Peu importe le côté du papier aluminium que vous utilisez

Proposé par
le

Le papier aluminium a une face brillante et une face mate dues au processus de fabrication et d’usinage, mais cette différence de luisance n’a aucun effet sur la diffusion de chaleur ou sur la conservation des aliments. Peu importe donc le sens dans lequel vous l'utilisez.

Comme il est fragile et très fin, les feuilles d’aluminium sont étirées par deux de façon à ce qu’elles se superposent. C’est le frottement des faces en superposition qui crée un effet mat. Les faces extérieures directement en contact avec les cylindres du laminoir sont alors brillantes.


Commentaires préférés (3)

Un petit ajout pour ceux qui se sont un jour posé la question, les aliments emballés ne touchent en réalité pas l'aluminium.
Celui-ci s'oxydant au contact de l'air, il se forme alors une couche de quelques microns d'oxyde d'aluminium : l'alumine. L'aluminium fond à 660° alors que l'alumine fond à 2072° et protège donc l'aluminium. Ainsi contrairement à ce qu'on pense, les aliments emballés dans du papier aluminium ne sont pas en contact avec ce métal mais directement avec l'alumine.

A la fin du XIXème siècle début XXème, avant d'être remplacé par l'aluminium, les feuilles d'étain avaient la même fonction.

Et bien sûr, comme n'importe quel métal, pas d'aluminium dans le micro-onde ! Vous risquez de voir un très joli mais dangereux spectacle pyrotechnique...

Posté le

android

(141)

Répondre

L'aluminium est produit à partir de la bauxite, minéral qui fut identifié en 1821, à "Les baux", en Provence, d'où son nom.

C'est dans la Péninsule Arabique que se trouvent les plus grandes fonderies de bauxite du monde, afin de la transformer en "pains"ou "lingots" d'aluminium, avant leur transport vers les lieux de laminage. La raison est fort simple : le bas coût de l'énergie dans la région.
Le laminage consiste à faire passer ce lingot entre des rouleaux à l'écartement successivement plus faible, afin d'arriver à une épaisseur de réduisant à seulement à 2dixieme de millimètre d'épaisseur. Cependant, vu qu'il est recherché une épaisseur finale encore deux fois plus fine, la dernière étape de laminage s'effectue par le passage de deux feuilles superposées. Ceci est dû au fait qu'il est techniquement impossible de procéder à un réglage d'écart aussi précis, des rouleaux de laminage.

À la différence de la production primaire d'aluminium, son recyclage est bien moins énergivore. Plusieurs sources parlent d'une économie d'énergie de l'ordre de 90%.
De plus, de par sa légèreté et qu'il soit un matériau "inoxidable", il a trouvé un usage dans la production d'emballage alimentaire, tel que les cannettes de boisson ou encore les Tetra bricks.
Cependant, il est décrié d'un point de vue sanitaire, car il aurait un rôle négatif. Il est actuellement déconseillé d'utiliser des ustensiles de cuisine en aluminium.

Dès le début de la Seconde Guerre Mondiale, le Gouvernement Britannique procéda à la collecte de métaux stratégiques (les scrap drive), pour entrer dans la fabrication d'armement. L'aluminium fut l'un d'eux, et ses habitants furent conviés à donner les casseroles, brocs, passoires, couverts et autres, qui devaient entrer ultérieurement dans la fabrication de pièces d'avions, après avoir été fondus.
Les dons furent très nombreux, car 70 000 tonnes furent collectés. Malheureusement, la qualité de cet l'aluminium obtenu, ne répondait pas aux standards minimums nécessaires à l'aéronautique. Au final, ces instruments de cuisine civils... seront utilisés pour la fabrication des cantines (gourde, gamelle, etc...) du barda des soldats de sa Majesté.

Quelques photos de "scrap drive", Britanniques et Américains.
thewartimekitchen.com/?p=278
www.flickr.com/photos/howard33/1387076170

Posté le

android

(56)

Répondre

a écrit : Un petit ajout pour ceux qui se sont un jour posé la question, les aliments emballés ne touchent en réalité pas l'aluminium.
Celui-ci s'oxydant au contact de l'air, il se forme alors une couche de quelques microns d'oxyde d'aluminium : l'alumine. L'aluminium fond à 660° alors q
ue l'alumine fond à 2072° et protège donc l'aluminium. Ainsi contrairement à ce qu'on pense, les aliments emballés dans du papier aluminium ne sont pas en contact avec ce métal mais directement avec l'alumine.

