Les Kansas City Chiefs ne sont pas au Kansas

Proposé par
le
dans

Les Kansas City Chiefs viennent de remporter le Super Bowl 2020. Comme son nom l'indique, la franchise est basée à Kansas City, qui de manière contre-intuitive se situe au Missouri et non dans l'Etat du Kansas. Même le président Donald Trump s'est fait piéger en clamant que l'équipe était un bon représentant de l'Etat du Kansas. Pour sa défense, il y a bien un Kansas City au Kansas, ville qui fait face au Kansas City du Missouri.


Tous les commentaires (90)

a écrit : Ceci est une anecdote sensée nous apprendre quelque chose ?
Pour moi c'est juste la reprise d'un article de presse paru il y a quelques jours.
Par contre, malgré que le président des États-Unis ne soit pas élu directement par les citoyens, n'en fait pas un président monarchique comme en Fra
nce.
Il représente bien la majorité des Américains.
(Second degrés ou pas)
Afficher tout
Pas vraiment, vu que Donald Trump par exemple a été élu alors que le vote populaire allait en majorité à Hillary Clinton. C'est le système des grands électeurs qui fait qu'un président peut être élu sans majorité populaire

Posté le

android

(10)

Répondre

Un maître ce Trump il nous fait le Kansas City Shuffle ,tu regardes a gauche et paf ça passe par la droite

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Un maître ce Trump il nous fait le Kansas City Shuffle ,tu regardes a gauche et paf ça passe par la droite Aaah Lucky number slevin, excellent film comme on en fait plus beaucoup.

a écrit : Aaah Lucky number slevin, excellent film comme on en fait plus beaucoup. D'ailleurs en cherchant la chanson originale j'ai découvert que c'était un vrai concept .En fait c'est une arnaque ou le pigeon sait qu'il fait partie de l'arnaque mais en pensant y échapper il ne fait que la renforcer.exemple:je te parle 100 dollars que tu ne sais pas situer Kansas City.Tu poseras le billet sur celui du Missouri parce que tu sens le piège ,sauf qu'il y a ce petit bled du meme nom au Kansas, d'où Kansas City Shuffle

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Pas vraiment, vu que Donald Trump par exemple a été élu alors que le vote populaire allait en majorité à Hillary Clinton. C'est le système des grands électeurs qui fait qu'un président peut être élu sans majorité populaire Vu que ce n'est pas le peuple qui vote, ça fait de Trump un vrai démocrate, car il pense et s'exprime comme le peuple.

a écrit : Ceci est une anecdote sensée nous apprendre quelque chose ?
Pour moi c'est juste la reprise d'un article de presse paru il y a quelques jours.
Par contre, malgré que le président des États-Unis ne soit pas élu directement par les citoyens, n'en fait pas un président monarchique comme en Fra
nce.
Il représente bien la majorité des Américains.
(Second degrés ou pas)
Afficher tout
Mais si !, le Président des Etats-Unis d'Amérique est élu directement par les citoyens (1ère erreur), sauf que, contrairement à ce qui se passe en France les votes des citoyens sont regroupés sur des grands électeurs et ce sont ces derniers qui comptent pour 1 voix pour élire le président. Ce système est fait pour mieux représenter les circonscriptions rurales dans lesquelles un grand électeur représente moins de citoyens mais sa voix compte autant pour élire le président. C'est pour ça que si on compte la proportion pour chaque candidat dans les voix de chacun des citoyens, d'une part, et dans les voix des grands électeurs, d'autre part, la proportion diffère mais c'est fait exprès pour avoir une sorte de moyenne pondérée qui tient compte à la fois de la population mais aussi de la surface occupée pour que les grandes villes n'aient pas un poids écrasant au mépris des campagnes moins peuplées. Alors non il ne représente pas la majorité des américains (2è erreur) car il représente la majorité pondérée par le poids de chaque grand électeur. Et comme tu dis aussi n'importe quoi sur le fait que le Président de la République Française serait monarchique et en tout cas davantage que le Président des Etats-Unis (3è erreur), ça fait vraiment beaucoup d'erreurs alors je me demande si tu n'as vraiment rien compris aux systèmes politiques de ces deux pays ou si tu fais exprès de faire du trolling ?

