Un client demanda à Pepsi de lui payer un avion de chasse

Proposé par
le

En 1996, un trait d’humour faillit contraindre Pepsi à payer un avion de combat Harrier à 30 millions de dollars à John Leonard. La campagne permettait d’échanger des petits lots contre des points. La pub télévisée se finissait par un lycéen arrivant en Harrier, avec la mention 7,000,000 points. Un barème permettant d’acheter directement les points manquants, Leonard leva 700 000 dollars pour acheter les 7 millions de points et réclama à Pepsi l’avion de la pub. Il fut débouté au bout de 3 ans de procès.


Commentaires préférés (3)

Je ne sais pas si je suis mal réveillé ou si la rédaction de l'anecdote est complexe mais j'ai bien relu 3 fois avant de comprendre.

a écrit : Je ne sais pas si je suis mal réveillé ou si la rédaction de l'anecdote est complexe mais j'ai bien relu 3 fois avant de comprendre. J'ai eu du mal avec l'histoire des points achetés aussi.
Dans la source wikipedia, il est expliqué que les points manquants pouvaient être achetés tout simplement.
Leonard a donc envoyé 700 008,50$ correspondant à ses 15 points de pepsi + un cheque de 699 998,50$ pour les points restants.

a écrit : Un procès comme seuls les américains osent intenter. Où comment l'humour est pris au 1er degré...
J'imagine si le gars avait gagné son procès, il aurait peut être parqué son avion de chasse dans son garage et mis une annonce sur le bon coin pour revendre son lot ?
Je ne pense pas que ce soit de l'humour pris au premier degré, mais une forme d'opportunité.
Je pense qu'il a très bien compris que c'était de l'humour, mais il a calculé que ça ne faisait que 700 000 $ l'avion et qu'il y avait un coup à tenter.
D'ailleurs il a trouvé des investisseurs pour lever les fonds, donc des gens qui ont du faire le même calcul.


Tous les commentaires (44)

Je ne sais pas si je suis mal réveillé ou si la rédaction de l'anecdote est complexe mais j'ai bien relu 3 fois avant de comprendre.

D'après Wikipédia, après le procès, Pepsi continua de diffuser cette publicité, cependant le prix de l'avion Harrier s'élèvait cette fois à 700 millions de points Pepsi, et un avertissement indiquant explicitement que c'est une plaisanterie fut ajouté.

Posté le

android

(24)

Répondre

a écrit : Je ne sais pas si je suis mal réveillé ou si la rédaction de l'anecdote est complexe mais j'ai bien relu 3 fois avant de comprendre. J'ai eu du mal avec l'histoire des points achetés aussi.
Dans la source wikipedia, il est expliqué que les points manquants pouvaient être achetés tout simplement.
Leonard a donc envoyé 700 008,50$ correspondant à ses 15 points de pepsi + un cheque de 699 998,50$ pour les points restants.

Un procès comme seuls les américains osent intenter. Où comment l'humour est pris au 1er degré...
J'imagine si le gars avait gagné son procès, il aurait peut être parqué son avion de chasse dans son garage et mis une annonce sur le bon coin pour revendre son lot ?

Posté le

android

(6)

Répondre

Je suis partagé entre une critique facile de la société américaine qui est très procédurière et où il faut que les entreprises pensent à tout en amont pour se protéger des petits malins, des idiots et des profiteurs et un salut à John, ses corones et son jusqu'auboutisme dans l'imbécilité.

a écrit : Un procès comme seuls les américains osent intenter. Où comment l'humour est pris au 1er degré...
J'imagine si le gars avait gagné son procès, il aurait peut être parqué son avion de chasse dans son garage et mis une annonce sur le bon coin pour revendre son lot ?
L'avion aurait été démilitarisé. Donc en plus des armes, ses capacités V/STOL (décollage et atterrissage vertical) auraient été neutralisées.

