L'Alsace-Moselle a bien des spécificités

Proposé par
le

Les jours fériés locaux et le Concordat sont les spécificités les plus connues de l'Alsace-Moselle, mais il en existe bien d'autres, très variées : absence de carence pour arrêt de travail, taux de remboursement d'assurance-maladie plus élevés, existence du délit de blasphème (récemment abrogé) etc.

Le délit de blasphème a été abrogé seulement en 2017. Des plaintes ont déjà été déposées pour ce motif, mais aucune condamnation n'avait été prononcée depuis la réintégration des 3 départements au territoire français. Quant au régime local d'assurance-maladie, il est entièrement financé par une cotisation locale supplémentaire, et est globalement à l'équilibre depuis sa création.


Commentaires préférés (3)

Lire "Alsace-Moselle" en lieu et place du sempiternel (et incorrect) "Alsace-Lorraine" suffit à me mettre de bonne humeur pour le reste de la soirée.
Signé : un Lorrain non Mosellan.

Posté le

android

(94)

Répondre

a écrit : JLSD et je trouve cette particularité totalement insupportable. Il me tarde le jour où un de nos présidents osera rétablir l'égalité au sein du territoire ! Aaaaah jalousie quand tu nous tiens... C'est fou l'agressivité que ça peut declencher.
Peut-être justement qu'ils devraient s'en inspirer pour le reste du territoire.
Sécu à l'équilibre je rapelle...
Au lieu réfléchir de proposer quelque chose de constructif pour l'ensemble du territoire c'est mieux de rejetter en bloc ce qui semble fonctionner parce qu'on en bénéficie pas.

Posté le

android

(155)

Répondre

a écrit : JLSD et je trouve cette particularité totalement insupportable. Il me tarde le jour où un de nos présidents osera rétablir l'égalité au sein du territoire ! Tiens c’est amusant mais lorsque nos grands-pères étaient enrôlés de force dans l’armée allemande peu de français souhaitaient partager leur sort. L’égalité de traitement est donc à géométrie variable.

Les fâcheux ne vous méprenez pas, je ne cherche ni à atteindre le point Godwin, ni à intenter un procès illégitime.

Je pense simplement que reconnaître les particularismes de l’histoire ne nuit en aucun cas à l’unité nationale : cela l’enrichie.

L’alsacien (notre dialecte) à été créé en 1871 au lendemain de la défaite, sous occupation prussienne. Il est suffisamment proche de l’allemand pour faire croire aux occupants que nous parlions leur langue mais suffisamment éloigné pour nous moquer d’eux sans qu ils ne s’en aperçoivent. Devrait-on l’abandonner pour coller davantage au roman national ?!

L’Alsace a été allemande, l’Aquitaine anglaise, la corse génoise, la Savoie libre... et j’en passe.

L’unité d’un pays, ce n’est pas de gommer ses spécificités pour en réduire ses aspérités, c’est d’apprendre à composer avec pour créer une culture riche. Ce qu’on arrive malgré tout assez bien à faire dans notre pays. Je crois qu’on devrait plutôt en être fiers plutôt que d’en avoir marre !


Tous les commentaires (98)

Lire "Alsace-Moselle" en lieu et place du sempiternel (et incorrect) "Alsace-Lorraine" suffit à me mettre de bonne humeur pour le reste de la soirée.
Signé : un Lorrain non Mosellan.

Posté le

android

(94)

Répondre

JLSD et je trouve cette particularité totalement insupportable. Il me tarde le jour où un de nos présidents osera rétablir l'égalité au sein du territoire !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : JLSD et je trouve cette particularité totalement insupportable. Il me tarde le jour où un de nos présidents osera rétablir l'égalité au sein du territoire ! Aaaaah jalousie quand tu nous tiens... C'est fou l'agressivité que ça peut declencher.
Peut-être justement qu'ils devraient s'en inspirer pour le reste du territoire.
Sécu à l'équilibre je rapelle...
Au lieu réfléchir de proposer quelque chose de constructif pour l'ensemble du territoire c'est mieux de rejetter en bloc ce qui semble fonctionner parce qu'on en bénéficie pas.

Posté le

android

(155)

Répondre

a écrit : Aaaaah jalousie quand tu nous tiens... C'est fou l'agressivité que ça peut declencher.
Peut-être justement qu'ils devraient s'en inspirer pour le reste du territoire.
Sécu à l'équilibre je rapelle...
Au lieu réfléchir de proposer quelque chose de constructif pour l'ensem
ble du territoire c'est mieux de rejetter en bloc ce qui semble fonctionner parce qu'on en bénéficie pas. Afficher tout
Tu lui fais un procès d'intention là. Il n'a jamais dis qu'il souhaitait mettre à fin à ces particularités parce qu'il n'en bénéficie pas. Ce qui semble le gêner, c'est que tous les territoires français ne sont pas être traités à la même enseigne.

