Les missiles Tomahawk ne foncent pas forcément directement sur leur cible

Proposé par
Invité
le

Les missiles Tomahawk, utilisés par l'armée américaine et britannique, sont capables bien sûr de détruire une cible mais également d'être un outil de renseignement. Ils peuvent en effet planer dans le ciel et prendre des images vidéos avant de piquer sur la cible pour la détruire.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Ça fait une photo souvenir... Ca fait surtout une photo pour du Avant/Après... avec un Drone

Posté le

android

(37)

Répondre

On sent que c’est dimanche ahah, une seule source, le wiki en anglais.
Pour revenir à l’anecdote, ce type de missile a une portée pouvant atteindre 2 500 km et une vitesse de 900km/h. Son prix avoisine le million de dollars. Ce sont ces missiles que l’armée américaine a utilisée en Syrie en 2017.

Sachez qu'en France on a également un missile "équivalent" : le SCALP pour "système de croisière autonome à longue porte" (ou le MdCN s'il est lancé depuis un navire) qui peut voler tout seul sur 800km, avec une vitesse avoisinant les 1000km/h.
Il est doté d'un GPS et il suffit de rentrer les coordonnées du point d'impact pour qu'il y aille.
En revanche, afin d'éviter toute erreur (on parle quand même de missile), il y a également un plan 3D chargé dans son système en fonction du point recherché. Cela lui permet de se calibrer sur des reliefs, et au fur et à mesure d'aller au plus précis, en recherchant les formes des toits, les arbres, les angles des bâtiments etc. S'il ne s'y reconnaît pas, un point d'impact est prévu au milieu d'un champ par exemple, loin de toute vie humaine.
Son prix est d'environ 800 000€, mais monte à 1 million une fois les données chargées.

Source : c'est -en partie- mon boulot. Mais la page wikipédia me semble plutôt bien fournie

Posté le

android

(33)

Répondre


Tous les commentaires (16)

Ça doit produire de curieux portraits...

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Ça fait une photo souvenir... Ca fait surtout une photo pour du Avant/Après... avec un Drone

Posté le

android

(37)

Répondre

Le Tomahawk d'origine ne prenait pas de photo et allait beaucoup moins loin ...

Posté le

android

(5)

Répondre

On sent que c’est dimanche ahah, une seule source, le wiki en anglais.
Pour revenir à l’anecdote, ce type de missile a une portée pouvant atteindre 2 500 km et une vitesse de 900km/h. Son prix avoisine le million de dollars. Ce sont ces missiles que l’armée américaine a utilisée en Syrie en 2017.

C’est fou l’énergie, « l’intelligence », et le pognon que l’homme peut dépenser pour mettre sur la gueule d’un autre homme

a écrit : C’est fou l’énergie, « l’intelligence », et le pognon que l’homme peut dépenser pour mettre sur la gueule d’un autre homme Bah attend c'est pas pour rien qu'on est l'espèce animale la plus intellige... Oh wait

Posté le

android

(3)

Répondre

Photo étonnante d'un engin de guerre avec des ailerons rouges et des images de marques. Comme cela la cible peut voir le nom de l'émetteur avant de passer de vie à trépas. Quelques logos de sponsors tels que MacDo Apple ou IBM sur la carlingue pourraient faire baisser sensiblement le prix du missile.

Posté le

android

(3)

Répondre

Sachez qu'en France on a également un missile "équivalent" : le SCALP pour "système de croisière autonome à longue porte" (ou le MdCN s'il est lancé depuis un navire) qui peut voler tout seul sur 800km, avec une vitesse avoisinant les 1000km/h.
Il est doté d'un GPS et il suffit de rentrer les coordonnées du point d'impact pour qu'il y aille.
En revanche, afin d'éviter toute erreur (on parle quand même de missile), il y a également un plan 3D chargé dans son système en fonction du point recherché. Cela lui permet de se calibrer sur des reliefs, et au fur et à mesure d'aller au plus précis, en recherchant les formes des toits, les arbres, les angles des bâtiments etc. S'il ne s'y reconnaît pas, un point d'impact est prévu au milieu d'un champ par exemple, loin de toute vie humaine.
Son prix est d'environ 800 000€, mais monte à 1 million une fois les données chargées.