Un peu comme Red Bull qui perd des procès contre certains consommateurs à cause de son slogan "Red bull donne des ailes". Effectivement si vous en buvez, vous n'aurez pas d'ailes.

a écrit : L'avion aurait été démilitarisé. Donc en plus des armes, ses capacités V/STOL (décollage et atterrissage vertical) auraient été neutralisées. Ouais, du coup, c'est galère pour aller à la fac.

a écrit : Un procès comme seuls les américains osent intenter. Où comment l'humour est pris au 1er degré...
J'imagine si le gars avait gagné son procès, il aurait peut être parqué son avion de chasse dans son garage et mis une annonce sur le bon coin pour revendre son lot ?
Je ne pense pas que ce soit de l'humour pris au premier degré, mais une forme d'opportunité.
Je pense qu'il a très bien compris que c'était de l'humour, mais il a calculé que ça ne faisait que 700 000 $ l'avion et qu'il y avait un coup à tenter.
D'ailleurs il a trouvé des investisseurs pour lever les fonds, donc des gens qui ont du faire le même calcul.

a écrit : Je ne pense pas que ce soit de l'humour pris au premier degré, mais une forme d'opportunité.
Je pense qu'il a très bien compris que c'était de l'humour, mais il a calculé que ça ne faisait que 700 000 $ l'avion et qu'il y avait un coup à tenter.
D'ailleurs il a trou
vé des investisseurs pour lever les fonds, donc des gens qui ont du faire le même calcul. Afficher tout
J'ai bien compris le côté opportuniste de cette personne, ce qui me desole dans cette histoire, c'est de détourner l'humour de cette pub dans le seul but de se faire du fric.
La nature humaine a tendance à me dégoûter.
Après avec ce genre d'histoires, les publicitaires doivent réfléchirs à deux fois avant de lancer une pub et être sûrs que le message soit pas mal perçu par certains opportunistes.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : J'ai bien compris le côté opportuniste de cette personne, ce qui me desole dans cette histoire, c'est de détourner l'humour de cette pub dans le seul but de se faire du fric.
La nature humaine a tendance à me dégoûter.
Après avec ce genre d'histoires, les publicitaires doivent réfléchir
s à deux fois avant de lancer une pub et être sûrs que le message soit pas mal perçu par certains opportunistes. Afficher tout
Je suis d'accord sur la trop grande judiciarisation des sociétés, mais malgré mes efforts les plus intenses je n'arrive pas à m’apitoyer sur le sort de Pepsi ou des publicitaires.

Ce qui m'emm... plus comme conséquences ce sont les notices du moindre appareil électriques qui ne comportent que des mises en garde de sécurité pour être inattaquable, la partie réellement utilisation étant minuscule ou uniquement sur internet. Ou les gâteaux amenés à l'école qui ne peuvent plus être faits maison, les vis sur les compartiments à piles pour pas qu'un petit ne les avale mais qui m'emm... dès que je dois changer une pile,... bref le ceinture bretelles permanent. J'aimerais pas être maire par exemple !!!

a écrit : J'ai bien compris le côté opportuniste de cette personne, ce qui me desole dans cette histoire, c'est de détourner l'humour de cette pub dans le seul but de se faire du fric.
La nature humaine a tendance à me dégoûter.
Après avec ce genre d'histoires, les publicitaires doivent réfléchir
s à deux fois avant de lancer une pub et être sûrs que le message soit pas mal perçu par certains opportunistes. Afficher tout
Pepsi a bien fait de l'humour pour se faire plus de fric avec cette pub, je ne vois pas ce qui te choque dans la démarche de ce type.

a écrit : Je suis d'accord sur la trop grande judiciarisation des sociétés, mais malgré mes efforts les plus intenses je n'arrive pas à m’apitoyer sur le sort de Pepsi ou des publicitaires.

Ce qui m'emm... plus comme conséquences ce sont les notices du moindre appareil électriques qui ne comportent qu
e des mises en garde de sécurité pour être inattaquable, la partie réellement utilisation étant minuscule ou uniquement sur internet. Ou les gâteaux amenés à l'école qui ne peuvent plus être faits maison, les vis sur les compartiments à piles pour pas qu'un petit ne les avale mais qui m'emm... dès que je dois changer une pile,... bref le ceinture bretelles permanent. J'aimerais pas être maire par exemple !!! Afficher tout
Boarf de tte façons, personne les lit les notices! ^^ mais je te comprends, rien que pour un bête ventilateur, j'ai une notice de 6 pages "ne pas mettre les doigts dans les hélices et il est FORMELLEMENT INTERDIT d'allumer le ventilateur si les deux grilles de protection ne sont pas correctement fixées ... Alors j'imagine même pas la notice pour une tondeuse à gazon, en quatre volumes! ^^

a écrit : Pepsi a bien fait de l'humour pour se faire plus de fric avec cette pub, je ne vois pas ce qui te choque dans la démarche de ce type. Choqué non, faut pas abuser :)
après je ne m'appitoie pas sur le sort d'une multinationale comme Pepsi mais sur le besoin obsessionnel de certaines personnes à se faire du fric par tous les moyens possibles et inimaginables.
Là on parle en effet d'une grosse boîte qui pèse lourd, mais je ne peux penser autrement que ces mêmes personnes seraient capables de se faire du fric sur de petites entreprises quitte à les mettre sur la paille sans scrupule, voire à des particuliers.
Après ça reste mon opinion et ça n'engage que moi.