a écrit : Mais si !, le Président des Etats-Unis d'Amérique est élu directement par les citoyens (1ère erreur), sauf que, contrairement à ce qui se passe en France les votes des citoyens sont regroupés sur des grands électeurs et ce sont ces derniers qui comptent pour 1 voix pour élire le président. Ce système est fait pour mieux représenter les circonscriptions rurales dans lesquelles un grand électeur représente moins de citoyens mais sa voix compte autant pour élire le président. C'est pour ça que si on compte la proportion pour chaque candidat dans les voix de chacun des citoyens, d'une part, et dans les voix des grands électeurs, d'autre part, la proportion diffère mais c'est fait exprès pour avoir une sorte de moyenne pondérée qui tient compte à la fois de la population mais aussi de la surface occupée pour que les grandes villes n'aient pas un poids écrasant au mépris des campagnes moins peuplées. Alors non il ne représente pas la majorité des américains (2è erreur) car il représente la majorité pondérée par le poids de chaque grand électeur. Et comme tu dis aussi n'importe quoi sur le fait que le Président de la République Française serait monarchique et en tout cas davantage que le Président des Etats-Unis (3è erreur), ça fait vraiment beaucoup d'erreurs alors je me demande si tu n'as vraiment rien compris aux systèmes politiques de ces deux pays ou si tu fais exprès de faire du trolling ? Afficher tout T’en as pas marre de nous recracher du Wikipedia quasi mot pour mot à chacun de tes commentaires ?

a écrit : Ceci est une anecdote sensée nous apprendre quelque chose ?
Pour moi c'est juste la reprise d'un article de presse paru il y a quelques jours.
Par contre, malgré que le président des États-Unis ne soit pas élu directement par les citoyens, n'en fait pas un président monarchique comme en Fra
nce.
Il représente bien la majorité des Américains.
(Second degrés ou pas)
Afficher tout
Perso, j'ai appris que les Kansas City Chiefs - meilleure équipe de football américain au monde - ne sont pas basés au Kansas! Pas mal, non? C'est un peu comme si le Liverpool FC était un club de Manchester...

a écrit : Mais si !, le Président des Etats-Unis d'Amérique est élu directement par les citoyens (1ère erreur), sauf que, contrairement à ce qui se passe en France les votes des citoyens sont regroupés sur des grands électeurs et ce sont ces derniers qui comptent pour 1 voix pour élire le président. Ce système est fait pour mieux représenter les circonscriptions rurales dans lesquelles un grand électeur représente moins de citoyens mais sa voix compte autant pour élire le président. C'est pour ça que si on compte la proportion pour chaque candidat dans les voix de chacun des citoyens, d'une part, et dans les voix des grands électeurs, d'autre part, la proportion diffère mais c'est fait exprès pour avoir une sorte de moyenne pondérée qui tient compte à la fois de la population mais aussi de la surface occupée pour que les grandes villes n'aient pas un poids écrasant au mépris des campagnes moins peuplées. Alors non il ne représente pas la majorité des américains (2è erreur) car il représente la majorité pondérée par le poids de chaque grand électeur. Et comme tu dis aussi n'importe quoi sur le fait que le Président de la République Française serait monarchique et en tout cas davantage que le Président des Etats-Unis (3è erreur), ça fait vraiment beaucoup d'erreurs alors je me demande si tu n'as vraiment rien compris aux systèmes politiques de ces deux pays ou si tu fais exprès de faire du trolling ? Afficher tout Sauf que sur le caractère monarchique il n a pas tout à fait tort.

Sur le papier on est dans un régime semi présidentiel mais puisque la durée du mandat présidentiel et parlementaire est égale, et surtout que nos politiques sont plus intéressés par leur carrière (beaucoup parlent désormais de leur travail ou profession!!), il n y a plus de dispositif de contrôle entre les pouvoirs.

Le président tient l assemblée et le gouvernement et peut se passer du sénat.

In fine, un homme concentre les pouvoirs et permet d évoquer un « monarque » (terme néanmoins un tout petit peu excessif puisqu il peut être renversé lors des élections suivantes).

