Sans ses amphétamines, le mathématicien Paul Erdös était inefficace

Proposé par
le

Le mathématicien Paul Erdös était accro aux amphétamines, et un de ses amis paria avec lui qu’il ne pourrait pas s’en passer pendant 1 mois. Erdös gagna le pari et affirma « avant, lorsque je regardais une feuille blanche, mon esprit était plein d'idées. Aujourd'hui, tout ce que je vois c'est une feuille blanche. »


Commentaires préférés (3)

a écrit : Excusez-moi mais qu’est-ce que c’est l’amphétamine ? Merci Une drogue psychoactive et énergisante, dont la prise provoque des hallucinations (légères), une stimulation nerveuse et musculaire, elle a des effets euphorisant, analgésique, coupe faim et désinhibant.

Si tu a vu le film Requiem for a dream, c'est ce que prends la grand-mère (on y voit ici les effet sur la prise continue, en version ciné évidemment).
Si tu n'as pas vu Requiem for a dream et que tu as plus de 12 ans, je le recommande fortement.

Posté le

android

(138)

Répondre

Paul Erdos fut membre d'un groupe informel de 26 éminents scientifiques Hongrois (principalement physiciens et mathématiciens) appelé "les martiens".
Le surnom de "martiens" fut une création humoristique du physicien Juif Hungaro- Américain Léo Szilard, qui affirmait que les membres de la confrérie étaient tous descendants hybrides d'unions entre l'équipage d'un vaisseau interplanétaire martien et de femmes Terriennes. L' engin spatial serait arrivé à Budapest, aux alentours de 1900.
La base de cette plaisanterie se trouve dans les années 30, par l' intermédiaire d'un fameux acteur de films d'horreur - le Comte Dracula- appelé Béla Lugosi. Lugosi interprétait ses rôles en Anglais, teinté d'un fort accent Hongrois, son pays d'origine.
Ces scientifiques, tous anglophones, fuyant le Nazisme et l'antisémitisme montant en Europe, se regroupèrent aux États-Unis, aux côtés de compagnons Américains qui percevaient la langue Hongroise comme incompréhensible quand ils parlaient entre-eux, issue d' un petit pays inconnu, et où les personnes étaient surdoués.
La plaisanterie ira jusqu'à effectuer des déclarations destinées à semer le doute dans les esprits de l'auditoire, ou encore à s'attribuer des fausses identités "martiennes".

Paul Erdos n'a jamais eu de domicile, ni de compagne. Il vivait chez des confrères, à la "façon de Mary Poppins", bien heureux de l'accueillir, car ceci signifiait trouver une solution à leurs problèmes mathématiques irresolus.

a écrit : Ou on peut lire le titre, ça marche aussi. Moi je n’ai pas compris pourquoi certains n’avaient pas compris l’anecdote.


Tous les commentaires (23)

Quand je lis l’anecdote, je me dis que c’est l’ami d’Erdös qui est accro aux amphétamines.

Mais après avoir lu l’affirmation d’Erdös sur la feuille blanche, on en déduis le contraire.

Morale de l’histoire : l’amphétamine est le remède contre le syndrome de la page blanche !

Je ne suis pas sûre d’avoir compris correctement l’anecdote...:
- c’est l’ami qui est accro aux amphétamines?
- « IL ne pourrait pas s’en passer » = Paul Erdös, ou au contraire l’ami?
- AVANT d’arrêter donc durant sa prise, ou AVANT d’en prendre et donc depuis qu’il a arrêté?
Quelqu’un aurait la gentillesse d’éclairer ma lanterne, svp?

a écrit : Je ne suis pas sûre d’avoir compris correctement l’anecdote...:
- c’est l’ami qui est accro aux amphétamines?
- « IL ne pourrait pas s’en passer » = Paul Erdös, ou au contraire l’ami?
- AVANT d’arrêter donc durant sa prise, ou AVANT d’en prendre et donc depuis qu’il a arrêté?
Quelqu’un aurait la
gentillesse d’éclairer ma lanterne, svp? Afficher tout
Oui, la rédaction peut permettre toutes les configurations :) C'est en lisant la fin qu'on "devine" que c'est bien Erdos qui était accro, qui a gagné le pari, et qui voyait alors la feuille blanche.

Excusez-moi mais qu’est-ce que c’est l’amphétamine ? Merci

a écrit : Excusez-moi mais qu’est-ce que c’est l’amphétamine ? Merci Une drogue psychoactive et énergisante, dont la prise provoque des hallucinations (légères), une stimulation nerveuse et musculaire, elle a des effets euphorisant, analgésique, coupe faim et désinhibant.

Si tu a vu le film Requiem for a dream, c'est ce que prends la grand-mère (on y voit ici les effet sur la prise continue, en version ciné évidemment).
Si tu n'as pas vu Requiem for a dream et que tu as plus de 12 ans, je le recommande fortement.

Posté le

android

(138)

Répondre

a écrit : Excusez-moi mais qu’est-ce que c’est l’amphétamine ? Merci Qu'est ce qui peut bien inciter quelqu'un qui ne sait pas se servir de Google, à se prétendre geek dans le pseudo qu'il a choisi ? La seule explication que je vois c'est qu'il ne sait pas non plus ce que veut dire geek !

