Du pétrole dans les chewing-gums

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

Rien d'étonnant pour les gommes à mâcher ; il suffit de lire la liste des produits faits à base de pétrole pour se rendre compte de l'importance de ce produit dans notre vie quotidienne... Ne serait-ce que les conservateurs alimentaires qu'on ingère chaque jour, ou encore les dentifrices et une bonne part des médicaments, mais aussi les tétines de bébés, les lentilles de contact, les coeurs artificiels, etc, etc...

L'usage de gommes artificielles, dans la fabrication du chewing-gum, remonte surtout a la Seconde Guerre Mondiale.
Le chewing-gum faisant partie du paquetage de GIs -Il avait le but de chercher à atténuer le stress des soldats- la demande de gomme naturelle surpassait largement l'offre du marché.
La substitution de cette polimere naturelle par une issue du pétrole, s'avéra donc indispensable.

NB: les gisements pétroliers Vénézuéliens joueront un rôle déterminent dans l'approvisionnement de son industrie militaire, et de fourniture de carburant aux pays Alliés.

a écrit : C'est le but recherché par les détracteurs des chewing-gums artificiels: un incitation des industriels du secteur à faire usage, en partie où en totalité, de gommes et autres composants considérées comme plus ecofriendly, ou... Tu mets la clef sous la porte, par faute de clientèle. Déjà, le marché de la consommation de chewing-gum est a la baisse.

Tout comme les couverts en plastique, les pailles pour boissons, etc... Les chewing-gums passeront aussi à la liste des objets a usage unique, qui devront répondre dans le futur, à des critères respectant bien plus l'environnement, s'ils veulent perdurer.
Et cette tendance ne fait que commencer....
Afficher tout
Ne serais ce que d'être biodégradables, ca sera déjà énorme.

Tous les gros nazes qui crachent leur chewing gum par terre parce que la poubelle est à au moins 10 mètres, ben on marche dessus, puis des agents passent le karcher pour les décoller, ca finit dans les égouts et au final dans les océans et ca se comporte exactement comme le plastique à la fin, ça se dissous, mais ça met des siècles à se dégrader tout en rejetant des molécules plastifiantes toxiques.
Le jetable biodégradable, c'est l'avenir. Ca "devrait" permettre de faire tourner les usines sans pourrir la planète, en théorie! ^^


Tous les commentaires (14)

Rien d'étonnant pour les gommes à mâcher ; il suffit de lire la liste des produits faits à base de pétrole pour se rendre compte de l'importance de ce produit dans notre vie quotidienne... Ne serait-ce que les conservateurs alimentaires qu'on ingère chaque jour, ou encore les dentifrices et une bonne part des médicaments, mais aussi les tétines de bébés, les lentilles de contact, les coeurs artificiels, etc, etc...

L'usage de gommes artificielles, dans la fabrication du chewing-gum, remonte surtout a la Seconde Guerre Mondiale.
Le chewing-gum faisant partie du paquetage de GIs -Il avait le but de chercher à atténuer le stress des soldats- la demande de gomme naturelle surpassait largement l'offre du marché.
La substitution de cette polimere naturelle par une issue du pétrole, s'avéra donc indispensable.

NB: les gisements pétroliers Vénézuéliens joueront un rôle déterminent dans l'approvisionnement de son industrie militaire, et de fourniture de carburant aux pays Alliés.

a écrit : Génial pour être dégouté C'est le but recherché par les détracteurs des chewing-gums artificiels: un incitation des industriels du secteur à faire usage, en partie où en totalité, de gommes et autres composants considérées comme plus ecofriendly, ou... Tu mets la clef sous la porte, par faute de clientèle. Déjà, le marché de la consommation de chewing-gum est a la baisse.

Tout comme les couverts en plastique, les pailles pour boissons, etc... Les chewing-gums passeront aussi à la liste des objets a usage unique, qui devront répondre dans le futur, à des critères respectant bien plus l'environnement, s'ils veulent perdurer.
Et cette tendance ne fait que commencer....

a écrit : C'est le but recherché par les détracteurs des chewing-gums artificiels: un incitation des industriels du secteur à faire usage, en partie où en totalité, de gommes et autres composants considérées comme plus ecofriendly, ou... Tu mets la clef sous la porte, par faute de clientèle. Déjà, le marché de la consommation de chewing-gum est a la baisse.