Donc c est un monarque éphémère élu par le peuple

a écrit : T’en as pas marre de nous recracher du Wikipedia quasi mot pour mot à chacun de tes commentaires ? Ben non, je n'ai pas ouvert Wikipédia, c'est de la culture générale, il suffit de suivre les commentaires des journalistes qui expliquent le fonctionnement de l'élection du président des Etats-Unis à peu près à chaque élection, pour connaitre ce système. Et notamment la dernière fois : c'était difficile d'échapper aux explications on long en large et en travers des journalistes qui se faisaient un devoir d'expliquer que Trump a pu être élu sans avoir la majorité des suffrages, mais tu étais peut-être en train de faire une retraite spirituelle dans un monastère et tu as raté ces explications. Alors bien sûr il faut lire, écouter, comprendre et retenir, mais c'est à la portée de beaucoup de gens et ce n'est pas parce que tu n'as pas cette culture générale (faute de comprendre, ou de retenir, ou de suivre l'actualité, ou les trois à la fois) qu'il ne faut pas croire que ce n'est pas possible pour les autres et qu'ils trichent forcément ! Tant mieux si le commentaire que j'ai fait en fonction de mes souvenirs sur ce sujet ressemble à Wikipédia -et je suis flatté !- mais il doit quand même y avoir des différences car ça serait vraiment extraordinaire que je tombe exactement sur la même formulation ! Tu peux peut-être me dire de quel article de Wikipédia tu parles pour que je vérifie moi aussi si c'est vraiment proche ?

a écrit : Sauf que sur le caractère monarchique il n a pas tout à fait tort.

Sur le papier on est dans un régime semi présidentiel mais puisque la durée du mandat présidentiel et parlementaire est égale, et surtout que nos politiques sont plus intéressés par leur carrière (beaucoup parlent désormais de leur travail
ou profession!!), il n y a plus de dispositif de contrôle entre les pouvoirs.

Le président tient l assemblée et le gouvernement et peut se passer du sénat.

In fine, un homme concentre les pouvoirs et permet d évoquer un « monarque » (terme néanmoins un tout petit peu excessif puisqu il peut être renversé lors des élections suivantes).

Donc c est un monarque éphémère élu par le peuple
Afficher tout
Tu as la mémoire tellement courte que tu ne te souviens pas des épisodes de cohabitation sous Mitterrand puis Chirac ? C'est l'Assemblée Nationale qui détient le pouvoir en France : si le Président n'est pas soutenu par une majorité à l'Assemblée, il ne peut pas faire grand'chose alors on est loin d'un monarque !

a écrit : Tu as la mémoire tellement courte que tu ne te souviens pas des épisodes de cohabitation sous Mitterrand puis Chirac ? C'est l'Assemblée Nationale qui détient le pouvoir en France : si le Président n'est pas soutenu par une majorité à l'Assemblée, il ne peut pas faire grand'chose alors on est loin d'un monarque ! Inutile d être pédant.
Comme je l ai dit il y a eu un alignement des durées des mandats présidentiel et parlementaire.
C est survenu après les épisodes de cohabitation.
Depuis lors le président tient le gouvernement et le parlement

a écrit : Inutile d être pédant.
Comme je l ai dit il y a eu un alignement des durées des mandats présidentiel et parlementaire.
C est survenu après les épisodes de cohabitation.
Depuis lors le président tient le gouvernement et le parlement
Le Président ne tient rien du tout. Il se trouve qu'il y a généralement un élan des électeurs en faveur du parti présidentiel pour donner une majorité à l'Assemblée au Président nouvellement élu et lui donner les moyens de gouverner, mais les épisodes de cohabitation montrent bien que c'est l'Assemblée qui tient le pouvoir et que le Président ne peut rien sans une majorité à l'Assemblée.

a écrit : Le Président ne tient rien du tout. Il se trouve qu'il y a généralement un élan des électeurs en faveur du parti présidentiel pour donner une majorité à l'Assemblée au Président nouvellement élu et lui donner les moyens de gouverner, mais les épisodes de cohabitation montrent bien que c'est l'Assemblée qui tient le pouvoir et que le Président ne peut rien sans une majorité à l'Assemblée. Afficher tout Le gouvernement est proposé au président par le premier ministre qui est nommé par lui.

Le président peut dissoudre l assemblée.

L assemble peut avec une majorité qualifiée imposer au président de changer de premier ministre lors d une motion de censure par exemple (le fameux 49.3 si aimé par les gouvernements, donc pas si dangereux que cela hein?)

Usuellement si cela arrive le président choisit un membre de la majorité parlementaire pour le remplacer mais ce n est pas obligatoire.

