Un premier ministre australien se noya devant ses amis

Proposé par
le

Harold Holt fut Premier ministre d'Australie entre 1966 et 1967. Il reste notamment célèbre pour les causes de son décès, alors qu'il était encore au pouvoir : il décida d'aller nager devant ses amis, dans une mer démontée. Son corps ne fut jamais retrouvé et il fut déclaré mort deux jours plus tard


Commentaires préférés (3)

A la même époque, j'essaye d'imaginer Georges Pompidou, 1er ministre de De Gaulle, plonger dans une déferlante à la pointe du Raz... Non, je n'y arrive pas :)

Alors que Jacques Chirac avait promis de se baigner tout simplement dans la Seine, mais il a été plus prudent !

Posté le

android

(26)

Répondre

Moralité de l'histoire : il avait peut-être la plus grosse, mais elle ne flottait pas.

Posté le

android

(77)

Répondre


Tous les commentaires (13)

A la même époque, j'essaye d'imaginer Georges Pompidou, 1er ministre de De Gaulle, plonger dans une déferlante à la pointe du Raz... Non, je n'y arrive pas :)

Alors que Jacques Chirac avait promis de se baigner tout simplement dans la Seine, mais il a été plus prudent !

Posté le

android

(26)

Répondre

Moralité de l'histoire : il avait peut-être la plus grosse, mais elle ne flottait pas.

Posté le

android

(77)

Répondre

Ah ç’est ça quand le débat politique touche le fond...spécialistes de la langue de bois (qui ne flotte pas)...pour une fois que ce n’est pas le poisson qu’on noie..finalement la police l’a déclaré mort sans retrouver le corps..ils avaient une vague idée de ce qui s’est passé.

a écrit : A la même époque, j'essaye d'imaginer Georges Pompidou, 1er ministre de De Gaulle, plonger dans une déferlante à la pointe du Raz... Non, je n'y arrive pas :) Ça l'a pas empêché de mourir au pouvoir hélas...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Ah ç’est ça quand le débat politique touche le fond...spécialistes de la langue de bois (qui ne flotte pas)...pour une fois que ce n’est pas le poisson qu’on noie..finalement la police l’a déclaré mort sans retrouver le corps..ils avaient une vague idée de ce qui s’est passé. Bernard Mabille on t'a reconnu!

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Alors que Jacques Chirac avait promis de se baigner tout simplement dans la Seine, mais il a été plus prudent ! Dans la Seine ? Plus prudent... pas sûre...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : A la même époque, j'essaye d'imaginer Georges Pompidou, 1er ministre de De Gaulle, plonger dans une déferlante à la pointe du Raz... Non, je n'y arrive pas :) La mer n'en aurait pas voulu et l'aurait rejeté.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Dans la Seine ? Plus prudent... pas sûre... Tu n'as pas compris : il avait dit qu'il se baignerait dans la Seine mais il n'a jamais tenu cette promesse (comme beaucoup d'autres d'ailleurs), c'est en ça qu'il a été prudent ! Pour que l'explication soit complète : il avait fait cette promesse pour dire qu'il allait prendre des mesures pour lutter contre la pollution de la Seine jusqu'à ce qu'elle soit suffisamment propre pour qu'on puisse s'y baigner, ce qui n'est pas vraiment le cas...

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Tu n'as pas compris : il avait dit qu'il se baignerait dans la Seine mais il n'a jamais tenu cette promesse (comme beaucoup d'autres d'ailleurs), c'est en ça qu'il a été prudent ! Pour que l'explication soit complète : il avait fait cette promesse pour dire qu'il allait prendre des mesures pour lutter contre la pollution de la Seine jusqu'à ce qu'elle soit suffisamment propre pour qu'on puisse s'y baigner, ce qui n'est pas vraiment le cas... Afficher tout Mea-culpa, je n'avais effectivement pas compris...

Posté le

android

(0)

Répondre

On est bien d’accord qu’il a mérité son Darwin Awards