Source : c'est -en partie- mon boulot. Mais la page wikipédia me semble plutôt bien fournie

Posté le

android

(33)

Répondre

a écrit : Sachez qu'en France on a également un missile "équivalent" : le SCALP pour "système de croisière autonome à longue porte" (ou le MdCN s'il est lancé depuis un navire) qui peut voler tout seul sur 800km, avec une vitesse avoisinant les 1000km/h.
Il est doté d'un GPS et il suffit
de rentrer les coordonnées du point d'impact pour qu'il y aille.
En revanche, afin d'éviter toute erreur (on parle quand même de missile), il y a également un plan 3D chargé dans son système en fonction du point recherché. Cela lui permet de se calibrer sur des reliefs, et au fur et à mesure d'aller au plus précis, en recherchant les formes des toits, les arbres, les angles des bâtiments etc. S'il ne s'y reconnaît pas, un point d'impact est prévu au milieu d'un champ par exemple, loin de toute vie humaine.
Son prix est d'environ 800 000€, mais monte à 1 million une fois les données chargées.

Source : c'est -en partie- mon boulot. Mais la page wikipédia me semble plutôt bien fournie
Afficher tout
Faut croire que c'est une technologie de plus en plus courante pour les missiles de croisière, les israéliens ont aussi le missile Delilah avec exactement les mêmes propriétés opérationnelles que le Tomahawk.

Espionnage industriel? Meuh non, c'est du hasard!^^

Pour l'anecdote, ces performances s'expliquent simplement: les "erreurs" de frappe sont de moins en moins admises par les populations (et les réseaux sociaux à scandale)
Dès les années 60 on parlait de "frappe chirurgicale", où l'on était capable de faire passer un petit missile par une fenêtre... sauf qu'une fois sur deux on se plantait de fenêtre, il a donc fallu se moderniser, pour éviter autant que faire se peut les dégâts collatéraux (SPEZDECRETIN, le nid de stinger, c'était A DROITE du terrain de jeux, t'as tapé une école! On va encore passer pour des connards, c'est malin!!!).

Finalement, ce type de missile est aujourd'hui plus un drone kamikaze qu'une bombe volante. C'est l'avenir, les drones...
Comment ça on en vend à Joué Club???? Ba merdalors! Enfin, tant qu'ils vendent pas les bombes avec...^^

a écrit : On sent que c’est dimanche ahah, une seule source, le wiki en anglais.
Pour revenir à l’anecdote, ce type de missile a une portée pouvant atteindre 2 500 km et une vitesse de 900km/h. Son prix avoisine le million de dollars. Ce sont ces missiles que l’armée américaine a utilisée en Syrie en 2017.
Donc si je vois une traînée de photos sur google street view puis plus rien au bout, j’en connaîtrais l’origine merci

Du coup, plutôt missile ou plutôt munition rôdeuse ? Avis aux spécialistes, le débat est ouvert !

a écrit : Sachez qu'en France on a également un missile "équivalent" : le SCALP pour "système de croisière autonome à longue porte" (ou le MdCN s'il est lancé depuis un navire) qui peut voler tout seul sur 800km, avec une vitesse avoisinant les 1000km/h.
Il est doté d'un GPS et il suffit
de rentrer les coordonnées du point d'impact pour qu'il y aille.
En revanche, afin d'éviter toute erreur (on parle quand même de missile), il y a également un plan 3D chargé dans son système en fonction du point recherché. Cela lui permet de se calibrer sur des reliefs, et au fur et à mesure d'aller au plus précis, en recherchant les formes des toits, les arbres, les angles des bâtiments etc. S'il ne s'y reconnaît pas, un point d'impact est prévu au milieu d'un champ par exemple, loin de toute vie humaine.
Son prix est d'environ 800 000€, mais monte à 1 million une fois les données chargées.

Source : c'est -en partie- mon boulot. Mais la page wikipédia me semble plutôt bien fournie
Afficher tout
Il peut également être mit un œuvre depuis un sous marin, enfin d’ici très peu de temps

Arrêtons de construire des armes qui tuent. Arrêtons de faire la guerre.

L’humanité n’est qu’un seul peuple qui doit s’entraider.

Je doute que le Tomahawk soit un très bon planeur, vue la taille de ses ailes (qui ne servent que de stabilisateurs). Ceci n’empêche pas qu’il prennent des photos avant de détruire sa cible...

a écrit : Arrêtons de construire des armes qui tuent. Arrêtons de faire la guerre.

L’humanité n’est qu’un seul peuple qui doit s’entraider.
Malheureusement l’Homme s’est toujours battu et ce depuis la préhistoire. Les enfants se battent entre eux dans la cours de récré...
Seule exception : les esquimaux (ou Inuits) qui ne peuvent pas se le permettre, compte tenu de leurs conditions de vie.