Les lois sont mises au vote à l initiative du gouvernement (sauf quelques miettes permettant aux parlementaires de proposer des lois, miettes prévues par la constitution est très limitées en nombre)

Le 49.3 qui permet en pratique d imposer aux parlementaires d accepter une loi décidée par le gouvernement (et donc le président qui décide de sa composition)

Le président prend les décrets qui sont nécessaires a la validation des lois votées au parlement.

Lors des cohabitations sous Mitterand le parlement n arrivait d ailleurs pas à faire sa politique car le président bloquait les lois en ne prenant pas les décrets d application.

Il n y a plus eu de cohabitation depuis 2002 (mise en œuvre du quinquennat)

En résumé le président peut contraindre et virer le parlement mais l inverse n est pas vrai (sinon on parlerait d un régime semi parlementaire et non semi présidentiel)

Le seul point où je te rejoins c est sur le fait qu il est théoriquement possible que les électeurs choisissent la même année un président et une assemblée de tendances différentes. Mais comme tu le précise toi même, l élan electoral rend ce cas de figure bien peu probable.

a écrit : C'était bien entendu une manière subtile et intelligente pour le génie Donald Trump de dénoncer l'absurdité de la situation ! Avoir deux villes du même nom qu'un état côte à côte, dont l'une hors de l'état en question, c'est ridicule ! Mais comme d'habitude, les bobos gauchistes n'ont rien compris... Alors je sais pas si c'est du 2nd degrés ou non, mais j'espère que si. Trump n'est pas un homme politique. C'est un patron. C'est d'ailleurs ce qui pose problème dans sa gouvernance, il ne respecte pas les conventions. Et indirectement (via ses représentants politiques tel que Mitch McConnell) c'est carrément la constitution américaine qui n'est pas respectée. Et pour le petit coup de canif, Trump ne respecte pas plus la Bible sur laquelle il continue à s'appuyer. Ce type nous propose un show bien meilleur que les séries en vogues .

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Alors je sais pas si c'est du 2nd degrés ou non, mais j'espère que si. Trump n'est pas un homme politique. C'est un patron. C'est d'ailleurs ce qui pose problème dans sa gouvernance, il ne respecte pas les conventions. Et indirectement (via ses représentants politiques tel que Mitch McConnell) c'est carrément la constitution américaine qui n'est pas respectée. Et pour le petit coup de canif, Trump ne respecte pas plus la Bible sur laquelle il continue à s'appuyer. Ce type nous propose un show bien meilleur que les séries en vogues . Afficher tout Trump est un homme qui est encore en adolescence à dire « c est moi qui ai la plus grosse » sauf que malheureusement pour ses opposants (américains ou tous les autres pays :)) ) sa fonction (président de l état le plus puissant actuellement) fait que c est un peu vrai looool

a écrit : Le gouvernement est proposé au président par le premier ministre qui est nommé par lui.

Le président peut dissoudre l assemblée.

L assemble peut avec une majorité qualifiée imposer au président de changer de premier ministre lors d une motion de censure par exemple (le fameux 49.3 si aimé pa
r les gouvernements, donc pas si dangereux que cela hein?)

Usuellement si cela arrive le président choisit un membre de la majorité parlementaire pour le remplacer mais ce n est pas obligatoire.

Les lois sont mises au vote à l initiative du gouvernement (sauf quelques miettes permettant aux parlementaires de proposer des lois, miettes prévues par la constitution est très limitées en nombre)

Le 49.3 qui permet en pratique d imposer aux parlementaires d accepter une loi décidée par le gouvernement (et donc le président qui décide de sa composition)

Le président prend les décrets qui sont nécessaires a la validation des lois votées au parlement.

Lors des cohabitations sous Mitterand le parlement n arrivait d ailleurs pas à faire sa politique car le président bloquait les lois en ne prenant pas les décrets d application.

Il n y a plus eu de cohabitation depuis 2002 (mise en œuvre du quinquennat)

En résumé le président peut contraindre et virer le parlement mais l inverse n est pas vrai (sinon on parlerait d un régime semi parlementaire et non semi présidentiel)

Le seul point où je te rejoins c est sur le fait qu il est théoriquement possible que les électeurs choisissent la même année un président et une assemblée de tendances différentes. Mais comme tu le précise toi même, l élan electoral rend ce cas de figure bien peu probable.
Afficher tout
Merci pour cet excellent exposé (concis et clair avec ça) qui démontre en quoi la fonction présidentielle occupe tant (trop) d'espace politique en France.

a écrit : Merci pour cet excellent exposé (concis et clair avec ça) qui démontre en quoi la fonction présidentielle occupe tant (trop) d'espace politique en France. Oui, bien qu on ait pas trouvé de régime politique juste, le notre est très (trop) pyramidal

a écrit : Le gouvernement est proposé au président par le premier ministre qui est nommé par lui.