A la fin du XIXème siècle début XXème, avant d'être remplacé par l'aluminium, les feuilles d'étain avaient la même fonction.

Et bien sûr, comme n'importe quel métal, pas d'aluminium dans le micro-onde ! Vous risquez de voir un très joli mais dangereux spectacle pyrotechnique...
Afficher tout
Mac Lesggy avait fait la démonstration, dans un vieil épisode de E=M6, qu'on pouvait mettre une boîte de conserve non vide dans un micro-ondes. L'important étant que ce métal ne touche pas les bords.
D'ailleurs, les frites micro-ondables sont dans des alvéoles dont les parois sont recouvertes d'aluminium.

Bon, j'essaierai pas quand même la boîte de conserve dans le micro-ondes... :-/

Posté le

android

(26)

Répondre


Tous les commentaires (36)

Un petit ajout pour ceux qui se sont un jour posé la question, les aliments emballés ne touchent en réalité pas l'aluminium.
Celui-ci s'oxydant au contact de l'air, il se forme alors une couche de quelques microns d'oxyde d'aluminium : l'alumine. L'aluminium fond à 660° alors que l'alumine fond à 2072° et protège donc l'aluminium. Ainsi contrairement à ce qu'on pense, les aliments emballés dans du papier aluminium ne sont pas en contact avec ce métal mais directement avec l'alumine.

A la fin du XIXème siècle début XXème, avant d'être remplacé par l'aluminium, les feuilles d'étain avaient la même fonction.

Et bien sûr, comme n'importe quel métal, pas d'aluminium dans le micro-onde ! Vous risquez de voir un très joli mais dangereux spectacle pyrotechnique...

Posté le

android

(141)

Répondre

Merci je m'étais souvent furtivement posé la question, mais ca fait partie de ces interrogations qui, une fois devant l'ordi, nous ont déja échappé.

Je n'ai jamais compris l'intérêt du papier aluminium dans une cuisine. Le papier sulfurisé fonctionne très bien pour la cuisson au four et des Tupperware ou bocaux pour garder les aliments au frigo.
En plus, une fois sur deux, à la moitié du rouleau, l'aluminium colle et devient impossible à décoller. Si l'aluminium est facile à recycler, il ne faut pas oublier qu'il met plusieurs centaines d'années à se dégrader dans la nature et la plupart du temps, les gens jettent l'emballage de leur sandwich maison fait en alu.

Je ne nie pas les avantages de l'aluminium dans notre vie de tous les jours mais il ne faut pas oublier non plus que les mines de bauxite provoquent des ravages sur la faune et la flore. Bref, en cuisine, on peut s'en passer.

a écrit : Un petit ajout pour ceux qui se sont un jour posé la question, les aliments emballés ne touchent en réalité pas l'aluminium.
Celui-ci s'oxydant au contact de l'air, il se forme alors une couche de quelques microns d'oxyde d'aluminium : l'alumine. L'aluminium fond à 660° alors q
ue l'alumine fond à 2072° et protège donc l'aluminium. Ainsi contrairement à ce qu'on pense, les aliments emballés dans du papier aluminium ne sont pas en contact avec ce métal mais directement avec l'alumine.

A la fin du XIXème siècle début XXème, avant d'être remplacé par l'aluminium, les feuilles d'étain avaient la même fonction.

Et bien sûr, comme n'importe quel métal, pas d'aluminium dans le micro-onde ! Vous risquez de voir un très joli mais dangereux spectacle pyrotechnique...
Afficher tout
D’accord, mais quelle est la toxicité de l’alumine dans ce cas, si on peut ne pas se préoccuper de l’aluminium lui-même ?

Je suis un fumeur de Chicha et je peux vous dire que si vous poser le charbon sur le côté matte alors la Chicha va cramé alors si vous poser le charbon sur le côté brillant vous pourrez fumer tranquillement

L'aluminium est produit à partir de la bauxite, minéral qui fut identifié en 1821, à "Les baux", en Provence, d'où son nom.