Posté le

android

(2)

Répondre

Paul Erdos fut membre d'un groupe informel de 26 éminents scientifiques Hongrois (principalement physiciens et mathématiciens) appelé "les martiens".
Le surnom de "martiens" fut une création humoristique du physicien Juif Hungaro- Américain Léo Szilard, qui affirmait que les membres de la confrérie étaient tous descendants hybrides d'unions entre l'équipage d'un vaisseau interplanétaire martien et de femmes Terriennes. L' engin spatial serait arrivé à Budapest, aux alentours de 1900.
La base de cette plaisanterie se trouve dans les années 30, par l' intermédiaire d'un fameux acteur de films d'horreur - le Comte Dracula- appelé Béla Lugosi. Lugosi interprétait ses rôles en Anglais, teinté d'un fort accent Hongrois, son pays d'origine.
Ces scientifiques, tous anglophones, fuyant le Nazisme et l'antisémitisme montant en Europe, se regroupèrent aux États-Unis, aux côtés de compagnons Américains qui percevaient la langue Hongroise comme incompréhensible quand ils parlaient entre-eux, issue d' un petit pays inconnu, et où les personnes étaient surdoués.
La plaisanterie ira jusqu'à effectuer des déclarations destinées à semer le doute dans les esprits de l'auditoire, ou encore à s'attribuer des fausses identités "martiennes".

Paul Erdos n'a jamais eu de domicile, ni de compagne. Il vivait chez des confrères, à la "façon de Mary Poppins", bien heureux de l'accueillir, car ceci signifiait trouver une solution à leurs problèmes mathématiques irresolus.

a écrit : Oui, la rédaction peut permettre toutes les configurations :) C'est en lisant la fin qu'on "devine" que c'est bien Erdos qui était accro, qui a gagné le pari, et qui voyait alors la feuille blanche. Ou on peut lire le titre, ça marche aussi.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Ou on peut lire le titre, ça marche aussi. Moi je n’ai pas compris pourquoi certains n’avaient pas compris l’anecdote.

a écrit : Une drogue psychoactive et énergisante, dont la prise provoque des hallucinations (légères), une stimulation nerveuse et musculaire, elle a des effets euphorisant, analgésique, coupe faim et désinhibant.

Si tu a vu le film Requiem for a dream, c'est ce que prends la grand-mère (on y voit ici les effet
sur la prise continue, en version ciné évidemment).
Si tu n'as pas vu Requiem for a dream et que tu as plus de 12 ans, je le recommande fortement.
Afficher tout
Je lui dirais d'attendre plus de 16. Il y a des scènes qui ne sont pas forcément adapté à un enfant de 12 ans.

Posté le

android

(14)

Répondre

a écrit : Moi je n’ai pas compris pourquoi certains n’avaient pas compris l’anecdote. La rédaction a été modifiée

a écrit : La rédaction a été modifiée Ah ca me rassure car "paul erdos était accro aux amphétamines ", je ne voyais pas trop ou était l'ambiguïté....
A moins d'être un "geek-trooper" ;)

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Une drogue psychoactive et énergisante, dont la prise provoque des hallucinations (légères), une stimulation nerveuse et musculaire, elle a des effets euphorisant, analgésique, coupe faim et désinhibant.

Si tu a vu le film Requiem for a dream, c'est ce que prends la grand-mère (on y voit ici les effet
sur la prise continue, en version ciné évidemment).
Si tu n'as pas vu Requiem for a dream et que tu as plus de 12 ans, je le recommande fortement.
Afficher tout
Genre à un gosse de 13 ans tu conseilles le visionnage de ce film ?


Purée...

a écrit : Ou on peut lire le titre, ça marche aussi. Il n’y a pas de titre sur iphone.

Par contre j’ai pas eu de souci pour comprendre l’anecdote. A-t-elle été modifiée?

a écrit : Genre à un gosse de 13 ans tu conseilles le visionnage de ce film ?


Purée...
non non, pas avant 18 ans. Et accompagné de sa maman.

a écrit : Une drogue psychoactive et énergisante, dont la prise provoque des hallucinations (légères), une stimulation nerveuse et musculaire, elle a des effets euphorisant, analgésique, coupe faim et désinhibant.

Si tu a vu le film Requiem for a dream, c'est ce que prends la grand-mère (on y voit ici les effet
sur la prise continue, en version ciné évidemment).
Si tu n'as pas vu Requiem for a dream et que tu as plus de 12 ans, je le recommande fortement.
Afficher tout
Au moins 16 ans !

A la tv 16 ans, en salle 12ans... mais comme il ne passe plus en salle car il a maintenant 20 ans...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Morale de l’histoire : l’amphétamine est le remède contre le syndrome de la page blanche ! C'est les constipés qui vont être content. Bon je sors.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Qu'est ce qui peut bien inciter quelqu'un qui ne sait pas se servir de Google, à se prétendre geek dans le pseudo qu'il a choisi ? La seule explication que je vois c'est qu'il ne sait pas non plus ce que veut dire geek ! Tu réponds souvent sans donner de réponses aux questions posées. Le ton hautain que tu emploies est fatigant à la longue... ton post ne sert à rien si ce n'est rabaisser les gens ! Quel plaisir en tires-tu ?? Je ne vois pas

Posté le

android

(10)

Répondre