Le président peut dissoudre l assemblée.

L assemble peut avec une majorité qualifiée imposer au président de changer de premier ministre lors d une motion de censure par exemple (le fameux 49.3 si aimé pa
r les gouvernements, donc pas si dangereux que cela hein?)

Usuellement si cela arrive le président choisit un membre de la majorité parlementaire pour le remplacer mais ce n est pas obligatoire.

Les lois sont mises au vote à l initiative du gouvernement (sauf quelques miettes permettant aux parlementaires de proposer des lois, miettes prévues par la constitution est très limitées en nombre)

Le 49.3 qui permet en pratique d imposer aux parlementaires d accepter une loi décidée par le gouvernement (et donc le président qui décide de sa composition)

Le président prend les décrets qui sont nécessaires a la validation des lois votées au parlement.

Lors des cohabitations sous Mitterand le parlement n arrivait d ailleurs pas à faire sa politique car le président bloquait les lois en ne prenant pas les décrets d application.

Il n y a plus eu de cohabitation depuis 2002 (mise en œuvre du quinquennat)

En résumé le président peut contraindre et virer le parlement mais l inverse n est pas vrai (sinon on parlerait d un régime semi parlementaire et non semi présidentiel)

Le seul point où je te rejoins c est sur le fait qu il est théoriquement possible que les électeurs choisissent la même année un président et une assemblée de tendances différentes. Mais comme tu le précise toi même, l élan electoral rend ce cas de figure bien peu probable.
Afficher tout
Tu n'as pas remarqué que tout ce que tu écris ne montre pas que le président est un monarque ? Ou alors tu confonds le président et le gouvernement ? Ou tu confonds le pouvoir de bloquer et le pouvoir tout court ? Alors j'insiste : même si on est habitué à ce que le Président fanfaronne quand il est soutenu par un gouvernement lui-même soutenu par une majorité à l'Assemblée Nationale, les épisodes de cohabitation ont bien montré que le président ne peut rien faire sans la majorité à l'Assemblée. Et la constitution n'a pas changé sur la répartition des pouvoirs depuis même si la durée des mandats a changé. Le président ne décide pas de la composition du gouvernement : il nomme un premier ministre et c'est le premier ministre qui constitue un gouvernement et ce gouvernement doit encore être confirmé par un vote de l'Assemblée alors on voit bien que le président ne fait pas ce qu'il veut et qu'il dépend de la majorité de l'Assemblée. Le 49-3 prouve justement que le président et le gouvernement peuvent faire ce qu'ils veulent tant qu'ils ont la majorité à l'Assemblée, c'est pas difficile à comprendre !

a écrit : Tu n'as pas remarqué que tout ce que tu écris ne montre pas que le président est un monarque ? Ou alors tu confonds le président et le gouvernement ? Ou tu confonds le pouvoir de bloquer et le pouvoir tout court ? Alors j'insiste : même si on est habitué à ce que le Président fanfaronne quand il est soutenu par un gouvernement lui-même soutenu par une majorité à l'Assemblée Nationale, les épisodes de cohabitation ont bien montré que le président ne peut rien faire sans la majorité à l'Assemblée. Et la constitution n'a pas changé sur la répartition des pouvoirs depuis même si la durée des mandats a changé. Le président ne décide pas de la composition du gouvernement : il nomme un premier ministre et c'est le premier ministre qui constitue un gouvernement et ce gouvernement doit encore être confirmé par un vote de l'Assemblée alors on voit bien que le président ne fait pas ce qu'il veut et qu'il dépend de la majorité de l'Assemblée. Le 49-3 prouve justement que le président et le gouvernement peuvent faire ce qu'ils veulent tant qu'ils ont la majorité à l'Assemblée, c'est pas difficile à comprendre ! Afficher tout J abandonne
Soit tu ne maîtrise absolument pas la c58, soit fais fi de la réalité du fonctionnement qui en est fait depuis 1958, soit tu cherches juste la contradiction.
Quelle que soit la raison ce débat est stérile.