C'est dans la Péninsule Arabique que se trouvent les plus grandes fonderies de bauxite du monde, afin de la transformer en "pains"ou "lingots" d'aluminium, avant leur transport vers les lieux de laminage. La raison est fort simple : le bas coût de l'énergie dans la région.
Le laminage consiste à faire passer ce lingot entre des rouleaux à l'écartement successivement plus faible, afin d'arriver à une épaisseur de réduisant à seulement à 2dixieme de millimètre d'épaisseur. Cependant, vu qu'il est recherché une épaisseur finale encore deux fois plus fine, la dernière étape de laminage s'effectue par le passage de deux feuilles superposées. Ceci est dû au fait qu'il est techniquement impossible de procéder à un réglage d'écart aussi précis, des rouleaux de laminage.

À la différence de la production primaire d'aluminium, son recyclage est bien moins énergivore. Plusieurs sources parlent d'une économie d'énergie de l'ordre de 90%.
De plus, de par sa légèreté et qu'il soit un matériau "inoxidable", il a trouvé un usage dans la production d'emballage alimentaire, tel que les cannettes de boisson ou encore les Tetra bricks.
Cependant, il est décrié d'un point de vue sanitaire, car il aurait un rôle négatif. Il est actuellement déconseillé d'utiliser des ustensiles de cuisine en aluminium.

Dès le début de la Seconde Guerre Mondiale, le Gouvernement Britannique procéda à la collecte de métaux stratégiques (les scrap drive), pour entrer dans la fabrication d'armement. L'aluminium fut l'un d'eux, et ses habitants furent conviés à donner les casseroles, brocs, passoires, couverts et autres, qui devaient entrer ultérieurement dans la fabrication de pièces d'avions, après avoir été fondus.
Les dons furent très nombreux, car 70 000 tonnes furent collectés. Malheureusement, la qualité de cet l'aluminium obtenu, ne répondait pas aux standards minimums nécessaires à l'aéronautique. Au final, ces instruments de cuisine civils... seront utilisés pour la fabrication des cantines (gourde, gamelle, etc...) du barda des soldats de sa Majesté.

Quelques photos de "scrap drive", Britanniques et Américains.
thewartimekitchen.com/?p=278
www.flickr.com/photos/howard33/1387076170

Posté le

android

(56)

Répondre

a écrit : Un petit ajout pour ceux qui se sont un jour posé la question, les aliments emballés ne touchent en réalité pas l'aluminium.
Celui-ci s'oxydant au contact de l'air, il se forme alors une couche de quelques microns d'oxyde d'aluminium : l'alumine. L'aluminium fond à 660° alors q
ue l'alumine fond à 2072° et protège donc l'aluminium. Ainsi contrairement à ce qu'on pense, les aliments emballés dans du papier aluminium ne sont pas en contact avec ce métal mais directement avec l'alumine.

A la fin du XIXème siècle début XXème, avant d'être remplacé par l'aluminium, les feuilles d'étain avaient la même fonction.

Et bien sûr, comme n'importe quel métal, pas d'aluminium dans le micro-onde ! Vous risquez de voir un très joli mais dangereux spectacle pyrotechnique...
Afficher tout
Mais alors, qu'en est-il de ces parties de papier aluminium qui se désagrègent, quand elles sont en contact avec des aliments acides ?
Je pense particulièrement à la tomate et au citron. Est-ce toxique ?


De ton dernier paragraphe: la poudre d'aluminium est utilisée dans la fabrication d'artefacts pyrotechnique.

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Un petit ajout pour ceux qui se sont un jour posé la question, les aliments emballés ne touchent en réalité pas l'aluminium.
Celui-ci s'oxydant au contact de l'air, il se forme alors une couche de quelques microns d'oxyde d'aluminium : l'alumine. L'aluminium fond à 660° alors q
ue l'alumine fond à 2072° et protège donc l'aluminium. Ainsi contrairement à ce qu'on pense, les aliments emballés dans du papier aluminium ne sont pas en contact avec ce métal mais directement avec l'alumine.

A la fin du XIXème siècle début XXème, avant d'être remplacé par l'aluminium, les feuilles d'étain avaient la même fonction.

