, l'égo qui fait qu'on veut attraper quelqu'un qui fuit, etc..).


Petit complément à l'anecdote : En France, si un policier vous demande de réquisitionner votre véhicule pour une poursuite, vous avez le droit de refuser. Aucun texte législatif ne vous oblige à prêter votre véhicule. Le policier a toutefois le droit de vous le demander pour raisons de nécessité et urgence et vous avez aussi le droit d'accepter.
Afficher tout
Bine entendu, les textes ont une portée globale alors que chaque situation est unique.

Dans le feu de l'action, il est bien difficile d'analyser tous les éléments, rapidement, et de prendre la meilleure décision. Celle-ci est forcément subjective.

a écrit : D abord et avant toute chose ?
Lorsque le livreur Cédric chouviat est mort le 3 janvier, il me semblait que les trois policiers ont été mis en examen qu au mois de juin ?
Je suis pas dans la police donc je n' ai que les informations de la presse: on les a mis en garde a vue une première fois sans rien
dire dans la presse ou j ai raté une info ? Parceque leur garde à vue à fait la une de tous les journaux en juin... Afficher tout
Bien sûr qu'ils ont été placés en garde en vue peu de temps après les faits, ni toi, ni moi, ni la presse n'avions besoin d'être mis au courant, c'est même interdit par la loi.

Une chose qu'on oublie souvent, c'est qu'il existe le secret de l'instruction. Quand cela sort dans la presse, c'est que la famille l'a divulgué, que le procureur a voulu rendre l'information publique ou qu'il y a eu une fuite au sein des services de police.

Quant à la mise en examen, elle n'intervient pas automatiquement à l'issue de la garde à vue. Il faut enquêter s'il s'agit d'une affaire complexe, cela prend du temps, il faut souvent entendre à nouveau les protagonistes, faire des prélèvements, des analyses, une autopsie et même des contre-analyses, etc.
Et surtout, il faut qu'apparaisse un faisceau d'indices graves et concordants à l'encontre des gradés à vue.