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Boarf de tte façons, personne les lit les notices! ^^ mais je te comprends, rien que pour un bête ventilateur, j'ai une notice de 6 pages "ne pas mettre les doigts dans les hélices et il est FORMELLEMENT INTERDIT d'allumer le ventilateur si les deux grilles de protection ne sont pas correctement fixées ... Alors j'imagine même pas la notice pour une tondeuse à gazon, en quatre volumes! ^^ Afficher tout Et pour une guillotine ?! “Ne pas mettre sa tête à travers les montants... euh ah bah si en fait !”

Après lecture des commentaires, je ne relèverai pas le caractère opportuniste de ce collectionneur de points mais le simple respect des règles du jeu.
J associé sa démarche à celle de Rimbaud qui avait calculé le nombre de tickets à acheter pour gagner à la loterie et qui avait gagné.
Il y a un barème, il fait le calcul et le jeu en vaut la chandelle.

On est loin du redbull donné des ailes. C est clairement une métaphore et je ne conçois pas que cela soit acceptable en justice même aux usa. Sinon pourquoi ne pas déposer plainte contre toutes les séries violentes pour incitation à la violence. J ai bien plus peur d un thriller (il y a beaucoup de cinglés en liberté) que d un film d horreur ( je n ai toujours pas croisé Freddy).

a écrit : Je suis d'accord sur la trop grande judiciarisation des sociétés, mais malgré mes efforts les plus intenses je n'arrive pas à m’apitoyer sur le sort de Pepsi ou des publicitaires.

Ce qui m'emm... plus comme conséquences ce sont les notices du moindre appareil électriques qui ne comportent qu
e des mises en garde de sécurité pour être inattaquable, la partie réellement utilisation étant minuscule ou uniquement sur internet. Ou les gâteaux amenés à l'école qui ne peuvent plus être faits maison, les vis sur les compartiments à piles pour pas qu'un petit ne les avale mais qui m'emm... dès que je dois changer une pile,... bref le ceinture bretelles permanent. J'aimerais pas être maire par exemple !!! Afficher tout
D'accord aussi ;) et moi non plus j'aimerais pas être maire, trop de responsabilités avec le risque de se faire passer à tabac pour pas un rond, dans notre belle société pleine de contraintes

Posté le

android

(5)

Répondre

Moi non plus ça ne me choque pas... Il est indiqué sur l'avion le montant de ticket à avoir et il les a eu de façon légale (ça s'achète donc c'est fait pour ça). Pepsi n'aurait pas dû commercialiser les tickets et tout le monde partait avec les mêmes règles du jeu. (Avis personnel)

Posté le

android

(13)

Répondre

Après lecture des commentaires je suis surpris. Je trouve que c'est malin de sa part. La pub a été mal pensée. Si pour l'avion c'est une blague, alors pour le t-shirt ce doit en être une aussi. Si l'ironie survient au milieu de la pub il ne faut pas s'étonner qu'elle ne soit pas perçue !
Rien à voir avec Redbull qui fait clairement comprendre que ce n'est pas réel dans sa pub.
Je trouve qu'il aurait été normal qu'il remporte son procès. Dommage pour lui. J'espère qu'il a eu assez de t-shirts pespi pour se rembourser.

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : Après lecture des commentaires je suis surpris. Je trouve que c'est malin de sa part. La pub a été mal pensée. Si pour l'avion c'est une blague, alors pour le t-shirt ce doit en être une aussi. Si l'ironie survient au milieu de la pub il ne faut pas s'étonner qu'elle ne soit pas perçue !r /> Rien à voir avec Redbull qui fait clairement comprendre que ce n'est pas réel dans sa pub.
Je trouve qu'il aurait été normal qu'il remporte son procès. Dommage pour lui. J'espère qu'il a eu assez de t-shirts pespi pour se rembourser.
Afficher tout
Ou que Pepsi n'ait pas encaissé le chèque... Quelqu'un sait?