Et bien sûr, comme n'importe quel métal, pas d'aluminium dans le micro-onde ! Vous risquez de voir un très joli mais dangereux spectacle pyrotechnique...
Afficher tout
Mac Lesggy avait fait la démonstration, dans un vieil épisode de E=M6, qu'on pouvait mettre une boîte de conserve non vide dans un micro-ondes. L'important étant que ce métal ne touche pas les bords.
D'ailleurs, les frites micro-ondables sont dans des alvéoles dont les parois sont recouvertes d'aluminium.

Bon, j'essaierai pas quand même la boîte de conserve dans le micro-ondes... :-/

Posté le

android

(26)

Répondre

a écrit : Je suis un fumeur de Chicha et je peux vous dire que si vous poser le charbon sur le côté matte alors la Chicha va cramé alors si vous poser le charbon sur le côté brillant vous pourrez fumer tranquillement la ya plus personne pour répondre lol je confirme c vrais

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Mais alors, qu'en est-il de ces parties de papier aluminium qui se désagrègent, quand elles sont en contact avec des aliments acides ?
Je pense particulièrement à la tomate et au citron. Est-ce toxique ?


De ton dernier paragraphe: la poudre d'aluminium est utilisée dans la fabrication d'artefacts pyrotechnique.
Je crois qu'il est bien difficile de savoir si c'est réellement toxique car les sources d'aluminium sont diverses et variées (emballage alimentaire, produit de beauté, colorant alimentaire, eau plate, le dentifrice, le déodorant, etc.).

On peut connaitre la quantité d'aluminium présent chez quelqu'un mais il est très difficile de savoir d'où il provient. Enfin le lien entre certaines maladies et l'aluminium est supposé mais non démontré. On peut appliquer le principe de précaution en attendant.

a écrit : Je crois qu'il est bien difficile de savoir si c'est réellement toxique car les sources d'aluminium sont diverses et variées (emballage alimentaire, produit de beauté, colorant alimentaire, eau plate, le dentifrice, le déodorant, etc.).

On peut connaitre la quantité d'aluminium prése
nt chez quelqu'un mais il est très difficile de savoir d'où il provient. Enfin le lien entre certaines maladies et l'aluminium est supposé mais non démontré. On peut appliquer le principe de précaution en attendant. Afficher tout
Je me referais plus à l'aluminium qui est en contact direct avec le produit, et en l'occurrence les produits alimentaires.
Dans le cas des conserves en boite aluminium ( certains laits concentrés, le mais en grain, etc...), elles sont généralement isolées de l'aliment en soi, par une couche fine de plastique.
Il en est de même pour les Tetra bricks, où l'aluminium es pris entre le carton extérieur et le film de polyéthylène intérieur.
Dans le domaine de la Restauration professionnelle, il est recommandé de ne pas faire usage de casseroles, rondeaux, poêles, etc.... fabriqués de ce métal. Peut-être est-ce justement par principe de précaution, car les agressions à partir d'acides contenus dans les aliments, seraient bien plus fréquentes que l'on pourrait y penser, pomme de terre épluchée incluse.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Je me referais plus à l'aluminium qui est en contact direct avec le produit, et en l'occurrence les produits alimentaires.
Dans le cas des conserves en boite aluminium ( certains laits concentrés, le mais en grain, etc...), elles sont généralement isolées de l'aliment en soi, par une couche fine
de plastique.
Il en est de même pour les Tetra bricks, où l'aluminium es pris entre le carton extérieur et le film de polyéthylène intérieur.
Dans le domaine de la Restauration professionnelle, il est recommandé de ne pas faire usage de casseroles, rondeaux, poêles, etc.... fabriqués de ce métal. Peut-être est-ce justement par principe de précaution, car les agressions à partir d'acides contenus dans les aliments, seraient bien plus fréquentes que l'on pourrait y penser, pomme de terre épluchée incluse.
Afficher tout
Je suis d'accord avec toi.