Et ça c'est une vraie question politique, un vrai choix quand à la manière d'organiser la société. Je pense qu'il s'agit du genre de questions pour lesquels il faut s'épargner les opinions à l'emporte-pièce, d'un coté comme de l'autre.

Serait-ce pour bénéficier de ses avantages qu'un parlement à été fait à Strasbourg ?..;) Par contre sans vouloir troller, si certes le délit de blasphème a été abrogé, il est de facto passible de peine de mort, pas selon la loi française c'est vrai, mais selon une loi s'appliquant tout de même en France. Je ne le reproche pas à une communauté entière. Mais c'est ainsi.

a écrit : Tu lui fais un procès d'intention là. Il n'a jamais dis qu'il souhaitait mettre à fin à ces particularités parce qu'il n'en bénéficie pas. Ce qui semble le gêner, c'est que tous les territoires français ne sont pas être traités à la même enseigne.

Et ça c'est une vraie
question politique, un vrai choix quand à la manière d'organiser la société. Je pense qu'il s'agit du genre de questions pour lesquels il faut s'épargner les opinions à l'emporte-pièce, d'un coté comme de l'autre. Afficher tout
Le problème c'est que l'égalitarisme c'est justement une opinion à l'emporte-pièce.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Serait-ce pour bénéficier de ses avantages qu'un parlement à été fait à Strasbourg ?..;) Par contre sans vouloir troller, si certes le délit de blasphème a été abrogé, il est de facto passible de peine de mort, pas selon la loi française c'est vrai, mais selon une loi s'appliquant tout de même en France. Je ne le reproche pas à une communauté entière. Mais c'est ainsi. Afficher tout Quant à toi, serais-tu issu de la communauté dite des fils de lâches pour parler ainsi ? Ou peut-être était-ce vraiment du trolling ?

Posté le

android

(0)

Répondre

Spécificité autre : pas de péages chez nous (pour le moment)

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Spécificité autre : pas de péages chez nous (pour le moment) Ce n’est pas une spécificité locale!
Le réseau autoroutier en Bretagne bénéficie aussi de la gratuité de sa voierie, et ce depuis et grâce à Anne de Bretagne...!

a écrit : Aaaaah jalousie quand tu nous tiens... C'est fou l'agressivité que ça peut declencher.
Peut-être justement qu'ils devraient s'en inspirer pour le reste du territoire.
Sécu à l'équilibre je rapelle...
Au lieu réfléchir de proposer quelque chose de constructif pour l'ensem
ble du territoire c'est mieux de rejetter en bloc ce qui semble fonctionner parce qu'on en bénéficie pas. Afficher tout
Il ne rejette rien en bloc. Quand il parle parle d'égalité, il demande simplement que tout le monde soit logé à la même enseigne. Alors pourquoi ne pas adopter le système Alsace-Moselle pour la France entière...

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Ce n’est pas une spécificité locale!
Le réseau autoroutier en Bretagne bénéficie aussi de la gratuité de sa voierie, et ce depuis et grâce à Anne de Bretagne...!
C est grave de ne pas connaître les faits.
Lors d’un événement peu connu ayant eu lieu en 1789, les anciens privilèges ont tous été abolis.
En Bretagne il n y a pas d autoroute mais de simple deux voies limitées à 110 et encore. Il n’y en a pas tant que ça.
La gratuité des routes n est pas pour les bretons mais les touristes car jusqu’à maintenant l entretien des routes est du ressort du conseil général et régional.
Merci de ne pas dire tout et n’importe quoi.

Pour l Alsace : les routes sont gratuites en Alsace ou toute la région ? Étant donné qu elles sont du ressort des sociétés autoroutières et qu’elles sont toutes sauf philanthrope cela m’étonne.

a écrit : Spécificité autre : pas de péages chez nous (pour le moment) Ah bon??? Depuis Strasbourg (alsace) Gare de péage de brumath, et à chaque sortie de l’A4 vers Sarreguemines (Moselle) je parle même pas des péages vers Metz (tjs en Moselle)

a écrit : Spécificité autre : pas de péages chez nous (pour le moment) Le péage de Saverne, A4 entre Saverne et Brumath, est en Alsace... c'est le seul, et on peut dire qu'on paie pour entrer ou sortir du territoire, mais il y en a un.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : C est grave de ne pas connaître les faits.
Lors d’un événement peu connu ayant eu lieu en 1789, les anciens privilèges ont tous été abolis.
En Bretagne il n y a pas d autoroute mais de simple deux voies limitées à 110 et encore. Il n’y en a pas tant que ça.
La gratuité des routes n est pas pour les
bretons mais les touristes car jusqu’à maintenant l entretien des routes est du ressort du conseil général et régional.
Merci de ne pas dire tout et n’importe quoi.

