Le musée Tussaud à Londres fut créé par une Française

Proposé par
le

Marie Grosholtz, modeste femme de ménage française du docteur Philippe Curtius (physicien et sculpteur sur cire), fut renommée au XVIIIe siècle pour la réalisation de modèles de cire des grands personnages de l'époque. Après son mariage, devenant Madame Tussaud, elle s'installa à Londres, et fonda le musée éponyme célèbre dans le monde entier.

D'après ses mémoires, son talent fut très apprécié par la Royauté, et elle vécut pendant 8 ans à Versailles, où elle enseigna son art à la sœur de Louis XVI. Ses rapports avec la famille royale lui valurent des ennuis durant la Révolution française : sa tête fut sauvée in extremis par le peintre Jacques-Louis David en raison de ses talents qu'elle mit à l'oeuvre pour réaliser les masques mortuaires de révolutionnaires assassinés ou décapités.


Commentaires préférés (3)

Éponyme veut dire "qui donne son nom", c'est donc la fondatrice qui est éponyme et pas le musée. Sinon il y a homonyme qui veut dire tout simplement "qui a le même nom" si on ne veut pas prendre le risque de se tromper en disant qui a donné son nom à qui.

Il se trouvent des dizaines de musées de cire de par le monde.
Les succursales du Musée Tussaud, sont actuellement au nombre de 23, répartis sur quatre continents.

Il existe aussi un Musée de cire à Madrid, dont l'une des personnes les plus reconnues n'est autre que Montserrat Caballé, interprète d'opéra qui se fit connaître mondialement chantant en duo avec Freddy Mercury, au début des années 90.
youtu.be/Y1fiOJDXA-E

Lors de la création de la statue de cire de Montserrat Caballé, en 1994, la Diva fut sollicitée, - comme toutes les personnes représentées de leur vivant - pour offrir des vêtements personnels afin de vêtir leur double.
Émerveillée de se savoir prochainement présente au Musée de cire de Madrid, Montserrat choisit une robe qui lui tenait tant à cœur : LE vêtement qu'elle portait en 1964, quand elle interprétait Norma, à la Scala de Milan, rôle qui lui donna sa renommée dans le monde de l'Opéra.
Cependant, trente années avaient passées... Et ses mensurations avaient grandies, en accord à sa très belle carrière d'interprète d'opéra.
Il n'y eut manière de vêtir sa statue de cire.
Le double dut être placé contre un mur, pour cacher le dos de la statue, laissé nu par la robe désormais trop étroite.
Quand Montserrat Caballé apprit l'anecdote sur son vêtement, elle partit dans un fou rire.


Tous les commentaires (13)

Éponyme veut dire "qui donne son nom", c'est donc la fondatrice qui est éponyme et pas le musée. Sinon il y a homonyme qui veut dire tout simplement "qui a le même nom" si on ne veut pas prendre le risque de se tromper en disant qui a donné son nom à qui.

a écrit : JLSD, merci Assassin's Creed ! Malheureusement, l'épisode à Londres (Syndicate) ne fut pas une grande réussite. Par contre celui qui arrive dans quelques jours, mmh je m'en frotte les mains.

Il se trouvent des dizaines de musées de cire de par le monde.
Les succursales du Musée Tussaud, sont actuellement au nombre de 23, répartis sur quatre continents.

Il existe aussi un Musée de cire à Madrid, dont l'une des personnes les plus reconnues n'est autre que Montserrat Caballé, interprète d'opéra qui se fit connaître mondialement chantant en duo avec Freddy Mercury, au début des années 90.
youtu.be/Y1fiOJDXA-E

Lors de la création de la statue de cire de Montserrat Caballé, en 1994, la Diva fut sollicitée, - comme toutes les personnes représentées de leur vivant - pour offrir des vêtements personnels afin de vêtir leur double.
Émerveillée de se savoir prochainement présente au Musée de cire de Madrid, Montserrat choisit une robe qui lui tenait tant à cœur : LE vêtement qu'elle portait en 1964, quand elle interprétait Norma, à la Scala de Milan, rôle qui lui donna sa renommée dans le monde de l'Opéra.
Cependant, trente années avaient passées... Et ses mensurations avaient grandies, en accord à sa très belle carrière d'interprète d'opéra.
Il n'y eut manière de vêtir sa statue de cire.
Le double dut être placé contre un mur, pour cacher le dos de la statue, laissé nu par la robe désormais trop étroite.
Quand Montserrat Caballé apprit l'anecdote sur son vêtement, elle partit dans un fou rire.

a écrit : Il se trouvent des dizaines de musées de cire de par le monde.
Les succursales du Musée Tussaud, sont actuellement au nombre de 23, répartis sur quatre continents.