Ce que je voulais dire c'est que si on considère pour une personne lambda, ayant quelque 60µg d'aluminium par litre de sang et qu'il en provient disons 1% des emballages alimentaires puis 60% des sels d'aluminium de son déo, 9% de son dentifrice, 30% des différents additifs de son alimentation issu de produits industriels, on pourrait vraisemblablement relativiser la toxicité des emballages même avec des aliments acides. Sauf qu'il me semble impossible sans faire de nombreuses expériences différenciés d'établir les différents %.

a écrit : Je n'ai jamais compris l'intérêt du papier aluminium dans une cuisine. Le papier sulfurisé fonctionne très bien pour la cuisson au four et des Tupperware ou bocaux pour garder les aliments au frigo.
En plus, une fois sur deux, à la moitié du rouleau, l'aluminium colle et devient impossible à décol
ler. Si l'aluminium est facile à recycler, il ne faut pas oublier qu'il met plusieurs centaines d'années à se dégrader dans la nature et la plupart du temps, les gens jettent l'emballage de leur sandwich maison fait en alu.

Je ne nie pas les avantages de l'aluminium dans notre vie de tous les jours mais il ne faut pas oublier non plus que les mines de bauxite provoquent des ravages sur la faune et la flore. Bref, en cuisine, on peut s'en passer.
Afficher tout
C'est sur que le papier sulfurisé est beaucoup plus écolo que le papier alu, cela dit, ca se recycle pas trop mal aujourd'hui dans certains incinérateurs, les impuretés brûlent, l'alu fond et se transforme en petites billes, on arrive même à récupérer celui contenu dans les papiers/couvercles de pots de yaourt.

Perso j'emballe jamais ma bouffe avec, et encore moins pour la faire cuire, tous mes ustensiles de cuisine sont en inox (ils me survivront^^) je sais pas, je trouve que la bouffe a un goût de métal après, mais je me fais peut être des idées.

Pour ce qui est de la toxicité de l'aluminium, elle a été prouvée MAIS uniquement sous forme de sels d'aluminium, mais (oui, j'adore le maïs) l'aluminium en feuille où en bloc ayant des propriétés antiseptiques, ca ne doit pas être vraiment neutre.

P.S, il n'y a aucun risque à mettre du métal dans un micro-onde, il ne va pas exploser comme dans Gremlins 2 faut pas déconner, par contre ça va faire des étincelles (des arcs électriques, en vrai) et l’émetteur (de micro-ondes) va griller au bout d'un moment, ça c'est certain.

a écrit : C'est sur que le papier sulfurisé est beaucoup plus écolo que le papier alu, cela dit, ca se recycle pas trop mal aujourd'hui dans certains incinérateurs, les impuretés brûlent, l'alu fond et se transforme en petites billes, on arrive même à récupérer celui contenu dans les papiers/couvercles de pots de yaourt.

Perso j'emballe jamais ma bouffe avec, et encore moins pour la faire cuire, tous mes ustensiles de cuisine sont en inox (ils me survivront^^) je sais pas, je trouve que la bouffe a un goût de métal après, mais je me fais peut être des idées.

Pour ce qui est de la toxicité de l'aluminium, elle a été prouvée MAIS uniquement sous forme de sels d'aluminium, mais (oui, j'adore le maïs) l'aluminium en feuille où en bloc ayant des propriétés antiseptiques, ca ne doit pas être vraiment neutre.

P.S, il n'y a aucun risque à mettre du métal dans un micro-onde, il ne va pas exploser comme dans Gremlins 2 faut pas déconner, par contre ça va faire des étincelles (des arcs électriques, en vrai) et l’émetteur (de micro-ondes) va griller au bout d'un moment, ça c'est certain.
Afficher tout
Beaucoup plus écolo je ne sais pas vraiment, ça reste du papier qu'on trempe dans l'acide sulfurique. Cette acide on l'a bien fabriqué à un moment donné. Parfois même, les industriels nous foutent d'autres additifs dans les papiers de mauvaise qualité et tout ça touche la nourriture ^^.

En vrai, il faudrait faire comme les anciens et entourer les aliments avec des feuilles de choux puis faire des plats au four type tourte ^^

a écrit : Beaucoup plus écolo je ne sais pas vraiment, ça reste du papier qu'on trempe dans l'acide sulfurique. Cette acide on l'a bien fabriqué à un moment donné. Parfois même, les industriels nous foutent d'autres additifs dans les papiers de mauvaise qualité et tout ça touche la nourriture ^^.