Pour l Alsace : les routes sont gratuites en Alsace ou toute la région ? Étant donné qu elles sont du ressort des sociétés autoroutières et qu’elles sont toutes sauf philanthrope cela m’étonne.
Afficher tout
Il y a bien des péages chers à souhaits je rassure tt le monde! viktor ne doit pas prendre l’autoroute

a écrit : JLSD et je trouve cette particularité totalement insupportable. Il me tarde le jour où un de nos présidents osera rétablir l'égalité au sein du territoire ! Tiens c’est amusant mais lorsque nos grands-pères étaient enrôlés de force dans l’armée allemande peu de français souhaitaient partager leur sort. L’égalité de traitement est donc à géométrie variable.

Les fâcheux ne vous méprenez pas, je ne cherche ni à atteindre le point Godwin, ni à intenter un procès illégitime.

Je pense simplement que reconnaître les particularismes de l’histoire ne nuit en aucun cas à l’unité nationale : cela l’enrichie.

L’alsacien (notre dialecte) à été créé en 1871 au lendemain de la défaite, sous occupation prussienne. Il est suffisamment proche de l’allemand pour faire croire aux occupants que nous parlions leur langue mais suffisamment éloigné pour nous moquer d’eux sans qu ils ne s’en aperçoivent. Devrait-on l’abandonner pour coller davantage au roman national ?!

L’Alsace a été allemande, l’Aquitaine anglaise, la corse génoise, la Savoie libre... et j’en passe.

L’unité d’un pays, ce n’est pas de gommer ses spécificités pour en réduire ses aspérités, c’est d’apprendre à composer avec pour créer une culture riche. Ce qu’on arrive malgré tout assez bien à faire dans notre pays. Je crois qu’on devrait plutôt en être fiers plutôt que d’en avoir marre !

a écrit : Tu lui fais un procès d'intention là. Il n'a jamais dis qu'il souhaitait mettre à fin à ces particularités parce qu'il n'en bénéficie pas. Ce qui semble le gêner, c'est que tous les territoires français ne sont pas être traités à la même enseigne.

Et ça c'est une vraie
question politique, un vrai choix quand à la manière d'organiser la société. Je pense qu'il s'agit du genre de questions pour lesquels il faut s'épargner les opinions à l'emporte-pièce, d'un coté comme de l'autre. Afficher tout
La phrase "le jour où l'un de nos présidents osera..." reflète bien pour moi une volonté de suppression et non de généralisation.
Mais je peux me tromper. Peut être que Agathe33 viendra nous apporter des précisions.
Et effectivement comme je l'ai évoqué précédemment peut-être qu'on pourrai étudier une généralisation mais le concordat touche à beaucoup de choses et est complexe sur les domaines juridiques impactés par exemple.
Pour ne prendre que 2 exemples simples et touchant directement le contribuable, les gens seraient-ils prêts à accepter le rapprochement de l'église et l'état et donc (je simplifie hein) de rémunérer les prêtres, pasteurs. Accepterons-t-il de payer une cotisation sociale supplémentaire pour financer justement le régime Sécu ?
Les personnes qui envient ce système en connaissent-elles le détail/les contre-parties ?

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Il y a bien des péages chers à souhaits je rassure tt le monde! viktor ne doit pas prendre l’autoroute Dans le Haut Rhin pas de péages à ma connaissance. Le dernier que je connaisse est sur le territoire de Belfort avant d'accéder à l'Alsace

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : JLSD et je trouve cette particularité totalement insupportable. Il me tarde le jour où un de nos présidents osera rétablir l'égalité au sein du territoire ! Si c'est un avantage pour ces citoyens, pourquoi vouloir les tirer vers le bas plutôt que tirer le reste de la population vers le haut?

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Lire "Alsace-Moselle" en lieu et place du sempiternel (et incorrect) "Alsace-Lorraine" suffit à me mettre de bonne humeur pour le reste de la soirée.
Signé : un Lorrain non Mosellan.
Non Alsace-Lorraine est tout à fait correct, il est issus de la traduction direct du Reichsland Elsass-Lothringen qui correspond à ce territoire annexé. Le terme Moselle n'est pas non plus approprié puisque le département n'a pas été entièrement annexé, enfin, une partie de la Meuse a aussi fait partie de l'Alsace-Lorraine. Il faut simplement faire la distinction avec les maintenants anciennes "région" Lorraine et Alsace.

Faux... il s agit bien de l Alsace Moselle, celle ci ayant d ailleurs été modifiée pour l occasion ( l'annexion), en abandonnant une partie de son territoire à la nouvelle Meurthe et Moselle et en récupérant une partie de l ancienne Meurthe, de manière à mieux coller géographiquement à l Alsace.

Posté le

android

(2)

Répondre