Tout comme les couverts en plastique, les pailles pour boissons, etc... Les chewing-gums passeront aussi à la liste des objets a usage unique, qui devront répondre dans le futur, à des critères respectant bien plus l'environnement, s'ils veulent perdurer.
Et cette tendance ne fait que commencer....
Afficher tout
Ne serais ce que d'être biodégradables, ca sera déjà énorme.

Tous les gros nazes qui crachent leur chewing gum par terre parce que la poubelle est à au moins 10 mètres, ben on marche dessus, puis des agents passent le karcher pour les décoller, ca finit dans les égouts et au final dans les océans et ca se comporte exactement comme le plastique à la fin, ça se dissous, mais ça met des siècles à se dégrader tout en rejetant des molécules plastifiantes toxiques.
Le jetable biodégradable, c'est l'avenir. Ca "devrait" permettre de faire tourner les usines sans pourrir la planète, en théorie! ^^

Et heureusement pour notre organisme, notre système digestif se contente d’éjecter le chewing-gum sans le digérer quand nous en avalons un. Cela nous évite quelques désagréments.

Souvent je me dis « ah je le savais déjà » puis il y a toujours la petite phrase finale qui fait que jmcmb ^^

a écrit : C'est le but recherché par les détracteurs des chewing-gums artificiels: un incitation des industriels du secteur à faire usage, en partie où en totalité, de gommes et autres composants considérées comme plus ecofriendly, ou... Tu mets la clef sous la porte, par faute de clientèle. Déjà, le marché de la consommation de chewing-gum est a la baisse.

Tout comme les couverts en plastique, les pailles pour boissons, etc... Les chewing-gums passeront aussi à la liste des objets a usage unique, qui devront répondre dans le futur, à des critères respectant bien plus l'environnement, s'ils veulent perdurer.
Et cette tendance ne fait que commencer....
Afficher tout
Et je remercie cette tendance !

Mon papa étant apiculteur, je me souviens petite, lors des saisons de récoltes, de mâchouiller à longueur de temps la cire encore engluée de miel. A presque 40 je continue, et cela reste le meilleur chewing-gum du monde.

"-Maman, maman ! Je peux avoir du chocolat ?
-Voyons, c'est plein de sucre. C'est mauvais pour la santé, prend plutôt des chewing- gum sans sucre au pétrole, avec des goûts artificiels et des colorants cancérigènes !"

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Et heureusement pour notre organisme, notre système digestif se contente d’éjecter le chewing-gum sans le digérer quand nous en avalons un. Cela nous évite quelques désagréments. Je suis pas spécialiste mais à mon avis tu dois quand même en absorber un petit peu.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je suis pas spécialiste mais à mon avis tu dois quand même en absorber un petit peu. « Une fois avalé, le chewing-gum se retrouve dans l’estomac pour être détruit par les enzymes permettant la digestion. Mais sa composition ne permet pas ce processus et il va rester intact. C’est pourquoi il va rester plusieurs heures dans le tube digestif, pour ensuite être évacué par les selles. »

a écrit : « Une fois avalé, le chewing-gum se retrouve dans l’estomac pour être détruit par les enzymes permettant la digestion. Mais sa composition ne permet pas ce processus et il va rester intact. C’est pourquoi il va rester plusieurs heures dans le tube digestif, pour ensuite être évacué par les selles. » Mais alors, pourquoi on nous rabâche que, lorsqu'on mâche un stylo en plastique, on ingère des substances cancérigènes ?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Mais alors, pourquoi on nous rabâche que, lorsqu'on mâche un stylo en plastique, on ingère des substances cancérigènes ? Aucune idée.
La notion de substance cancérigène reste bien flou de toute façon et soumis à beaucoup de paramètres dépendant de chacun.