> En vrai, il faudrait faire comme les anciens et entourer les aliments avec des feuilles de choux puis faire des plats au four type tourte ^^ Afficher tout
j'ai dit que c'était plus écolo, j'ai pas dit que c'était plus mieux pour la santé!^^

ptain tu me donne faim avec ton chou farci...

Après y'en a qui font n'importequoi, emballer son sandwiche dans de l'alu, où dans un sac de congélation avec un élastique, où dans du cello, faut bien l'emballer dans quelquechose mais faire cuire de la bouffe dans ces trucs... Attends, l'autre là, Norbert, qui redresse des tables bancales, il fait cuire des oeufs pochés dans du cellophane, il a fumé du plastique ce mec c'est pas possible!^^

En vrai, les ustensiles de cuisine que je préfère, c'est mes casseroles en ... verre, mais elles passent pas au micro-onde parce que y'a du bore où chépaquoi dedans, l'inox, ca se raye, le cuivre aussi... ^^

Je crois qu'on est reparti sur un sujet "Bouffe" passionnant! ;)

a écrit : j'ai dit que c'était plus écolo, j'ai pas dit que c'était plus mieux pour la santé!^^

ptain tu me donne faim avec ton chou farci...

Après y'en a qui font n'importequoi, emballer son sandwiche dans de l'alu, où dans un sac de congélation avec un élastique, où
dans du cello, faut bien l'emballer dans quelquechose mais faire cuire de la bouffe dans ces trucs... Attends, l'autre là, Norbert, qui redresse des tables bancales, il fait cuire des oeufs pochés dans du cellophane, il a fumé du plastique ce mec c'est pas possible!^^

En vrai, les ustensiles de cuisine que je préfère, c'est mes casseroles en ... verre, mais elles passent pas au micro-onde parce que y'a du bore où chépaquoi dedans, l'inox, ca se raye, le cuivre aussi... ^^

Je crois qu'on est reparti sur un sujet "Bouffe" passionnant! ;)
Afficher tout
C'est pareil, je n'ai jamais compris pourquoi les gens mettaient de l'alu sur leur poulet au four. S'ils ont peur qu'ils crament sur le dessus, c'est que le four est sur la mauvaise option de cuisson ou que le poulet est trop haut ou qu'il est mal arrosé mais l'alu règlera rien du tout ^^.

Après je ne dis pas, pour les patate au barcecue ou un saumon en papillote (avec du roquefort), difficile de pas utiliser d'alu...

mal arrosé je pense, moi je fais cuire le poulet au four dans un plat (en verre Pyrex) avec un peu de flotte, de la moutarde dans le BREF; je le tourne toute les 10 minutes, 1h30 de cuisson a 180 degrés Celsius pour pas qu'il crame, un délice. C'est juteux tout en étant cuit à coeur... d'ailleurs je commence toujours par saucer la sauce! ^^

Pour les papillotes, effectivement LA le papier alu est essentiel. Un saumon en papillote, c'est le saint graal^^

Avez vous déja essayé les patates farcies au jambon sec, camembert en papillotes?

Epoxy? t'est où?

a écrit : Je suis un fumeur de Chicha et je peux vous dire que si vous poser le charbon sur le côté matte alors la Chicha va cramé alors si vous poser le charbon sur le côté brillant vous pourrez fumer tranquillement Bizarre, je n'ai jamais cramé l'alu sur une chicha. Et pourtant je suis incapable de différencier les deux faces ayant des problèmes de vue concernant les couleurs. Aurais-je eu de la chance jusque-là ? ^^

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Un petit ajout pour ceux qui se sont un jour posé la question, les aliments emballés ne touchent en réalité pas l'aluminium.
Celui-ci s'oxydant au contact de l'air, il se forme alors une couche de quelques microns d'oxyde d'aluminium : l'alumine. L'aluminium fond à 660° alors q
ue l'alumine fond à 2072° et protège donc l'aluminium. Ainsi contrairement à ce qu'on pense, les aliments emballés dans du papier aluminium ne sont pas en contact avec ce métal mais directement avec l'alumine.

A la fin du XIXème siècle début XXème, avant d'être remplacé par l'aluminium, les feuilles d'étain avaient la même fonction.