Il existe aussi un Musée de cire à Madrid, dont l'une des personnes les plus reconnues n'est autre que Montserrat Caballé,
interprète d'opéra qui se fit connaître mondialement chantant en duo avec Freddy Mercury, au début des années 90.
youtu.be/Y1fiOJDXA-E

Lors de la création de la statue de cire de Montserrat Caballé, en 1994, la Diva fut sollicitée, - comme toutes les personnes représentées de leur vivant - pour offrir des vêtements personnels afin de vêtir leur double.
Émerveillée de se savoir prochainement présente au Musée de cire de Madrid, Montserrat choisit une robe qui lui tenait tant à cœur : LE vêtement qu'elle portait en 1964, quand elle interprétait Norma, à la Scala de Milan, rôle qui lui donna sa renommée dans le monde de l'Opéra.
Cependant, trente années avaient passées... Et ses mensurations avaient grandies, en accord à sa très belle carrière d'interprète d'opéra.
Il n'y eut manière de vêtir sa statue de cire.
Le double dut être placé contre un mur, pour cacher le dos de la statue, laissé nu par la robe désormais trop étroite.
Quand Montserrat Caballé apprit l'anecdote sur son vêtement, elle partit dans un fou rire.
Afficher tout
Merci pour ces précisions

Commentaire supprimé Bah, tu pourra continuer de consulter - et rédiger des commentaires ! - les deux ou trois anecdotes quotidiennes FREE , en ouvrant SCMB au travers de ton moteur de recherche.
Ceci ne change donc rien à "l'avant" que tu regrettes, et qui te font sortir de tes fonds... pour pas grand chose.

En définitive, le seul changement qui existera pour toi, - en passant par ce biais -, c'est que tu ne pourra plus mettre des "pouces en haut" et "pouces en bas" et que tu devras "bouffer" de la publicité.
... En tout cas, dans mon pays (l'Espagne) quand j'ouvre SCMB au travers de mon moteur de recherche,
- et j'ai fait l'essai aujourd'hui- , j'ai droit à de la pub incrustée à l'ouverture.

Bonne soirée, au revoir... Mais pas adieu.

a écrit : Malheureusement, l'épisode à Londres (Syndicate) ne fut pas une grande réussite. Par contre celui qui arrive dans quelques jours, mmh je m'en frotte les mains. J’ai adoré Syndicate personnellement je l’ai fini à 100%

a écrit : J’ai adoré Syndicate personnellement je l’ai fini à 100% Ça doit beaucoup dépendre de l’affinité qu’on a avec la période du jeu non ?

Perso, odyssey et origins sont mes préférés et je pourrais les refaire plusieurs fois (avec Blackflag). Le prochain par contre ne me tente pas du tout ;) (de toute façon, il y a cyberpunk en même temps). Après on peut toujours débattre sur le fait que ce ne sont plus vraiment des AC à proprement parler.

a écrit : Éponyme veut dire "qui donne son nom", c'est donc la fondatrice qui est éponyme et pas le musée. Sinon il y a homonyme qui veut dire tout simplement "qui a le même nom" si on ne veut pas prendre le risque de se tromper en disant qui a donné son nom à qui. Par extension : qui tire son nom de ... (Un roman éponyme)

a écrit : Par extension : qui tire son nom de ... (Un roman éponyme) On peut l'employer comme ça si on veut montrer qu'on n'a pas compris ce que ça veut dire et faire comme tous ceux qui emploient mal ce mot. Parce que sinon employer "par extension" un mot dans le sens contraire de ce qu'il veut dire, ça fait une sacrée extension, et ça lui enlève tout son intérêt puisqu'il sert à indiquer qui donne son nom à qui. On pourrait aussi employer par extension gauche pour dire droite, mais ça poserait quelques problèmes dans la vie courante c'est pourquoi il vaut mieux éviter.

a écrit : Éponyme veut dire "qui donne son nom", c'est donc la fondatrice qui est éponyme et pas le musée. Sinon il y a homonyme qui veut dire tout simplement "qui a le même nom" si on ne veut pas prendre le risque de se tromper en disant qui a donné son nom à qui. Jmcmb :)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ça doit beaucoup dépendre de l’affinité qu’on a avec la période du jeu non ?

Perso, odyssey et origins sont mes préférés et je pourrais les refaire plusieurs fois (avec Blackflag). Le prochain par contre ne me tente pas du tout ;) (de toute façon, il y a cyberpunk en même temps). Après on peut toujours dé
battre sur le fait que ce ne sont plus vraiment des AC à proprement parler. Afficher tout
Assassin' s creed Valhallah, le top tu rate quelque chose

a écrit : Assassin' s creed Valhallah, le top tu rate quelque chose J’attendrais qu’Ubisoft corrige les centaines de bug ;)