Un navigateur japonais a mis fin à ses jours car il n'a pas été assez rapide

Proposé par
le
dans

Yukoh Tada fut le premier japonais à partir pour une course autour du monde à la voile et en solitaire, lors du BOC Challenge de 1982-83 qu'il remporta dans sa catégorie. Lors d'une autre édition, honteux d'avoir mis trop de temps à rallier une étape, il mit fin à ses jours.

Aujourd'hui son ancien disciple Kojiro Shiraishi est le premier asiatique à avoir pris le départ du Vendée Globe en 2016, à bord du Spirit of Yukoh IV. Il prendra part au Vendée Globe 2020-21 à bord Spirit of Yukoh V.


Commentaires préférés (3)

Faudrait pas qu'il se loupe parce qu'on assisterait alors à une course funèbre...

Posté le

android

(66)

Répondre

a écrit : Faudrait pas qu'il se loupe parce qu'on assisterait alors à une course funèbre... ... aux conséquences funestes

a écrit : Moi je trouve ça idiot ou débile. Chacun sa vision des choses ….

Un cas d'homicide qui part d'un problème de tapage nocturne, c'est idiot et débile.
Conduire drogué et renverser un gosse c'est idiot et débile.
Un massacre causé par une fusillade dans une école c'est idiot et débile.

Je plussoie le commentaire de Fuust. On parle d'individus qui consacrent leur vie à atteindre un objectif. Ce dévouement sublime l'homme qui dépasse sa condition en ne faisant qu'un avec une cause.
A l'échelle de l'humanité la culture occidentale d'aujourd'hui est toute récente. Nous raisonnons en tant qu'individus qui n'oeuvre que dans leur intérêt et pour leur bien subjectif. Cet égocentrisme/ boulimie d'expériences n'a pas toujours été la norme. Il suffit de voir le nombre de saints dans la religion catholique qui ont finit comme martyres pour comprendre que la mentalité humaine a changé. Nous avons changé de héros, passant de saint Barthélémy dépecé vif par choix à Steve Jobs.

En attendant d'un point de vue personnel je trouve que le suicide de quelqu'un est dramatique… Mais les qualificatifs idiot et débile ne me semblent pas adaptés.


Tous les commentaires (32)

Faudrait pas qu'il se loupe parce qu'on assisterait alors à une course funèbre...

Posté le

android

(66)

Répondre

Ils rigolent pas les jap avec la défaite bordel !!

« J’ai merdé !! Argh »

a écrit : Faudrait pas qu'il se loupe parce qu'on assisterait alors à une course funèbre... ... aux conséquences funestes

Bien qu'horrible à imaginer du point de vue de notre culture je trouve qu'il y a quelque chose de magnifiquement triste dans toute la profondeur du suicide rituel. Ça montre un engagement total envers une chose. La personne érige cette engagement en tant que guide suprême de son être, s'impose un objectif, une passion ou un devoir et mets sa vie dans la balance en cas d'échec. C'est réussir ou (et parfois, et) mourir. C'est bruler magnifiquement jusqu'à sa mort. C'est Body qui va surfer sa vague, c'est la samouraï qui n'a pas réussi à protéger son empereur, c'est Gatsby qui rêve sa vie, c'est Icare qui vole trop haut, c'est Freddy à travers "Show must go on", c'est Cléopâtre et son serpent, c'est "Père" dans Full Metal Alchimiste.
C'est magnifique, grandiose et triste à la fois.

a écrit : Bien qu'horrible à imaginer du point de vue de notre culture je trouve qu'il y a quelque chose de magnifiquement triste dans toute la profondeur du suicide rituel. Ça montre un engagement total envers une chose. La personne érige cette engagement en tant que guide suprême de son être, s'impose un objectif, une passion ou un devoir et mets sa vie dans la balance en cas d'échec. C'est réussir ou (et parfois, et) mourir. C'est bruler magnifiquement jusqu'à sa mort. C'est Body qui va surfer sa vague, c'est la samouraï qui n'a pas réussi à protéger son empereur, c'est Gatsby qui rêve sa vie, c'est Icare qui vole trop haut, c'est Freddy à travers "Show must go on", c'est Cléopâtre et son serpent, c'est "Père" dans Full Metal Alchimiste.
C'est magnifique, grandiose et triste à la fois.
Afficher tout
Moi je trouve ça idiot ou débile. Chacun sa vision des choses

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Moi je trouve ça idiot ou débile. Chacun sa vision des choses C'est pas la même culture, c'est pour ça...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Faudrait pas qu'il se loupe parce qu'on assisterait alors à une course funèbre... Il a abandonné lors de la précédente édition après casse de son mat et est toujours bien en vie.