Et bien sûr, comme n'importe quel métal, pas d'aluminium dans le micro-onde ! Vous risquez de voir un très joli mais dangereux spectacle pyrotechnique...
Afficher tout
J'ai souvenir d'avoir lu, je ne sais plus où par contre, que seul les objets métallique ayant des "pointes" comme une fourchette par exemple, etaient dangereux dans un micro-onde. C'est ce qui crée des arcs électriques. Il m'arrive donc de faire réchauffer des casseroles au micro-onde et je n'ai jamais eu de problème. Par contre, je n'ai jamais utilisé d'alu dedans. Du coup, est ce qu'il s'agit que de certains métaux ?

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : mal arrosé je pense, moi je fais cuire le poulet au four dans un plat (en verre Pyrex) avec un peu de flotte, de la moutarde dans le BREF; je le tourne toute les 10 minutes, 1h30 de cuisson a 180 degrés Celsius pour pas qu'il crame, un délice. C'est juteux tout en étant cuit à coeur... d'ailleurs je commence toujours par saucer la sauce! ^^

Pour les papillotes, effectivement LA le papier alu est essentiel. Un saumon en papillote, c'est le saint graal^^

Avez vous déja essayé les patates farcies au jambon sec, camembert en papillotes?

Epoxy? t'est où?
Afficher tout
( Décidément Philippe, la sección SCMB cuisine, il va falloir en songer sérieusement....)

Pour l'ensemble des volailles, basse-cour comme gibier, le plus important est
....la farce, ou à défaut ce que vous ajoutez dans le coffre. C'est ceci qui apportera le juteux (ainsi que plus du goût) à la viande.
....mais également la peau de la volaille, qui joue un rôle primordial dans la cuisson, car c'est aussi elle qui va garder l'humidité dans la chair. Alors, si vous pouvez brider la volaille au niveau du cou et du croupion, meilleur.
Il est important que votre volaille soit entièrement recouverte d'huile et/ ou de beurre fondu, avant de la déposer dans la plaque à rôtir. Au besoin, l'étendre avec les mains. C'est ceci qui va permettre à la peau d'attraper immédiatement la chaleur du four, de se rétracter et de devenir une sorte "d'impermeable" emprisonnant l'humidité de la volaille. Certains puristes vont même jusqu'à saisir les côtés de la volaille à la poële, avant de la déposer dans la plaque du four.

Et dans la coffre....
Si vous pouvez vous inspirer de la farce de la dinde du Thanksgiving day, meilleur. Elle est à mourir !
Sinon, je vous recommande un peu d'ail en chemise, des herbes de Provence, le foie de la volaille préalablement saisi à la poële, un peu de gros sel gris, ... ainsi qu'un petit-suisse nature. Ce dernier ingredient est surtout conseillé pour les volailles de gibier.
Dans votre plaque à rôtir, je vous conseille d'y ajouter des morceaux de carotte, des quartiers d'oignons, quelques (petites) tomates, quelques petites pomme de terre en robe des champs et encore de l'ail en chemise. Vous aurez la viande et la garniture l"accompagnant.
Si vous voulez l'arroser durant la cuisson, je vous recommande plutôt un mélange de 3/4 bouillon et 1/4 jus de pomme. celui du Lidl est d'un excellent rapport qualité/prix. Il apportera une note sucrée et aidera dans la caramélisation de la peau.

Faut-il arroser durant la cuisson ? Réponse de Normand.
Si vous avez ajouté des légumes autour de votre volaille, ceux-ci vont apporter de l'eau de végétation au fond de votre plat à rôtir. Celle-ci peut aussi servir pour arroser votre volaille rôtie, et c'est pour celà que certaines plaques à rôtir, possèdent un dénivelé dans un de ses coins.
Par ailleurs, si vous surveillez votre rôti et le retournez fréquemment, il est normal que votre volaille soit uniformément dorée.
Attention. Votre volaille (ou autre viande rôtie) ne doit jamais être percée avec un couteau ou une fourchette, durant toute sa cuisson.
Votre four doit toujours être préchauffé, avant d'y glisser votre pièce à rôtir. Vous pouvez baisser légèrement la température du four, en deuxième partie de cuisson.

Posté le

android

(11)

Répondre