a écrit : Bien qu'horrible à imaginer du point de vue de notre culture je trouve qu'il y a quelque chose de magnifiquement triste dans toute la profondeur du suicide rituel. Ça montre un engagement total envers une chose. La personne érige cette engagement en tant que guide suprême de son être, s'impose un objectif, une passion ou un devoir et mets sa vie dans la balance en cas d'échec. C'est réussir ou (et parfois, et) mourir. C'est bruler magnifiquement jusqu'à sa mort. C'est Body qui va surfer sa vague, c'est la samouraï qui n'a pas réussi à protéger son empereur, c'est Gatsby qui rêve sa vie, c'est Icare qui vole trop haut, c'est Freddy à travers "Show must go on", c'est Cléopâtre et son serpent, c'est "Père" dans Full Metal Alchimiste.
C'est magnifique, grandiose et triste à la fois.
Afficher tout
Moi je trouve cela dommage.
Un échec ce n'est jamais qu'une étape. S'y arreter c'est là qu'est le déshonneur je pense.
L'Histoire a montré que bien des grands Hommes (humains) ont eu des destinées hors du commun après de cuisants et/ou multiples échecs.

Se supprimer car on a raté une fois ou plusieurs fois, ou une fois retentissante, c'est s'enlever toutes les chances de laver cet affront. Si dans ce cas il lui était impossible de réparer cet échec lui meme (fatigue, argent ou autre) il pouvait aussi partager ses expériences et montrer en quoi son échec aurait pu être éviter pour ne pas le refaire.

C'est du gachis.
Mon raisonnement est applicable à bon nombre de cas de suicides connus de japonais.

a écrit : Moi je trouve ça idiot ou débile. Chacun sa vision des choses D’accord avec toi. Et puis on dit toujours que les échecs façonnent la réussite !

a écrit : Bien qu'horrible à imaginer du point de vue de notre culture je trouve qu'il y a quelque chose de magnifiquement triste dans toute la profondeur du suicide rituel. Ça montre un engagement total envers une chose. La personne érige cette engagement en tant que guide suprême de son être, s'impose un objectif, une passion ou un devoir et mets sa vie dans la balance en cas d'échec. C'est réussir ou (et parfois, et) mourir. C'est bruler magnifiquement jusqu'à sa mort. C'est Body qui va surfer sa vague, c'est la samouraï qui n'a pas réussi à protéger son empereur, c'est Gatsby qui rêve sa vie, c'est Icare qui vole trop haut, c'est Freddy à travers "Show must go on", c'est Cléopâtre et son serpent, c'est "Père" dans Full Metal Alchimiste.
C'est magnifique, grandiose et triste à la fois.
Afficher tout
C'est peut-être vrai chez les samouraïs ...

Ici, Yukoh Tada s'est suicidé car il était dépressif. Perdre la course et devoir rembourser les sponsors a du également penché dans la balance.

a écrit : Moi je trouve ça idiot ou débile. Chacun sa vision des choses ….

Un cas d'homicide qui part d'un problème de tapage nocturne, c'est idiot et débile.
Conduire drogué et renverser un gosse c'est idiot et débile.
Un massacre causé par une fusillade dans une école c'est idiot et débile.

Je plussoie le commentaire de Fuust. On parle d'individus qui consacrent leur vie à atteindre un objectif. Ce dévouement sublime l'homme qui dépasse sa condition en ne faisant qu'un avec une cause.
A l'échelle de l'humanité la culture occidentale d'aujourd'hui est toute récente. Nous raisonnons en tant qu'individus qui n'oeuvre que dans leur intérêt et pour leur bien subjectif. Cet égocentrisme/ boulimie d'expériences n'a pas toujours été la norme. Il suffit de voir le nombre de saints dans la religion catholique qui ont finit comme martyres pour comprendre que la mentalité humaine a changé. Nous avons changé de héros, passant de saint Barthélémy dépecé vif par choix à Steve Jobs.

En attendant d'un point de vue personnel je trouve que le suicide de quelqu'un est dramatique… Mais les qualificatifs idiot et débile ne me semblent pas adaptés.

a écrit : C'est peut-être vrai chez les samouraïs ...

Ici, Yukoh Tada s'est suicidé car il était dépressif. Perdre la course et devoir rembourser les sponsors a du également penché dans la balance.
Les samouraïs étaient peut-être aussi dépressifs... D’ailleurs, les japonais ne sont-ils pas frappés pas cette tendance ?

C’est une société jusqu’au boutiste, excessive et finalement, peut-être privée de bonheur...

Mais le constat est le suivant :

Cette société hyper-perfectionniste produit de très belles choses et ce, dans bon nombre de domaines.

a écrit : Moi je trouve ça idiot ou débile. Chacun sa vision des choses Manifestement beaucoup n'ont pas compris mon commentaire. Je ne fais pas l'apologie de ces actes. Je mets en avant un aspect terrible beau et dramatique à la fois. Je pensait que l'aspect négatif de la chose était assez établi pour qu'on ai pas besoin de faire un encart avec une hotline marquée "le suicide c'est mal".
Surtout que dans le cas de mon commentaire c'était assez évident que je ne parlais pas du suicide de désespoir, mais du suicide rituel dans le sens du sacrifice à une cause, un mode de vie, un objectif que ce soit personnel ou plus grand que soit. Avec toujours l'absolutisme néfaste mais beau de la réussite ou la mort.
En citant Body (de Point Break), Gatsby etc. je pensait avoir été clair.

L'aspect dramatique de quelque chose n'empêche pas que cette chose soit belle, ça va même parfois très bien ensemble.
J'éviterai cependant de qualifier d'idiot ces gens. C'est méprisant.

Le suicide n'est pas l'œuvre d'une réflexion belle, productive ou encore idéologique. Et il ne faut pas confondre le kamikaze Avec ma 1ere phrase, ou le sepuku pour le samouraï, ni même le terroriste avec sa bombe ou encore le "simple martyr". Chacun a un point de départ différent, et le sens même de sa mort ne peut être traduite de manière identique. Le suicide pour dépression est un cas que, à mon grand désarrois j'ai vécu il y a peu. Ce qui l'a poussé n'a rien à voir qq chose de beau. De même, le samouraï, comme dit plus haut, agit selon une profondeur culturelle... Pour ces 2 exemples.

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : ….

Un cas d'homicide qui part d'un problème de tapage nocturne, c'est idiot et débile.
Conduire drogué et renverser un gosse c'est idiot et débile.
Un massacre causé par une fusillade dans une école c'est idiot et débile.

Je plussoie le commentaire de Fuus
t. On parle d'individus qui consacrent leur vie à atteindre un objectif. Ce dévouement sublime l'homme qui dépasse sa condition en ne faisant qu'un avec une cause.
A l'échelle de l'humanité la culture occidentale d'aujourd'hui est toute récente. Nous raisonnons en tant qu'individus qui n'oeuvre que dans leur intérêt et pour leur bien subjectif. Cet égocentrisme/ boulimie d'expériences n'a pas toujours été la norme. Il suffit de voir le nombre de saints dans la religion catholique qui ont finit comme martyres pour comprendre que la mentalité humaine a changé. Nous avons changé de héros, passant de saint Barthélémy dépecé vif par choix à Steve Jobs.

En attendant d'un point de vue personnel je trouve que le suicide de quelqu'un est dramatique… Mais les qualificatifs idiot et débile ne me semblent pas adaptés.
Afficher tout
Si je suis plus ou moins d'accord avec toi sur l'évolution des mentalités...
D'une part j'aurais du mal à dire que se suicider même rituellement c'est "dépasser sa condition".
Et d'autre part je n'associerai pas le martyr au "suicide rituel", le martyr c'est "se laisser tuer en témoignage de sa foi, plutôt que d'abjurer", abjurer c'est renoncer. Le suicide c'est aussi renoncer.

a écrit : Faudrait pas qu'il se loupe parce qu'on assisterait alors à une course funèbre... Ce serait un funeste destin effectivement

Tant qu'ils nous produisent nos nintendos avant moi j'm'en fous

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Bien qu'horrible à imaginer du point de vue de notre culture je trouve qu'il y a quelque chose de magnifiquement triste dans toute la profondeur du suicide rituel. Ça montre un engagement total envers une chose. La personne érige cette engagement en tant que guide suprême de son être, s'impose un objectif, une passion ou un devoir et mets sa vie dans la balance en cas d'échec. C'est réussir ou (et parfois, et) mourir. C'est bruler magnifiquement jusqu'à sa mort. C'est Body qui va surfer sa vague, c'est la samouraï qui n'a pas réussi à protéger son empereur, c'est Gatsby qui rêve sa vie, c'est Icare qui vole trop haut, c'est Freddy à travers "Show must go on", c'est Cléopâtre et son serpent, c'est "Père" dans Full Metal Alchimiste.
C'est magnifique, grandiose et triste à la fois.
Afficher tout
Je vois juste ça comme un vestige des centaines d'années d'endoctrinement impériale qui pousse à sanctionner le déshonneur par la mort pour maintenir l'exemplarité.

La majorité des japonais ne se suicides pas parce qu'ils veulent racheter leur honneur ou se délester de la honte. Mais simplement parce qu'il leur parait impossible d'affronter le regard des autres. C'est ce qui arrive dans une société trop longtemps soumise à l'élitisme ! Il n'y a rien de grandiose.

a écrit : ... aux conséquences funestes … Vos commentaires mériteraient de figurer sur des plaques funéraires. (Et de trois! On a la collection!)